Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 02 mai 2024
mediacongo
Retour

Politique

RDC: des inquiétudes sur la mission de l'ONU dans le pays

2017-03-22
22.03.2017 , New York
2017-03-22
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/03-mars/13-19/un_conseil_securite_17_004.jpg New York-

Le Conseil de sécurité de l'ONU. On est à huit jours du renouvellement du mandat de la mission de maintien de la paix en RDC

A huit jours du renouvellement du mandat de la mission de maintien de la paix en RDC, le Conseil de sécurité de l’ONU a entendu les principaux acteurs de cette crise. Parmi eux, Mgr Utembi, président de la Cenco qui a alerté sur un risque du report des élections et demandé un renforcement de la Monusco. Mais il se heurte à l’administration Trump qui veut couper les budgets et les troupes. La mission de l’ONU en RDC pourrait être la première à en faire les frais.

Sur le fond, le Conseil de sécurité est unanime. Il faut mettre au coeur du futur mandat de la Monusco la mise en oeuvre de l’accord du 31 décembre 2016. Monseigneur Utembi, président de la Cenco était venu le marteler devant les quinze ambassadeurs : « La persistance de cette situation risque de rendre obsolète l’accord du 31 décembre 2016 et donner l’occasion de reporter la tenue des élections présidentielles prévues en décembre 2017 voir d’en appeler à un referendum ou à une modification de la constitution. »

Les évêques catholiques congolais ont lancé, mardi devant le Conseil de sécurité des Nations unies à New York où ils ont témoigné, un appel à plus de pression sur les acteurs politiques et sociaux de la RDC en vue de la mise en application de l’accord signé le 31 décembre dernier à Kinshasa.

Mgr Marcel Utembi, président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), a, dans son allocution, tiré la sonnette d’alarme sur la menace d’un échec du dialogue, d’un nouveau report des élections et de la tenue d’un référendum en raison " des manœuvres politiciennes et le manque de volonté politique " de différents camps politiques en RDC.

" La persistance de cette crise risque de rendre obsolète l’Accord du 31 décembre 2016 et donner l’occasion de reporter la tenue des élections prévues en décembre 2017, voire d’en appeler à l’organisation d’un référendum ou à une modification de la Constitution ", a prévenu Mgr Utembi.

" Malheureusement, l’Arrangement particulier destiné à assurer la mise en œuvre dudit Accord peine à conclure. Alors que la population attend impatiemment les élections, le statu quo politique dû à l’intransigeance des négociateurs sur quelques points de divergence restants et entretenu par des manœuvres politiciennes et le manque de volonté politique, risque de retarder indéfiniment l’application de la Saint-Sylvestre ", s’est plaint Mgr Utembi. " Il convient également de signaler le retard dans la mise ne application des mesures de décrispation du climat politique ", a rappelé prélat.

Pour sa part, le ministre des affaires étrangères congolais, She Okitundu, a pointé du doigt l’opposition écartelée depuis le décès, le 1er février à Bruxelles, d’Etienne Tshisekedi, leader de la plateforme Rassemblement.

" Etant donné que le Président du Conseil National de suivi de I'Accord devra provenir de I’opposition, le gouvernement exhorte cette dernière, plus particulièrement le Rassemblement, à surmonter ses dissensions actuelles afin de se mettre d'accord sur la personne du candidat qui devra remplacer le défunt Tshisekedi ", s’est défendu M. Okitundu.

L’opposition et le pouvoir ne s’entendent pas entre autres sur le mode désignation du Premier ministre.

Le pouvoir exige une liste de trois mais l’opposition s’en tient à un seul nom comme le prévoit le texte de l’accord.

Pour le ministre des affaires étrangères congolais, il n'existe de la part du gouvernement aucune manœuvre dilatoire de nature à retarder la mise en œuvre de l’accord.

" Le retard que connait le processus est dû à des circonstances objectives, plus particulièrement le décès de M. Tshisekedi qui a poussé la Cenco à suspendre les travaux. Nous sommes convaincus qu'avec la reprise des négociations le 16 mars 2017 les parties finiront par trouver un heureux dénouement à ces points de divergence ", a déclaré M. Okitundu.

