Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 02 mai 2024
mediacongo
Retour

Société

RDC : l'habillement n'est pas une excuse pour justifier le viol

2016-12-19
19.12.2016 , Kinshasa
Femme
2016-12-19
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/19-25/habits_indecents_15_001.jpg Kinshasa-

Habillements indécents

En République démocratique du Congo, de nombreux hommes pensent que l’habillement sexy des femmes est un déclencheur des viols. Des experts expliquent que c’est plutôt le regard perverti de ceux qui prennent la femme pour un objet sexuel, qui les poussent à violer.

Une courte robe avec une large fente ouverte à l’arrière, un court body qui exhibe le nombril, une mini-culotte qui expose les cuisses ou un décolleté plongeant qui laisse à découvert les seins d’une femme… L’habillement "sexy" d’une femme peut-il autant aiguiser l’appétit sexuel des hommes, au point de les pousser à commettre un viol ? 
Dans la capitale congolaise, de nombreux jeunes en sont convaincus. Tel Exaucé Matadi, qui pose cette question assez bouleversante à un parterre d’experts, lors d’un débat public autour du thème "Comment impliquer les jeunes dans la lutte contre les violences sexuelles ?", organisé récemment à Kinshasa,par la Fondation Hirondelle en collaboration avec le Bureau du Représentant personnel du chef de l’Etat en charge de la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement forcé des enfantsdans les groupes armés (BRP). "Pourquoi, martèle-t-il, n’adopte-t-on pas des lois qui condamnent le mauvais habillement des femmes, qui est une source fondamentale des violences sexuelles en RDC ?".

NI L’AGE, NI L’HABILLEMENT

Généralement accusés et seuls à être souvent condamnés à des peines de 5 à 20 ans de prison pour crimes de viol, les hommes, à l’image de ce jeune, semblent éprouver un sentiment d’injustice en cette matière. Il faut d’abord "éduquer les femmes qui violent violent les hommes par leur façon de s’habiller, et les hommes en second", suggère Désiré Wembolowa. 

Représentant personnel du chef de l’Etat congolais en charge de la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement forcé d’enfants dans les groupes armés, Jeanine Mabunda, invité dans ce débat kinois, a dû retenir son souffle, en écoutant ces jeunes. Elle a eu une réaction très directe, et franche, à leur endroit :"C’est comme si vous nous disiez : comme les filles s’habillent en body ou en pantalon…, nous avons le droit de les violer !".

Jeanine Mabunda a parcouru la quasi-totalité du territoire national. Pour elle, l’habillement ne peut en aucun cas être une excuse pour expliquer, justifier le viol. Elle affirme qu’en RDC, les viols se commettent indépendamment de l’âge et de l’habillement des personnes. Dans nos villages, à l’époque, "les femmes étaient peu habillées et nous n’avions pas de viol, rappelle Mabunda. A Kasangulu, près de Kinshasa, un lieutenant d’une trentaine d’années a violé une femme de 73 ans, manifestement sa grand-mère ! Ce n’est pas l’habillement qui l’a incité au viol ! A Mbuji-Mayi - centre du pays -, une petite fille d’à peine 3 ans a été violée, ce n’est pas l’habillement de ce bébé qui a été à l’origine du viol… "

REGARD PERVERTI DE L’HOMME

Psychologue, clinicien et sexologue, Jean Lumbala est un des rares Congolais qui détient une expérience éprouvée en matière de viols. Auteur du livre "La vie sexuelle des Congolais", il affirme que 60% de ses patientes le consultent parce qu’elles ont été victimes de violences sexuelles. L’expert ne pense pas, lui non plus, que l’habillement est ce qui provoque le viol. C’est plutôt "le regard de l’homme qui est perverti par l’habillement de la femme. C’est à l’homme de se surpasser, de ne pas considérer la femme en face de lui comme un objet sexuel", argumente-t-il.

Les violences sexuelles revêtent plusieurs formes en RDC : des viols physiques brutaux et sanglants liés aux conflits armés, l’esclavage sexuel, des viols rampants qui se passent dans des familles, sous forme de kidnapping des jeunes femmes pour raison de mariage, d’unions conjugales forcées ou celles des mineurs autorisées par certaines coutumes, relations dans lesquelles le consentement des femmes est inexistante…

En plus des considérations culturelles, il faut commencer à regarder cela sous l’angle de santé mentale, estime Jean Lumbala. "Les violeurs sont des malades. En dehors de la peine qui leur est infligée, il faut les accompagner de manière à soigner leur pathologie mentale, car la plupart d’entre eux récidivent après être sortis de prison, parfois pour agresser leurs victimes." 

Nathalie Sala
Forum des As
C’est vous qui le dites : 1 commentaire
9093 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


sorinas @3JZZA7R   Message  - Publié le 22.02.2017 à 23:28
Bonsoir Je viens partager ceci avec vous parce que je suis convaincu qu'il y a aussi des frères et sœurs dans le besoin Il y a de cela 6 mois environ, c'était le calvaire dans mon foyer. Les disputes entre mon mari et moi se répétaient jusqu'à ce que mon mari quitte la maison. Suite à cela j'en ai parlé avec une voisine qui m'a donné les coordonnées d'un puissant guérisseur Béninois que je me permet d'appeler le nom Esolayé Oba à qui je me suis confiée. Comme j'aime mon mari et je voulais pas le perdre, j'ai rapidement contacté ce voyant et il m'a promis de me le faire revenir à la maison. J'ai donc suivie ces conseils et également fait des rituels. Je vous jure que 7 jours après mon époux est revenu en me suppliant de lui pardonner pour tout ce qu'il a pu me faire et on s'est réconcilié. Ce fut un véritable miracle dans ma vie car je ne sais pas de quelle magie il est doté. Alors pour tout vos problèmes sentimentaux, mariage, travail, maladie, et tout autre problèmes auxquels vous êtes confronté Je vous conseille de faire comme moi et vous trouverez satisfaction Voici son adresse électronique Email : voyant guerisseur1@gmail com Merci de...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Yolo: des éléments indisciplinés de la police se livrent au racket suite à une bagarre de Kuluna
left
Article précédent RDC: 20 civils tués à Kinshasa selon l’ONU

Les plus commentés

Politique Félix Tshisekedi a reçu ce jeudi le cardinal Ambongo

16.05.2024, 22 commentaires

Politique Le président Tshisekedi prévient les députés nationaux : « Je n’hésiterai pas à dissoudre l’Assemblée nationale et renvoyer tout le monde à de nouvelles élections, si ces mauvaises pratiques persistent »

18.05.2024, 19 commentaires

Politique Assemblée nationale : l’élection du bureau définitif reportée

17.05.2024, 10 commentaires

Politique La France, un allié indéfectible du Rwanda : Les dessous d’une alliance stratégique

19.05.2024, 10 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance