Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Société

Bateau « Congolais » arraisonné en Turquie : qui est derrière la cargaison d’héroïnes ?

2017-06-12
12.06.2017
Monde
2017-06-12
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/06-juin/05-11/turquie-saisie-drogue-congo.jpg -

Les tonnes d'héroïnes saisies par les forces navales turques sur un bateau battant pavillon congolais

La République démocratique du Congo est, une fois de plus, au cœur de l’actualité. Cette fois, il ne s’agit pas de massacres en série dans un coin perdu du territoire national, encore moins d’un viol collectif dans les collines de l’Est, c’est plutôt l’arraisonnement par les autorités maritimes turques d’un navire battant pavillon congolais. Ce qui pourrait paraître anodin, vu la grande affluence des navires sur les eaux internationales. Le drame est qu’à bord de ce navire, les gardes des côtes turcs ont saisi un lot important d'héroïne !

Les forces de sécurité turques ont arraisonné un navire qui battait pavillon congolais (RDC), le Commander Tide, avec 9 membres d’équipage à bord. Le navire, qui croisait dans les eaux internationales, aux larges des eaux turques, dissimulait dans des compartiments secrets plus d’une tonne d’héroïne (1.071 kilos, très précisément, pour une valeur estimée à 57 millions de dollars), ce qui représente une des plus importantes prises des forces de sécurité turques.

L’opération a été lancée après que la police anti-drogue turque a reçu un « tuyau » des services anglais sur le navire Commander Tide et sa précieuse cargaison, ont expliqué les autorités turques sans plus de détails.

Voilà l’image de la RDC qui est écornée. A Kinshasa, les autorités ont vite fait de démentir. Mais, le mal est déjà fait. En ce temps de nouvelles technologies de l’information et de la communication, la nouvelle a fait le tour du monde. A travers le monde, la RDC est désormais présentée comme une plaque tournante du commerce international de stupéfiants.

Certes, les autorités congolaises ont, dans un communiqué officiel, rejeté en bloc cette accusation. A Kinshasa, on estime qu’« il s’agit vraisemblablement d’un des bateaux battant frauduleusement pavillon congolais ». Dans le même communiqué, on rappelle que « les autorités congolaises ont dénoncé ces pratiques depuis plusieurs mois et en ont informé tant Interpol que l’Organisation maritime internationale (OMI) ». C’est dire qu’à Kinshasa, les faits sont avérés.

En effet, Kinshasa était au courant d’une opération sale qui ternit encore l’image de la RDC. Mais, les autorités se sont tues jusqu’à ce qu’un incident survienne le 2 mai 2017 sur les eaux internationales turques.

Une enquête pour établir toutes les responsabilités

Les forces de sécurité turques ont arraisonné le Commander Tide, un navire qui battait pavillon congolais (RDC), avec 9 membres d'équipage à bord.

Au-delà d’une simple mise au point, Kinshasa doit tout mettre pour laver l’opprobre dont s’est couvert le pays. C’est non seulement son
image qui est mise en cause mais aussi sa crédibilité internationale. Dans une Turquie qui a la réputation d’être une des principales routes de la drogue entre l’Afghanistan et l’Europe, tout peut arriver. Tout est possible.

Et même, dans l'hypothèse d’une connexion éventuelle entre la mafia et certains cercles de pouvoir à Kinshasa, il y a lieu de se demander qu’elle est cette autorité politique ou militaire qui serait tentée de prendre un aussi grand risque tout en sachant que ce business, quoique juteux, a aussi son revers ? Si certains, ailleurs, s’en sont tirés à bon compte, l’expérience parait pour le moins périlleuse avec le risque d’en sortir perdant.

A ce propos, une enquête est nécessaire pour établir toutes les responsabilités. Au départ, ce sont les autorités du ministre des Transports et Voies de communication qui sont visées avant de remonter la filière. De son côté, le procureur général de la République a mis en place une commission pour faire la lumière sur ce qu’il qualifie de « pratiques frauduleuses » très prisées par la haute mafia internationale. La balle est donc dans le camp de l’Interpol qui s’est déjà saisi du dossier dans l’optique de découvrir le pot aux roses. 

Des têtes devraient tomber. Comment des étrangers pouvaient se retrouver en possession des documents officiels de transport maritime de la RDC sans qu’ils y aient bénéficié des complicités au niveau de l’administration ? Sur le dos de qui peut-on mettre ce qui est présenté comme la plus grande prise opérée conjointement par les forces navales turques, les garde-côtes et les forces spéciales de la province de Mersin ? Une question qui taraude bien des esprits au regard des pistes qui se présentent, les unes aussi plausibles que les autres.

On attend de voir le gouvernement châtier. C’est ainsi que le monde comprendra que la RDC n’est pour rien dans cette affaire de navire saisi en Turquie avec à son bord une cargaison de cocaïne. Dossier à suivre...


