Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Conférence de presse de Kabila: beaucoup d’attaques et peu de réponses

2018-01-27
27.01.2018 , Kinshasa
2018-01-27
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/kabila_point_presse_18_003.jpg Kinshasa-

Vendredi 26 janvier, le président congolais Joseph Kabila s'est adressé aux journalistes à Kinshasa, pour la première fois depuis cinq ans. Il a répondu à ses différents détracteurs : opposition, Eglise catholique et communauté internationale, mais il est resté vague sur les revendications du Comité laïc de coordination de l'Eglise catholique, organisateur des marches de protestation de ces dernières semaines.


Joseph Kabila a promis de « rassurer » et « clarifier la situation » au début de son intervention. Mais cette fois encore sur les questions les plus sensibles, le président de la RDC a botté en touche. Il a refusé de dire formellement qu'il ne briguerait pas un troisième mandat, se contentant sous les rires de ses conseillers de faire remettre un exemplaire de la Constitution à la journaliste qui l'interrogeait.

Idem sur la question d'un possible référendum que l'opposition l'accuse de vouloir préparer pour rester au pouvoir. Joseph Kabila a répondu que l'actuel calendrier électoral ne prévoyait aucun référendum. Mais il a refusé de répondre lorsqu'on lui a demandé s'il pouvait promettre qu'en 2018 la Constitution ne serait pas modifiée.

Aucune annonce non plus sur les mesures dites de « décrispation » prévues dans l'accord politique signé l'an passé et dont les laïcs et l'ONU réclament l'application, comme la libération de prisonniers politiques ou le retour de certains opposants en exil par exemple. « Il y a eu beaucoup d'évolution, il y en aura encore. Ne vous en faites pas », a esquivé le président.

Joseph Kabila s'est cependant engagé à « tout faire pour que les élections soient effectivement organisées » et a promis que d'ici fin mars une « loi » viendrait « recadrer » le droit de manifester, et donner un « nouveau départ pour tous ceux qui souhaitent s'exprimer ». Sans plus de précision.

L’UDPS, la Cenco et la Monusco réagissent

Sans nommer l'UDPS, le principal parti d’opposition, Joseph Kabila a dit « rire » de voir certains appeler à défendre la Constitution quand ils s'étaient prononcé contre ce même texte. Pour le secrétaire général de l'UDPS, Jean-Marc Kabund, « monsieur Kabila lance un débat dépassé. Je crois savoir qu’il veut créer des diversions, dans la mesure où il fait la confusion entre un débat démocratique autour d’une loi opposée au référendum ou à un vote et le respect de cette loi acceptée par tous. »

Mais Joseph Kabila a aussi tenu à recadrer l'Eglise catholique, qui, selon lui, n’a pas à se mêler du processus électoral. La réaction de la conférence épiscopale congolaise ne s’est pas fait attendre. Donatien Nshole, porte-parole de la Cenco, estime au contraire que « l'Eglise doit être présente là où la population souffre. C'est le cas en RDC. Et c'est la crise socio-politique qui a accentué cette souffrance, donc c'est tout à fait normal que les évêques travaillent pour la consolidation de la démocratie. »

Autre cible du président congolais : la Monusco. Le chef de l’État a accusé la mission des Nations unies dans le pays de chercher à co-gérer la République démocratique du Congo. « Il s’agit de la déclaration du président de notre pays hôte et vous comprendrez bien qu’il ne nous est pas possible de commenter directement les propos du chef de l’Etat, prévient Florence Marchal, porte-parole de la Monusco à Kinshasa. Je peux toutefois vous assurer que nous maintenons un dialogue permanent avec le gouvernement congolais sur la mise en œuvre de notre mandat et sur notre soutien aux autorités pour le bien-être des populations congolaises. »

La Monusco rappelle que ses priorités actuelles sont d’une part, « le soutien à l’organisation des élections – et ceci dans le cadre dans la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre 2016 » et, d’autre part, « la neutralisation des groupes armés à l’appui des autorités de la RDC ». Et Florence Marchal de conclure : « Nous sommes là, non pas pour nous substituer aux autorités mais pour les renforcer dans l’exercice de leurs responsabilités vis-à-vis du peuple congolais. »


RFI / MCN, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 16 commentaires
8714 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 29.01.2018 à 15:55
(suite) Voilà ce que les opposants n'arrivent pas à comprendre, est que Kabila est devant sa conscience, et la coscience est sacrée. Ceux qui rient des réponses de Kabila n'ont rien compri. Tshole :sans les pauvres l'église n'existerait pas, l'eglise a besoin urgent des pauvres elle les créent meme. Un Indios , ou pygmée n'est pas ncessairement malheureux dans sa vie, mais l'église lui enseigne à se vetir,a se batiser, a porter les chaussures a etre comme en occident,créer les besoins. Je pense que au Paradis il n'y'a pas l'eglise puisque tout y est. Bref ce n'est pas le pauvre qui a besoin de l'eglise, mais c'est l'eglise qui en a besoin.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 29.01.2018 à 15:21
Vous passez devant une belle voiture, vous la regardez. Puis quelq'un appelle police disant que vous voulez voler cette voiture. Vous expliquez au policier que vous n'avez meme pas le permis de conduire, donc impossible. Malgré cela le monsieur insiste à ce que vous puissiez confesser que vous n'allez plus voler la voiture. Je pense que vous allez etre en difficulter, puisque il s'agit de confesser une intention que on vous attribuit. Kabila est dans la meme situation, il a déjà dit, son sort est réglé par la constitution, malgré cela on exige qu'il confesse pubbliquement qu'il ne se presenterà pas. Une violence à sa propre conscience. Voilà ce les opposants n'arrive pas à comprendre

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
EYENDONGO @PSA7JGT   Message  - Publié le 29.01.2018 à 13:34
EST-CE QU'UN CHAUFFEUR DE FORMATION PEUT ÊTRE A LA HAUTEUR DE RÉPONDRE A DES TELS QUESTIONS????? KABILA ATANGA WAPI???? HONTE AUX CONGOLAIS D'AVOIR UNE BOMBE ATOMIQUE COMME PRÉSIDENT.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Potus @VY6R1SH   Message  - Publié le 29.01.2018 à 11:14
Kanambe est le pire des rigolos que le monde est connu comme président de la République. Il fait la honte de cette haute fonction. il n'a rien dit de concis que de l'imbroglio. c'est normal qu'on qualifie d'une logorrhée. Vraiment, Peuple Congolais, il nous faut être très vigilant. Nous devons multiplier nos actions et bien les coordonnées. Il a infiltré des militaires en civil pour nous effrayer,encore vigilance. Sérieusement, Kabila tend vers la fin de son règne et ce n'est plus pour longtemps. Il est affaibli sur le plan international, car son image est terni et sur le plan national,seuls les cupides qui sont à la mangeoire de Kingakati le suit. tenons bon, la victoire est proche. Certes, nous allons compter nos morts, panser nos blessures, mais, nous ne nous arrêterons plus, car, nous atteint le Point de Non Retour. A LUTA CONTINUA VICTORIA E CERTA

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
monomosi @SBGULOE   Message  - Publié le 29.01.2018 à 09:20
Quelle prestation très médiocre à l'image de son niveau. Un soit disant Président de la république qui ne sait pas conjuguer un verbe comme les élections EST transparentes et souveraines. Mon fils de la 5è primaire a rigolé en écoutant cette phrase. Kabila doit savoir que ce pays mérite mieux, c'est un bien de 80 millions. S'il se croit star, il va bcp regretter. Toi tu viens de la forêt pour transformer les congolais civilisés ? Va te voir dans un miroir pour que tu comprennes que tu ne peux pas transformer les congolais. Tu te transformes toi-même, ta famille Ta soeur qui ne savait pas comment porter une chainette, aujourd'hui tu l'as transformée Je confirme vraiment ton niveau primaire. Ceux qui t'écrivent ces discours que tu lis difficilement, te trompent Les congolais n'ont rien attendre de toi Le plus médiocre et minable c'est toi. Tu dois dégager que tu le veilles ou pas.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Marechal T @AT3NI3S   Message  - Publié le 29.01.2018 à 08:29
C'est pareil à un enfant de Maternelle qu'un posse la question et il n'arrive pas a bien répondre. Comparablement a un enfant qui n'a pas saisie la question donc voilà la médiocrité de Kabila.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 28.01.2018 à 19:58
Mr Musa vraiment je me pose la question si vous ecrivez par plaisir con un MAS, ou par ignorance,ou mauvaise fois. Kabila a répondu a toutes les questions

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Musa @G14FZFF   Message  - Publié le 28.01.2018 à 19:19
Kabila a fait un DISCOURS MEDIOCRE qui n' a aucun sens. 3 La questions qu'on lui a pose', il n'a pas repondu. 1 La descrepation des prisonier politique, pas de reponse, 2 Finance des elelections, Joseph Kabila et son gouvernement avec Corneil Nangaa (CENI) ont echoue' pour organise' les elections le 31 Decembre 2017. 3 Joseph Kabila n' a pas precise' s'il va se presenter aux elections le 23 Decembre 2018 partceque la Constittttttion ne l'authorise pas de se presenter. Kabila doit partir.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @GFNVXBG   Message  - Publié le 28.01.2018 à 18:38
Un congolais , dans tous les pays du monde le Prèsident de la république fait une conférence de fin d'année . Kabila a parlé, pas parceque Monsegwo a dit quelque chose, simplement dans le monde ou da la plupart de pays c'est comme ça. La Monusco est au Congo parceque le pays est énorme avec plusieurs conflits y compri l'arrivée des réfugiés Rwandais. Mobutu disait que notre armée comptait plus 80 000 hommes, quand in y'en avait 45 000 Où partait l'argent de l'armée de Mobutu ? Tirer à boulet rouge sur Kabila est facile, puisque beaucoup ignore ou cache la vérité sur la gestion du pays par le passé. Pourquoi Mobutu faisat appel aux Marocains et français au moindre conflit ?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Wejack @FEONWRT   Message  - Publié le 28.01.2018 à 14:47
Une fois encore le chef de l'état le plus taiseux du monde a loupé une belle occasion de se taire Ce qu'il a de mieux, de plus sagesse et de plus humble à faire est de demander pardon au peuple congolais,de démissionner de ses fonctions de chef de l'état et rendre tout ce qu'il a mal acquis comme fortune (PANAMA PAPERS).

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Un Congolais @KKJG74Z   Message  - Publié le 28.01.2018 à 13:13
Mosengwo a fait parler le sourt muet. Kabila, la Monusco ne remplace pas l'Etat Congolais. Tu es fainéant sauf pour ceux qui mangent avec toi. Et tous les esclaves qui te défendent ici qui sont a ton service.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Citoyen @HOODR4A   Message  - Publié le 28.01.2018 à 12:27
Est-ce que vous connaissez la mission principale de la monusco? C'est une mission d'observation et à cela s'ajoute l'accompagnement des FARDC ds le maintien de la paix car c'est une mission régalienne d'une armée nationale qui se veut responsable. La question à se poser est que qui entretient ces groupes armés? Selon la rumeur, beaucoup d'officiers ont des liens avec des groupes armés.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Citoyen @HOODR4A   Message  - Publié le 28.01.2018 à 10:22
Est-ce que vous connaissez la mission principale de la minuscule? C'est une mission d'observation et à cela s'ajoute l'accompagnement des FARDC ds le maintien de la paix car c'est une mission régalienne d'une armée nationale qui se veut responsable La question à se poser est que qui entretient ces groupes armés? Selon la rumeur, beaucoup d'officiers ont des liens avec des groupes armés.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Djodjo Armando @9WLL8MZ   Message  - Publié le 28.01.2018 à 10:09
C est tres triste dans un pays soit disant democratique mais les gens en commencant par lui meme le president de la republique bafoue cela. Ca m etonne lorsqu on s attaque aux pretres, chers freres, lui meme Jesus lorsqu il a vu que la maison de son pere est tournee en marche il fut enerveux, et pourquoi pas ces pretres qui sont fils dignes de leur terre

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Course au pouvoir @6UQCVRL   Message  - Publié le 28.01.2018 à 06:37
Lumumba Mulele 28 01 2018 "Bien dit jeune homme". Ils savent bien que s'ils neutralisaient toutes les groupes armes au Congo ils seront demain des chomeurs. Mr Trump s'est pose la meme queston. Comment une force d'elite comme la monusco n'arrivent pas a mettre fin a ces groupes rebeles pendant 20 ans.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Lumumba Mulele @GTDRBY6   Message  - Publié le 28.01.2018 à 02:41
le president a demandé a la MONUSCO de citer une seul groupe armé qu'elle a neutralisé . il n'y en a aucun. ils sont au congo pour toucher un bon salaire . ils veulent que ça dure le plus longtemps possible. il vont rester spectateur , armer les groupes rebelles juste pour justifier leur présence qu'ils partent, et que l'armée du congo s'occupe de la sécurité des congolais.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Première conférence de presse de Joseph Kabila en six ans
left
Article précédent RDC : Pour Claudel Lubaya, le point de presse de Kabila « est une litanie d’incantations sans réponses attendues»

Les plus commentés

Religion « Désormais aucune association confessionnelle ne peut s’installer dans un rayon de 500 mètres par rapport à une autre », ( Constant Mutamba)

21.07.2024, 7 commentaires

Politique Le Président Félix Tshisekedi aux membres du gouvernement : "Chacun sera jugé sur la base des résultats obtenus"

22.07.2024, 6 commentaires

Politique Prorogation de la trêve humanitaire entre FARDC et M23 : « Les USA jouent le jeu de l'ennemi » (CVAR)

19.07.2024, 5 commentaires

Politique Agression rwandaise : Vital Kamerhe obtient les assurances de l'Union européenne pour le retour de la paix dans l'Est de la RDC

20.07.2024, 5 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance