mediacongo.net - Actualités - Canada : la Cenco sollicite l'expertise canadienne, afin de garantir la réussite du processus électoral dans leur pays

Retour Diaspora

Canada : la Cenco sollicite l'expertise canadienne, afin de garantir la réussite du processus électoral dans leur pays

Canada : la Cenco sollicite l'expertise canadienne, afin de garantir la réussite du processus électoral dans leur pays 2018-03-23
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/19-25/eveques_cenco_18_00001.JPG -

Des évêques de la Cenco

Le Canada est l'un des acteurs majeurs qui contribuent aux efforts conjoints menés au niveau international pour aider et accompagner la République démocratique du Congo dans son processus démocratique.

Une forte délégation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), conduite par son président, Monseigneur Marcel Utembi, archevêque de Kisangani et son vice-président, Monseigneur Fridolin Ambongo, Archevêque coadjuteur de Kinshasa et prochain successeur du cardinal Laurent Monsengwo, séjourne présentement au Canada pour une semaine.

La mission des évêques catholiques du Congo au Canada se rendra à Ottawa, Montréal et Toronto, essentiellement pour faire le plaidoyer auprès des autorités gouvernementales et religieuses, des milieux économiques et de la société civile canadienne engagée en faveur des droits de la personne, de la démocratie et de la justice sociale, en vue de solliciter un appui diplomatique, technique et financier, notamment une expertise canadienne, afin de garantir la réussite du processus électoral dans leur pays.

Le choix du Canada, pour cette mission d'explication de la crise politique en République démocratique du Congo (RDC), d'une part, et de sensibilisation du public canadien, d'autre part, n'est pas fortuit. Le Canada est l'un des acteurs majeurs qui contribuent aux efforts conjoints menés au niveau international pour aider et accompagner ce pays dans son processus démocratique.

Conformément à la Constitution de ce pays et à l'Accord de la Saint-Sylvestre qui ne permet pas au président sortant, Joseph Kabila, de se représenter pour un troisième mandat, le peuple congolais, dans son ensemble, est déterminé à aller aux élections en décembre 2018 pour élire un successeur, malgré certains défis d'ordre financier et technique qui restent à relever.

Les Canadiens d'origine congolaise croient profondément que leur pays, le Canada, en tant que pays fondé sur des valeurs fortes de droits et libertés pour tous, dont les principaux comprennent la primauté de l'État de droit, le respect du processus démocratique, des droits de la personne et des libertés fondamentales, peut jouer un rôle diplomatique crucial pour aider à faciliter une première alternance démocratique du pouvoir sans heurt dans ce pays.

Le Canada peut à la fois, aider à pousser le régime de Kinshasa à organiser des élections crédibles et transparentes, mais également apporter un appui technique et financier substantiel à ce pays pour l'aider dans son cheminement vers la tenue d'élections réellement libres, justes et inclusives, pour assurer une transition pacifique du pouvoir et parvenir à la stabilisation de ce pays qui a beaucoup souffert des affres de la guerre.

Genèse de la crise politique en RDC

La RDC connaît actuellement une crise politique et constitutionnelle la plus grave de son histoire. Du président de la République aux gouverneurs de provinces, en passant par les sénateurs, les députés nationaux et provinciaux, tous les représentants et dirigeants élus des institutions politiques du pays sont hors mandat, ce qui a créé une grave crise de légitimité démocratique sans précédent.

Une situation inédite, en ce XXIe siècle, qui mène dangereusement à l'arbitraire, à la dérive autoritaire du régime et qui se traduit par la mauvaise gouvernance qui aggrave davantage la crise socio-économique et la détérioration continue des conditions de vie de la population.

La situation actuelle d'instabilité politique généralisée dont souffre la RDC est principalement due au manque d'organisation des élections présidentielle et législatives prévues en décembre 2016.

Devant l'évidence que les élections ne pouvaient être tenues à la date prévue par la Constitution, les forces politiques et sociales congolaises, toutes tendances confondues, avaient accepté, à l'unanimité, de se retrouver autour d'une table de négociations avec l'aide de l'église catholique locale en vue de rechercher une solution idoine pour sortir de cette crise de légitimité.

Les négociations politiques entamées, avec la médiation des clergés catholiques, ont permis de faire baisser la tension politique qui régnait à ce moment-là au Congo et d'éviter le chaos total qui aurait pu se produire à la fin du deuxième et dernier mandat du Président Joseph Kabila, le 19 décembre 2016.

À l'issue de ces négociations, la classe politique et la société civile sont parvenues à un compromis politique de sortie de crise. Ils ont signé un accord politique, le 31 décembre 2016, appelé communément « Accord de la Saint-Sylvestre ». Dans cet accord, il avait été décidé que le pouvoir et l'opposition conviennent de former un gouvernement de transition dans le but d'organiser des élections présidentielle et législatives au plus tard en décembre 2017 et d'assurer la transparence du processus électoral. C'est bien cet accord politique qui a permis à Joseph Kabila de rester encore au pouvoir au-delà de la fin de son mandat constitutionnel.

Mais, c'était sans compter avec les sombres manœuvres des acteurs politiques congolais qui se traduisent par le manque de confiance mutuelle, de volonté politique, et surtout l'insouciance manifeste et le manque de compassion pour leurs concitoyens qui croupissent dans la pauvreté et la misère, dans un pays qui recèle de vastes ressources naturelles tant convoitées par le monde entier.

C'est dans ce contexte difficile et grave que s'inscrit la démarche actuelle des évêques congolais au Canada pour sensibiliser tous les hommes de bonne volonté, y compris les responsables politiques, économiques, sociaux et culturels canadiens sur la situation actuelle que traverse leur pays.


Huffington Post
3602 suivent la conversation
14 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Lumumba Mulele - 24.03.2018 17:55

Voilà l’eg’ise Congolaise, dirigée par un vieux blanc italien élu à vie et qui vit lon du Congo au Vatican, qui va faire campagne auprès des impérialistes pour qu’on re colonise le Congo. Est ce nouveau? Non, l’eglise Était main dans la main avec les colonialistes pendant leur genocide partout dans le monde. Elle en a profité pour voler des terres aux peuples autochtones. Elle ne veut pas rendre ces terres et demander pardon, elle ne peux pas faire campagne pour l’alternance au Vatican. Elle veut continuer à boire le sang des congolais naïfs. LES NOUVEAUX HOMMES LÉOPARDS SE SONT RÉVEILLÉS. ILS VEULENT UN CONGO PUISSANT ET SOUVERAIN, QUI CONTRÔLE SES...

Non 5
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 23.03.2018 16:13

Nous devons bloqué l'occupant et tous ses acolytes traitre dans tous les sens, leur manœuvre de se maintenir au pouvoir par force ne vont jamais aboutir en leur faveur, car Dieu est bien présent et utilisent ses oints de la CENCO pour sauver ses brebis devant les loups de la KABILIE. merci CENCO pour votre amour patriotique, la KABILIE rwandaise occupant finira par prendre fuite, car pas moyen de respirer

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 23.03.2018 16:05

La branche réligieuse de l'udps est descendue sur le terrain après avoir constaté la médiocrité de l'udps et de l'opposition. Souvenez vous après les paroles de Monsegwo,toute l'opposition s'était vue remplacée par le CLC. Donc quand Monsegwo parlait des mèdiocres il pensait à ses troupes de l'oppostion, malheureusement lui aussi a perdue le guerre, pas la bataille. Sont dévenu plus consilliants.

Non 10
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nkaka - 23.03.2018 14:25

Il faut aussi soliciter Al Qaida pour nous aider a degader ces mediocres talibans qui sont au pouvoir depuis janvier 2001

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JEAN - 23.03.2018 14:18

LA MP est éclatée en 14 plates formes électorales ! la mê^me stratégie de diversion de la population pour afin venir se regrouper pour nuire à la république !! on doit savoir toutes les 14 formations electorales

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 23.03.2018 13:43

BON BOULOT. QUE LES MEDIOCRES DEGAGENT. KOKO NYANGI vient de donner raison A Monsengwo. kiekiekiekiekiekiekiekiekiekie comment ces mediocres sont arrive' A la tete du pays ????? Distribue' des parcelles aux 500 depute's sans mandat. hahahahahahahahaha COMEDIE.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 23.03.2018 12:51

Si vous mettiez tous ces temps que vous gaspiller en tournant d'ici de là à la recherche des âmes perdues vous auriez sauver ce pays sans effort.

Non 11
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 23.03.2018 12:45

Jckmzlo - 23.03.2018 11:06 Deux conseils: 1.je pense que c'est mieux de ne pas faire des fausses interprétations surtout dans un domaine que vous ne maitrisez pa bien, notamment l’exégèse 2.Vous voyez toujours mal la où, le pays tout entier voit bien: il faudra peut-être consulter un ophtalmologue.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
merdi - 23.03.2018 11:36

courage la cenco car le gouvernement congolais a presque acheté tous le monde mais sauf que vous merçi vous nous prêche de chasser la pauvreté mais comment on va la chassée s'il n y a pas l'emploi ? les autres fait de la tracasseries a l'église mais ils sont incamplé a aider le peuple d'aller de l'avant.cenco grâce a vôtre courage le congo va réussir raison pour la quelle ont vous avez sollicité et aujourd'hui nous sentons les fruits entré autres l'accord de saint sylvestre

Non 0
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Deluke - 23.03.2018 11:22

Courage Mgrs !!! mais dites aussi aux politiciens de s'unir parceque bientôt il y a élections + contestations poste et près électorale.

Non 0
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
zebu - 23.03.2018 11:17

la réussite du processus électoral passe par la mise a l’écart de l'occupant. Il constitue le nœud d’étranglement qui empêche la RDC de décoller et de sortir de la honte.C'est connu de tout le monde. il n'y a qu'une personne qui crée l'ensemble de problème. l’insécurité, les massacres, les troubles, les empoisonnements,les enlèvements.

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Notre Congo_Rdc - 23.03.2018 11:06

A César ce qui est à César, à DIEU ce qui est à Dieu. LES FAUX PROPHETES. Le Dieu Esprit Saint est contre vous, pour la perdition faite à ces appelés.Vous serez châtiés sans pitié. Chers OPPOSANTS de la CENCO.

Non 26
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 23.03.2018 10:48

Merci bcp à la CENCO. Mettons tous en place pour barrer la route aux tricheurs qui insistent à tous prix sur leur machine à tricher.

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France
AUTOUR DU SUJET

Elections au Pakistan: la jeunesse ne s'en laisse plus conter

Monde ..,

Leïla Zerrougui : « On n’a rien à gagner à empêcher les gens de s’exprimer »

Société ..,

Elections 2018 : Un déficit de 80.000 policiers à combler

Société ..,

Bas-Uele : une synergie de femmes leaders pour soutenir les candidatures de la gente féminine

Femme ..,