mediacongo.net - Actualités - Calendrier électoral de la CENI : est-ce un remède ?

Retour Politique

Calendrier électoral de la CENI : est-ce un remède ?

Calendrier électoral de la CENI : est-ce un remède ? 2017-11-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/ceni_election_gouverneurs_17_003.jpg Kinshasa-

C’est avec impatience que tout malade attend son ordonnance médicale et, évidemment, se presse de prendre les remèdes prescrits. Ce, pour un et un seul résultat : guérir et sortir de l’impasse d’un mal particulier. Au Congo-Kinshasa, par ailleurs, le mal bien que protéiforme, à ce jour, est fortement cristallisé autour d’une et une seule chose : la problématique de la tenue des élections.

En effet, depuis fin 2016, avec l’expiration du deuxième et dernier mandat constitutionnel du Président Kabila et la non-tenue des élections avant le 19 décembre 2016, le pays s’est retrouvé catapulter dans une crise de légitimité ‘‘exorcisable’’ uniquement par la voie des urnes.

La navigation à vue quant à l’après 2017 est, désormais, terminée puisque la CENI a, enfin, publié le calendrier électoral. Attendu comme une thérapeutique de choc à la crise de l’avant comme de l’après décembre de l’année en cours, ce calendrier ne s’avère pas un remède-miracle mais plutôt une pomme de discorde de plus si pas de trop. Car, en effet, les langues se délient et les réactions fusent de partout quant à ses contours. La CENI et Nangaa à sa tête se trouvent, aujourd’hui plus qu’hier, au centre des tirs croisés entre la Majorité et ses partisans face à l’Opposition et toute la cohorte d’associations sympathisantes.

L’Opposition qui ne s’est pas encore exprimée d’une même voix, car les vues s’accordent encore, est d’ores et déjà contre la perspective d’une programmation des élections fin décembre 2018. Ce, pour une évidente crainte : le risque d’un glissement du jour des scrutins, prévu pour le 23 décembre 2018, vers 2019 est trop grand. Et, ce n’est point des arguments qui manquent. Le calendrier chronométré tel un schéma de puzzle peut s’effondrer en termes de délais si un, juste un seul raté majeur s’enregistre.

Avec la série de contraintes, 16 d’ordre successivement légales, logistiques, financières, sécuritaires et Cie, ce calendrier laisse sceptique les opposants qui semblent céder, peu-à-peu, aux  sirènes dévastateurs de la rue pour en découdre d’ici le 31 décembre avec le pouvoir de Kinshasa. Toutefois, les tractations sont encore en cours. Si Kamerhe est à Kinshasa, Félix Tshisekedi, Moise Katumbi et le Chairman Jean-Pierre Bemba Gombo, qui doivent valider la prise de décision commune au nom de leurs structures, sont, eux, à l’étranger.

D’où, ont-ils été  inaccessibles pour la grand’messe de l’Opposition d’hier, au siège du G7. Quelle que soit la teneur de la décision finale de ce quatuor de l’Opposition, la Majorité Présidentielle s’affiche déjà, sans surprise pour plusieurs, très partant pour le chronogramme publié dimanche par la CENI. Remède visiblement non-curatrice de la crise politico-électorale congolaise, le calendrier électoral actuel ne devrait-il pas servir de document de travail plutôt que d’être une pomme de discorde ? Au vu de la nécessité d’exorciser la crise perdurant à l’horizon lointain de décembre comme plus proche de ce mois même de novembre, la première option parait de très loin la meilleure.

Si le calendrier reste le remède miracle à la crise,  la molécule prescrite par Nangaa et la CENI demande d’être retouchée en laboratoire. Où le faire, comment et quand? Là sont les questions. Mais, le Congo-Kinshasa doit guérir du mal de l’illégitimité des animateurs des institutions.


La Prosperité
1674 suivent la conversation
9 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Dino 316 - 07.11.2017 21:02

La Ceni disposait de combien d'avions pendant les élections de 2006 et 2011 ? Pourquoi Nanga et sa Ceni compliquent les choses ? On est souvérain après tout, ne cesse de crier Mende devant la communauté internationale,comment peut-on manquer les moyens d'amèner les congolais aux élections . Non, question de bonne volonté pour aller loin avec Kabila.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Roméo - 07.11.2017 19:57

QUI EST LE CANDIDAT DE LA MP? Donnez-moi le nom du candidat de la MP et je vous dirai s'il y aura OUI ou NON élection. A 8 mois de la convocation du corps électoral, elle n'a pas de candidat et vous voulez me dire qu'il y aura élection. CROYEZ SANS AVOIR VU.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
banamura - 07.11.2017 10:01

laissons le temps au temps ce calendrier est publier pour attenuer la tension du mois de decembre

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 07.11.2017 09:44

C'EST PLUTÔT UN POISON POUR LE PEUPLE CONGOLAIS! MAIS C'EST nanga et kanambe qui vont en périr.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Dodi - 07.11.2017 09:05

Nangaa est dépassé ; il a sorti ce calendrier sous pression de Nikki. Posez lui la question si ce calendrier est réaliste? Pourtant il clamait d'en donner un de réaliste ! Il a choisi de servir son maître et sacrifier le peuple. Tous les indicateurs montrent qu'il n'y aura pas élection le 23 décembre 2018. Jaugez le niveau d'idiotie de nangaa,il est chef de projet, on fait de prévisions sur base de moyens dont on dispose et sur ceux dont on est sur d'acquérir ; pas sur de moyens hypothétiques ; la monusco ne dispose que de 2 avions, lui, fais son planing sur au moins 100 avions.est-ce la monusco lui a donné des assurances d'en acheter d'autres? Quelle idiotie. Congolaise et...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 07.11.2017 08:44

CENI de la MP les 90jours de l'nerollement au KASAI qui commence le 03Novembre-31Janvier2018 mais l'opération a debuté il y a longtemps. NANGA vous gonflez les durées des opérations pour satisfaire KANAMBE. L'enrollement des Congolais de l'étranger là encore beaucoup des zones d'ombres les RWANDAIS seront d'office des Congolais. BITAKWIRA le ventre te trompe toi qui estime sans appui pas d'élections à moins ton érection

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 07.11.2017 07:59

Ce calendrier ne nous concerne pas, ce qui est important pour nous, c'est de s'unir étant congolais du sang pour chasser KABILA et sa suite au plus tard ce 31 Déc 2017, si KABILA veut rester chef de l'état à vie dans un pays qui n'est pas celui de ses ancêtres, il doit tué tous les 80.0000.0000 de congolais que nous sommes, sans cela, nous allons le faire partir de gré ou de force

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Manu - 07.11.2017 07:56

Ce calendrier met de l'huile dans le feu. Pourquoi Nangaa et la MP doivent ils programmer l’enrôlement des Congolais de l'Etranger au mois de juillet 2018? Il faut revoir d'autres rubriques de ce calendrier par rapport aux Accords de Saint Sylvestre.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 07.11.2017 07:50

Ce calendrier contient de contradictions qui frappe à l'oeil nu. La loi sur la répartition des sièges sera voté au parlement avant le début d'enrôlement des congolais de l'étranger. Les nouveaux majeurs en 2018, faudrait-il actualiser le fichier électorale encore en 2018, Faudrait-il prévoir une autre actualisation sur la loi de répartition des sièges en 2018 ? N'est ce pas là favoriser le glissement ?

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Electeurs sans empreintes en RDC: «A la Céni d’identifier les causes réelles»

Politique ..,

Élection en RDC : ce que veut l'OIF

Politique ..,

Élections : la Ceni sensibilise pour le 23 décembre

Politique ..,

Dépôt des candidatures le 24 juin 2018 : MLC et l’UNC seront au rendez-vous !

Politique ..,