Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Economie

RDC : le gouvernement incapable de stopper la chute de sa monnaie

2017-01-18
18.01.2017 , Kinshasa
2017-01-18
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/01-janvier/16_22/francs_congolais_17_0001.jpg Kinshasa-

Des billets de Francs Congolais

Depuis un an déjà, la monnaie de la République démocratique du Congo, le franc congolais perd sans arrêt des points face au dollar. On en est déjà à 30% de perdu dans le rapport. Malgré toutes les mesures des autorités, la dépréciation semble une fatalité, dans ce contexte de crise économique et de chute de niveau vie au Congo.

La crise économique se sent à plein nez maintenant au Congo. Le pays traverse une crise monétaire grave avec une dépréciation sans arrêt de la monnaie locale, le franc congolais. D'après les chiffres officiels disponibles, la monnaie locale a perdu déjà 30% depuis 2016 face au dollar. Une dégringolade monétaire qui se ressent dans le pays tel un coup de massue, la RDC étant un pays qui importe presque tous ses besoins de première nécessité. Coûtant 900 francs congolais il y a un an, aujourd'hui le dollar coûte 1.250FC, soit 138,9% d'augmentation.

Les congolais ont déjà perdu 20% au moins de leur pouvoir d'achat et il faut vite trouver une solution pour éviter le pire, si ce n'est pas encore le cas. Cependant les autorités congolaises ont tout fait pour que la situation ne vire pas au rouge. La banque centrale de la RDC n'a cessé depuis lors de mettre périodiquement quelques dollars sur le marché. Insuffisant, juge le professeur Albert Tcheta Bampa. Selon lui, même si la Banque centrale continue d'éjecter ces billets, elle n'arrivera pas à arrêter la chute de sa monnaie.

« Le montant avec lequel intervient la Banque centrale est insignifiant. Aujourd'hui, les réserves en devises étrangères de la RDC représentent moins d'un mois d'importations. Le pays n'a jamais atteint trois mois de réserves, le niveau requis internationalement. Aujourd'hui, il faut laisser le taux de change fluctuer au gré des marchés », recommande t-il.

 

 

Une fois encore la chute des cours en cause

La situation de crise économique et monétaire en RDC n'est pas inédite par rapport à ce qui se passe ailleurs dans d'autres pays. Avec une économie dépendante à 95% des revenus des exportations des matières premières dont le cuivre et le pétrole, l'Etat congolais souffre de la chute des cours de ces dernières années. Les dollars ne pénètrent donc pas suffisamment le pays.

Pourtant la RDC est obligée d'utiliser plus que grandement les dollars pour ses importations. Ce qui provoque une inéquation qui est à la source du problème monétaire. Ce que la banque centrale du pays tente de résoudre en appelant les banques commerciales à des efforts. Un appel reçu qu'à moitié par ces dernières.

« Elles doivent immobiliser des francs congolais de manière à juguler le volume de la monnaie nationale en circulation et par conséquent contribuer à la stabilisation du taux. Mais ce sont des francs qu'elles ne peuvent pas utiliser à autre chose et ce sont des francs qui ne rapportent rien non plus, donc le coût pour les établissements est important. Les banques commerciales ont payé en 2016 le prix fort de la politique monétaire. Vous ne pouvez pas compenser un déficit économique par des mesures de stricte politique monétaire. Cela ne marche qu'un temps », réplique Yves Cuypers, directeur général de la Banque commerciale du Congo.

Malgré tout, toujours dans sa démarche pour trouver une solution, le week-end dernier, la Banque centrale du Congo a décidé de doubler son taux directeur, passant de 7 à 14%, une action qui devrait renforcer la valeur de la monnaie. Inefficace jusqu'à ce jour. Mais il semble que la situation peut toujours être sauvée. « On n'a pas encore atteint le niveau critique de l'inflation, elle est encore soutenable », disait le professeur Albert Tcheta Bampa.


La Tribune / MCN
C’est vous qui le dites : 6 commentaires
8642 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Evangéliste Robert @7KOUIUM   Message  - Publié le 19.01.2017 à 10:48
La situation de crise économique et monétaire en RDC n'est pas inédite par rapport à ce qui se passe ailleurs dans d'autres pays. D'où l'impérieuse nécessité et l'urgence de mettre en place un nouveau Conseil d'Administration et le Gouvernorat de la Banque centrale du Congo en vue de sauver la situation inflationniste.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Je suis RDC @4EJDR32   Message  - Publié le 19.01.2017 à 07:56
Il ne faut pas forcer les choses. Ça refuse déjà,pour dire qu'il faut une autre personne à la tête du pays.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
svp invitez edem kod @PHYVEMI   Message  - Publié le 19.01.2017 à 01:15
Vous avez oublié d'intégrer le climat politique dans votre analyse.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
bukavu @G18FS4U   Message  - Publié le 18.01.2017 à 20:14
(mboka soki ekweyi, ekweyaka na mbongo n'ango elongo) la chanson de fanc congolais, la partie chanté par pépé kale

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
anaonyme @92D3XD4   Message  - Publié le 18.01.2017 à 17:45
Normal avec un premier ministre inexistant et incompetent et un gouverneur de Banque occupé à payer la somme de 43 millions de dollars a la societé EGAL avec inclus 4 millions de dollars pour lui Diabolo Gratias Mutombo. Sur ce paiement illicite: EGAL a eu 39 Millions et 4 millions pour Diabolo Gratias

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @SXXI6I3   Message  - Publié le 18.01.2017 à 17:23
C'EST LE KABILISME,UN REGIME POLITIQUE DES VOLEURS, DES DETOURNEURS , DES PILLARDS ET DES CORROMPUS POLITIQUES.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Vente de TFM: fin de la saga politico-économique !
left
Article précédent Les effets de la conjoncture internationale bousculent le cadre macroéconomique en interne

Les plus commentés

Politique Kabuya indéboulonnable, des aigris chapeaux à plumes confondus

12.07.2024, 9 commentaires

Société Justice : Koffi Olomide invité à la Cour de cassation ce lundi 15 juillet

12.07.2024, 9 commentaires

Politique Guerre à l’Est de la RDC : le silence de Kinshasa sur l’implication de l’Ouganda

12.07.2024, 6 commentaires

Politique Israël Hugues Bwene : « La RDC doit appliquer l'article 51 de la Charte des Nations Unies qui reconnaît la légitime défense à chaque État ! »

14.07.2024, 6 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance