mediacongo.net - Actualités - Xiaomi Mi 8 : un vrai tueur d’iPhone X ?

Retour MC Geek !

Xiaomi Mi 8 : un vrai tueur d’iPhone X ?

Xiaomi Mi 8 : un vrai tueur d’iPhone X ? 2018-06-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/06-juin/4-10/smartphone_18_00001.jpg -

Tout juste annoncé à Shenzhen, le Xiaomi Mi 8 s’inspire grandement du dernier smartphone d’Apple, aussi bien par son design que ses fonctionnalités. Est-il à la hauteur des promesses de Xiaomi ? 01net.com a pu le prendre en main en exclusivité.

Par leurs encoches de même taille, leurs technologies de reconnaissance faciale avancée et leurs dos en verre presque identiques, le Xiaomi Mi 8 et l’iPhone X ont beaucoup en commun. Une fois n’est pas coutume, la marque chinoise s’est grandement inspiré d’Apple pour créer son nouveau mobile à qui l’on concède un avantage de taille : son prix. Vendu entre 350 et 450 euros en Chine, le Mi 8 est un smartphone haut de gamme équipé des meilleurs composants du marché, à commencer par un processeur Snapdragon 845 et un écran AMOLED de 6,21 pouces. 

Pour l’instant seulement annoncé pour le marché asiatique, le Mi 8 devrait débarquer en Europe dans les prochains mois, voire semaines. 01net.com est à Shenzhen et a pu prendre en main ce smartphone en exclusivité, et vous livre ses premières impressions. Précision importante : notre modèle de démonstration est équipé de MIUI 10 en bêta dans sa version chinoise, ce qui crée forcément un important nombre d’incompatibilités. Nous avons par exemple mis plusieurs heures à installer les services Google sur l’appareil. 

Design : Ctrl-C, Ctrl-V

L’iPhone X est un beau smartphone, le Xiaomi Mi 8 l’est aussi. Alors oui, vous allez peut-être nous accuser de faire une fixette sur le smartphone d’Apple mais il est impossible de ne pas voir la ressemblance entre les deux appareils lorsqu'on les a en main. Le Mi 8 est un cousin assumé de l’iPhone X qui réussit à se distinguer par quelques bonnes idées comme les bordures de son dos en verre, légèrement incurvées. Elles améliorent la prise en main du mobile de Xiaomi. En revanche, contrairement à ce qui nous avait été indiqué, le Mi 8 n'est pas compatible avec la recharge sans-fil. Cette fonctionnalité reste réservée au Mi Mix 2s et son dos en céramique. Et à l'iPhone X, bien sûr !


01net.com - À gauche le Mi 8 et son écran de 6,21 pouces. À droite l'iPhone X et ses 5,8 pouces.


01net.com - Au dos, le Xiaomi Mi 8 est légèrement incurvé. C'est joli et agréable en main.

Seul reproche que l’on peut faire au design du Mi 8 : sa bordure inférieure. Plus épaisse que sur un OnePlus 6, elle vient gâcher l’illusion d’un écran vraiment sans bords, donc complètement immersif. On a toujours du mal à comprendre pourquoi tant de constructeurs adoptent le format 19:9 et l’encoche pour finalement conserver autant de bordures d'écran.


01net.com - En bas, le Mi 8 conserve une belle bordure.

L’écran 6,21 pouces du smartphone, d’une définition Full HD+, nous semble de bonne facture. Nous n’avons pas pu faire de tests techniques, le laboratoire de 01net étant resté à Paris, mais à l'oeil nu, la luminosité de l’appareil apparaît suffisamment généreuse pour une utilisation en plein soleil là où d’autres smartphones comme le OnePlus 6 nous ont un peu déçus. En revanche, malgré le choix technologique d’une dalle AMOLED, le noir de l’écran ne semble pas absolu. A vérifier lors de nos tests. Quoi qu'il en soit, le contraste reste largement supérieur à celui des écrans LCD, sans atteindre probablement le niveau des dalles utilisées par Samsung et Apple pour leurs appareils, les deux maîtres en la matière.

Sur le design, le Mi 8 ne déçoit pas. Le smartphone offre une excellente finition mais semble un peu plus lourd en main que d’autres appareils. À noter que quatre coloris existent : noir, blanc, bleu et « champagne » (un nom qui changera probablement France, la marque étant protégée). 

La reconnaissance faciale « 3D » est très rapide

Lors de sa conférence de Shenzhen, Xiaomi n'a pas été très clair. La marque annonçait une technologie de « reconnaissance faciale 3D » pour le Mi 8, et une technologie « Face ID » pour le Mi 8 Explorer Edition, une version plus haut de gamme que sera commercialisée ultérieurement. Quelles différences entre ces deux technologies ? Nous avons posé la question à Donovan Sung, le directeur produits de Xiaomi. 

Les deux technologies utilisent des capteurs infrarouges pour fonctionner de jour comme de nuit, mais seule celle du Mi 8 Explorer peut réellement être comparée au TrueDepth d'Apple. Ce dernier est le seul à projeter 30.000 points sur le visage de son utilisateur, et à créer un masque 3D grâce à son capteur infrarouge. Le système du Mi 8 est un peu moins perfectionné et ne crée pas de masque 3D. Les capteurs infrarouges servent seulement à faire fonctionner la reconnaissance faciale la nuit. À noter qu’en Europe, le système s’appellera « 3D Face Unlock », Apple possédant la marque « Face ID ». 

À l’utilisation, la reconnaissance faciale du Mi 8 fait partie des meilleures que nous ayons testées. Il suffit de placer le smartphone en face de son visage en le soulevant ou en appuyant sur un bouton et, magie, tout se déverrouille instantanément. C’est plus rapide que sur l'iPhone X et a peu près de même niveau que sur le OnePlus 6. Avantage de la technologie infrarouge : le capteur marche aussi bien dans le noir qu’en plein jour. 

Nous avons tenté de piéger le smartphone en masquant chaque capteur de l’encoche un par un, afin de vérifier que Xiaomi ne proposait pas une simple reconnaissance faciale 2D. Ce sont bien les quatre capteurs qui sont utilisés en même temps. On a donc bien affaire au système de reconnaissance faciale le plus avancé du monde Android, bien que moins sûr que le Face ID d'Apple sur ce modèle.

Au dos du smartphone, on trouve aussi un capteur d’empreintes digitales, très rapide. En revanche : pas de capteur d’empreintes digitales sous l’écran. Cette technologie est réservé au Mi 8 Explorer Edition, nous avons pu la tester en vidéo et nous avons été bluffés par sa rapidité.

MIUI 10 : un design embelli et une interface intuitive

En parallèle de l’annonce du Mi 8, Xiaomi a présenté MIUI 10, la nouvelle version de son système d’exploitation dérivé d’Android. Au programme de cette nouvelle itération, des rafraîchissements d'interface comme par exemple une nouvelle présentation pour le multitâche. Les applications apparaissent désormais verticalement, ce qui permet d’en afficher quatre à la fois là où iOS 11 et Android P n’affichent entièrement qu’une seule application.


01net.com - À gauche le tiroir multitâche sous MIUI 9.5. À droite sous MIUI 10.

Autre léger changement : un nouveau centre de contrôle et de notifications, beaucoup plus esthétique que sur MIUI 9. 


01net.com - À gauche le centre de notifications sous MIUI 9.5. À droite sous MIUI 10.

À part ces deux nouveautés, MIUI 10 ne propose en réalité pas de grands chamboulements pour nous autres Français. Beaucoup des fonctionnalités utilisent l’assistant vocal de Xiaomi, qui ne parle que chinois, et d’autres concernent des services indisponibles en Europe. On note quelques autres changements comme le passage du contrôle du volume sur le côté, et non plus en haut... identique au fonctionnement d'Android P.

Enfin, ce n’est pas complètement une nouveauté, mais la navigation gestuelle est particulièrement mise à l’honneur avec le Xiaomi Mi 8 et MIUI 10. Les gestes sont strictement identiques à ceux de l’iPhone X et permettent, pour ceux qui le souhaitent, de se débarrasser de l’encombrante barre de navigation virtuelle. Les animations sont agréables et l'utilisation devient très vite naturelle. 

Performances : beaucoup trop de bugs pour pouvoir juger

Passons aux performances... et aïe ! On aimerait vous dire que le smartphone est à la hauteur de ses promesses et fait partie des meilleurs appareils Android mais dans l’état actuel, ce serait mentir. Les applications, y compris natives, crashent en permanence, et nos tests de Benchmark ont tous échoué l'un après l'autre. Soit l’application s’arrête en plein test, soit le résultat est trois fois inférieur à ce qu’un smartphone équipé d’un Snapdragon 845 et de 6 Go de RAM devrait proposer. Notre théorie est simple : MIUI 10 bêta dans sa version chinoise n’est tout simplement pas finalisée. Le modèle que nous avons eu pour cette prise en main n’est pas suffisamment bien optimisé pour des tests poussés et n’est certainement pas équipé du système que livrera Xiaomi à ses clients finaux. Du moins, on l'espère. Nous avons fait remonter notre (très) mauvaise expérience à Xiaomi.

Impossible donc pour nous de nous prononcer sur les performances de l’appareil avant de recevoir un modèle européen équipé d’une version stable de MIUI. Le Mi 8 devrait compter parmi les meilleurs et les plus puissants, mais aujourd’hui, impossible de l'affirmer. Le système est trop instable pour être jugé.


01net.com - Un des bugs d'interface de MIUI 10 : les icônes ne prennent pas toujours en compte l'encoche, et tout ça provoque généralement un crash de l'application.

Appareil photo : mention assez bien

Avec le Mi 8, Xiaomi promet des photos meilleures que celles livrées par l’iPhone X. Nos premiers essais auront de quoi rassurer Apple : l'appareil est encore loin d'égaler l'américain. Les photos du Mi 8 sont correctes, sans plus. En hautes lumières, les clichés sont assez riches en détails mais en basses lumières, ils sont trop souvent flous. Autre problème : la vitesse de déclenchement de l’appareil photo. Entre le moment où on prend sa photo et la capture réelle, il peut bien s'écouler 2 à 3 secondes. Pas très performant.


01net.com - Riches en détails, les photos hautes lumières du Mi 8 sont réussies.


01net.com - La nuit, le résultat n'est pas bon. Il y a beaucoup trop de grain et le smartphone compense l'absence de lumière de manière peu naturelle.

Équipé d’un double module caméra de deux fois 12 Mpix (ouveture f/1.8 et ouverture f/2.4), le Mi 8 propose un mode portrait qui, lui aussi, n’est pas vraiment à la hauteur. Les visages sont déformés, les couleurs non réalistes. On a tendance à penser que le logiciel non finalisé est à l’origine de ces défauts mais pas seulement, quant aux couleurs non réalistes : nous n’avons pas les même goûts en photo que nos voisins asiatiques. Notons tout de même que le détourage est assez réussi.


01net.com - En mode portrait, le détourage est réussi mais les effets d'embellissement viennent gâcher la photo. On a presque l'impression que la mise au point ne s'est pas faite sur le visage.

En selfie, le Mi 8 propose un mode d’embellissement on ne peut plus classique et un autre inédit comparable à une « chirurgie esthétique numérique ». Grâce au capteur 3D, le Mi 8 peut en effet changer la forme du visage pour par exemple agrandir les yeux et affiner le nez. Encore une fois, ces fonctions plairont surtout à une clientèle chinoise et ne sont pas désactivables dans la version que nous avons testée. Nul doute que ce sera différent avec la version européenne.


01net.com - Le mode selfie modifie automatiquement le visage.

Comme pour les performances, nous attendons donc l’arrivée d’une version européenne et finalisée pour nous faire une idée définitive des capacités de l’appareil. Mais aujourd’hui, on peut affirmer que le smartphone n’est pas ce qu'il se fait de mieux en photo. 

Le Mi 8 en France ?

Aussi beau que techniquement avancé, le Xiaomi Mi 8 a de quoi séduire. Ses formes et son écran promettent une utilisation agréable tandis que la présence d'une reconnaissance faciale infrarouge fait de lui un pionnier du monde Android. Pourtant, nous restons sur notre faim après cette première prise en main du Mi 8. La surcouche MIUI 10 n’est pas prête, les performances comme la qualité photo, aussi haute soit la promesse, ne se font pas sentir. Certes le prix de l'appareil est particulièrement bas et nous ne voudrions pas paraître trop sévère mais l'absence d'optimisation logicielle est un problème qu'il faudra résoudre.


01net.com - Le Mi 8.

Le Mi 8 arrivera-t-il en France ? Probablement. La Chine, Hong Kong et d’autres marchés asiatiques seront les premiers servis, mais l’Europe devrait y avoir droit d’ici quelques semaines, bien que rien ne soit officiel. Reste une question : celle du prix. En toute logique, le smartphone devrait être un peu plus cher chez nous, et approcher plus les 500 euros que les 350 euros.

À ce prix, le Mi 8 aura des arguments pour déstabiliser la concurrence. Aura-t-on droit au Mi 8 Explorer Edition en France ? Une question sans réponse pour l'instant même si les chances nous semblent moins grandes que pour le Mi 8. Espérons que nous nous trompons. Avec un capteur d’empreintes intégré à l’écran et un « Face ID » du niveau d’Apple, ce smartphone est le plus séduisant de la gamme, sans parler de son pseudo dos transparent.

Pour avoir goûté aux galères des ROM chinoises et des problèmes d’optimisation du Mi 8 ces dernières heures, si vous souhaiter acheter ce smartphone, on ne peut que vous suggérer d’attendre une version vraiment définitive et compatible avec tous vos logiciels. 


01net.com
847 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Le smartphone, un outil d'aide au dépistage du cancer du col de l'utérus
left
ARTICLE Précédent : Un projet de fabrication de batteries pour panneaux solaires présenté au ministre des Affaires étrangères