mediacongo.net - Actualités - Kinshasa: certains habitants de Kintambo vident leurs fosses septiques dans la nature

Retour Société

Kinshasa: certains habitants de Kintambo vident leurs fosses septiques dans la nature

Kinshasa: certains habitants de Kintambo vident leurs fosses septiques dans la nature 2018-04-19
Santé
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/04_avril/16-22/salubrite-hygiene-assainissement-urbain-de-kinshasa-pauk.png -

A Kintambo, certains habitants profitent de la pluie pour vider leurs fosses septiques.

Le vidage de ces fosses septiques s’effectue suivant un système établi à la commune par le service d’hygiène publique. Cela signifie que, pour ce faire, l’on doit faire appel à un service de vidage des fosses septiques. Lequel utilise des camions appropriés, équipés pour procéder à cette opération moyennant un paiement d’une taxe dont le montant varie entre 100 et 120$ US. En cas de manque de moyens financiers, une autre possibilité est prévue au niveau de la commune est celle de faire appel aux individus qui évacuent ces matières fécales dans un trou creusé dans la parcelle.

Cela moyennant une autorisation de vidage délivrée toujours par le service d’hygiène dont le montant varie entre 30 et 50$. Pour échapper à ces frais, certains habitants de la commune de Kintambo profitent de la pluie pour vider leurs fosses septiques. Ce, sans tenir compte de plusieurs maladies telles que la typhoïde, le choléra, la poliomyélite, etc. 

 « La commune de Kintambo a donné au moins deux possibilités pour le vidage des fosses septiques, mais les gens ont toujours cette mentalité de mauvais usage de ce vidage. Quand nous constatons un fait pareil, la commune envoie les enquêteurs appelés là où le fait se déroulé », a fait savoir le responsable de la brigade d’hygiène de la commune de Kintambo, Jacques Tambwe.

Si les agents sanitaires, dépêchés sur les lieux par la commune pour mener les enquêtes, constatent que les fosses septiques ont été réellement vidées dans la nature, le responsable de la parcelle est convoqué avec l’aide de la police, a-t-il expliqué. Avant de signaler qu’il sera entendu sur procès-verbal.

Et de poursuivre : « S’il se reconnaît fautif de la situation, une amende lui est infligée. Et le montant va de 100 à 500$, conformément à l’ordonnance numéro 74/ 248 du 28 juillet 1953. » À noter que Jacques Tambwe a renseigne qu’« il y a deux mois, un cas pareil a été enregistré sur l’avenue Matadi n°35. Les voisins sont venus se plaindre et le propriétaire de la parcelle incriminée était retenu pendant 24h au cachot de la commune. Il a été libéré après avoir payé l’amende. »

Et une vendeuse de pains sur l’avenue Matadi dans la commune de Kintambo, sous le sceau de l’anonymat, de déplorer : « Les personnes qui posent de tels actes n’ont aucun sens d’hygiène. Elles s’en foutent de voisins qui respirent des odeurs nauséabondes qui entrainent beaucoup des maladies.

Gloria Akendi (Stagiaire/UPN)
Le Potentiel
897 suivent la conversation
5 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Bondekwe - 20.04.2018 11:06

Ce n'est pas seulement Kintambo, c'est tout Kin. Il faut corriger. Visitez Ngaba, Makala, Kalamu, Mombele a Limete, Lingwala, Kinshasa, Barumbu. je refuse de parler de Kimbanseke avec ses parures de grand village. Et vous avez un ministre national de modernisation des villes. Pays des fous.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais - 20.04.2018 08:40

Trop d'impôts tue l'impôt. La taxe est trop chere et voici le résultat! Mettez la taxe a 10 ou 20 dol et tout reviendra en ordre.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
amitesh - 20.04.2018 02:34

CE COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME (PUB)

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mwetu - 19.04.2018 21:53

Cette logique ne tient pas debout. Souvent les fosses septiques sont sous une profondeur de 2 mètres, n'ont pas de tuyau pour l'evacuation souterain. Alors comment font-ils??? avec des seaux et une dizaine de personne???

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Wakwambabu - 19.04.2018 18:13

Le mal est très profond au pays...Ceci se fait partout à kinshasa et pas seulement à kitambo...des toillettes qui donnent dans les caniveaux et qui sont vidées pendant les pluies, c'est monnaie courante...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Le ministre provincial de la population sollicite l’implication de tous pour lutter contre...

Société ..,

Ebola: aucun cas confirmé n'a été signalé à Kinshasa (officiel)

Santé ..,

Kinshasa : pas de transport en commun ce matin

Provinces ..,

Le maintien du tarif de transport en commun à 500FC/ le trajet salué à Kinshasa

Société ..,