mediacongo.net - Actualités - Face au “dauphin”, Martin Fayulu, un autre candidat surprise




Retour Politique

Face au “dauphin”, Martin Fayulu, un autre candidat surprise

Face au “dauphin”, Martin Fayulu, un autre candidat surprise 2018-11-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/11-novembre/12-18/fayulu-martin-candidat-commun-opposition-fin-negociation-geneve.jpg -

Martin Fayulu Madidi

Une fois de plus, les Congolais ont créé la surprise : la désignation d’Emmanuel Shadary a pris de court les ténors de la majorité présidentielle, celle de Martin Fayulu comme candidat unique de l’opposition déjoue tous les pronostics.

La cause a failli sembler désespérée : ni en Belgique, ni en Afrique du Sud, ni même à Genève, les sept principaux candidats à l’élection présidentielle n’avaient réussi à se mettre d’accord sur un seul nom et les divers médiateurs, dont cette semaine le Britannique Alan Doss, ancien patron de la Monusco, étaient sur le point de jeter l’éponge. Cette fois cependant, alors que la date des élections du 23 décembre se rapproche et que la CENI poursuit le déploiement de ses machines électorales et de sa logistique, il y avait urgence. C’est pourquoi la « communauté internationale » bien décidée à voir émerger un concurrent de taille à défier le dauphin de Kabila, n’avait pas lésiné sur les moyens : les sept candidats à la présidence avaient été enfermés à huis clos dans un hôtel genevois, privés de leur portable, tablettes et autres moyens de communication !

Jusqu’au bout, deux camps s’étaient dessinés autour des deux favoris. D’un côté Vital Kamerhe, ancien président de l’Assemblée nationale et président de l’UNC (Union nationale congolaise). Un politicien expérimenté, assuré d’une large base électorale dans l’Est et en particulier au Sud Kivu sa province d’origine, mais toujours soupçonné d’avoir gardé le contact avec Joseph Kabila. En face de lui, Félix Tshisekedi, assuré du soutien de l’UDPS, le parti fondé par son père Etienne (dont la dépouille repose toujours dans un funérarium d’Ixelles) et du vote des Kasaïens, longtemps écartés du pouvoir et jugeant leur heure venue. Désireuse de mettre fin au plus vite à l’ère Kabila, l’UDPS avait d’ailleurs, de manière surprenante, accepté l’usage de la « machine à voter » et résolu d’aller aux élections à la date convenue. Se sentant adoubé par son père lui-même, en dépit de ses faibles qualifications, Félix Tshisekedi aura bataillé jusqu’au bout mais le choix de sa candidature aurait divisé l’électorat et affaibli les chances de vaincre le « dauphin ».

Quant à Martin Fayulu, nul n’aurait osé parier sur le fondateur de ECIDE « engagement pour la citoyenneté et le développement ». Ayant sa base électorale à Kinshasa, cet ancien homme d’affaires était présenté comme un homme plus proche de la société civile que des cercles du pouvoir, dépourvu de larges connections populaires ou ethniques. C’était négliger les chances du plus petit dénominateur commun. En réalité Martin Fayulu, né le 21 novembre 1956 à Kinshasa, est un homme politique expérimenté et un intellectuel reconnu, qui, après une maîtrise à l’Institut supérieur de gestion de Paris obtint un MBA à San Francisco. Economiste, homme d’affaires, il rejoint le groupe pétrolier Mobil à Kinshasa en septembre 1984 et termine sa carrière en Ethiopie, au poste de Directeur général de Exxon Mobile après avoir assumé diverses responsabilités au sein du groupe, aux Etats Unis comme dans plusieurs pays africains. Au début des années 90, il se lance en politique et préside le Forum pour la démocratie et le développement, membre de l’Union sacrée de l’opposition, il participe à la Conférence nationale souveraine puis est élu au Haut Conseil de la République.

Son parcours politique n’a rien à envier à celui de son désormais rival Emmanuel Shadary : en 2006, il est élu à Kinshasa député national et provincial, mais choisit l’Assemblée provinciale, en 2011 il est élu député national à la tête de son parti ECIDE et devient coordonnateur des Forces acquises au changement, une plate forme qui regroupe vingt partis politiques. Durant toutes ces années d’engagement politique, Martin Fayulu a tenu à garder son indépendance financière, investissant les économies de sa vie professionnelle dans l’hôtellerie et l’immobilier. Ce qui lui permet de connaître de l’intérieur les défis du développement dans un pays tel que le Congo, un sujet qu’il aime détailler lors de ses rencontres avec la presse.

