mediacongo.net - Actualités - Machine à voter en RDC: à Séoul, la Commission électorale coréenne saisit la justice



Retour Politique

Machine à voter en RDC: à Séoul, la Commission électorale coréenne saisit la justice

Machine à voter en RDC: à Séoul, la Commission électorale coréenne saisit la justice 2018-04-06
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/04_avril/01-08/coree_sud_palais_justice_18_00001.jpg -

Vue de la principale cour de justice en Corée du Sud

En RDC, l'utilisation de « la machine à voter », fabriquée par une entreprise coréenne, fait débat. D’ailleurs, et c’est une information RFI, la Commission électorale de Corée a saisi la justice de son pays après des soupçons de malversation contre le secrétaire général d'A-web, une association mondiale de Commissions électorales, basée en Corée, qui faisait justement la promotion de la machine à voter au Congo. Kim-Yong Hi est soupçonné d'avoir favorisé la société coréenne Miru, alors que son organisation est censée favoriser la transparence du processus électoral. La Corée du Sud avait déjà, ces derniers jours, dénoncé l'usage de cette machine au Congo, en évoquant des risques.

Effectivement, Kim-Yong Hi était encore au Congo en décembre dernier pour défendre la machine à voter, présentée par la Commission électorale congolaise comme une invention congolaise et décriée à l'époque par plusieurs partenaires du Congo dont les Etats-Unis. A l'issue d'un audit interne lancée par la Commission coréenne, Kim-Yong Hi a été dénoncé pour pratique commerciale abusive.

Son organisation, A-web, est pourtant censée être une organisation sans but lucratif. Dénoncé aussi pour entraves aux procédures de passation de marché et violations de la loi sur les subventions. Alors pourquoi la Commission électorale coréenne s'en mêle ? Sans doute parce qu'A-web est basée en Corée. Elle a été créée en 2013 sur impulsion de Séoul, financée notamment par la Commission électorale de Corée et le gouvernement coréen. Kim-Yong Hi a d’ailleurs fait toute sa carrière au sein de la Commission électorale de son pays, dont il était le patron jusqu'en 2016.

Même machine qu’aux Fidji

La Commission électorale coréenne dit n'avoir pour l'instant pas demandé de poursuites contre Miru, la société qui aurait bénéficié de ces avantages, car c'est une société de droit privé. Et elle ajoute avoir informé la Céni congolaise de ses soupçons. Selon un député coréen, cité par l'un des plus grands journaux coréens mi-mars, l'audit interne qui a pointé ces malversations concernait non seulement le contrat avec la RDC, mais aussi avec les îles Fidji qui ont obtenu via A-web, en novembre 2017, 53 machines à voter de la société Miru, le même modèle qu'au Congo. L'accord de partenariat entre A-web et les îles Fidji avait été signé dès le mois de mars 2017. Cette même machine avait aussi été exposée lors d'une réunion, en novembre 2017, consacrée aux nouvelles technologies dans le cadre des processus électoraux organisés par A-web en Corée du Sud pour ses membres.

En tout cas, cela pose une nouvelle fois la question de la procédure de passation de marché au Congo. Officiellement lancée début 2018, la procédure avec la société Miru a été passée en accéléré de gré à gré. Mais déjà en août 2017, Miru faisait la promotion de cette machine en Bulgarie avec des bulletins aux couleurs de la RDC. A cette époque, le débat au Congo n'avait pas été encore lancé et la Céni qui assure avoir en tout cas respecté la procédure congolaise disait jusqu’en décembre 2017 n’avoir aucune entreprise en vue.

Interrogé par RFI, le ministre congolais de la Communication, Lambert Mende, a déclaré que les questions autour du contrat coréen ne concernaient pas le gouvernement. Il a toutefois dit se souvenir que « c'est un vieux projet qui date du vivant de l'abbé Malu Malu » (ancien président de la Céni) et craindre que le dépôt de cette plainte contre le secrétaire général d'A-web soit le résultat « d'une guerre commerciale en Corée ».


