mediacongo.net - Actualités - Que dira la Ceni du dossier de Bemba ?



Retour Politique

Que dira la Ceni du dossier de Bemba ?

Que dira la Ceni du dossier de Bemba ? 2018-08-03
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/08-aout/01-05/bemba_nangaa_ceni_18_00002.jpg -

Jean-Pierre Bemba Gombo avec le président de la Ceni, Corneille Nangaa

Jean-Pierre Bemba a déposé ce jeudi 2 août 2018 son dossier afin de briguer la magistrature suprême lors de la présidentielle du 23 décembre prochain. Reste à savoir si la commission électorale validera la candidature de l’ancien vice président que des dignitaires du régime ne cessent de déclarer inéligible.

Débuté le 25 juillet dernier, le dépôt des candidatures à la présidentielle du 23 décembre prochain en RDC se poursuit au siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ce, jusqu’au 8 août. Et quelque 24 heures après son arrivée triomphale à Kinshasa, Jean-Pierre Bemba a déposé ce jeudi son dossier afin de succéder à Joseph Kabila.

Pour ses partisans qui étaient des dizaines de milliers à l’accompagner ce matin à la CENI, la victoire de leur leader semble certaine. « Bemba, rase-lui cette barbe blanche », « Adieu Kabila »,…Que de slogans scandés à l’encontre du président congolais !

Mais, un grand obstacle semble se dresser devant Bemba sur la route qui mène au Palais de la Nation (résidence officielle du Chef de l‘État). Le dossier de l’ex vice-président de la République pourrait être rejeté si les autorités congolaises mettent à exécution leur opinion sur le casier judiciaire du président-fondateur du parti le Mouvement de libération du Congo (MLC).

Le dernier mot revient à la CENI

Pour des membres du pouvoir, le chef d’accusation « subornation de témoins » qui pèse encore sur lui à la Cour pénale internationale (CPI) pourrait remettre en cause la candidature de l’ancien chef de guerre. « Jean-Pierre Bemba pourrait tomber sous le coup de l’article 10 de la loi électorale : les personnes condamnées pour corruption sont inéligibles », déclarait la le 27 juillet dernier, Alain Atundu, porte-parole de la Majorité présidentielle (MP).

Argument balayé d’un revers de la main par le MLC qui avait répondu qu’il n‘était pas du ressort d’une coalition politique de décider de l’inéligibilité d’un citoyen. Plutôt du ressort des institutions de la République dont la CENI.

En attendant l’examen du dossier, Corneille Nangaa, président de la CENI, avait quant à lui estimé que « c’est un débat de politiciens » qui ne saurait concerner son institution. Toutefois, des observateurs redoutent que la candidature de Bemba soit rejetée sur instruction du pouvoir pour barrer la route à Bemba. Tant, déplorent certains, « la plupart des institutions sont acquises à la cause du régime de Kabila ».

Presque compliqué pour Katumbi

Autre  candidature à problème, celle de Moïse Katumbi dont l’arrivée est prévue ce vendredi 3 août à Lubumbashi. Nul ne sait si l’avion transportant l’ancien gouverneur du Katanga sera autorisé à atterrir à l’aéroport de Luano à Lubumbashi.

Et quand bien même son appareil pouvait être autorisé à atterrir, Moïse Katumbi pourrait avoir de sérieux ennuis judiciaires. L’ancien allié de Kabila pourrait aller directement en prison en raison de plusieurs chefs d’accusation dont « atteinte à la sûreté intérieure de l’État » et « usurpation de nationalité ». Kinshasa semble formel à ce sujet. « Il se retrouvera entre les mains de la justice », selon l’expression de Léonard She Okitundu, ministre congolais des Affaires étrangères.

Joseph Kabila, dont le deuxième et dernier mandat s‘était achevé depuis 2016, continue, à une semaine de la date-butoir de l’enregistrement des dossiers, d’entretenir le mystère sur sa candidature ou non à la présidentielle de décembre prochain. Certains de ses fidèles estiment qu’au terme de la constitution modifiée, il peut briguer un autre mandat présidentiel.

John Ndinga Ngoma
Africanews / MCP, via mediacongo.net
10172 suivent la conversation
18 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Abdoul | 3LK5AB4 - posté le 03.08.2018 à 18:44

les opposants doivent être prudents; ils doivent déposer leurs candidats avant cette date du 08 Août d peur qu'une malice ou même une gréve montée soit organisée en cette date pour qu'il ait raison d cloturer et d voir les opposants comme d perdants.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Milord KABENGWA | DLI4Q6R - posté le 03.08.2018 à 17:40

Je parie que Nanga pouvait tout donner pour que c jour n'arrive pas. Pire encore qu'il doit la première autorité de décider si oui ou pas Bemba est éligible ? Biliaki yo bikoki. Nous autres on se fou, c sont les élections sans kabila qui nous intéressent.

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 03.08.2018 à 16:44

Notre président MOKAT est de retour dans son pays, la RDC. Nous lui disons félicitation et bienvenue chez-nous, chez-toi, sur la terre de tes ancêtres et bonne chance aux élections! Aux autres congolais de suivre son exemple de courage pour libérer le pays. Ne restez pas à pleurnicher jour et nuit, oh les Rwandais nous dominent mais battez-vous et mettez-les hors d'état de nuire. Vous avez un excellent exemple de courage: MOKAT, notre président.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Admin | EEQGCMG - posté le 03.08.2018 à 14:07

Suspense...

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 03.08.2018 à 13:33

On dirait des jumeaux ces deux là sur la photo ci-dessus. Espérons qu'ils ne sont pas tous les deux médiocres.

Non 3
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
gomes | IQNKUTC - posté le 03.08.2018 à 12:27

NANGA, ATTENTION! KOSAKANA NA NZAMBE TE. SOKI NZAMBE A PONI KO SALA KAK-TE. SOKI BO KANGI BA NZELA YA VICTOIRE, CONGO CAOS! NZAMBE A PESI BISO MWA NTANGU OYO MPO TO SAUVER LE CONGO. BOTIKA BA AVENTURES!

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 03.08.2018 à 12:13

Halte à la confusion entre la corruption et la subordination aux témoins pourtant en criminologie notamment dans la politique criminelle et pénologie qu’on n’admet jamais l’l’interprétation extensive et analogique mais l’interprétation pénale qui est très stricte (poenalia sunt restringenda) chaque crime et peine C'Est ainsi que l’interprétation analogique, que brandit par le camp pro inéligibilité de l’Ex. Vice-Président et Sénateur Jean Pierre Bembe, consiste à étendre l’application de la loi des cas qu’elle a expressément prévus, à d’autres cas qu’elle n’a pas prévus, mais qui présentent une ressemblance avec les cas prévus » . Pourtant...

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 03.08.2018 à 11:57

L'opinion des autorités congolaises ne comptent pas c'est de la simple gesticulation puisqu'on nous explique que la Ceni est indépendante !!On en a marre des interprétations Kingakati qui biaisent le débat et favorisent toujours la volonté du camp présidentiel.Bemba Kata ye mandefu !!

Non 2
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Cour d'Appel CPI pour les inciviques | R94N8BJ - posté le 03.08.2018 à 11:02

Naanga est étonné de voir un gros homme, et il tremble afin il a dit que pourquoi j'ai assumé cette responsabilité de gérer la CENI. ce n'est pas la fin la guerre est longue.

Non 3
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ceminov | 8UVQ537 - posté le 03.08.2018 à 10:25

Peut-on s'attendre à une DECRISPATION tant claironnée dans ce pays au coeur de l'Afrique ? On doit cesser d'énerver tout le monde par des manoeuvres dilatoires qui frisent une très mauvaise foi, une soif égoiste de se maintenir aux affaires de l'Etat en violation des textes élaborés par eux-même et faire croire à la face du monde qu'ils ont raison. C'est simplement tomber plus bas. Qu'ils reviennent à la raison, bon sang.

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MC | 7JJTFWL - posté le 03.08.2018 à 10:07

Papa CORNEIL NANGA, toi ose seulement invalider cette candidature ; Tu verras la "NUDITE DE LA TORTUE" autrement dit "MUTAKALA YA NKOBA"

Non 2
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
WWW | SPM37N1 - posté le 03.08.2018 à 09:45

AVEC DIEU, NOUS VAINCRONS. IL EST VIVANT ET PUISSANT.

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BOZINDO | K7EIJDB - posté le 03.08.2018 à 09:13

Le dépôt des candidature n'est rien chers compatriotes. Le grand problème c'est la validation et l'organisation des élections. Souvenez-vous qu'il y avait eu des dépôts des candidatures sans élections en 2016. Il y a un grand problème le mode du scrutin.

Non 6
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Muana mboka | LZM94BE - posté le 03.08.2018 à 09:07

TOUTES LES MACHINATIONS CONTRE LES OPPOSANTS SERIEUX NE SERVENT A RIEN DU MOMENT QU'EN TOUTE ÉVIDENCE L'HEURE DE L'ALTERNANCE DEMOCRATIQUE EN RDC A SONNE. L'INTERIEUR ET L'EXTERIEUR NE VEULENT PLUS DU POUVOIR EN PLACE. IL FAUT ETRE BETE POUR NE PAS S'EN APERCEVOIR.

Non 1
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Notre Congo_Rdc | D354S4K - posté le 03.08.2018 à 09:06

Le Bras de fer avec le gouvernement ne payera jamais. KATUMBI sera mis aux arrêts à cause des multiples dossiers judiciaires. Quant à tant JPB la condamnation de "Subornation des témoins risquera de lui priver la route du palais de la nation. La CENI n'appliquera que les lois du pays.

Non 17
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ILMA | 2XLMQTX - posté le 03.08.2018 à 08:30

Katumbi revient.

Non 4
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lualaba | 2JZPIHM - posté le 03.08.2018 à 08:23

Seul Dieu sait et les grands de ce Monde, car personne ne s'attentait que pendant cette periode Bemba se trouvera à Kinshasa libre et parvient même à aller deposer sa candidatue même votre kabila s'etonne car il croyait que son argent donné à Fatou BENSOUDA de la CPI BEMBA RESTERA 18 ans en prison mais coup de theatre il est sorti, et le fait de lui remettre vite son passeport diplomatique sans tarder dit grand chose, beaucoup des gens qui ne font que supporter kabila sans aucune fois le critiquer et se disent analystes serront mouillés bientot comme des poules, un analyste n'a pas de partie pris

Non 1
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 03.08.2018 à 08:07

Non partant, la ceni va suivre nos lois pas ce que dirà le gouvernement.

Non 17
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Lamuka : comment Bemba se positionne entre Katumbi et Fayulu

Politique ..,

Gestion de l'héritage de Jeannot Bemba Saolona : Jean-Pierre Bemba et ses frères à la barre !

Diaspora ..,

Lamuka : Jean-Pierre Bemba pressenti à la tête de la Coordination

Politique ..,

Malgré les départs, Bemba croit en l’avenir de Lamuka

Politique ..,