Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Afrique

Au Botswana, la démission exemplaire du président Khama

2018-03-29
29.03.2018 , Gaborone, Botswana
2018-03-29
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/19-25/ian_khama_18_00001.jpg Gaborone, Botswana-

Ian Khama, président Botswanais

Des chants et des cadeaux pour un événement rare. Au Botswana, la petite ville de Serowe (est) a fêté cette semaine l’enfant du pays, le président Ian Khama, qui s’apprête à démissionner dans le cadre d’une transition politique présentée comme exemplaire.

A des milliers de personnes massées dans une “kgotla”, une cour traditionnelle, pour l’implorer de renoncer à écourter son mandat, M. Khama, 65 ans, a répondu mardi qu’il tournait la page de sa vie publique sans regrets ni amertume, serein.

“J‘étais un soldat, je n’avais aucun intérêt à entrer en politique”, a-t-il lancé à la foule en guise de testament, “et j’ai plein de projets pour l’avenir, très loin de la vie politique”.

Au pouvoir depuis 2008, Ian Khama rendra officiellement ce samedi 31 mars 2018 les clés du pays, dix-huit mois avant la fin de son mandat et les élections générales, pour respecter à la lettre la Constitution qui limite à dix ans le règne de ses chefs d’Etat.

Sous sa direction, le discret Botswana – 2,2 millions d’habitants pour un territoire un peu plus grand que la France – a connu une période de forte croissance économique, dopée par ses très lucratives exportations de diamants et de viande bovine.

Il s’est aussi imposé sur le continent africain en modèle en matière de bonne gouvernance et de protection de l’environnement, particulièrement riche en faune et flore sauvages.

Mardi donc, le futur ex-président a conclu à Serowe une tournée d’adieux entamée en décembre, qui l’a conduit dans la totalité des 57 circonscriptions du pays.

Honnête

Un retour aux sources pour cet ancien pilote militaire qui cultive une image d’homme proche du peuple, même si son père Seretse Khama fut, de 1966 à 1980, le premier président de l’ancienne colonie britannique devenue indépendante.

“C’est un homme honnête, direct” qui fait preuve d’un “réel amour”, a loué une octogénaire de sa ville, Edna Monyena, vêtue d’un pagne bleu floqué du portrait du président.

La ville de Serowe a couvert son héros d’une pluie de cadeaux à la mesure de sa fierté et de sa reconnaissance : un véhicule 4×4, 143 vaches, des centaines de poulets, l‘équivalent de 44.000 dollars en liquide et une luxueuse caravane aussitôt baptisée par son frère Tshekedi Khama la “présidence mobile”…

“J’aurais voulu qu’il reste cinquante ans de plus au pouvoir, jusqu‘à ce que le Tout-puissant le rappelle auprès de lui”, s’est pâmée une de ses “groupies”, Sadie Moleta, 23 ans.

Franc et direct, Ian Khama s’est fait une réputation de ne pas s’embarrasser outre-mesure des usages diplomatiques. Ses sorties contre ses homologues en témoignent.

Lorsque l’Américain Donald Trump a évoqué les Etats africains comme des “pays de merde”, il n’a pas hésité à faire convoquer son ambassadeur à Gaborone. Ni à réclamer la démission de son voisin du Zimbabwe Robert Mugabe ou celle du président de la République démocratique du Congo Joseph Kabila.

S’il s’affiche volontiers en contraire de ces deux-là, le dirigeant du Botswana n’est toutefois pas exempt de reproches.

Leader moral

Sous sa férule, son Parti démocratique du Botswana (BDP) a remporté haut la main les élections de 2009 et 2014. Mais les critiques de M. Khama ont pointé du doigt sa méthode toute militaire d’exercer le pouvoir, aux limites de l’autocratie.

Sur le plan économique, d’autres ont souligné la persistance, depuis 2009 et la baisse des cours mondiaux du diamant, d’un fort taux de chômage dans son pays.

“Sur le plan international, il se présente volontiers en leader moral de la région, en exemple de président qui respecte les lois et les coutumes en démissionnant et se permet d’inviter les présidents Kabila et Mugabe à respecter la démocratie et l’Etat de droit”, note l’analyste Matteo Vidiri, du cabinet BMI Research.

“Mais le ralentissement de l‘économie et la grogne croissante de sa population écornent la belle image du président spécial d’un pays qui échappe à la malédiction des pays riches en ressources naturelles”, ajoute-t-il.
Ses adversaires politiques vont jusqu‘à reprocher à Ian Khama d’avoir favorisé une société de “mendiants”.

“Il a tué l’esprit d’autonomie en créant une dépendance à l’aumône”, regrette Kesitegile Gobotswang, le vice-président du Parti du Congrès du Botswana (BCP), rappelant que “l‘économie a perdu des emplois sous son règne”.

Le successeur de Ian Khama, l’actuel vice-président Mokgweetsi Masisi, 55 ans, sera investi dimanche.


AFP / Africanews / MCN
C’est vous qui le dites : 19 commentaires
8756 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Bilobela kaka @R67HFHR   Message  - Publié le 29.03.2018 à 22:33
Un grand exemple à Kabila et sa suite des Médiocres Tokotala bino bisika bokokimela na 2019. Biliaki bino bikoki.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Zairois @Y5GIOO8   Message  - Publié le 29.03.2018 à 22:00
Vraiment! L'Afrique doit confié la présidence de l'union africaine à durée indéterminée au président Khama après sa démission à la présidence de la république du Botswana. C'est un conseil gratuit pour les africains s'ils veulent réellement les vraies démocraties dans leurs pays! Khama est incomparable!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KANAMBE ALIAS H @XYHQLF1   Message  - Publié le 29.03.2018 à 21:30
vraiment c'est louable,chez nous ce sont les enfants de la rue avec les barbes decolorees

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
DBC @HZ95X28   Message  - Publié le 29.03.2018 à 18:32
un ex président digne, tient bon à ta décision

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Le sage @SD3Y66Q   Message  - Publié le 29.03.2018 à 18:28
Chers congolais, est-ce que vous voyez bien la photo de ce monsieur, l'excellent président Ian Khama: c'est un métis comme Katumbi. Avez-vous entendu aumoins une fois les Botswanais remettre en cause sa nationalité naturelle botswanaise? Non. C'est encore nous congolais qui trampons dans cette médiocrité et sur ce chapitre nos dirigeants ne sont pas seuls. Ils sont appuyés par certains compatriotes qui traitent Moise de juif, etc. Grandissons et laissons la médiocrité à ceux qui la méritent, la MP. Prenons de la hauteur par rapport à ces gens là de peur que nous ne soyons confondus à eux.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Marechal T @AT3NI3S   Message  - Publié le 29.03.2018 à 17:03
C'est son des valeurs très rarement en Afrique, merci M Lan d’être un model pour ton pays, pour le continent et pour ta personnalité,tu mérite les honneurs du monde. Différent de nos Médiocre qui ont longtemps trainé dans des brousses aussitôt vu la lumière, il oublie tout son passé. Tala ata esika ohuta.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Past DSK @T9DTBCG   Message  - Publié le 29.03.2018 à 17:00
Il était accusé de Prédisent corrompu, qui monnaie la signature des contrats. C'est ainsi, vu cette honte, il démissionne de son poste. Qui voulez-vous tromper? Il était incapable à diriger un si petit pays et pense réussir un jour si on lui céder la RDC? Il laisse aussi derrière lui les chômage! Quelle leçon peut-il donner aux autres?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
"Justice" ya mboka n @TYE1YEX   Message  - Publié le 29.03.2018 à 16:52
Homme prudent et intelligent Au Congo le précédent à été assassiné dans son fauteuil présidentiel,l'autre à fuit sous les balles de sa garde présidentielle et le premier après le coup d'état est mort malade en "résidence surveillée" et privé de possibilité de soins à l'étranger!En tant que Congolais,je ne peux que vous féliciter,bravo de respecter l'esprit de votre Constitution.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Historien @J8EV9MI   Message  - Publié le 29.03.2018 à 16:25
Il a fait une bêtise, mais il assume.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Notre Congo_Rdc @D354S4K   Message  - Publié le 29.03.2018 à 16:25
Le Burkinafaso n'est plus un modèle pour la RDC vient à présent le tour du BOTSWANA? Non les amis la RDC est différente de reste des nations du monde. Rappelez-vous le 1+4, les marches et villes mortes récurrentes sans impacts visibles, les multiples tueries à l'Est alors que la plus grande mission Onusienne de par le monde est dans notre pays avec près de 20 mille hommes? Donc le président Botswanais n'est pas un modèle pour la nation de TATA SIMONI KIMBANGU.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Congo Hope @5VHBADK   Message  - Publié le 29.03.2018 à 16:21
JKK ne comprend rien, il dit que depuis alizaliwa il na jamais vu ça.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mbok'Elengi 10e rue @TSWZGT3   Message  - Publié le 29.03.2018 à 16:15
Kabila s'en fou! Mediocre

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @NY5VDP3   Message  - Publié le 29.03.2018 à 16:04
Révérences, Saluts Excellence mais il a fallut encore que tu y reste afin de faire pression à kabira Toi du moins , tu sais ce que tu peux faire après Mais sassou, Kabira, kagame,Bongo

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @ILLIO62   Message  - Publié le 29.03.2018 à 15:43
Chapeau bas Mr le Président, notre président d'Afrique. Nul n'est saint au Monde si ce n'est Dieu. Les critiques à ton égard ne sont pas à la grandeur de ce que tu viens de prouver.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
MWIN MANGAND @WIU5GXD   Message  - Publié le 29.03.2018 à 15:29
bon exemple !!! mais est-ce que KABILA lit ses histoires

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
VERITE' @MYBMKJD   Message  - Publié le 29.03.2018 à 15:18
C'est la grandeur, la petitesse est caracterisee par une mediocrite' exageree. Il demissione, oui c'est un Africain. Il aime son pays, un patriote, un vrai fils Botswnais.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @JTIHL6V   Message  - Publié le 29.03.2018 à 15:16
Voici l'exemple a suivre, avant la fin de son mandat il demissionne, vraiment si le congo RD avait des tels president!!!!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Vclub @ISONVXQ   Message  - Publié le 29.03.2018 à 15:14
Un des rares présidents de notre continent pour le respect des droits humains.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Bondekwe @7Q9HYP3   Message  - Publié le 29.03.2018 à 15:08
Beaucoup d'honneur a lui. malgre quelques critiques, il presente bien un bilan positif. Au dessus de tout, l'amour de sa patrie est inegalable. Il demissionne avant meme la fin du mandat. Signe de grandeur en lieu et place de ce qu'on me raconte ici en disant qu'on ne lache pas le pouvoir comme ca

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Nigeria : un centre recueille les enfants jumeaux, menacés de mort
left
Article précédent L'ONU quitte le Liberia en y laissant la paix mais pas la justice

Les plus commentés

Société Koffi Olomide fait des victimes à la RTNC : Jessy Kabasele suspendu

10.07.2024, 16 commentaires

Politique Implication de l’Ouganda dans la guerre du M23 : Jonas Tshiombela dénonce l’attitude «timide» du gouvernement congolais

10.07.2024, 10 commentaires

Politique Kabuya indéboulonnable, des aigris chapeaux à plumes confondus

12.07.2024, 9 commentaires

Politique Révision ou changement de la Constitution: un vrai-faux débat

10.07.2024, 8 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance