mediacongo.net - Actualités - Ebola : le risque de propagation national et régional devient "très élevé"

Retour Santé

Ebola : le risque de propagation national et régional devient "très élevé"

Ebola : le risque de propagation national et régional devient "très élevé" 2018-09-29
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/09-septembre/24-30/ebola_experts_service_18_00001.jpg -

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi 29 septembre 2018 avoir relevé d'un cran le risque de propagation de l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo, le jugeant désormais "très élevé" aux niveaux national et régional.

Jusqu'à présent, l'agence spécialisée de l'ONU tablait sur un risque "élevé" à l'échelle nationale et régionale.

A l'échelle mondiale, le risque est toujours considéré comme "faible", a précisé l'agence de l'ONU dans une courte déclaration envoyée aux médias.

L'OMS explique avoir modifié "son évaluation des risques de l'épidémie d'Ebole en RDC (...) en raison des facteurs de risque potentiels de transmission d'Ebola aux niveaux national et régional, dont les liaisons de transport et les mouvements de population".

"Comme le risque de propagation nationale et régionale est très élevé, il est important que les provinces et les pays voisins renforcent leurs activités de surveillance et de préparation", a-t-elle souligné.

L'OMS va continuer à travailler avec les pays voisins de la RDC "pour s'assurer que les autorités sanitaires sont alertées et prêtes à intervenir sur le plan opérationnel".

Le 25 septembre, le directeur général adjoint de l'OMS chargé des réponses d'urgence Peter Salama avait signalé que l'Ouganda est désormais "confronté à une menace imminente" d'être affecté par Ebola, avec l'apparition de cas proche de la frontière, à Tchomia, près du lac Albert.

La dixième épidémie d'Ebola sur le sol congolais depuis l'apparition du virus en 1976 a été déclarée le 1er août dans l'est de la RDC, une zone de grande insécurité, en raison de la présence de dizaines des groupes armées.

L'épidémie a tué 101 personnes selon le dernier bilan de l'OMS.


AFP / TV5 Monde / MCP, via mediacongo.net
2175 suivent la conversation
2 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

gaby | ZPPU7HQ - posté le 29.09.2018 à 12:13

Que le diable EBOLA conquiert tous les groupes armes qui massacrent les pauvres populations de la RDC. Ainsi, disparaitront les deux fleaux.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
nabavuna | EKY4MXQ - posté le 29.09.2018 à 11:59

Qu'on le retrouve aussi en Ouganda ça sera une bonne chose.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Ebola : 2 cas signalés dans une zone couverte par les Maï-Maï

Provinces ..,

Ebola: deux agents de l'équipe de riposte tués par les miliciens Maï-Maï à Butembo

Provinces ..,

Ebola: l'UE alloue 7,2 millions d'euros pour lutter contre le virus

Santé ..,

Ebola: le nouveau plan de riposte présenté à Beni

Santé .., Beni, Nord-Kivu