mediacongo.net - Actualités - Marche du 31 décembre : la Cenco dans le piège de la politisation ?

Retour Politique

Marche du 31 décembre : la Cenco dans le piège de la politisation ?

Marche du 31 décembre : la Cenco dans le piège de la politisation ? 2017-12-26
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/12-decembre/25-31/cenco_eveques_17_0007.jpg Kinshasa-

Des évêques de la Cenco

Sonnée par l’échec de sa manif du 19 décembre 2017, l’Opposition radicale s’accroche avec l’énergie du désespoir, à l’initiative des Evêques catholiques en vue de se refaire des forces… 

En justifiant sa marche par le dépassement de son ultimatum au Président de la République de se déclarer non candidat à l’élection présidentielle, le Comité laïc de coordination, composé pourtant de scientifiques, sait très bien que le moment déterminant se situe entre le 25 juillet et le 8 août 2018, période prévue pour le dépôt des dossiers des candidats…

Quoi que l’initiative soit du Comité laïc de coordination (CLC), la Cenco ne peut pas se dire non concernée dans la mesure où dans sa déclaration du 24 novembre dernier faite à l’issue de son assemblée générale extraordinaire au siège de la Caritas, elle a exhorté le Président de la République "à rassurer l’opinion par une déclaration publique" qu’il ne sera pas candidat à sa "propre succession". D’où, dans son communiqué du 2 décembre finissant, le CLC va exiger du Chef de l’Etat, au plus tard le 15 décembre en cours, "outre une déclaration publique (…) qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession, la mise en application effective de toutes les mesures de décrispation de l’Accord de la Saint-Sylvestre ! ", en plus de la libération "sans conditions de tous les détenus politiques", la "fin de l’exil des opposants menacés d’arrestation", la "fin du dédoublement des partis politiques, la libération des espaces médiatiques"…

On sait que dans cette déclaration du 24 novembre 2017 - dont le Comité laïc de coordination a fait du copier-coller dans la sienne du 2 décembre dernier - la Cenco a recommandé au Gouvernement de "veiller au respect des libertés de manifestation et d’expression telles que prévues dans la Constitution", de "Publier, de préférence avant la fin de l’année 2017, le plan de décaissement des fonds destinés à la CENI en toute transparence", de "Poursuivre (…) la mise en œuvre et le parachèvement des mesures de décrispation du climat politique" et de "Veiller à la sécurisation du processus électoral".

Si aux membres de la Céni, elle a demandé de "Rassurer la population" de son indépendance et de sa neutralité et de "collaborer efficacement et dans la transparence avec le groupe des experts", la Cenco a appelé les dirigeants des partis politiques à "Proposer des projets de société pertinents en faveur du bien-être du Peuple Congolais au lieu de (se) contenter de faire des cadeaux ponctuels qui frisent la corruption", à "Assurer l’éducation civique et électorale des membres de (…) partis politiques respectifs ainsi que de la population", à "Ne pas chercher le maintien ou l’accès au pouvoir par des coups de force qui risqueraient de plonger le pays dans le chaos", à "Eviter l’inconstance et les divisions intestines", à "travailler dans la légalité et l’unité pour l’intérêt de la violence" et à "Organiser, en cas de besoin, des manifestations sans violence, conformément aux dispositions de la Constitution".

Aux membres de la Société civile, elle a fait cette double exhortation : "Gardons notre identité organisation apolitique, sans nous laisser inféoder à un quelconque regroupement politique" et "Veillons à assurer le suivi permanent de la réalisation des activités prévues dans le calendrier électoral et interpeller chaque institution de la République suivant ses responsabilités".

ULTIMATUM FIXE AU 15 DECEMBRE 2017

Si on ne prend que ces recommandations et exhortations, la première observation à faire est que le CLC viole son identité d’organisation apolitique au motif simple de s’inféoder à un regroupement politique connu. Autrement, il aurait carrément désavoué le soutien déclaré par les partis et plateformes politiques de l’Opposition radicale (Rassop/Limete et Alliés) à sa manifestation du 31 décembre 2017.

En effet, en réduisant celle-ci principalement au fait que le Président de la République se soit passé de son ultimatum fixé au 15 décembre 2017, le Clc - constitué de professeurs d’université, entendez des scientifiques - n’est pas sans savoir qu’une déclaration solennelle dans le sens qu’il souhaite, n’est pas l’important. Celui-ci est plutôt dans ce qui va se passer, comme relevé plus haut, entre le 25 juillet et le 8 août 2018, période prévue au point 30 du calendrier électoral pour l’"Ouverture des Bureaux de Réception et Traitement des Candidatures pour l’inscription des candidatures présidentielles et des députés nationaux : Retrait des formulaires, dépôt et traitement des dossiers des candidats président et députés nationaux". Pour information, la "Publication des listes définitives des candidats présidents et députés nationaux" intervient le 19 septembre 2018.

PROPRE APPRECIATION DES FAITS

Pour peu qu’on le veuille alors, le Comité laïc de coordination n’avait et n’a qu’à attendre cette période pour savoir si Joseph Kabila sera candidat ou pas...

S’agissant des revendications en rapport avec l’Accord du 31 décembre 2016, tout observateur averti est libre de le constater : la Cenco ne pose plus le préalable de la nomination du Premier ministre et de la désignation du président du CNSA.

Elle appelle clairement le Président de la République à s’impliquer "à fond dans la poursuite et le parachèvement de la mise en œuvre des mesures de décrispation politique prévues dans l’Accord". Il s’agit, en l’occurrence, et en priorité, de la "mise sur pied effective d’une Commission de Hauts Magistrats pour un examen minutieux, au cas par cas, des dossiers des prisonniers politiques et d’opinion, des bénéficiaires de la dernière loi d’amnistie mais qui ne sont pas encore libérés, des exilés et réfugiés politiques repris dans la liste en annexe".

Pour peu qu’on le veuille également, le Comité laïc de coordination ne pouvait décréter sa manif qu’après un débat d’évaluation de l’application de l’Accord du 31 décembre 2016. Or, il s’est contenté de sa propre appréciation des faits, encore qu’il n’ait jamais fait état d’une rencontre organisée dans ce sens. Il s’est simplement jeté dans l’aventure avec pour effet dramatique de voir la Cenco, elle-même, prise dans le piège de la politisation. Dire que la Cenco a une mission prophétique... 

Omer Nsongo die Lema
Forum des As
7667 suivent la conversation
29 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

EYENDONGO | PSA7JGT - posté le 27.12.2017 à 15:58

DIEU N'A JAMAIS ÉTÉ VAINCU. ELONGA EZALI KAKA... CE N'EST QUE LE DÉBUT, KABILA N'EXISTERA PLUS.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EYENDONGO | PSA7JGT - posté le 27.12.2017 à 15:42

TOUTE RELIGION QUI N'EST PAS CAPABLE DE RÉPONDRE AUX PROBLÈMES SOCIAUX, ÉCONOMIQUES ET POLITIQUES DE LA SOCIÉTÉ DANS LAQUELLE ELLE VIT, N'A PAS DE RAISON D'EXISTER.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 27.12.2017 à 15:37

Nous disons Non et Non à la violence, les sang des congolais a déjà beaucoup couler à cause de la politique de la terre brûlée depuis 1960 à nos jours. Nous appelons à tous les congolais de s'abstenir de la violence sous toutes leur formes et de pouvoir dénouer avec ce plan d'extermination des congolais et de génocide que les forces du mal et de la politique d'affrontement ont préparé dans le monde des ténèbres contre les peuple congolais.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bienvenu | GU4NRTY - posté le 27.12.2017 à 12:22

SIMONI KIMBANGU était un vrai politicien, un opposant contre la politique belge; il se battait pour notre Pays, et il ne se battait pas pour la Religion. Comment vous l'adorez aujourd'hui?? Certains adoreront également Etienne Tshisekedi comme vous adorez KIMBANGU. JCKMZLO avec tous les croyants de KIMBANGU, vous êtes des idolâtres. Revenez à notre Seigneur Jésus-Christ pour être sauvés. Vous ne lisez pas l'histoire de KIMBANGU mes chers frères et sœurs. Jésus-Christ seul mérite l'adoration, le louange et la gloire.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Notre Congo_Rdc | D354S4K - posté le 27.12.2017 à 07:56

Si ce Pays appartenait à TATA SIMONI KIMBANGU qui avait prédit son devenir politique et, le Raïs JKK qui est le 4eme PRÉSIDENT prophétisé par lui, toutes vos stratégies n'aboutiront qu'aux ÉCHECS Cuisants mais si ce pays ne lui appartenait pas en ce moment là, la marche du 31/12/2017 va réussir. Or DIEU PERE ESPRIT SAINT n'est pas un DIEU de désordre, dont rien ne marchera du coté OPPOSITION PLURIELLE. Je défie tous les FILS de la rébellion car à force de méconnaître les AUTORITÉS établies le livre de DEUTÉRONOME 28:15-48 leur sera réservé.

Non 4
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Maty | WS1UJET - posté le 26.12.2017 à 23:17

Omer, est-ce que tu réfléchis vraiment comme bon journaliste ? C'est de la foutaise ! Où as-tu étudié ? Excuse-moi de poser une pareille question.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 26.12.2017 à 18:15

Mr Benjamin, si une dame venait vous dire qu'elle enceinte de son curé, vous allez la contester parceque le curé est homme de Dieu, il respecte la chasteté. Le Mg. va etre juger comme congolais. En Cote d'ivoire Gagbo voulait mettre la main sur le cacao. Le cacao est important comme le petrole, pas pour les èlections.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI | 9EZU6L1 - posté le 26.12.2017 à 16:10

Omer Nsongo Die Lema que veux tu exactement? Ton role est de defender la majorité ou de commenter avec un parti prit sans equivoque la decision de CLC. Aujourd'hui notre pays est occupé par une bande d'assoiffé de pouvoir qui n'hésites pas à tuer et à piller nos ressources plongeant lepeuple dans une souffrance inacceptable. Tous les moyens sont donc bons pour nous débarasser de ses charognards.

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Dino 316 | QXG7IEG - posté le 26.12.2017 à 15:46

Les evêques font partie intégrante de la socièté congolaise. La misère qui frappe tous les congolais les frappe aussi d'où ils ont droit à la parole si trop c'est trop.Kabila nous a embarqué depuis; dans un voyage sans fin depuis la fin de son dernier mandat, on ne vous a pas entendu vous de la presse MédiaCongo faire des analyses critiques là dessus pour denoncer l'inacceptable . Arrêter de vous mettre en donneurs des leçons,Corrompus.

Non 2
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Dobototoko | 9YCEQ49 - posté le 26.12.2017 à 15:26

La Cenco et LA CLC doivent savoir que la RDC ne les appartient pas et n'ont reçu aucun manant de peuple congolais. Sur ce, ils n'ont pas de leçon à nous donner. Si ils osent perturber la quiétude des congolais pendant les faits, ils trouveront les services de la police et de sécurité en face d'eux. Seule chose qu'on leur demande, qu'ils soient honnête, étant une ASBL, ils n'ont qu'à inviter leurs membres adhérents à cette marche non les congolais qui ne se reconnaissent pas ou qui ne sont membre de leurs association.

Non 9
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
benjamin | YGX88BU - posté le 26.12.2017 à 15:23

Impérialisme et néocolonialisme sont de faux débats soyons concret, regardons les faits la cote d'ivoire après le conflit WATARA et BAGBO son économie va de mieux en mieux ne cachons pas la mauvaise gestion du pays par la kabilies par des discours impérialistes ou quoi. Ces sont les actions qui parle Nb: Kabila qui la choisie n'est-ce pas le même impérialisme que vous associé d’une manière malhonnête à l'église catholique.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Blaise Lengo Munzemba | 74V3FAJ - posté le 26.12.2017 à 14:51

Mr le journaliste, votre titre n'a rien de commun avec le contenu de votre article.Il y a politisation lorqu'un fait social est récupéré par les gouvernants en s'inscrivant dans la perspective des politiques publiques notamment : l'inscription sur l'agenda, la prise de décision et la mise en œuvre. Dans le cas d'espèce, il s'agit d'une mobilisation d'une institution religieuse. Sur ce,je vous propose le titre suivant: la place de la société civile au terme de l'accord du 31 décembre 2016:le cas des laïcs de l'église catholique.

Non 1
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Albert Ilunga | 8559SO5 - posté le 26.12.2017 à 14:36

La CENCO et l'Eglise catholique ont toujours été le bras séculier de l'impérialisme occidental. Combien d'innocents sont emprisonnés? La CENCO a-t-elle sollicité leur libération? Pourquoi le faire aujourd’hui pour certains citoyens qui ont commis des infractions de droit commun? Il y a un plan que la CENCO ne cache plus: le départ de Kabila en faveur de Katumbi et F. Tshisekedi tel que comploté entre elle et certains milieux occidentaux ennemis du Congo.

Non 11
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
benjamin | YGX88BU - posté le 26.12.2017 à 14:19

VOUS L'AVEZ OUBLIEZ PEUT ETRE MAIS NOUS SOMMES DANS UNE DEMOCRATIE TOUT LE MONDE A LE DROIT. Matthieu 10:28 (N'ayez pas peur des gens qui tuent le corps. Ils ne peuvent pas tuer la vie qui est en vous. Celui que vous devez respecter avec confiance, c'est Dieu. Lui, il a le pouvoir de vous faire mourir tout entiers dans le lieu de souffrance.)

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Chama cha Mapinduzi | 2LA4VUN - posté le 26.12.2017 à 14:14

Mr. Omer Nsongo die Lema , tu fais honte des journalistes RDCcongolais Monsieur . Fait simplement la propagande du PPRD ou de Kabila au lieu de tromper des lecteurs dans articles qui n'ont ni tête ni queue .

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
benjamin | YGX88BU - posté le 26.12.2017 à 14:09

VOUS L'AVEZ OUBLIEZ PEUT ETRE MAIS NOUS SOMMES DANS UNE DEMOCRATIE TOUT LE MONDE A LE DROIT. Matthieu 10:28 (N'ayez pas peur des gens qui tuent le corps. Ils ne peuvent pas tuer la vie qui est en vous. Celui que vous devez respecter avec confiance, c'est Dieu. Lui, il a le pouvoir de vous faire mourir tout entiers dans le lieu de souffrance.)

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kanga | U67G9D9 - posté le 26.12.2017 à 13:56

Il ya un parti politique qui exerce sans autorisation qui se nomme CENCO. Il ya lieu que les autorités civiles et militaires s'y penchent. Malheure à ceux qui s'hasarderont de marché car la force de l'etat sera impitoyable surtout pour les laïcs qui ses disent a^politique ALLONS aux elections

Non 12
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
benjamin | YGX88BU - posté le 26.12.2017 à 13:48

JE SUIS CHRETIEN PROTESTANT MAIS J'AIMERAI VOUS DIRE Mrs MAMPUYA UNE VERITE YA JAMAIS EU DE PRETE SENATEUR, CONSEILLER POLITIQUE, MINISTRE OU AUTRE ALORS QU'ON A VIE D'AUTRE GENS EN COLE PASTORALE ET EN TENU RELIGIEU ASSUMES DE POSTE POLITIQUE. LE SALUT DU CHRIST NE DEPANT PAS D'UNE DENOMINATION MAIS D'ACCEPTER LE CHRIST COMME SEIGNEUR ET SAUVEUR

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 26.12.2017 à 13:28

La cenco est la politique. Pourquoi les autres confessions religieuses ne se sentent pas pièger par la politiques ou dans la politique? A un an des éléctions faire des marches n'a aucun sens. tout simplement de la provocation envers le pouvoir, nous voulons des martyrs, il faut démontrer qu'il y'a une dicture. Le pays n'a pas d'argent, une manifestion coute combien à l'état? La decrispation de l'espace politique, l'apaisement ecc n'est pas seulement l'affaire du pouvoir, mais une affaire des tous, à commencer par des organes d'inforamations, des confessions religieuses eeccc. L'ETAT CONGOLAIS C'EST TOI ET MOI.

Non 9
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Notre Congo_Rdc | D354S4K - posté le 26.12.2017 à 13:27

Si ce Pays appartenait à TATA SIMONI KIMBANGU qui avait prédit son devenir politique et, le Raïs JKK qui est le 4eme PRÉSIDENT prophétisé par lui, toutes vos stratégies n'aboutiront qu'aux ÉCHECS Cuisants mais si ce pays ne lui appartenait pas en ce moment la marche du 31/12/2017 va réussir. Or DIEU PERE ESPRIT SAINT n'est pas un DIEU de désordre, dont rien ne marchera du coté OPPOSITION PLURIELLE. Je défie tous les FILS de la rébellion car à force de méconnaître les AUTORITÉS établies le livre de DEUTÉRONOME 28:15-48 leur sera réservé.

Non 10
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
benjamin | YGX88BU - posté le 26.12.2017 à 13:27

LAISSE QUE DIEU VOUS PROTEGE ET VOUS ACCORDE PLUS DE SAGESSE POUR LE COMBAT. LES HOMMES DE DIEU QUI ONT PARTICIPE DANS LA POLITIQUE - LE PROPHETE SAMUEL - LE PROPHETE DAVID (ROIS ET PROPHETE)

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kala Mbayi | NUCK7SB - posté le 26.12.2017 à 13:26

Le CENCO c'est une bande organisée au sommet de l'Eglise Catholique Romaine occupée plus à la recherche du pouvoir et de l'argent au lieu de s'atteler à enseigner le peuple de Dieu les manières humanistes et éthiques. C'est une branche des ILLUMINATI qui dominent le monde et font souffrir les pauvres.

Non 5
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK | T9DTBCG - posté le 26.12.2017 à 12:42

La Cenco est-elle un cabinet politique ou une structure religieuse car ne nous présente aucune référence biblique dans ses actions et quand on parle de la Cenco, on ne voit que des questions politiques? Ne traite-t-elle pas des questions bibliques ou théologiques? Donc elle fait de la politique active.... Votre marche n'a pas un objectif clair: tantôt s parlez du respect de votre accord, tantôt, uniquement la libération de tous les prisonniers d'opinion, tantôt de Moïse, etc, une amalgame. Il n'y aura plus de prisonniers en RDC? Même ceux qui ne sont pas d'opinion????

Non 15
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gaspard MUTELA | I2ZOWPR - posté le 26.12.2017 à 12:38

SI C'EST ça VOTRE PLAN B, désolé en tout cas c'est une conspiration; pour KANAMBE , il est deja habitué avec ça, vous devez laisser la sanction du peuple à KANAMBE alias JKK. en dec 2016 là

Non 7
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Muana mboka | LZM94BE - posté le 26.12.2017 à 12:05

LA CRISE ACTUELLE DANS LAQUELLE LE PAYS EST PLONGEE A UNE SOURCE:LA MAUVAISE FOI D'Hypolite Kanambe APPELE CONVENTIONNELLEMENT JKK

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
zaïrois agis | B49NGE9 - posté le 26.12.2017 à 11:21

James Bond - 26.12.2017 11:16 Patriote B. - 26.12.2017 11:06 VOUS N'AVEZ MEME PAS L'AGE DE LA RAISON ET N'ETES-VOUS NES ZAIROIS. VOYONS VOIR LA FORCE DE LA RAISON

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
James Bond | V9EBA8Q - posté le 26.12.2017 à 11:16

bas tintins

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
zaïrois agis | B49NGE9 - posté le 26.12.2017 à 11:14

Omer Nsongo die Lema Forum des As. QU'AS-TU FAIS COMME ÉTUDE, JE N'OSE MÊME PAS CROIRE QUE TU SOIS ANALYSTE POLITOLOGUE. QUEL ENTENDEMENT? CROIS-TU QUE LA POPULATION S'EST DÉJÀ ORGANISÉE POUR UNE MARCHE QUELCONQUE SOLDÉE A UN ÉCHEC POUR QUE LA CENCO SOIT PIÉGÉ PAR CELLE-CI. NDEKO ATA YO TE MAIS DESCENDANCE NA YO EKO SOUFFRIR NETI NGA PONA MBOKA OYO

Non 4
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Patriote B. | RM6X4SU - posté le 26.12.2017 à 11:06

Jésus a dit : "Mon Royaume n'est pas d'ici bas...Sinon le Pere enverrais des Anges pour combattre...A César ce qui est à César"...Chers Eveques, vous depasser les frontières des actions religieuses...Vous êtes tjrs fans de la politique...C'est à Dieu de gerer la vie de ces maudits politiciens jusqu'au temps marqué cfr l'histoire de Nebucadnetsar .

Non 25
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Élections de décembre : l’Union européenne et la Cénco plaident pour un processus...

Politique ..,

Election en RDC : une longue crise politique émaillée de violences

Société ..,

La CENCO « très peinée par le sort inacceptable réservé à Moïse Katumbi »

Politique ..,

Election : le double jeu de l’Opposition

Politique ..,