Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Sur le net

Facebook, Google « manipulent » les usagers

2018-06-30
30.06.2018
2018-06-30
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/06-juin/01-03/facebook_phone_18_01231.jpg -

En proposant des paramétrages par défaut « intrusifs », qui laissent peu de choix en termes de confidentialité, Facebook et Google poussent les utilisateurs à partager leurs informations malgré la nouvelle législation européenne, estime une étude publiée mercredi.

Une agence gouvernementale, le Conseil norvégien des consommateurs, a relevé dans son rapport que les réglages proposés par les deux géants américains contreviennent au nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), même après son entrée en vigueur le 25 mai.

« Ces sociétés nous manipulent pour que nous partagions des informations sur nous-mêmes », a déclaré le directeur des services numériques du Conseil, Finn Myrstad, dans un communiqué.

« C'est en contradiction avec les attentes des consommateurs et l'intention du nouveau règlement », souligne l'étude dont les données ont été collectées entre mi-avril et début juin, quelques semaines après l'entrée en vigueur du RGPD.

Très peu de choix réels

Selon les éléments étudiés, les paramètres par défaut de Facebook et Google sont le plus souvent les moins respectueux de la vie privée. En outre, les utilisateurs les changent rarement.

Les réglages plus favorables à la confidentialité « nécessitent plus de clics et sont souvent cachés », insiste l'étude. « Dans de nombreux cas, les services cachent le fait que les utilisateurs ont très peu de choix réels, et que le partage complet de données est accepté simplement en utilisant le service », résume-t-elle.

« Cela montre un manque de respect pour leurs utilisateurs, et contourne la notion de laisser aux consommateurs le contrôle de leurs données personnelles », a souligné M. Myrstad dans le communiqué.

L'exploitation des informations de dizaines de millions d'utilisateurs de Facebook par la société Cambridge Analytica, impliquée dans la campagne présidentielle de Donald Trump, a convaincu de nombreux utilisateurs du bien-fondé du nouveau règlement, dont les effets se sont faits sentir au plan mondial.

Il doit permettre de mieux protéger les données personnelles des Européens à l'ère numérique. Il renforce les droits des internautes et établit des obligations claires pour les entreprises dans le traitement des données. Il prévoit notamment des amendes allant jusqu'à 20 millions d'euros ou 4% du chiffre d'affaires pour les entreprises prises en faute.


TDG
C’est vous qui le dites :
8486 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Adhésion de Matungulu à la Majorité : fausse alerte !
left
Article précédent Elections provinciales : "Ensemble" dépose ses listes ce lundi 2 juillet

Les plus commentés

Science & env. Insalubrité à Kinshasa : une amende de 50 millions de FC à toute personne qui va jeter des immondices sur la voie publique

18.07.2024, 11 commentaires

Politique Est de la RDC : l’UE préconise un « cessez-le-feu permanent »

18.07.2024, 7 commentaires

Politique Prorogation de la trêve humanitaire entre FARDC et M23 : « Les USA jouent le jeu de l'ennemi » (CVAR)

19.07.2024, 5 commentaires

Politique Crise au sein de l'UDPS : Augustin Kabuya sommé de démissionner dans 48 heures

19.07.2024, 4 commentaires


Ils nous font confiance