« On ne peut pas jouer avec le feu »

Mais c’est sur la forme que les dissensions sont importantes. Les Américains veulent s’attaquer aux missions de maintien de la paix trop coûteuses à leur goût. La France qui dirige les négociations pour le renouvellement de la mission en RDC envoie un message très ferme à Washington : « On ne peut pas jouer avec le feu s’agissant de cet immense pays au coeur de l’Afrique dont la stabilité est clé pour lui même et pour l’ensemble de la région. »

Compromis

Dans ses recommandations, le secrétaire général demandait de maintenir le niveau actuel de troupes et d’envoyer deux unités de police supplémentaires. Un compromis pourrait être de remplacer les contingents les moins efficaces pour mieux assurer la protection des civils et d’envisager une stratégie de sortie de la Monusco si les élections ont bien lieu en décembre 2017.

Marie Bourreau
RFI / VOA via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 16 commentaires
8508 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


VERITE @NQSTVQR   Message  - Publié le 22.03.2017 à 16:55
kiekiekiekie vous applez l onu pour stabiliser??? et les chars et tout ces militaires qui sortent dans la rue lors de marches de l opposition sont ou?? Kanyama makasi kk na ba kuluna na mwanda semi? kende na rutshuru to beni to ndima ki mobali nao

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @IZ2N8Z1   Message  - Publié le 22.03.2017 à 12:20
HEIN VOUS MEME LE PROPRIÉTAIRE DU PAYS VOUS NE SAVEZ PAS SÉCURISÉ OU GÉRÉ LE PAYS ET LE MONUSCO QUESQU IL VAS FAIRE S IL Y A PAS DE SUIVI VOUS PENSEZ QU UN VISITEUR PEUT BIEN GÉRER TA MAISON QUE TOI MÉMÉ SI TOI MEME TU NE SAIS PAS PRENDRE TES DISPOSITION! PRENONS NOS RESPONSABILITÉ SVP QU ON NE ACCUSE PAS ET QU ON NE PHILOSOPHE PAS

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Birosa @92RDRFB   Message  - Publié le 22.03.2017 à 11:57
Mr l’Évangéliste, le gouvernement des technocrates avec un Président dictateur, ça ne marche pas KABILA lui même devra être remplacé par un technocrate pour commencer Quel technocrate avons-nous au Congo qui peut contourner les manœuvres de ceux-là même qui de mauvaise foi n'ont pas organisé les élections pour se maintenir en toute impunité au pouvoir ?. Qu'on mette même MINAKU à la place de KABILA pour la transition

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Evangéliste Robert @7KOUIUM   Message  - Publié le 22.03.2017 à 11:01
Face à ce gap politique au Pays la Formation du Gouvernement des Technocrates s'impose pour départage les politiciens Nous sollicitons l'appui du Chef de l'Etat , celui du parlement lors de cette session de mars 2017 et de la Communauté Internationale ainsi que celui du Peuple congolais

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mbuki @NW9T1C1   Message  - Publié le 22.03.2017 à 10:59
Classe politique congolaise, un peu du respect pour le souverain primaire que vous prétendez servir. Excellence Okitundu, prière faire preuve de votre grandeur en tant qu'homme d’état. Vous étés incapable dire a votre autorité morale que vous avez échouez et qu'il faut rendre le tablier. les congolais avaient déjà dépasser le stade de réfléchir sur comment trouver le manger, vous nous ramener encore a ce stade????? Vos dépendants vivent dans des tes meilleures conditions. Attention d’être utiliser comme un torchon, après vos services on vous jette avec l'eau qui a servie a torchonner. posez - vous la question, ou est passer Evariste BOSHAB? pour ne citer que celui - la.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @AANDEU6   Message  - Publié le 22.03.2017 à 10:58
JKK ne peut plus voyager! Ekomi kaka mende,kitundu et consors! Yo jkk,yeba ke après élection,okokende directement CPI. Tia yango na mutu na yo,zoba moko boye! Biso ba jeunes kinois,tokolia yo mubesu. Tu pensesqu'on est content de toi malgré bozo somba biso na mbongo? Rien!!!!!Mbongo ya mboka,mais bakosa yo te,tolingi yo te na batu na yo. Tala ndenge tozo souffrir!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
jal @BG3B9XM   Message  - Publié le 22.03.2017 à 10:27
Gare à vs aussi la cenco. On sait bien ke Kabila vs a choisi pour arbitrer. On sait de vs aussi ke vs étiez en suisse pour aller déposer vos dollars américain dans des banques suisse. Attention C'est vous ki retardez tout ça. TOYEBI BINO BIEN Princes de ténèbres

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
JPH @Q62X8KH   Message  - Publié le 22.03.2017 à 10:27
Soyons sérieux , même OKITUNDU, un intellectuel corrompu et fait la honte. S'il y a volonté de dénouer la situation , KABILA même illégitime mais appuyé par l'armée peut dire à son camp que vous cherchez le problème et après vous allez fuir. Il suffit d'avoir la volonté et respect du peuple et non des intérêts individuels pour dire qu'il parle avec le nouveau leadership du rassemblement , nommé le premier ministre et le processus d'alternance continue. Qui vous trompez MENDE, ATUNU, LUMANU , OLENGAKOY et autres bientot

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @77DU29Z   Message  - Publié le 22.03.2017 à 09:21
HYPOLITTE KANAMBE alias KABILA ne peut plus sortir de la RDC ce sont les MENDE, SHEOKITUNDU,MINAKU,MOVA, BOSHAB qui dirigent pas défis KANAMBE se cristallise avec comme vision le référendum pour occuper le pouvoir à vie. Le Peuple ne cédera pas et TOI NANGA vite le Calendrier pour les élections de 2017. La MONUSCO doit demeurer pour empêcher les tueries sous pretexte trouble à l'ordre publique

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Roche @NWX9RCR   Message  - Publié le 22.03.2017 à 09:13
Une bonne chose. "On ne peut pas jouer avec le feu" cette phrase est très importante. Que les politiciens congolais et ceux qui veulent soutenir le pouvoir de sang en RDC attendent.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @77DU29Z   Message  - Publié le 22.03.2017 à 09:00
Toutes nos reconnaissances Monseigneur car HYPOLITTE KANAMBE alias KABILA et ses collabo ne jurent que la modification de la constitution mais ils n'y parviendront pas ils étaient venus s'agenouiller devant vous avant le 19/12/2016 à la fin de son mandat et ils jouent au malin ça ne passera pas. Le Peuple attend les élections en Décembre 2017; la MONUSCO doit rester comme en Gambie pour les forces de la CEDEAO. Si non les mercenaires RWANDAIS,TANZANIENS, OUGANDAIS feront un génocide et MENDE va tromper l'opinion internationale Au FINISH LA CPI pour KANAMBE

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
briya @KTKV28K   Message  - Publié le 22.03.2017 à 08:57
Sauvez nous,à l aide!!!nous sommes un peuple sans espoir Que Dieu fasse un miracle pour ce pays.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
emmanuel @XR8RVRD   Message  - Publié le 22.03.2017 à 08:56
La RDC est un pays tres strategique. On ne peut pas le confier a un apprenti sorcier soi disant fils du je ne sais quoi pour le presider. Rappelez vous Mobutu avait dit en son temps;' ce n'est pas facile d'etre le president du Zaire"

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Asinge @ZBZ8KFW   Message  - Publié le 22.03.2017 à 08:45
Ahhhhh Merci Monseigeur, vous avez la confiance du peuple Congolais, mais surtout félicitations pour le courage d'alerter l'ONU sur les agendas cachés des ennemis du peuple Congolais. Quelles que soient les complications pour la mise en application de l'accord de la Saint Sylvestre, le peuple veut les élections au mois de décembre 2017 et pas de référendum! Avec cette misère et insécurité généralisées, qui pourrait être d'accord avec eux? Nous n'avons plus confiance à la classe politique actuelle qui as totalement échouée. Nous sommes vigilants sur ce point. Que vive la RDC, que vive le peuple Congolais!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Birosa @92RDRFB   Message  - Publié le 22.03.2017 à 08:22
Mr Albert, c bien dit, l'on va vous laisser avec vos FARDC qui sont efficaces en tuant leurs propres frères de sang

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Albert Ilunga @KEEN5J3   Message  - Publié le 22.03.2017 à 07:59
Une MONUSCO inefficace n'a pas raison de continuer infiniment sa mission dans notre pays.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Rassemblement : les enfants prodigues reviennent à la maison !
left
Article précédent ONU : Maman Sidikou appelle à mettre fin à l'impasse politique en RDC

Les plus commentés

Politique Le président Tshisekedi prévient les députés nationaux : « Je n’hésiterai pas à dissoudre l’Assemblée nationale et renvoyer tout le monde à de nouvelles élections, si ces mauvaises pratiques persistent »

18.05.2024, 19 commentaires

Politique Attaque armée ce matin autour de la résidence de Vital Kamerhe,

19.05.2024, 14 commentaires

Politique Tentative de coup d'État à Kinshasa : le chef des assaillants abattu

19.05.2024, 13 commentaires

Politique La France, un allié indéfectible du Rwanda : Les dessous d’une alliance stratégique

19.05.2024, 12 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance