mediacongo.net - Actualités - UDPS/Kasa-Vubu: Olenghankoy refuse l’élection de Bruno Tshibala à la tête des frondeurs

Retour Politique

UDPS/Kasa-Vubu: Olenghankoy refuse l’élection de Bruno Tshibala à la tête des frondeurs

UDPS/Kasa-Vubu: Olenghankoy refuse l’élection de Bruno Tshibala à la tête des frondeurs 2017-12-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/13-19/rassop-kasavubu-olengakoy-thibala.jpg -

Au mois de mars, Bruno Tshibala et Joseph Olenghankoy avaient mené ensemble la fronde contre la restructuration du Rassemblement après la mort d’Étienne Tshisekedi.

Le Premier ministre congolais Bruno Tshibala a été plébiscité dimanche président de l'aile de l'UDPS qui s'est rapprochée du pouvoir de Joseph Kabila. Une désignation que ne cautionne pas Joseph Olenghankoy, président du Conseil national de suivi de l'accord de la Saint-Sylvestre.

« C’est un dédoublement [de l’UDPS] ! » Joint au téléphone par Jeune Afrique, Joseph Olenghankoy, président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), refuse de considérer Bruno Tshibala comme le nouveau chef de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) dont le « Líder Máximo » est décédé en février à Bruxelles.

Dimanche 10 décembre, pourtant, à l’issue du congrès organisé par les frondeurs de ce principal parti de l’opposition congolaise, l’actuel Premier ministre a été « élu par acclamation » président de la formation politique. Lui qui est considéré comme « auto-exclu » du parti pour s’être opposé début mars au tandem Félix Tshisekedi – Pierre Numbi porté à la tête du Rassemblement de l’opposition congolaise.

« Il faudrait normalement qu’un congrès rassemblant l’UDPS dans son ensemble soit organisé pour que la mémoire de ce grand homme que fut Étienne Tshisekedi ne soit pas offensée », préconise Joseph Olenghankoy qui – en « [sa] qualité de président du CNSA » s’empresse-t-il de souligner -, ne reconnaît aujourd’hui « pas d’autre chef à la tête de l’UDPS qu’Étienne Tshisekedi ».

« Sur le plan administratif, on ne se déclare pas leader d’un parti par des cris, il faut un acte juridique. Tant que je n’ai pas vu de document dans ce sens sur mon bureau, je ne peux pas considérer M. Tshibala comme le nouveau président de l’UDPS », explique-t-il.

Qui soutient Bruno Tshibala ?

Une prise de position qui confirme les rapports désormais tendus entre les deux alliés d’hier. Au mois de mars, Bruno Tshibala et Joseph Olenghankoy avaient en effet mené ensemble la fronde contre la restructuration du Rassemblement après la mort d’Étienne Tshisekedi.

Le premier a été fait chef du gouvernement le mois suivant et le second est devenu président du CNSA. Des nominations considérées par les évêques catholiques, médiateurs des pourparlers, comme une « entorse » au compromis politique conclu fin décembre 2016 entre le régime de Joseph Kabila et l’opposition.

Malgré les réserves de Joseph Olenghankoy, le camp de Bruno Tshibala ne compte pas faire machine arrière. « Le congrès que nous avons organisé était une assise de refondation du parti », argumente Patrick Mutombo, fils et conseiller politique du Premier ministre qui dénonce par ailleurs la politique consistant à « mettre de côté » certains cadres de l’UDPS déclarés « auto-exclus » de la formation politique.

À en croire celui qui est également conseiller technique spécial chargé de mission à la primature, « la plupart de représentants de l’UDPS à l’extérieur du pays » mais aussi « 95 % des fédéraux venus de l’intérieur de la RDC » ont participé au congrès pour marquer leur adhésion à la démarche.

« Bruno Tshibala bénéficie également du soutien des organes de l’UDPS, comité de discipline, les exécutifs compris, et a été désigné président parce qu’il a rempli les critères définis par les congressistes : avoir au moins 15 ans d’ancienneté au parti, détenir au minimum un diplôme de graduat (bac + 3), avoir une moralité irréprochable, être fédérateur », poursuit Patrick Mutombo.

Et d’ajouter : « Il [Bruno Tshibala] s’est dit prêt, à l’instar de Nelson Mandela, de marcher à pied ou à vélo pour aller à la rencontre de tous les enfants de l’UDPS. »

Non à l’explosion de l’UDPS

Des militants de l'UDPS devant le siège de leur parti au lendemain de l'annonce de la mort de leur leader Etienne Tshisekedi, le 02/02/2017. (© Radio Okapi/ John Bompengo)

Dans les conditions actuelles, la tâche de Tshibala s’annonce difficile. D’autant que le statut du nouveau leader du parti qu’il s’est octroyé hérisse même certains de ses potentiels alliés.

« Nous le soutenons comme Premier ministre, mais nous ne le suivons pas dans une dynamique de l’explosion du parti », fait savoir à Jeune Afrique Corneille Mulumba, porte-parole des Pionniers de l’UDPS, structure qui rassemble « les personnes qui ont milité au sein de l’UDPS avant sa reconnaissance officielle en avril 1990 ».

Nommé début octobre conseiller technique en charge des stratégies politiques et prospectives à la primature, Corneille Mulumba qui dit n’avoir « toujours pas de bureau », plaide en faveur de la « constitution d’un grand ensemble politique ».

L’idée serait de considérer l’UDPS-aile Tshibala comme un courant politique au même titre que les autres groupes au sein de l’UDPS dans la perspective de mettre en place un regroupement politique en vue des élections à venir.

« Bruno Tshibala a choisi Joseph Kabila comme son nouveau patron. Il doit s’assumer », tranche Augustin Kabuya, porte-parole de l’UDPS. « Il ne peut pas remercier Étienne Tshisekedi de cette manière, ce n’est pas correct », renchérit-il.

« Bruno Tshibala a entamé une spirale qui ressemble à la diagonale du fou [sur un échiquier] », complète Raph Kabengele. Depuis Londres où il séjourne, ce conseiller politique et diplomatique de Félix Tshisekedi estime que « Bruno Tshibala s’accroche à l’étiquette UDPS pour justifier sa présence au gouvernement », l’accord de la Saint-Sylvestre ayant attribué le poste de Premier ministre au Rassemblement de l’opposition. « Mais ce phénomène Tshibala va se dégonfler de lui-même », promet-il.

En attendant, l’UDPS annonce la tenue de son congrès au mois de janvier 2018. Un comité préparatoire a été mis en place et présenté le jeudi 7 décembre à Limete, fief du parti.

Prochaine étape : désignation de Tshisekedi fils comme le chef de la formation politique ? « Pour l’instant, Félix n’est candidat à rien », répond Raph Kabengele. Même si l’éventualité de la succession du père par le fils parait aujourd’hui comme la plus plausible.


JA / MCN, via mediaconogo.net
10155 suivent la conversation
27 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
ESPRIT DE PAIX - 09.01.2018 12:28

Meme si Olenga a trahi, la trahison de Bruno est grave. Meme si Bruno a trahi, la trahison de Olenga est grande.Celle de Corneille Mulumba est regrettable

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ESPRIT DE PAIX - 09.01.2018 12:25

Conséquences de la trahison. Qui a trahi Tshisekedi, trahira Olenga Nkoy. Qui a trahi,Tshisekedi trahira Bruno

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 16.12.2017 12:39

++++16.12.2017 10:40 Heureusement, et mieux pour vous ne pas connaitre ma personne. Il n'ya rien de floue simple constatation. Le MPR est un mouvement, comme l'UDPS. Sont des mouvements qui se font passer pour partis. Sont les élèctions qui font disparaitre un parti politique, mais un mouvement par son leader. Après la mort de Mobutu ou Tshisekedi vous avez déjà entendu parlé d'un congrès de ces mouvements ? Rèuninon du bureau politique?NON, parceque dans un mouvement c'est la Direction (le sécretariat et vice prèsident) qui prenent des décisions. Le Rassemblement n'en parlons pas..

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
+++ - 16.12.2017 10:40

Mampuya - 12.12.2017 12:45 tes analyses refletent ta personne. elles sont floues et frisent l'anerie

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
guy nkoyi - 13.12.2017 14:28

tshibala aventurier

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
serka - 12.12.2017 21:49

RAÎS pourquOi acceptez vous que un soit disant premier ministre fasse le Clown a Kin pendant que à L Est les tueries persistent. THSIBALA se vante meme en public que vous NE LUI FERZ RIEN car dit il c est grâce a lui que vous êtes encore Président!!!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 12.12.2017 20:27

olenga nkoy a raison cette fois-ci

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
serka - 12.12.2017 14:35

OLENGA NKOY a raison .Tshibala a perdu la tete.INDIGNE D ETRE APPELE PREMIER MINSITRE Au lieu de s'occuper des VRAIS problemes du pays ( il sait qu'il en est INCOMPETENT) il passe son temps a essayer de semer la zizanie.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VANITÉ DE VANITÉ - 12.12.2017 12:50

Tshibala avec ses 36 ans qu'il réclame aux cotés de Tshisekedi ne pouvez pas agir comme il a fait. Au finish c plutôt Badibanga le plus sage. C malheureux quant on est aveuglé par l'argent de la traîtrise.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 12.12.2017 12:45

Plus d'une fois sur ce reseau j'avais écris et j'insiste, l'udps comme parti politique n'a jamais existè et n'existerà jamais. L'udps n'a rien d'un parti politique, là ou il y'a exclusion il n'y a pas de famille. L'udps existe puisque l'ignorance du peuple est grand comme ses attentes. Ainsi l'udps a besoin permanent d'un ennemi et d'un idiot (le peuple ) qui doit croire à sa bataille. Mais avec la démocratie et LES ELECTIONS, l'udps va disparaitre, bien sur il y'aura toujours un mouton par ci par là, mais sa capacité de nuisance sur le peuple va disparaitre, puisque l'udps ne deviendrà jamais majoritaire pas meme à Kinshasa.

Non 8
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 12.12.2017 12:16

SHUBUBA, attention avec Olenga Nkoy. Il avait dit " Kamerhe est honnete seulement quand il vous dit bonjour" et encore " je ne soigne pas la fievre, je soigne le microbe, le microbe c'est kanambe", aujourd'hui il appelle le microbe son excellence monsieur le president. ATTENTION AVEC CES POLITICHIENS VENTROPHONE.

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Dr. EMMANUEL MPANZU HWALA - 12.12.2017 12:06

La classe politique congolaise doit s'assumer. Il est decidement difficile de dire que les politiciens congolais ont un interêt sur la paix sociale de leur compatriote. Ils sont toujours prêts à créer la division partout. Qui manifestera le vraie amour du pays, le véritable amour du peuple congolais par la crainte de Dieu plutôt que le seul amour du pouvoir et de l'argent?

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Cour d'Appel CPI pour les inciviques - 12.12.2017 11:22

Tshibala c'est traitre il risquera de finir la population congolaise par son idéologie il faut lui mettre en écart de la partie UDPS

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHUBUBA - 12.12.2017 11:19

Pour une fois Olenga Nkoy a raison et trouve que Bruno a joué le forcing de la MP. Le complot est déjoué. Au lieu de jouer la sagesse de Bruno Mavungu, tu as choisi la voix du chaos. Jean Marc Kabund a bien déjoué ce complot en s'adressant à Shadari. On verra comment celui-ci accompagnera Tshibala Nzenze dans cette machination.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TSHISEKEDI WA MULUMBA - 12.12.2017 10:53

Laissez Tshibala en paix, vous m'avais déshonorés à cause de vos intérêts, même toi mon fils? c'est fini pour l'UDPS, si tu veux évoluer mon fils, tu dois rassemble tous les leaders du parti qui sont partis.

Non 20
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais débouts - 12.12.2017 10:46

No evenement! Biliana kuna....Kabila sera tjrs dementelé dans tous ses pieges au peuple congolais!

Non 0
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nguma - 12.12.2017 10:39

Pour que la paix revienne dans notre pays, il faut que celui que vous appelez "président" soit soumis au programme DDRRR. Il doit être désarmé, démobilisé, rapatrié dans son pays,réintégré et réinstallé dans sa communauté au rwanda.

Non 2
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 12.12.2017 10:36

E-TA-LI BI-SO-TE!!!!!! Bobunda kuna bino na bino, bokosela batu mosusu te!!!!!!

Non 7
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Notre Congo_Rdc - 12.12.2017 10:31

Que le Président du Grand Kasaï fasse un appel à tous ses frères et sœurs de l'espace Kasaïen pour une réconciliation véritable. C'est en ce moment là que l'UDPS l'un de parti politique qui regorge à son sein 99% de Mwan'etu, pourra avoir un nouveau élan. Dans le cas contraire comme c'est un parti ethno-tribal(Cfr la composition du bureau de FATSHITSHI qui a été mis en cause dernièrement) ne donnera rien de bon pour la RDC le pays de TATA SIMONI KIMBANGU, si ce n'est que prôné des déluges et déluges en instaurant la politique des villes dites mortes qui aboutit rien que par des ECHECS cuisants.

Non 9
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le peuple congolais - 12.12.2017 10:20

Non evenement, Tshibala est un pion de Kabila; s'accrocher à l'étiquette UDPS prouve à suffisance que d'une part c'est un homme est un fou et d'autre que l'UDPS est vrai parti réellement populaire. Bruno Tshibala ne pourra plus se cacher derrière la popularité d'autrui, s'il est réellement leader qu'il fabrique son propre parti tiroir!

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
zaïrois agis - 12.12.2017 09:31

Jamel - 12.12.2017 08:42, jusque là tu n'as rien compris de politique on s'ensemble avec ceux dont on ressemble mais pas avec ceux qui visiblement manifeste son obédience kabilie

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 12.12.2017 09:01

Jamel, je ne suis pas de l'UDPS, nous voulons tous le depart de kanambe hypolite, Tshibala est de la MP, il travail pour kanambe, c'est un poison. Si tu melange 5L d'eau pure avec une seule goute du poison, cet eau n'est plus 100% pure.Tshibala a trahi l'UDPS depuis la prison. Quand il etait sorti de la prison il avait deja une mission de la part de la MP. UN VENTROPHONE, MARIONNETE. IL A VOLE ET IL EST CONTENT, cet histoire d'unifier UDPS est une utopie, il est en contact avec le microbe, lui et Olenga Nkoy.

Non 1
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 12.12.2017 08:42

En quoi ca regarde OLENGALION, l'UDPS doit se réunir en lieu et place de se disloquer en plusieurs morceaux car tenez, le départ de chaque membre de l'UDPS entraine au moins le départ d'un militant et le parti se fragilise. FELIX, TSHIBALA et les autres doivent fumer le calumet de la paix et la réconciliation. C'est le discours qu'il nous faut aujourd'hui. Nous sentons la différence entre l'UDPS de ya TSHITSHI et celui d'aujourd'hui, combien de jours mortes marchent, combien de manifestation réussissent ??? Remettons nous tous en cause. L'UDPS mérite un bon conclave électif et non la réunion de famille que nous avons assisté récemment.

Non 9
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Francisco - 12.12.2017 07:58

Sans evenement laisser nous traquille !!!

Non 4
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 12.12.2017 07:26

C'est la quantième dédoublement de l'UDPS. ton parti va exister jusqu'à ce que tu rendes le tablier du premier ministre; après s'être enivré de dollars, tu finiras par te reposer avec ton nouveau parti car tu auras eu ce que tu as cherché depuis tant d'années ! je te donne deux ans seulement et après on verra

Non 4
Oui 28
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 12.12.2017 07:04

Si entre eux ils sont conscient que TSHIBALA ne peut jamais succéder au docteur E Tshisekedi suite à sa traitrise et coopération avec les occupant au détriment du peuple congolais, combien a plus forte raison nous autres considérons cette histoire comme une abomination ??? TSHIBALA est sous la malédiction, seul son fils qui le croit, mais mangez bien l'agent de TUTSI, n'oublié pas que vous êtes déjà empoisonné, car un tutshi te donne le dollars à la main droite et te pique du poison KARUA à la main gauche, demandez à tous les militaires qui ont veçu à l'Est du pays, ils vous dirons qui sont les tutsi, de vrai ANACONDA, TSHIBALA, ta mort est proche papa, merci OLENGA NKOY...

Non 3
Oui 32
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots - 12.12.2017 00:23

Question d'abord de voir si quelqu'un peut s'auto exclure et de vérifier si cette auto sanction est prévue dans les statuts de l'UDPS. Si non, chacun aura raison et le parti en pâtira. Question aussi de vérifier sur le plan légal si ceux qui dirigent l'UDPS à Limeté sont dans la légalité. On verrait alors si Kabund a raison peut sur le plan légal, parler au nom de l'UDPS depuis que son Président est mort. Si non, ils doivent tous se présenter devant les juridictions compétentes du pays.

Non 38
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Opposition : l’UDPS et l’UNC s’accordent pour une rencontre d'urgence

Politique ..,

Candidature commune de l'Opposition : l'UDPS relance le débat

Politique ..,

Provinciales : le PPRD et l’UDPS en ordre

Politique ..,

Provinciales: L'UDPS dépose ses listes ce mardi 10 juillet

Politique ..,