mediacongo.net - Actualités - Elections : A 3 mois des urnes, l'Opposition hésite, le FCC se prépare et la Ceni fonce !



Retour Politique

Elections : A 3 mois des urnes, l'Opposition hésite, le FCC se prépare et la Ceni fonce !

Elections : A 3 mois des urnes, l'Opposition hésite, le FCC se prépare et la Ceni fonce ! 2018-09-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/09-septembre/17-23/ceni_conteneur4.jpg -

Dans exactement 90 jours, la République démocratique du Congo devra élire un nouveau président de la République ainsi que de nouveaux députés nationaux et provinciaux.

Plus que trois mois nous séparent donc du 23 décembre 2018, une date qui restera gravée dans les annales de l'histoire politique du pays de Patrice-Emery Lumumba.

Avec 21 candidats président de la République, plus de 15 000 députés nationaux pour 500 sièges et plus de 19 000 pour 700 aux assemblées provinciales, la bataille s'annonce rude, une lutte sans merci.

Dans deux mois la campagne électorale !

Mais il faudra attendre jusqu'au 23 novembre, soit dans deux mois, pour lancer officiellement les "hostilités" avec la campagne électorale. Les candidats n'auront qu'un mois pour convaincre leurs électeurs de leur donner des voix et, par conséquent, leur accorder un nouveau mandat de cinq ans.

L'Opposition politique de la RDC hésite encore à s'engager véritablement dans ce processus, malgré que ses différents leaders se sont portés candidats à tous les niveaux.

Pour Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, "les élections doivent être inclusives, transparentes et apaisées". Ce qui n'est pas le cas, selon eux, car plusieurs d'entre eux sont exclus du processus par la mouvance présidentielle. Dans le lot, il y a Moïse Katumbi, Eugène Diomi Ndongala, Jean-Claude Muyambo...

Ils poursuivent que ce processus n'est pas crédible surtout avec l'imposition de la machine à voter, qu'ils appellent "machine à tricher, un outil qui n'est consigné ni dans la loi électorale, encore moins dans le calendrier électoral du 5 novembre 2017. Ils exigent un consensus autour de cette machine.

D'ailleurs, quelques uns de ces opposants avancent déjà l'idée d'une nouvelle transition sans l'actuel chef de l'État, question de préparer de meilleures élections.

Des réunions se multiplient en dehors du pays pour lever définitivement une option pour tous les opposants à propos de cette course aux urnes.

Pour le Front Commun pour le Congo (FCC), "L'Opposition n'est pas prête à aller aux élections". Raison pour laquelle "elle multiplie des stratégies pour que ce rendez-vous soit reporté", dénonce un communicateur de la MP. "Nous sommes sûrs de notre candidat que le peuple va élire comme nouveau président le 23 décembre", poursuit-il. Quant à André-Alain Atundu, porte-parole de la MP, "avec ou sans machine à voter, nous sommes prêts à aller aux élections".

Du côté de la Ceni, "le train des élections a déjà quitté la gare", ne cesse de rappeler Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de cette structure chargée d'organiser les élections. De son côté, son président, Corneille Nangaa, confirme "qu'il y aura bel et bien élections le 23 décembre", "avec la machine à voter".


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
2804 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 24.09.2018 à 09:30

L'opposition en perte de vitesse multiplie des stratégies pour chercher le report en une date ultérieure les élections du 23/12/2018. Mais à la tribune de l'ONU mon président informera toute la communauté internationale de la tenue coûte que coûte au 23/12/2018 des élections pour pousser la RDC à l'alternance tant souhaité par toute la classe politique congolaise.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 24.09.2018 à 08:02

ses opposants seront battus d'ici la. ils sont desordonnes. pendant que les choses avancent a la vitesse de la lumiere eux continuent a ses plaindres. MAWA NA BINO

Non 12
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PAPA WA ROMA 666 | UI11G4O - posté le 24.09.2018 à 07:51

Kimamba/Kalenge | 56FXTSS - posté le 23.09.2018 à 21:09, tu te teompe cher compatriote, la trangigeance n'est pas une bonne politique, ils faut s'unir avec d'autres opposants afin de conclure ce qu'il faut faire en definitive, car la tricherie est déjà implantée par le FCC avec ou sans machine à tricher, donc solution filanale, il faut tput faire pour qu'il y ait au moins trnasition sans KANABE à la place de élections triquées d'avance, à défaut une rébellions armées pour remettre le compteur à zero, sans ces deux voiex, aucune autre n'est en faveur du peuple, car avdc les élections de NAANGA, nous accompagnons le FCC dans son oppression contre le peuple. FARSHI doit suivre...

Non 4
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimamba/Kalenge | 56FXTSS - posté le 23.09.2018 à 21:09

Félix Tshisekedi est différent de son père Tshitshi.Il fait la politique de la rue,Il n'est pas intransigéant contrairement à Tshitshi. C'est un cameléon, manipulé et maléable.Inconstant. N'est pas un leader,un meneur d'hommes,poltron,moins intelligent et la majorité se plait d'avoir en face un candidat comme Félix; un poids léger.

Non 21
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

2 millions de signatures pour la tenue des élections locales

Société ..,

Elections 2018 : la Ceni prépare son rapport

Politique ..,

Élection du bureau du Sénat : Modeste Bahati resterait le grand gagnant

Politique ..,

Election présidentielle américaine de 2020 : les attaques contre Obama font des remous chez les...

Monde ..,