RFI / MCN
5746 suivent la conversation
12 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Bienvenu | GU4NRTY - posté le 10.04.2018 à 09:29

Regardez et comparez les bâtiments construits par vos amis (Coréens) et vos bâtiments que vous avez au Congo. Et vous prétendez gérer le pays pendant 17 ans (2001-2017. Quelle construction avez vous laissé en RDC. 17 ans dans l'ignorance manifeste.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vérité | B98DWL1 - posté le 09.04.2018 à 12:22

CETTE MACHINE A VOTER POSE DEJA DE SERIEUX SOUPÇONS AVANT MEME LES ELECTIONS.C'EST SUFFISANT POUR QUE NAANGA PUISSE LA RETIRER. ET D'AILLEURS IL N'EN ETAIT PAS QUESTION LORS DE LA PUBLICATION DU CALENDRIER ELECTORAL DE NOV 2017 OU LA MV N'APPARAIT PAS. SI NAANGA S'ENTETE ET VA JUSQU'AU BOUT DE SON PLAN DIABOLIQUE, LES CONSEQUENCES SERONT INCALCULABLES APRES LES ELECTIONS. POUR L'INTERET DU PEUPLE QU'IL RENONCE SIMPLEMENT A CETTE MV.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe | 7Q9HYP3 - posté le 08.04.2018 à 14:22

On en parkle de mon pays qu'en mal. Et moi je ne fais que me defendre. Est-ce que cela assure mon respect ?

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 08.04.2018 à 02:38

Il me semble que c'est une guerre commerciale c'est à dire d'intérêts. Les rivaux ont la manie s’entre-tuer. On voit des scènes similaires pendant les campagnes électorales où certains racontent n'importe quoi à propos des autres pour les éloigner de la population.

Non 3
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mushikazi | G7WMMHR - posté le 07.04.2018 à 13:57

La machine à voter ne pas une condition sinéquoinon au vote, elle n’était d'ailleurs pas cité parmi les contraintes que Naanga avait souligné. cette question de la machine à voté est donc résolut. Comme les machines cause problème heureusement que ce découvert au bon moment ou nous avons encore le temps, retournons donc au vote traditionnel et prochainement, nous pouvons donc faire l'expertise des ces dernières. la machine à voter ne pas donc une excuse pour encore une fois reporté le scrutin.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 07.04.2018 à 13:36

On entend des choses y compris des commentaires bêtes ici. On ne peut pas venir avec des idées comme quoi voilà les élections sont remises aux calendes grecques parce que les machines à voter ont été rejetés. À la date convenue de l'élection, si elle ne se tient pas, et Ceni et pouvoir en place auront gravement échoué leur mission et partiront tous de gré ou de force. Et l'Onu et les autres devront assumer ses responsabilités dessus.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JOHN CANDIDAT PRESIDENT | 2ZB9OHK - posté le 07.04.2018 à 11:55

AZARIAS RUBERWA - 07.04.2018 10:00. Le probleme de la MP n'est pas la machine, jusque la Kabila n'a pas encore trouvé qui choisir pour lui laisser son mandat prochain. Et dans tout ça, je condamner l'opposant congolais qui réfléchi comme une femme en regardant que le présent. Si l'opposition avait refusé de cogérer avec la mouvance et discuter sur la période accordée pour l'organisation des élections et en préparant une structure remplaçante au cas où il y a pas élections en cette date convenue dans l'accord. Mais comme on voit d'abord nos poches, ils sont tombé dans la piège. Et voila où nous sommes arrivés.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA | DQK5DYT - posté le 07.04.2018 à 10:00

JOHN CANDIDAT PRESIDENT - 07.04.2018 09:46, comment tu va remplacer cet imbécile de KABILA qui a déjà piegé la macjine à voter en faisant scanner à l'avance les noms de ses acolytes ????? laissons le temps au temps, car la vérité est tétue, avant même l'organisation de ces élections piegées, la réalités sera connues et le plan diabolique de la KABILIE sera mis à nu, c'est comme à l'époque de PHARAON qui combattait Dieu, vous savez la suite.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JOHN CANDIDAT PRESIDENT | 2ZB9OHK - posté le 07.04.2018 à 09:46

Il faut faire attention avec ce problème. Nous risquons à un autre report des élections, cette situation ne joue pas seulement à l'avantage des opposants, la majorité peut encore en profité de cette situation. Attention Attention!!! Moi je suis candidat et je dois vite remplacer Kabila

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
lolaka | 4G7JNLA - posté le 07.04.2018 à 09:31

un petit à petit la lumière commence à jaillir en RDC, ns allons démanteler ces réseaux de malfaiteurs qui aiment la faciliter

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
enferrdc | UVJ9J7C - posté le 07.04.2018 à 09:19

Les yeux du monde entier sont braques en rdc, desormais aucun projet demoniaque ne marchera, tout sera deballer.

Non 0
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Sankuru : l'élection du gouverneur confirmé pour le 20 juillet

Provinces ..,

Élections au sénat : Alexis Thambwe Mwamba regrette la décision de Bahati et dit être sûr de...

Politique ..,

Election au Sankuru: manifestation des étudiants de la province devant le bâtiment de la CENI

Société ..,

Scrutin du gouverneur et vice-gouverneur de Sankuru : le énième report suscite des tensions

Provinces ..,