Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - MCN 2023 - Meilleurs Voeux
Retour

Société

Socoda : bureaux scellés

2014-08-26
26.08.2014 , Kinshasa
Société / Culture
2014-08-26
Ajouter aux favoris
Rien ne va plus à la  Société congolaise des droits d’auteurs et droits voisins « Socoda »  où les administrateurs répartis aujourd’hui en deux camps se regardent en chiens de faïence.    

Les bureaux situés à la Gombe ont été scellés il y a de cela plusieurs semaines. Une plainte a même été déposée au Parquet contre les trois principaux animateurs de la Socoda accusés par une frange d’administrateurs d’avoir dilapidé les revenus  de la nouvelle société des droits d’auteurs. On croit savoir qu’une enquête est en cours pour infirmer ou confirmer les soupçons de malversation portés à l’endroit de Mondonga, Blaise Bula et Muaka.          
          
Les frondeurs ont même placé notre confrère Paulin Mukendi comme Président du conseil d’administration de la Socoda en lieu et place de Jacques Mondonga. Le vice-président du  conseil d’administration, Blaise Bula et le directeur général Muaka, sont les deux autres cadres visés par les frondeurs. Le ministre Baudouin Banza estime que l’éviction du trio précité s’est faite de manière cavalière. Mondonga, Bula et Muaka n’ont jamais été entendus et jouissent jusqu’ici de la présomption d’innocence, entend-on.   Excédés par la virulence des propos de leurs collègues musiciens sur ce dossier, d’autres artistes se demandent si la Socoda est devenue un « ligablo » des disciples d’Orphée. Entre temps, les travaux amorcés par la trentaine d’administrateurs sur l’amendement et l’adoption des nouveaux statuts de la Socoda en conformité avec le système Ohada sont quasiment bloqués. A 19 jours de cette échéance, certains administrateurs ont des insomnies. Vont-ils être en règle avec les nouvelles instructions officielles ?

La longue marche
          
Dans un passé relativement récent, un groupe de créateurs des œuvres de l’esprit s’était battu bec et ongles pour mettre sur pied la Socoda. Dans le lot, il y a Mondonga, Bula, Photo Pao, Masumu, le prof Yoka, Me Lema, Liyolo...  Quelques mois plus tard, les choses ont commencé à se dessiner et ce noyau a été « logé » à la RTNC. Il se raconte même que Blaise Bula qui a gagné un procès a accepté d’avancer  une partie de ses avoirs pour faire fonctionner la nouvelle société congolaise des droits d’auteurs. Entre temps, ces « pionniers » ne cessaient de faire le pied de grue devant des décideurs politiques pour se doter d’un budget de fonctionnement et d’un siège. Le forcing a été payant au point que le gouvernement a alloué 220.000 dollars à la Socoda. Quinze autres administrateurs se sont ajoutés au premier groupe.  Le compositeur de « Likala moto » a été promu vice-président du Conseil d’administration de la nouvelle société, Mondonga PCA.

Nos sources ont précisé que l’ancien sociétaire de Wenge Musica 4x4 aurait récupéré son dû. La somme récupérée serait d’au moins 60 000 dollars.  Au dernier trimestre de l’année passée, la Socoda a bénéficié des droits d’auteurs provenant de sa partenaire belge. La répartition de ces royalties aux ayants droit a suscité des frictions. Certains administrateurs et  artistes soupçonnent leurs collègues d’avoir fait main basse sur les 220.000 dollars et des royalties provenant des sociétés brassicoles.
          
Une commission d’audit a été mise en place pour déterminer si oui ou non, il y a eu malversation financière. Sec Bidens, Mbaki Socrate, le prof Longa… figurent parmi les membres de cette commission. Au terme de cet audit, on allait mettre en place une nouvelle direction au cas où l’équipe en place s’était fourvoyée dans le détournement des revenus de la Socoda. Les choses ne se sont pas passées de cette façon. En outre, il n’y a jamais eu une réunion au cours de laquelle les administrateurs ont signé un PV déchargeant le trio précité de leurs fonctions. Les frondeurs proviennent surtout de la seconde vague des administrateurs, ont ajouté nos sources. C’est donc un dossier à suivre.


C’est vous qui le dites : 0 commentaire
8389 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Eradication des groupes armés: vers des opérations conjointes avec les voisins de l’Est ?
left
Article précédent TGI/Gombe : une grand-mère cherche à déshériter ses petits-fils

Les plus commentés

Politique Evarist Boshab quitte Joseph Kabila pour Félix Tshisekedi

27.01.2023, 20 commentaires

Politique UDPS Andre Mbata : « Le Pape François arrive en RDC pour bénir le chef de l’État pour son second mandat »

28.01.2023, 19 commentaires

Politique Arrivée du Pape en RDC : Fridolin Ambongo recadre André Mbata

29.01.2023, 15 commentaires

Afrique Vincent Biruta : « le Rwanda se prépare parce que nous ne savons pas ce que la RDC prépare »

27.01.2023, 14 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance