mediacongo.net - Actualités - Bientôt le procès sur le meurtre de deux experts de l'ONU dans le Kasaï 


Retour Société

Bientôt le procès sur le meurtre de deux experts de l'ONU dans le Kasaï

Bientôt le procès sur le meurtre de deux experts de l'ONU dans le Kasaï 2017-05-20
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/05-mai/15-21/michael_sharp_zaida_catalan_17_0001.jpg Kinshasa-

Michael Sharp et Zaida Catalan

Aucun agent des forces de l'ordre n'est poursuivi pour le meurtre de deux experts onuisiens dans le Kasaï-central, a révélé l'avocat général des Forces armées de la RDC, en annonçant la fin de l’instruction qui a duré deux mois et deux semaines.

La justice militaire congolaise a annoncé ce samedi 20 mai 2017 l'ouverture prochaine du procès des présumés assassins de deux experts de l'ONU tués en mars dans le Kasaï, dans le centre de la République démocratique du Congo (RDC), sans en préciser la date.

A l'issue d'une enquête de dix semaines, "l'instruction est terminée. Les audiences publiques vont bientôt se tenir (...), deux insurgés sont en détention sur 16 incriminés", a déclaré le colonel Odon Makutu, avocat général des Forces armées de la RDC, lors d'une conférence de presse à Kinshasa.

Ils sont poursuivis pour "crime de guerre par meurtre, crime de guerre par mutilation, terrorisme, participation à un mouvement insurrectionnel", a-t-il précisé, en ajoutant que ce procès se tiendrait à Kananga, capitale de la province du Kasaï-central.

L'Américain Michael Sharp et la Suédo-chilienne Zaida Catalan, deux experts missionnés par le secrétaire général de l'ONU pour enquêter sur les violences dans la province du Kasaï-central, secouée par la rébellion de Kamwina Nsapu, chef traditionnel tué en août 2016 lors d'une opération militaire, avaient été enlevés le 12 mars et leurs corps retrouvés 16 jours plus tard dans une fosse commune.

"Aucun agent (des forces) de l'ordre n'a été mis en cause" pour ce meurtre, a précisé le colonel Makutu.

Michael Sharp et Zaida Catalan faisaient partie d'un panel d'experts recherchant des informations sur plus d'une quarantaine de fosses communes découvertes dans la région.

La région du Kasaï, au centre de la RDC, est secouée depuis septembre par des violences ayant fait plusieurs centaines des morts et causé le déplacement de 1,27 million de personnes.

Début mai, le Conseil de sécurité de l'ONU avait pressé Kinshasa de coopérer avec sa commission d'enquête chargée de se pencher sur les meurtres de ses experts et sur les fosses communes découvertes dans le Kasaï.

L'ONU accuse les rebelles Kamwina Nsapu d'enrôler des enfants-soldats et d'avoir commis des atrocités, tout en dénonçant également l'usage disproportionné de la force par l'armée congolaise.


AFP / VOA / MCN
2048 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Christopher Columbus | VLQA7LZ - posté le 21.05.2017 à 20:30

La vérité triomphera, et de la manière à laquelle ils s'attendent le moins.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?

Les deux experts des nations unies ont été exécutés par GEDEON kyungu sous les ordres de John numbi dans le territoire contrôlé par les fardc. D'ailleurs la commission des nations unies vient de remettre en cause la vidéo présentée par Mende le tchaku.kabila doit subir ce qu'il avait fait subir à Jean Pierre bemba.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Le Kasaï Central décide le retrait des titres de 150 concessions minières à la Miba

Economie ..,

Kananga : Tshaba Kanowa, un des évadés de la prison de Kananga rattrapé par la police

Provinces ..,

Kasaï-Central : le gouverneur Martin Kabuya annonce la construction d’un bâtiment du gouvernorat

Provinces ..,

Kananga : les autorités interpellées après le lynchage d'un présumé « voleur des sexes »

Provinces ..,