Le Potentiel / Adiac-Congo / Pentapostagma / MCN, via mediacongo.net
Infos congo - Actualités Congo - 27384-
Infos congo - Actualités Congo - 27384-
Infos congo - Actualités Congo - 27384-
C’est vous qui le dites : 12 commentaires
8803 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 13.06.2017 à 09:01
Le Liberia ètait une puissance Maritime, sans posseder un seul bateau. L'interpol est la cooperation internationale entre les polices des diffèrents pays. ANR ne peut pas travailler dans un pays Etranger, pas meme la Cia. sont des services d'intelligences et d'informations , pas d'arrestation dans un pays etranger, cela deviendrait une simple sequestration de personne.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @86W1ZZU   Message  - Publié le 12.06.2017 à 10:11
lorsque on exige une enquete indépendante sous l'egide de l'ONU pour de massacre du Kasai et ceux de Beni, Minde dit que nous avons de service compétente . Alors pour quoi avertir INTERPOOL? L'ANR exterieur pouvait déjà alerter et eviter le pire . maintenant que c'est au grand jour ; mende il faut se taire et demande des excuses

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
BABAKAR @92LIICM   Message  - Publié le 12.06.2017 à 09:37
Les pays ou tout est possible.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Albert Ilunga @KEEN5J3   Message  - Publié le 12.06.2017 à 09:24
Les Autorités congolaises ne se sont pas tue mais elles ont saisi les services compétents dont l’interpole.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Zadio @987UF7K   Message  - Publié le 12.06.2017 à 08:56
Kabila tika tout c passe avec tes proches qui te trahi balembi yo après la présidence vie eza ahaaaaa yoka

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Je suis RDC @4EJDR32   Message  - Publié le 12.06.2017 à 08:24
Sans doute, c'est une de 78 entreprises de mafia de Joseph kabila, après les passeport biométriques Pourquoi on n'a pas cité la tanzanie ou le congo brazza Donc ils ont des preuves que c'est kin.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Je suis Kongo @VURZXCD   Message  - Publié le 12.06.2017 à 08:16
Ohhhhhhh, signe du temps. Ayebela. Quand ils ne vous veulent plus, ils vous tapent de tous les cotés. Yebelardo

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @35P2WSS   Message  - Publié le 12.06.2017 à 08:04
à force de mentir et de démentir à tout moment, Mende risque de dire un jour que la capitale de la RDC n'est pas Kinshasa

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
biba @YMSVL4T   Message  - Publié le 12.06.2017 à 06:35
ou est le ministre de transport? mende auya fanya declaration?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Deltah @DZXANIZ   Message  - Publié le 12.06.2017 à 05:51
En RDC c'est possible, je crois nos politiciens sont derriere ce commerce, parcequ'ils sont dans la mafia.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme! @ET86R2M   Message  - Publié le 12.06.2017 à 05:00
ÇA FAIT HONTE À LA RDC! ON A PAS D'ARGENT POUR ORGANISER LES ÉLECTIONS, MAIS ON EN A POUR FAIRE LE COMMERCE SALE ET ENTRETENIR LES TENSIONS DANS TOUS LES COINS DU PAYS, avec comme voie intermédiaire l'installation des kits qui son en panne et en nombre insuffisant) POUR BIEN JUSTIFIER LE RETARD VOULU ET BIEN ENTRETENU DES ÉLECTIONS Voilà la PROFONDEUR DE LA MÉCHANCETÉ CHERS CONGOLAIS Voilà chers congolais, vous voyez maintenant comment lorsqu'on est enivré par la PLUS GRANDE DROGUE QUI EST LE MAINTIEN ABSOLU DU POUVOIR, on est capable de MULTIPLIER TOUTES SORTES DE SUBTERFUGES. VOILÀ COMMENT FONCTIONNE LA MAFIA CHERS CONGOLAIS!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Lwabeya Ntumba @LAAJN8T   Message  - Publié le 12.06.2017 à 02:42
Ce commentaire a été supprimé (Propos non fondés)

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant RDC: interrogations et inquiétudes sur l’insécurité croissante à Kinshasa
left
Article précédent Beni: évasion à la prison de Kangbayi, un couvre-feu décrété

Les plus commentés

Société " L'invitation de Koffi Olomide au parquet général près la Cour de cassation est une insulte de trop pour notre peuple" (Fayulu)

15.07.2024, 10 commentaires

Société Gims : "J'ai refusé l'offre de Bill Gates de m'utiliser pour vacciner toute la RDC"

17.07.2024, 10 commentaires

Politique UDPS : l’éclatement, une question d’heures

15.07.2024, 9 commentaires

Economie Commerce extérieur : des véhicules transportant du poisson à destination de la RDC bloqués en Ouganda

17.07.2024, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance