mediacongo.net - Actualités - Parlant élections à Paris: Aubin Minaku met les partenaires d’accord



Retour Politique

Parlant élections à Paris: Aubin Minaku met les partenaires d’accord

Parlant élections à Paris: Aubin Minaku met les partenaires d’accord 2018-02-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/minaku_ruggy_rencontre_18_002.jpg -

François de Rugy s'est entretenu avec Aubin Minaku Ndjalandjoko

Ayant déjà enrôlé près de 46 millions de Congolais, sans oublier la promulgation de la loi électorale et du budget pour l’exercice 2018, la République démocratique du Congo n’a pas de raisons de ne pas organiser les élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, le 23 décembre 2018.

C’est cette détermination de son pays que le président de l’Assemblée nationale, l’honorable Aubin Minaku Ndjalandjoko est allé confirmer devant les partenaires extérieurs du pays. Il s’agit de l’Assemblée parlementaire francophone (APF de l’APF et devant son homologue français, M. François De Ruggy). Partout où il est passé, le Secrétaire général de la Majorité Présidentielle a réaffirmé la volonté sans faille des institutions congolaises à veiller à la bonne tenue des élections prévues le 23 décembre 2018, comme l’a indiqué le Président de la République Joseph Kabila Kabange, lors de son dernier point de presse tenu à Kinshasa. Face à cette détermination, les partenaires de la Rdc n’ont plus de raison pour ne pas financer le processus électoral.

Aubin Minaku Ndjalandjoko, président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo, séjourne depuis samedi dernier en France. Au pays d’Emmanuel Macron, le speaker de la Chambre basse du Parlement de la Rdc a participé jeudi 1er février courant à la réunion du bureau de l’Assemblée parlementaire francophone (APF). Notamment, en sa qualité de président de la Section APF de la République démocratique du Congo et président d’honneur de cette organisation mondiale des parlementaires francophones, mais aussi devant son homologue français, M. François De Ruggy.

Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku Ndjalandjokoa eu à suspendre momentanément sa tournée politique, entamée depuis le mardi 23 janvier dernier en sa qualité de Secrétaire général de la Majorité Présidentielle (MP), dans des quartiers généraux de différents partis membres de cette plateforme présidentielle. Signalons que dans le cadre de cette mission d’inspection politique lui confiée par le Président de la République démocratique du Congo Joseph Kabila Kabange, le premier des députés nationaux a déjà visité plus d’une vingtaine de sièges des grandes formations politiques de la MP disséminées à travers la ville province de Kinshasa.

Il a à cette occasion sensibilisé cadres et militants de ces partis politiques de la MP sur l’effectivité de la tenue des élections en décembre 2018, à s’organiser et à faire des alliances entre partis dans la plateforme pour atteindre le seuil électoral, ainsi que sur la communion d’esprit pour des actions cohérentes et correction des problèmes de frustrations au sein de la MP. Il a donc mis une petite pause à cette activité pour aller répondre à un autre rendez-vous important à Paris en France où il séjourne depuis samedi dernier.

Motif : le speaker de la Chambre basse du Parlement congolais a été appelé pour d’autres charges lui concernant, afin de participer à la réunion du bureau de l’Assemblée parlementaire francophone (APF) tenue le jeudi 1er février 2018 dans la capitale française. Ce, en sa qualité de président de la Section APF de la République démocratique du Congo et de président d’honneur de cette organisation mondiale des parlementaires francophones.

Cette réunion du bureau de l’APF à Paris est la première présidée par le nouveau président de l’APF, Jacques Chagnan, également président de l’Assemblée nationale du Québec, depuis qu’il a pris les commandes de l’APF à Luxembourg au mois de juillet 2017. A savoir, le bâton de commandement lui a été cédé par Aubin Minaku Ndjalandjoko qui est donc son prédécesseur direct.

Les travaux de cette réunion du bureau de l’APF à Paris ont été officiellement lancés par M. François De Ruggy, président de l’Assemblée nationale française. Lesquels travaux se sont appesantis sur l’examen en profondeur des matières figurant à l’ordre du jour de la réunion dont les rapports des commissions permanentes et des réseaux des femmes parlementaires, des rapports des charges des missions des régions, ainsi que l’examen de la situation politique dans l’espace francophone.

Notons par ailleurs qu’en marge desdits travaux, le président de la Chambre basse du Parlement de la Rdc, Aubin Minaku a été reçu en audience par le président de l’Assemblée nationale française, M. François De Ruggy. Plusieurs sujets ont été ainsi abordés par les deux personnalités, au cours de cet entretien, dont celui concernant la situation politique en Rdc.

A cet effet, le speaker de la Chambre basse du Parlement congolais, Aubin Minaku Ndjalandjoko, a présenté à son homologue français une synthèse de la situation générale en République démocratique du Congo, marquée notamment par l’évolution positive du processus électoral. Et il a réaffirmé la volonté sans faille des institutions Rd congolaises à veiller à la bonne tenue des élections prévues le 23 décembre 2018, comme l’a indiqué le Président de la République Joseph Kabila Kabange, lors de son dernier point de presse tenu à Kinshasa.

Après avoir suivi des explications lui fournies par le président de l’Assemblée nationale, M. François De Ruggy s’est dit donc satisfait de la volonté affichée par les autorités congolaises. Et il a en même temps salué la publication du calendrier électoral par la CENI. Le premier des députés français a aussi émis le vœu de voir toute la classe politique congolaise s’impliquer dans le processus électoral en cours en Rdc.

A son tour, Aubin Minaku a enfin rassuré que la République démocratique du Congo demeure respectueuse des libertés individuelles et collectives. Mais que celles-ci doivent s’exercer dans le respect des règles et des lois de la République, a-t-il précisé.


L'avenir / MCN, via mediacongo.net
2194 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

EYENDONGO | 7OENV4A - posté le 06.02.2018 à 11:26

C'EST PAR PEUR QU'AUBIN MINAKU ASSURE LES ELECTIONS AUX PARTENAIRES, LES MEDIOCRES TROUVERONS TOUJOURS UN MOYEN POUR NE PAS ALLER AUX ELECTIONS.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
YAMAMOTO | BPZ8HE4 - posté le 06.02.2018 à 09:31

rien de bon ne peut sortir de la bouche de Minaku ,il gagne le temps , n`est ce pas lui qui avait affirme au et fort sur les antennes de la RFI en 2015 que il y aura passage a temoin du pouvoir en 2016. Il merite les sanctions de la communaute internationale

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Emma | HVZ53G8 - posté le 06.02.2018 à 07:42

en d'autre terme il est parti faire les adieux de l'actuel pdt?

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA NA TSHISEKEDI MIYIBI | 9EZU6L1 - posté le 05.02.2018 à 22:05

Monsieur de Ruggy, ne vous laissez pas berner par les belles paroles d'Aubin Minaku. Il fait partie de ceux qui ont organisé le non respect de la constitution par un glissement planifié. A quoi lui sert il d'être le premier des députés et d'assister béatement au non respect de la constitution sauf s'il en est complice ou organisateur en chef!

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa | G14FZFF - posté le 05.02.2018 à 20:02

Aubin Minaku parle' des élections à Paris, Le temps nous dira la verite' s'il y aura des elections. Les rumeurs circulent que Joseph Kabila cherche de toucher la CONSTITUTION de faire le REFERENDUM pour rester au pouvoir a VIE ou de faire un 3eme DIALOGUE pour mentir encore les opposants. Aubin Minaku est Collabo qui est muana bitinda ya Joseph Kabila. Il sait bien que Joseph Kabila est Rwandais d'origine mais il ne lui dit pas la VERITE'. Aubin Minaku est un enfant cheri de Joseph Kabila car les deux sont en train de piller la RD Congo ensemble et le peuple Congolais SOUFFRE.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Crise au sein du DCMP : Minaku rassure les joueurs

Sport ..,

Primature : « Ce n’est pas un débat, le Premier ministre viendra du FCC », Aubin Minaku

Politique ..,

Présidence de l'assemblée nationale: Lokondo accuse Minaku de comploter pour bloquer sa...

Politique ..,

Assemblée nationale : les députés nationaux sortants exigent leur argent

Politique ..,