mediacongo.net - Actualités - RDC: la Céni rappelle les conditions pour le respect du calendrier électoral



Retour Société

RDC: la Céni rappelle les conditions pour le respect du calendrier électoral

RDC: la Céni rappelle les conditions pour le respect du calendrier électoral 2017-11-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/ceni_election_gouverneurs_17_003.jpg -

Alors que la communauté internationale salue la publication d'un calendrier électoral en RDC, la Céni rappelle que la tenue des élections, fixées le 23 décembre 2018, est assortie d'un certain nombre de contraintes. Des textes de loi doivent être votés et l'argent manque encore. Il faut des centaines de millions de dollars pour parvenir à tenir le délai. « Il faut que le gouvernement et les partenaires fassent aussi leur part », explique-t-on du côté de la Céni.

La première des conditions doit d'abord être remplie par l'Assemblée nationale et le gouvernement. En effet, il faut que la loi électorale, portant sur l'organisation de ces élections, soit votée au plus tard le 30 novembre. Or ce texte n'a toujours pas été présenté par l'exécutif, mais des réunions sont en cours entre la Céni et le gouvernement pour y parvenir, dit-on.

Deuxième condition : finir de verser l'argent nécessaire pour terminer l'enrôlement. Selon une source au sein de la Céni, il manque au moins 60 millions de dollars sur les 400 prévus et que le gouvernement s'était engagé à décaisser. Ces 60 millions permettraient, entre autres, d'acheter les serveurs et les logiciels nécessaires à fiabiliser le fichier électoral.

Le dédoublement est prévu début 2018, mais il faut commander les machines et les faire venir. Sans l'argent, il n’y a ni commande, ni fichier, ni élection. Mais ce n'est que la partie émergée de l'iceberg, puisque la Céni aurait besoin, dit-elle, de 526 millions pour tenir ces trois scrutins dans les délais.

Le gouvernement n'a toujours pas présenté son budget pour 2018 et pour l'instant, selon une source au sein de la Ceni, les annonces faites par les partenaires du Congo restent trop limitées. Une méfiance qui semble réciproque. « La stratégie, c'est de blâmer la communauté internationale pour la non-tenue des élections », assure un diplomate qui dit attendre une requête officielle de Kinshasa pour savoir quoi financer et comment.


RFI
2140 suivent la conversation
9 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Anonyme | J4TI6QP - posté le 10.11.2017 à 11:41

J-409 Mende le perroquet tu disais que les élections seront financées par la RDC seule pourquoi commencer à tendre la main aux USA UE NANGA et tes Nintendo sachez bien que l'argent viendra avec diktat et ingérence pour t'avoir dans ton jeu pour prolonger le bail de KANAMBE et ses acolytes alors les portes de la CPI seront ouvertes dès Janvier 2019

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mukumbane | 357333X - posté le 10.11.2017 à 11:06

Il y aura élection en 2018. Pas question de sortir dans les rues.

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | ZWBMEVG - posté le 10.11.2017 à 10:43

je ne comprends pas l'opposition congolaise. les opposants et les voleurs de la MP sont les memes. Comment voulez croire qu'il y aura des élections ici en RDC? Rien du tout. La MP et Kabilistes vont brandir les contraintes et demeurer au pouvoir, je vous jure, Ce calendrier n'est qu'un piège, il n' y aura pas des élections et alors il est temps que le peuple prenne les choses en mains mes frères. Debout Congolais, Dieu ne t'a voulu que nous naissions au Congo pour souffrir. Imaginez toutes les stratégies développées par Kabila et Ses voleurs depuis plus de 5 ans jusqu'aujourd'hui?

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Songinzila | GUDSEZQ - posté le 10.11.2017 à 10:38

Il y aura les élections en 2018. Soyons optimistes, mes compatriotes.

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation | 79WIPZ6 - posté le 10.11.2017 à 10:11

Sylvain membre de la famille Katintima - 10.11.2017 09:37 Bien dit, continuez à rêver pendant l'ennemi met en place la stratégie du chaos;

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | T9DTBCG - posté le 10.11.2017 à 10:06

C'est le moment que chacun puisse jouer sa partition. N'attendez pas la dernière minute pour vous plaindre à la seule Ceni.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Sylvain membre de la famille Katintima | PT8AHZ7 - posté le 10.11.2017 à 09:37

Je m'étonne que les gens continuent à croire à un certain calendrier public. Demandez à Katintima qui vous dira la vérité. C'est mon frère meme si il avait fait tuer notre petit frère à son Côte dans le RCD. Au moins, il ne nous cache pas la vérité sur les elections. Il a dit la derniere fois que les congolais revent sans savoir la mission de Kabira alias Kanambe.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Diakanda | VPVMCDX - posté le 10.11.2017 à 09:10

Où est passé le très populaire katumbi pour une forte mobilisation de se troupe.c'est maintenant ou jamais pour montrer qu'on est avec le peuple Congolais

Non 7
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation | 79WIPZ6 - posté le 10.11.2017 à 08:52

Trop de contraintes finalement rien ne se fait dans le délai, logistiques, financières, administratives, sécuritaires, etc. Dans un carré logique où il y a beaucoup d'hypothèses et de contraintes, empêcheront sans doute la réalisation du projet. Il y a pas longtemps tu déclarais que les élections auront lieu et ne serons pas loin de la date du 31/12/2016. Comment le peuple peut vous faire confiance.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Mozambique : des élections générales sous haute tension

Afrique .., Maputo, Mozambique

Qui est Kaïs Saïed, le nouveau président tunisien ?

Afrique .., Tunis, Tunisie

Mozambique : la SADC appelle à des élections « pacifiques »

Afrique .., Maputo, Mozambique

Tunisie : Kais Saied élu président avec 72,71% des voix (officiel)

Afrique .., Tunis, Tunisie