mediacongo.net - Actualités - Ituri : 4 députés nationaux boycottent la rentrée parlementaire prochaine pour exiger la paix à Djugu

Retour Provinces

Ituri : 4 députés nationaux boycottent la rentrée parlementaire prochaine pour exiger la paix à Djugu

Ituri : 4 députés nationaux boycottent la rentrée parlementaire prochaine pour exiger la paix à Djugu 2018-03-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/12-18/djugu_ituri_18_0001.jpg -

Dans une déclaration commune faite à la presse ce mardi 13 mars 2018, 4 députés nationaux de l'Ituri affirment boycotter la rentrée parlementaire du 15 mars prochain pour exiger la paix à Djugu. Il s'agit de Tibasima Mbugemo, Tchedia Patay, Angel Makusi et Dechuvi Machu.

« La rentrée parlementaire de mars aura lieu dans 48h et nous ne serons pas présents à l'ouverture de la session. Nous allons rester à Bunia jusqu'à ce que nous ayons constaté une amélioration de la situation sécuritaire à Djugu. C'est seulement après que nous pourrons regagner Kinshasa »? a déclaré l'un d'entre eux, Raymond Tchedia Patay, au micro de buniaactualite.com

Tout en se disant reconnaissants envers les efforts des autorités nationales et les forces de l'ordre, ces élus du peuple félicitent la population de l'Ituri pour avoir ''résisté'' à cette dure épreuve :

''Nous félicitations le peuple iturien pour sa maturité durant cette dure épreuve. Il n'est pas tombé dans le piège du tribalisme et de l'ethnicisme, à la division et à la guerre. Il a priorisé ce qui l'unit, c'est à dire l'appartenance à une même province. Ceci constitue une victoire contre le piège machiavélique qui lui était tendu'', a dit pour sa part Tibasima Mbugemo qui a lu leur déclaration.

Dans un message de paix, ils invitent les ituriens à bannir la haine tribale et à cultiver la cohabitation pacifique, à rejeter la violence, à ne pas se rendre justice et à faire confiance aux institutions légalement établies.

''Nous devons compter uniquement sur notre gouvernement'' a lancé madame Angel Makusi, l’une d’entre eux.

Dans une déclaration politique rendue publique le 20 février dernier, les députés de l’Ituri avaient déjà formulé plusieurs recommandations pour ramener la paix en territoire de Djugu, notamment la nécessité de relever de leurs fonctions le gouverneur de province et le procureur de la république près le tribunal de grande instance de l’Ituri.

Luc Malembe
mediacongo.net
725 suivent la conversation
5 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Anonyme! - 15.03.2018 16:56

Ils ont tellemnt trompé les ituriens que cette MP ne se souvient même plus de tous ses mensonges! Mais les filles et fils de l'Ituri s'en souviennent très bien!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 15.03.2018 15:33

Ce gouverneur actuel de l'Ituri n'est pas de la classe a developper cette riche province. Toute sa culture en politique c'est le mensonge, la corruption, la course a l'enrichissement personnel illicite. Malheureusement, des hommes et femmes comme lui, on en trouve plein dans la classe politique congolaise. Est ce qu'on se souvient encore de ce champs de riz qui a coute 300 millions de dollars au budget de l'Etat ? Ou sont les resultats ?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! - 15.03.2018 14:24

BIEN FAIT! CE GOUVERNEMENT QUE LES ENFANTS DE L'ITURI ONT SOUTENU EN 2006 ET 2011 A TOUJOURS TROMPÉ LES ITURIENS: 1. ON VA VOUS DONNER LA PAIX! rien. 2. ON VA VOUS CONSTRUIRE LA ROUTE NIANIA-GOLI! rien. 3. ON VA VOUS CONSTRUIRE LA ROUTE BARRIÈRE-MONGWALU et DELE-TCHOMIA! RIEN. 4. ON VA REMETTRE EN DEUX MOIS LES TURBINES DE LA CENTRALE DE BUDANA ET CONSTRUIRE LA ROUTE AÉRO-VILLE! RIEN. Bref: rien n'est fait! Qu'on vous ramène PÉTRONILLE VWAWEKA QUI, EN MAMAN, parlera sincèrement à tout le monde, comme ella su le faire au début 2000.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serviteur de Dieu - 14.03.2018 22:20

Cette presence Ougando-rwandaise ne dit rien pour les ituriens. seules les femmes ituriennes peuvent les bouter hors d'etat de nuire en une seconde. Nous leur demandons de se retirer sans attendre une seule seconde, de peur qu'elles ne se retrouvent sous le feu, avec tous leurs deux pays rendu en poussiere dans une seconde. A bon attendeur, un petit signal suffit.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vclub - 14.03.2018 17:39

Sous d'autres cieux, il y aurait des marches contre la présence ougando-ruandaise à l'Est du Congo. Mais mon peuple est distrait et ne sait pas pleurer ses morts.De naissance le congolais ne tue pas. Mais une fausse culture a été importée et instaurée par l'armée d'occupation.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Ituri: condamnation de 5 policiers et 1 militaire pour meurtre de civils

Provinces ..,

Ituri: Werasson à Bunia dans un concert pour la paix le 29 et 30 juin prochain

Provinces ..,

Ituri: Werasson à Bunia dans un concert pour la paix le 29 et 30 juin prochain

Musique .., Bunia, Ituri

Ituri: condamnation de 5 policiers et 1 militaire pour meurtre de civils

Provinces .., Bunia, Ituri