mediacongo.net - Actualités - Ituri : bras de fer entre députés nationaux et provinciaux autour du départ du gouverneur Abdallah

Retour Provinces

Ituri : bras de fer entre députés nationaux et provinciaux autour du départ du gouverneur Abdallah

Ituri : bras de fer entre députés nationaux et provinciaux autour du départ du gouverneur Abdallah 2018-02-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/gouverneur_abdalah_ituri_18_002.jpg -

Le gouverneur de province, Abdallah Pene Mbaka

Le 12e sommet du caucus des parlementaires de l’Ituri qui s’est clôturé ce mardi 20 février à Bunia a entre autres recommandations, demandé de « relever urgemment » le gouverneur de province, Abdallah Pene Mbaka jugé d’incapable de gérer la crise dans le territoire de Djugu où les violences interethniques ont fait plusieurs dizaines de morts, des incendies de villages, de milliers de déplacés internes et des refugies depuis le mois de décembre dernier.

Le procureur de la république près le tribunal de grande instance de l’Ituri, Hopeson Bafoa est également dans le viseur pour son « incapacité » à arrêter les coupables dans ces violences et à les traduire en justice.

Dans leur déclaration politique sanctionnant la fin des travaux, les élus de l’Ituri, soutenus par le diocèse de Bunia, la société civile, la notabilité et différentes autres personnalités, indiquent avoir conduit sur place à Djugu une mission d’évaluation, parcourant ce qu’ils qualifient de « axe de la mort » qu’aucune autorité politico-administrative n’a osé parcourir, allant de Katoto, Kparanganza, Blukwa, Dhendro, Rule pour ressortir par Fataki avant de regagner Bunia.

« Nous avons constaté sur le terrain l’inaccessibilité à de nombreux corps en décomposition, ce qui risque de causer une épidémie dans la région, l’insuffisance et ou l’absence des forces de l’ordre et leur sous-équipement ainsi que le manque de confiance entre les communautés locales et le gouvernement provincial » peut-on lire dans cette déclaration dont buniaactualite.com s’est procuré une copie.
Autres recommandations formulées, sauver l’année scolaire dans ce territoire où les élèves ont fui et la plupart des bâtiments scolaires ont été soit incendiés, soit pillés.

« Il va falloir déclarer Djugu un territoire sinistré et y apporter toute l’assistance nécessaire en vue de permettre le retour des déplacés ».
Les élus ituriens se sont aussi attaqués à la présence des ressortissants hutu venus du Nord-Kivu et qui se sont installés dans le sud du territoire d’Irumu.

« On remarque un mutisme du gouvernement central face à l’occupation de l’Ituri par des refugiés hutu rwandais et leur enrôlement par la Ceni malgré le refus des ituriens. Nous demandons encore une fois leur rapatriement dans leur pays d’origine » poursuit la déclaration.
Il faut noter cependant que cette position des députés nationaux ne fait pas l’unanimité de toute la classe politique de l’Ituri. Aucun député provincial ou presque, n’a apposé sa signature sur ladite déclaration et l’assemblée provinciale a boycotté la cérémonie de clôture pourtant invitée, ce qui laisse voir un bras de fer autour du départ du gouverneur de province.

« Il appartient aux institutions compétentes de s’assumer face à nos recommandations. Les députés provinciaux se sont abstenu, ils sont complices de la destruction de la province. Nous appelons la population à les sanctionner » ont déclaré devant la presse les honorables Grégoire Lusenge et Uma Daniel, rapporteurs du caucus à l’issu d’un point de presse qu’ils ont co-animé à l’hotel Karibuni.

Des observateurs ont exprimé leur réserve quant à l’impact même de cette déclaration à laquelle l’assemblée provinciale semble clairement opposée, alors qu’elle est le seul organe habilité à voter la déchéance d’un gouverneur.

« Cette déclaration a une portée politique. Même si elle n’a pas la force de faire partir un gouverneur à elle seule, c’est une voix qui vient de s’ajouter à celle des forces vives qui avaient déjà demandé son départ. Le gouvernement central ne peut pas continuer à ignorer cela » a commenté Maître David Mambo, un acteur politique de la place.

Luc Malembe
mediacongo.net
1733 suivent la conversation
6 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
ngaruma - 21.02.2018 14:03

il avait achetez le pouvoir , ce ne pas de sa faute , la faute incombe aux deputés provinciaux

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anabelle YOKA - 21.02.2018 13:59

Il est temps que les MEDIOCRES dégagent

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 21.02.2018 13:15

Que des problemes dans mon pays. Comment expliquer le silence de la classe politique a Kinshasa sur toutes ces verites ? Morts inutiles, hutu rwandais installes et reconnus par la CENI, bras de fer entre ceux qui bouffent et ceux qui ne bouffent pas du gouverneur Pene Mbaka, ... Aucun serieux, aucun sens de responsabilite, aucun patriotisme, rien que mediocrite et ruse

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Kabumbanyungu - 21.02.2018 12:11

BONJOUR CHERS COMPATRIOTES, C'EST TRISTE QUE NOS SOIENT DISANT REPRESENTANTS DU PEUPLE DE NATIONAUX ET PROVINCIAUX FABRIQUENT UNE SITUATION CONFUSE DANS NOTRE PROVINCE DE L'ITURI, POUR DES RAISONS INAVOUEES? ET ENSUITE VOULOIR FAIRE PORTE CE CHAPEAU REMPLI DES OS AU PAUVRE GOUVERNEUR, QUI NE CONNAIT NI TENANTS ET LES ABOUTISSANTS. FAITES ATTENTIONS, NOUS CONNAISSONS TOUS CES DETRACTEURS QUI SONT A LA BASE DE CE CONFLIT ET LE MOMENT VENU, TOUT SERA MIS A NU!!!! LAISSER LE GOUVERNEUR TRANQUILLE, GERER VOS DIFFERENTS EN RESPONSABLE ET NE CROYEZ PAS QUE TOUT VOUS EST PERMIS!!!!.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! - 21.02.2018 11:35

LE "CHEF" HORS MANDAT DE KINSHASA N'A MÊME PAS OSÉ OUVRIR SA BOUCHE SUR LES MORTS DE L'ITURI... ET SON MINISTRE S'ARRÊTE JUSTE À DJUGU alors que la zone rouge part de Soleniama jusque Fataki en passant par Katoto. ET LA MP SERA LA PREMIÈRE À ALLER CHERCHER LE VOTE EN ITURI qui en lui seul donne 5% de députés! LES ENFANTS DE L'ITURI SAURONT COMMENT VOUS SANCTIONNER CETTE FOIS-CI! Hatuta lala... Merci pour ceux qui ont parcourru cet axe de la mort! L'Ituri vous est reconnaissant, car vous étiez à la recherche de solution pour LA PAIX en Ituri: MERCI!

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais débouts - 21.02.2018 10:26

Incompetents et mediocres!

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Ituri : début des travaux de réhabilitation de la route Iga Barrière-Mungwalu

Provinces ..,

Ouganda: la nouvelle vie des rescapés de l'Ituri

Diaspora .., Ituri

Ituri : 6 nouveaux assaillants arrêtés par l'armée à Djugu

Provinces .., Djugu, Ituri

Ituri : acquittement de Jean-Pierre Bemba par la CPI, une timide réjouissance observée à Bunia

Provinces .., Bunia, Ituri