mediacongo.net - Actualités - Deux volontaires de la Croix Rouge blessés lors d'un enterrement à Butembo à 50 km de Beni



Retour Provinces

Deux volontaires de la Croix Rouge blessés lors d'un enterrement à Butembo à 50 km de Beni

Deux volontaires de la Croix Rouge blessés lors d'un enterrement à Butembo à 50 km de Beni 2018-10-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/09-septembre/24-30/beni_enterrement_18_0121.jpg -

Deux volontaires de la Croix rouge ont été "grièvement blessés" lors d'une agression survenue à l'enterrement d'un cas suspect d'Ebola dans l'Est de la République démocratique du Congo, nouveau signe de résistance à la lutte contre l'épidémie qui a fait 105 morts.

Les deux blessés admis à l'hôpital ont été attaqués "par des membres de la famille" lors de l'enterrement à Butembo à 50 km de Beni, a précisé à l'AFP le président national de la Croix Rouge en RDC, Grégoire Mateso.

Le reste de l'équipe a pris la fuite, a-t-il ajouté.

Il s'agit d'un "décès communautaire", c'est-à-dire d'un cas suspect de personne atteinte du virus de la fièvre hémorragique Ebola, d'après la Croix Rouge.

Pour éviter la propagation du virus Ebola par les fluides du défunt, la Croix rouge pratique des enterrements "dignes et sécurisés" parfois incompris et remis en cause par les proches attachés à leurs rites funéraires.

Dimanche, un député de l'opposition qui s'était opposé aux opérations de riposte contre la maladie à virus Ebola à Butembo, à 50 km de Beni, a été déclaré "contact à risque" pour avoir été en contact direct avec une personne malade d'Ebola.

L'élu et ses partisans ont finalement accepté de se faire vacciner, selon le ministère congolais de la Santé.

"Si la population collabore pleinement, avec les équipes de la riposte, il est possible de projeter la fin de l’épidémie avant la fin du mois d’octobre", a indiqué le gouvernement congolais dans un communiqué.

La dixième épidémie d'Ebola sur le sol congolais depuis l'apparition du virus en 1976 est survenue dans une zone de grande insécurité, avec des tueries de civils attribués au groupe armé d'origine ougandaise Allied democratic force (ADF).

La fin de la précédente épidémie avait été décrétée le 24 juillet dans la province de l'Équateur (Nord-ouest), avec un bilan de 33 morts. L'actuelle avait été déclarée le 1er août, après une vingtaine de décès suspects déjà enregistrés.


VOA /MCP, via mediacongo.net
1288 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 04.10.2018 à 08:37

Good news

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Haut-Katanga: $300 millions pour financer la construction du port sec de Kasumbalesa
AUTOUR DU SUJET

Nord-Kivu : 36 présumés criminels arrêtés par le service de sécurité à Butembo

Provinces ..,

L’évêque de Beni-Butembo dénonce les structures qui manipulent des personnes pour rendre le...

Provinces ..,

Plus des villes mortes à Butembo, la population décrète la désobéissance fiscale et initie...

Provinces ..,

Butembo : Marche anti-Monusco, pour la deuxième journée ce mardi, les activités ont été...

Provinces ..,