Alors que, depuis l’expiration du mandat de Joseph Kabila en 2016 le climat politique s’est durci et que s’est renforcée la répression des mouvements citoyens, Martin Fayulu a veillé à garder le contact avec les jeunes de Lucha et avec les laïcs chrétiens, il a partagé ses réflexions avec le Docteur Mukwege et d’autres intellectuels et il est bien introduit dans les ambassades occidentales, dont la Belgique.
Si ses anciens compagnons de route ne le poignardent pas dans le dos et si le pouvoir ne lui découvre pas soudain un dossier qui permettrait d’invalider sa candidature, Martin Fayulu représente pour le « dauphin » Emmanuel Shadary un adversaire non négligeable, un homme qui lui aussi saura recevoir et donner des coups et sa candidature peut contribuer à renforcer la crédibilité des prochaines élections…


Le carnet de C. Braeckman / MCP, via mediacongo.net
3781 suivent la conversation
16 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

JOHN CANDIDAT PRESIDENT | 2ZB9OHK - posté le 14.11.2018 à 13:23

M.Fayulu okazala président te! Botika makelele ya pamba. Il va échouer lamentablement avec moins 5%. Même si Felix et Vital reviennent dans le soit disant accord, il va échouer.

Non 9
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mbuyu | FTQYZ3Z - posté le 14.11.2018 à 11:49

Vous parlez de sept principaux candidats de l'opposition qui ont désigné FAYULU, je me demande si MOISE, BEMBA et Adolphe MUZITO sont réellement de candidats retenus à l'élection du 23 Décembre 2018? Il ne faut pas tromper l'opinion tant nationale qu'internationale, ces trois personnalités ont piégé l'opposition, elles ont imposée FAYULU en lui donnant une mission spéciale de s'opposer à tout pour qu'il y ait une transition de 2 ans. Et pour cette transition, c'est FAYULU qui sera président et ce dernier facilitera la participation de tous les autres candidats ayant été invalidés par la cour constitutionnelle. Voilà sa mission principale

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI | 9EZU6L1 - posté le 14.11.2018 à 10:43

Voila comment la majorité va encore gagner! Le candidat commun divise la communauté, c'est un paradoxe! La machine à perdre de l'opposition est en marche, le peuple doit se soulever pour faire partir le dictateur Kabila. Le choix de Fayulu est quand même surprenant, car nous avons besoin d'un candidat connu et charismatique, malheureusement ce n'est pas le cas de Fayulu! Il a été choisi et tous doivent respecter ce choix!

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
gomes | IQNKUTC - posté le 14.11.2018 à 10:35

MARTIN, NE RECULLEZ PAS DIEU EST AVEC VOUS! C'ES LA VOIX DE LA MAJORITÉ DE L'OPPOSITION. PEUPLE CONGOLAIS, VOTEZ, VOTEZ, VOTEZ POUR LE CHANGEMENT AVEC MARTIN FAYULU. MARTIN, H'HOMME QUI N'A PAS DE TACHES ROUGES ENVERS LA POPULATION. L'HOMME QUI N'A JAMAIS TUES UN CONGOLAIS PAR BALLES OU D'UNE AUTRE FAÇON! PAS COMME LES AUTRES QUI ONT TUÉS A KINSHASA ET QUI SONT CONNUS D'ASSASSINS COMME SHADARY! VOTONS MARTIN L'HOMME SANS DOSSIERS NOIRS AU PAYS ET AUX ETRANGERS. LE MONDE LUI DOIT RESPECT AVANT D'ETRE POLITICIEN. MAINTENANT UN GRAND SOUTIEN A LUI! VIVE LE CHANGEMENT! VIVE FAYULU PO NA CONGO NA BISO EBONGA!

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
gomes | IQNKUTC - posté le 14.11.2018 à 10:25

BANA CONGO, BOMONI KE MWANA PRESIDENT AZA PRESIDENT TE? FELIX VIENT DE DEROUTER! FELIX ET KAMEHERE NE SONT PAS POLITICIENS PATRIOTIQUES. ILS SONT DES POLITICIENS LIMITÉS QUE DE LEURS PARTIS LES PRENNANT COMME DES ENTREPRISES PRIVÉS POUR GONGLER LES VENTRES OR ONT A BESOIN DE CELUI QUI A SOUCIS DE TOUT UN PEUPLE CONGOLAIS.ILS NE SONT PAS DEMOCRATES ET ILS VEULENT ENCORE IMPLANTER LA DICTATURE ET QUELQU'UN COMM E FELIX, INCAPABLE! MAINTENANT C'EST CLAIR LEURS TRAITRISES, DES JUDAS, DES INFILTRÉS ET CORROMPUS DE JKK. VOTONS POUR LE CHANGEMANT.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 14.11.2018 à 08:38

FCC = Front Commun pour le CONGO. Tous les Congolaises et Congolais sont conviés à rejoindre le CAMP de la Victoire qui est chapeauté par ERS.

Non 5
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo mon amour | CGVQBNS - posté le 14.11.2018 à 06:03

Ce quotidien est vraiment inutile. En parlant de :"Britannique Alan Doss, ancien patron de la Monusco" comme mediateur de l'opposition on veut nous prendre pour des idiots. Avez vous entendu les francais ou les americians chercher une mediation des etrangers pour leurs elections? Les congolais sont encore loin du bout du tunnel pour voir la lumiere d'homme libre. Ainsi le FCC demmontre son independence vis a vis des puissances etrangeres pour le bien de notre pays. Kamerhe et FATSHI rejoignez le FCC, on vous attend abras ouverts.

Non 7
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 14.11.2018 à 01:08

Félix et Kamerhe peuvent faire leur coalition avec leur fcc! Faites le tour de la RDC entière aujourd'hui et vous verrez que FAYULU estDÉSORMAIS L'UNIQUE CANDIDAT QUE LES CONGOLAISES ET CONGOLAIS VEULENT VOTER.

Non 5
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 13.11.2018 à 22:10

C'est le discours qui fait l'homme politique, pas les titres accadémiques ou expérience de ceci ou cela. Si nous examinons les discours de Fayulu, alors c'est la personne la moins indiquée d'etre prèsident du Congo, un pays vaste et complexe, surtout lorsqu'on veut conquérir le pouvoir. En plus en homme politique avvisè, acceptè la médiation de ALAN DOSS, donc autorité morale de l'accord, il faut etre naif. Pour Autorité morale, selon moi, cela veut dire chef de tribu, des clans. En cas de conflit en famille c'est à lui qu'on fait appel.

Non 12
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makila ya peuple | H1CC1B5 - posté le 13.11.2018 à 19:37

Moi je suis convaincu que l'opposition est devenu très très fort donc peuple congolais bomoni batu oyo babomaka biso cad les deux: Kamerhe et Tshisekedi ba keyi ko rejoindre baninga na bango ya FCC po ba boma mboka càd ba congolais. Bino moko bomoni yango bo fungola miso. YA SOLO OVOTER SHADARY MAIS ONDIMI LIWA.

Non 2
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
The patriot | L4KH7A9 - posté le 13.11.2018 à 18:59

il faut beaucoup plus comprendre que ce monsieur est le candidat de la Belgique et des occidentaux qui veulent torpiller le pays. Faire recours à une fondation étrangère pour décider de l'avenir des congolais sans consulter les bases est une trés grande trahison. Le peuple libre doit comprendre que FAYULU n'est rien d'autre qu'un pantin pret à servir les forces obsures de Babylone.

Non 21
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Octave August | 5LJB1U9 - posté le 13.11.2018 à 18:43

Tout le monde a besoin des éloges et des articles apologiques: c'est un Droit naturel. Mais ce qui me dérange dans tous ces feux croisés, c'est l'acharnement de tous contre deux personnes qui ont exercé leur Droit légitime de se retirer d'un Accord qu'elles jugent peut être surpris par le dol,la ruse ou autre vice. Que Fayulu Martin aille dans le calme aux élections avec ceux qui le soutiennent encore. Pourquoi tout ce tintamarre ? Spectacle finalement pitoyable...

Non 10
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hecantochires | HI783NZ - posté le 13.11.2018 à 16:54

Mais vous aussi FELIX et KAMERHE,une pression de moins de 24h vous lâchez!!!et KABILA qui en a subi pendant 17 ans!!!Et c'est comme ça que vous aviez voulu nous diriger et que ç'allait être que si vos bases respectives décidées que le gouvernement soit remanié à 90% et cela aller être un un ainsi soit il.Bon débarras.Notre candidat c'est Mr FAYULU car le texte signé est là.

Non 5
Oui 34
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE GLAS des imposteurs | 1XVY75Q - posté le 13.11.2018 à 16:47

De prime à bord Mr FAYULU a été choisi comme candidat unique de l'opposition,voilà que FELIX et KAMERHE ont mordu l'hameçon et il est trop tard à l'heure où nous sommes pour que le peuple congolais leur fassent confiance.Quant ils parlent de base,moi ça m'étonne,leurs bases respectives ne sont que des membres de leurs clans(tribalismes),si un groupe de 100 voir 200 militants radicalistes du parti font pression est-ce qu'ils représentent la quasi totalité du peuple congolais?Non,ils n'étaient que des amateristes poilitiques.Je voterai FAYULU.Oui FELIX n'a pas etudié ça se prouve.

Non 5
Oui 30
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kitete | Q4WCSDL - posté le 13.11.2018 à 16:47

ekosimba

Non 5
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mutwale | PUK5Q1M - posté le 13.11.2018 à 16:42

Le pouvoir vient de Dieu. Le peuple va juste entériner ça. Shasdary out.......

Non 4
Oui 23
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Campagne électorale : Félix à Kinza Mvete, Fayulu à Idiofa

Provinces ..,

Le meeting de Fayulu est délocalisé à N'djili, le stade Tata Raphaël déjà pris

Société ..,

Elections portrait d'un candidat : Fayulu, l'inattendu

Politique ..,

Le « Bulldozer » Shadary va-t-il tout broyer ?

Politique ..,