mediacongo.net - Actualités - Archidiocèse de Kinshasa : un prêtre "enlevé" dans la commune de la N'sele

Retour Religion

Archidiocèse de Kinshasa : un prêtre "enlevé" dans la commune de la N'sele

Archidiocèse de Kinshasa : un prêtre "enlevé" dans la commune de la N'sele 2018-02-03
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/02-fevrier/01-04/rdc-police-arrestation-catholique.jpg N'Sele, Kinshasa-

Arrestation d'un dirigeant catholique près de l'église St Joseph à Kinshasa, 16 février 2012. (© DR)

L'Abbé Sébastien Yebo, un prêtre de l'archidiocèse de Kinshasa a été enlevé ce samedi 3 février à Kinkole dans la commune de la N'Sele a été "enlevé" par des agents de la police et emmené vers une destination inconnue, selon des sources ecclésiales. L’incident se produit alors que les relations sont tendues entre l'Église et le gouvernement de la République démocratique du Congo.

La victime, le père Sébastien Yebo, curé de la paroisse Saint Robert à la N'Sele depuis août 2017 aurait été enlevé juste après la messe matinale par des policiers à Kinshasa, selon des témoins.

"Le père Sébastien été enlevé juste après la messe matinale par des policiers", a déclaré à l'AFP une religieuse de la paroisse Saint Robert, dans la commune périphérique de Kinshasa.

Pendant la messe, un homme non identifié "filmait le prêtre" à l'aide d'un téléphone portable et à la sortie, "un véhicule de la police est arrivé, des policiers sont descendus, ils ont commencé à frapper le curé, ils l'ont jeté dans leur jeep et sont partis avec lui", a rapporté une autre religieuse, témoin de l'événement.

Selon le président de l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ), Georges Kapiamba, les bourreaux du pretre enlevé ne sont autres que les services de sécurité. "ACAJ condamne l’enlèvement aujourd’hui 3 fevrier vers 7 heures, du curé de la paroisse St Robert, Sébastien YEBO au quartier makanza vers Kinkole, par des agents d sécurité qui le détiennent dans un lieu tenu secret. Nous exigeons sa libération immédiate", s'est alarmé le président de cette ONG, Georges Kapiamba.

Interrogé par l'AFP, la police n'a pas réagi immédiatement. Toutes les tentatives de joindre les responsables de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) sont restées vaines.

Mais cet incident intervient au moment où les relations entre les autorités congolaises et l'Eglise sont tendues depuis la répression des marches interdites de catholiques les 31 décembre et 21 janvier contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila.

Pour l'archevêque de Kinshasa, Laurent Monsengwo Pasinya, le pouvoir est à la base de la misère que vit au jour le jour les populations congolaises.

Dans sa récente sortie médiatique, Joseph Kabila a invité l'église à ne pas s'ingérer dans la politique. " Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui lui revient ", a-t-il déclaré.


AFP / MCN Team / MCN, via mediacongo.net
3598 suivent la conversation
6 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
TANGO, LA VOIX DU ZAIRE - 04.02.2018 07:17

NOUS TRAVERSONS LE MOMENT DES DIRIGEANTS MEDIOCRES COMME CELUI DES ROIS FENEANTS EN EUROPE DANS LES ANNEES 1400. VOIR L'HISTOIRE DE LA 2 ième C.O. LES MEDIOCRES DE LA RDC SONT DEVENUS TRES AGITANTS, TRES MECHANTS NE SACHANT PAS COMMENT SURVIVRE APRES LES ELECTIONS. C'EST COMME UN SERPENT GRAVEMENT BLAISSE, QUI CHERCHE QUI MORDRE ET VA FINALEMENT PIQUER DANS LES ARBRES POUR SOULAGER SA COLERE. LA FIN APPROCHE.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Etienne TSHISEKEDI - 03.02.2018 20:50

ça c'est un bon signe qui montre que le régime a perdu le nord et es effectivement aux abois. Il faut maintenant accentuer les pressions afin de le démonter. Que Dieu bénisse et protège le Congo ainsi que son vaillant peuple.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 03.02.2018 18:49

LE GOUVERNEMENT OU CE QUI RESTE DE ÇA SEMBLE AVOIR PERDU TOUT CONTRÔLE .ALORS QUE LA MINISTRE DITE DES DROITS HUMAINS SE LIVRE À SON EXERCICE D'UNE SOIT DISANTE ENQUÊTE SUR LES BÉVUES DES ÉVÈNEMENTS DU 31 DÉCEMBRE ET 21 JANVIER, ET VOILÀ LE POUVOIR RAMÈNE À KINSHASA LES MÉTHODES D'INTIMIDATION DE L'EST DU PAYS. MAIS ÇA L'AIDERA CERTAINEMENT PAS.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
papillon - 03.02.2018 17:12

Chassons-le et tout redeviendra en ordre ,ce ptit mzee est un psycopathe

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! - 03.02.2018 16:31

VOILÀ LA KABILIE! MAIS CE N'EST PAS CELA QUI DÉCOURAGERA LES CATHOLIQUES, AU CONTRAIRE MAINTENANT TOUTES LES AUTRES CONFESSIONS RELIGIEUSES VONT SE JOINDRE À CETTE LUTTE DE LIBERTÉ JUSQU'À FAIRE PARTIR VITE TOUTE LA COHORTE DE LA KABILIE! DEBOUT CONGOLAIS! IL EST PLUS QUE TEMPS; FINISSONS-EN UNE FOIS POUR TOUTES!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 03.02.2018 15:53

c'est ça le pays de KABILA et les inciviques de la MP KABILIE prétendent qu'ils vont gagner les élections ??????? mais je ne sais pas et je le confirme que aucun congolais responsable ne pourra donné sa petite voix à l'un des personnes qui dirigent actuellement notre pays, car ils sont des assassins du peuple, des vrais criminels de guerre, malgré la machine à tricher, vous n'aurez aucune voix, car il n'y aura pas aussi élection , tant que l'occupant Rwandais assujettis les congolais dans leur propres pays, vous serez soit en fuite, arrêter ou tuer, c'est tout comme votre sort

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Kongo Central : contribution de l’Assemblée provinciale à l’érection du musée de l’église Kimbanguiste à Nkamba

Fatal error: Uncaught Error: Call to a member function fetch() on boolean in /home/clients/1812ff89df20ac0b20ff14a626498488/web/article.php:368 Stack trace: #0 {main} thrown in /home/clients/1812ff89df20ac0b20ff14a626498488/web/article.php on line 368