mediacongo.net - Actualités - Beni : la police réprime la marche des laïcs catholiques en lançant des grenades lacrymogènes en plein culte d’une église de réveil

Retour Insolite

Beni : la police réprime la marche des laïcs catholiques en lançant des grenades lacrymogènes en plein culte d’une église de réveil

Beni : la police réprime la marche des laïcs catholiques en lançant des grenades lacrymogènes en plein culte d’une église de réveil 2018-02-28
Provinces / Religion
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/02-fevrier/26-28/marche-catholique-police-gaz-lacrymogene.jpg Beni, Nord-Kivu-

La marche organisée par le CLC a été réprimée par des policiers moyennant des bombes à gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc jusque dans un culte d’une église de réveil.

Ce sont les militants du mouvement lutte pour le changement (Lucha) à Beni qui avaient répondu au mot d'ordre de la marche organisée par le CLC. Cette marche, qui avait débuté de la cathédrale Saint Gabriel de Malepe en direction de la mairie de Beni, fut stoppée au niveau de l'enclos Ex-Capaco (en face de la RawBank) par la Police Nationale Congolaise (PNC) qui lancera son offensive de dispersion en faisant usage de gaz lacrymogène pour réprimer la manifestation avec comme résultat, une trentaine d’arrestation, qui seront par la suite relâchés à Mbau, à environ 20 kilomètres à l'Est de la ville de Beni, mais surtout, l’interruption d’un culte d’une église de réveil suite aux grenades lacrymogènes lancées sur cette église.

Les bombes lacrymogènes jetées dans l'église en plein culte

Le pasteur Lofemba Emmanu de l'église MIEL/BENI a demandé des sanctions sévères à l'égard des auteurs. (© mediacongo.net)

En effet, le culte de l'église Mission d'Intercession et d'Evangélisation pour la Libération (MIEL/RDC) fut interrompu ce dimanche suite aux effets de gaz lacrymogènes entrainant la panique et la fuite dans toutes les directions des enfants et femmes fidèles de cette église de réveil.

Lofemba Emmanu, le pasteur de cette église, a condamné le comportement des éléments de la PNC et a demandé des sanctions sévères à l'égard des auteurs.

« Nous ne parvenons pas à comprendre. Nous nous étions dans le temple. Nous ne sommes pas des manifestants. Nous étions en plein culte pour prier que la paix revienne au pays mais, ils nous ont largué des bombes lacrymogènes sachant par ailleurs qu'il y avait des femmes et des enfants, c'est un comportement à sanctionner », a déclaré le pasteur de cette église de réveil.

Le commandant de la PNC ville de Beni, le Colonel Kazingufu Safari Jean-Félix, a, de son coté, rejeté catégoriquement ces allégations. Il affirme, pour sa part, que les grenades ont été lancées vers une bande qui troublait l'ordre publique et que ces gaz se sont déplacés, par l’action du vent, vers l'église MIEL/Beni mais que cela n'a pas trainé à s’estomper.

Le Colonel Kazingufu Safari Jean-Félix, commandant de la PNC ville de Beni. (© mediacongo.net)

A noter que la marche avait fait l’objet d’une interdiction par l'autorité urbaine de Beni pour des raisons sécuritaires.

Delphin Mupanda (Correspondant à Beni)
mediacongo.net
2112 suivent la conversation
5 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
basonye@gmail.com - 01.03.2018 07:56

c'est la population qui créée l'insécurité ou c'est l'entourage de KANAMBE?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
basonye@gmail.com - 01.03.2018 07:51

la bouche d'un rwandais tout fais on verra médiocre

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
FATSHI BUZOBA - 28.02.2018 20:13

Incapable de protéger la population contre les ADF...police incompétente et idiote comme son chef

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 28.02.2018 18:24

Pasteur, vous priiez pour la RDC et vous avez dû interrompre l'office,à cause des gaz qui font couler les larmes?? Ouvrez les yeux, sortez de vos temples de lamentation et suivez la voie de la libération de la RDC: aides-toi et le ciel t'aidera ou plus biblique:lève-toi et marche avec Christ pour ton pays !!!

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eddy - 28.02.2018 17:59

Chers amis protestants soutenons-nous tous pour une cause commune car le Satan jkk n'a plus de pitié pour tous les chrétiens comme sont temps va bientôt se terminer. Un vrai chrétien est une bouche autorisée pour défendre sa patrie. Chasser la peur et dire non à la violation des droits de congolais. Proclamons une autre marche dans l'ensemble car "union fait la force".

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : L’incroyable histoire du tardigrade réveillé après plus de 30 ans de congélation
left
ARTICLE Précédent : Russie: un haut responsable arrêté pour avoir démonté et revendu une autoroute
AUTOUR DU SUJET

Haut-Katanga: Bévue de la police au marché de l’art de Lubumbashi

Provinces .., Lubumbashi, Haut-Katanga

Mali: 15 blessés et huit interpellations lors de la marche réprimée de l'opposition (Officiel)

Afrique .., Bamako, Mali

Kinshasa Bumbu : les marchés municipaux obstruent les artères principales

Politique ..,

Kinshasa : la persistance de l’insalubrité dans la ville inquiète

Société ..,