mediacongo.net - Actualités - Sur twitter, Nikki Haley reviens sur sa tournée africaine

Retour Sur le net

Sur twitter, Nikki Haley reviens sur sa tournée africaine

Sur twitter, Nikki Haley reviens sur sa tournée africaine 2017-10-30
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/10-octobre/30-31/HALEY_KABILA_TETE-A_TETE.jpg Kinshasa-

C’est le service après-vente à Washington. Après un voyage riche en discussions avec les dirigeants éthiopien, sud soudanais et congolais, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU annonce qu’elle va rencontrer cette semaine le président américain Donald Trump, le vice-président Mike Pence ainsi que le conseiller à la sécurité national H.R. McMaster pour discuter de sa tournée en Afrique, rapporte Reuters.

Pour la RDC, où Nikki Haley a rencontré le chef de l’Etat Joseph Kabila vendredi, on sait déjà qu’il sera question des élections, toujours incertaines dans le pays. Après avoir appelé clairement, à Kinshasa même, à leur organisation en 2018, dimanche soir, la diplomate a haussé le ton. « Il n’y a pas de démocratie si la voix du peuple n’est pas entendue », a-t-elle écrit sur twitter. Un message dans lequel l’hôte du weekend de Joseph Kabila se veut même ferme quant aux velléités de reporter indéfiniment les scrutins. « Nous ne tolérons pas que les élections soient retardées », prévient-elle dans ce tweet posté par ses équipes de communication.

Dans un entretien accordé à Reuters, Nikki Haley, qui revendique un « style direct » qui tranche avec le langage diplomatique classique souvent réservé est revenue sur les vérités qu’elle vient d’exprimer autant à Kinshasa qu’à Juba. « Je pense que la franchise est importante, mais je m’y attendais aussi. J’ai eu des conversations franches avec eux », explique-t-elle en référence à ses échanges avec Joseph Kabila et Salva Kiir. « Cela a été très important parce que nous ne voulions pas aller là-bas faire un discours politique. Nous voulions aller tout droit à la réalité de la situation ».


Cas-info
1154 suivent la conversation
3 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Monsieur X - 01.11.2017 09:00

La vérité ce qu'il n'y aura pas d’élection en 2018... Cessons de rêver! Kabila et les blancs n'auront peur que du Peuple congolais débout! C'est au prix des sacrifices que les étas-unis ont eu leur liberté et c'est aussi à notre tour de faire de même!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Roche - 31.10.2017 10:00

Une bonne chose le résultat est l'attente de peuple congolais.2018 à la fin ou au début?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Manu - 31.10.2017 08:46

Est ce qu'un Dictateur Africain entouré des courtisans et des Généraux flatteurs prends il au sérieux ces discours ou ces avertissements?

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Yahoo! réduit la voilure
left
ARTICLE Précédent : Microsoft greffe un anti-ransomware à OneDrive et Outlook.com
AUTOUR DU SUJET

Le Conseil de sécurité échoue à se prononcer sur les derniers évènements à Gaza

Monde .., New-York, USA

Elections en décembre 2018 : Washington rappelle ses exigences

Politique ..,

Syrie : après les frappes, quelles suites politiques et stratégiques ?

Monde .., Damas, Syrie

Syrie : Washington prêt à «dégainer» de nouveau s'il le faut

Monde ..,