mediacongo.net - Actualités - 100 Jours : la RDC tourne encore au ralenti



Retour Politique

100 Jours : la RDC tourne encore au ralenti

100 Jours : la RDC tourne encore au ralenti 2019-02-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/02-fevrier/11-17/tshisekedi-felix-prestation-de-serment-president-de-la-rdc-palais-de-la-nation.jpg -

Cela pourrait durer encore un mois : le nouveau président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, s'installe au sommet de l'Etat avec un gouvernement sortant qui expédie les affaires courantes, faute d'avoir nommé un Premier ministre.

Trois semaines après la première transition pacifique dans l'histoire du pays, le nouveau chef de l'Etat issu du parti d'opposition UDPS gère le plus grand pays d'Afrique sub-saharienne avec l'équipe léguée par son prédécesseur, Joseph Kabila.

C'est avec le chef de la diplomatie pro-Kabila, Léonard She Okitundu, que M. Tshisekedi a rencontré ses homologues africains lors de ses deux premiers déplacements à l'étranger.

Sa participation au sommet de l'Union africaine (UA) lui a permis d'asseoir sa légitimité, contestée devant la même UA par l'autre candidat de l'opposition, Martin Fayulu, qui revendique la victoire avec 61 % des voix.

De retour à Kinshasa, M. Tshisekedi doit commencer à former un gouvernement. "L'actuel gouvernement expédie les affaires courantes. C'est difficile de prendre des engagements avec les ministres actuels puisque ce sont des ministres sortants", indique le député Juvénal Munubo Mubi de l'UNC, parti allié de M. Tshisekedi au sein de la coalition Cach.

Moins de culte de la personnalité

Exemple parmi tant d'autres dossiers en instance : la nouvelle équipe présidentielle souhaiterait réformer la Radio-télévision nationale du Congo (RTNC), avec moins de "culte de la personnalité" pour les dignitaires du régime et plus d'ouverture à l'opposition.

Mais rien ne peut se faire sans la nomination d'un nouveau ministre de la Communication, l'actuel Lambert Mende étant en campagne pour l'élection au poste de gouverneur de la province du Sankuru.

Un nouveau gouvernement donc. Aux termes de la Constitution, M. Tshisekedi a deux solutions : il nomme un Premier ministre "au sein de la majorité parlementaire" ou "si une telle majorité n'existe pas", il nomme un "informateur" "en vue d'identifier une coalition".

C'est à ce stade que les choses se compliquent étant donné les rapports de force parlementaires issus des élections générales du 30 décembre.

Officiellement, la coalition Front commun pour le Congo (FCC) du président sortant Joseph Kabila a obtenu quelque 330 sièges sur 500 dans cette l'Assemblée. Cette majorité doit donc imposer son Premier ministre et son gouvernement au président de la république, dans une cohabitation politique.

Aucun n'a la majorité

Une autre lecture se dessine, peut-être au fil des négociations secrètes entre les amis de MM. Kabila et Tshisekedi pour un partage des postes au gouvernement. "Les coalitions n'ont pas d'assises juridiques. Seuls existent en droit les partis et regroupements politiques. Or aucun n'a la majorité", glisse un proche du nouveau président.

"Le président devrait en principe nommer un informateur pour identifier la coalition majoritaire au Parlement parce qu'aucun parti n'a la majorité au Parlement", veut croire le député pro-Tshisekedi Juvénal Munubo.

Cette version est contestée par les proches de Martin Fayulu, qui dénoncent un "putsch électoral" orchestré par l'ancien président Kabila.

"Le président actuel [Tshisekedi] n'a pas le pouvoir de nommer un Premier ministre. Tout ce qu'il peut faire c'est entériner" le choix d'un Premier ministre par les pro-Kabila, affirme le député Daniel Safu, de la coalition Lamuka (pro-Fayulu).

L'actuelle situation risque de durer "jusqu'au début du mois d'avril", estime le quotidien Le Potentiel.

La formation d'un gouvernement dépend d'autres rendez-vous institutionnels : l'Assemblée doit constituer son bureau définitif pour valider le nouvel exécutif. La Cour constitutionnelle doit examiner tous les recours électoraux.

Des élections partielles sont prévues le 31 mars dans trois circonscriptions (Yumbi, Beni et Butembo) où les élections du 30 décembre avaient été reportées.

"Autant dire que la RDC tourne au ralenti", déplore Le Potentiel, résigné : "Les Congolais qui piaffent de changement doivent encore prendre leur mal en patience le temps nécessaire pour permettre aux institutions de se mettre en place conformément à la Constitution".


VOA / MCP, via mediacongo.net
7430 suivent la conversation
16 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Libre de penser | I1PHD95 - posté le 15.02.2019 à 07:03

AH Congo...si les proches de LAMUKA se rejouit des difficultes qu'aura Fatshi pour former un gouvernement ce que au congo personne ne veux le bien du pays. Alors que meme FAYULU pouvait avoir la meme difficulte. Dans ce cas, comme nous souhaitons nous meme le malheur a notre pays, que ce qui sont au pouvoir en profite parceque personne ne donne la chance a personne surtout nos petit frere de LAMUKA.

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
HELLO | MR3X97X - posté le 14.02.2019 à 13:06

Hummmm!!!! ce Monsieur Felix commence déjà à grossir, il risquera d'avoir vite l'avc. Il doit avoir un conseiller en sport.

Non 5
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 14.02.2019 à 09:32

Faux diplômes,fausses cartes UDPS VENDUES 3000 euros aux faux refugiés en belgique,faux résultats des élections,fausses promesses electorales ( cachots ouverts immédiatement,retour ambassadeur Union europeenne,installation à Beni/GOMA,libération prisonniers politiques,restitution immédiate des biens volés à l état etc..)RIEN A ATTENDRE D' UN FAUSSAIRE RECIVIDISTE qui est de ceux qui " ont tjrs léché les assiettes de Kabila " dixit OLIVE LEMBE

Non 9
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Junior Bolombelo | DXVUR41 - posté le 14.02.2019 à 09:08

Ca c'est un article mediocre, bidon etc. De fois s'il n'y a pas a dire il faut se taire. Cet article n'a pas de sens.

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
C4 | QBXBR4T - posté le 14.02.2019 à 08:51

VOUS RAISONNEZ MAL VOUS LES CONGOLAIS EST CE QUE IL A DÉJÀ FAIT 100 JOURS? NON PAS MÊME UN MOIS PARCE QUE IL AVAIT PRÊTÉ SERMENT LE 24 JANVIER 2019 UN JOURNAL BIDON

Non 3
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 14.02.2019 à 08:29

Les coalitions dont FCC, LAMUKA ou CACH n'ont pas d'assises juridiques mais les partis et regroupements politiques. Et au stade actuel aucun n'a la majorité, il est d'urgence que SEM le Président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO nomme un informateur pour identifier cette majorité parlementaire du regroupement ou du parti politique. Cette dernière transmettra au Chef de l'Etat trois noms, leurs dossiers et projets du programme du Gouvernement à l'appréciation s son pouvoir discrétionnaire et nommera l' un d'eux sans injonction aucune.

Non 3
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ILMA | 2XLMQTX - posté le 14.02.2019 à 07:58

TSHILOMBO a signé le certificat de décès de l'UDPS, ETIENNE TSHISEKEDI SE RETOURNE DANS SON CERCUEIL EN DISANT:" TSHILOMBO A TUE LE PARTI EN ACCEPTANT LA MAIN DES MEDIOCRES, LE FILS EST DEVENU MEDIOCRE AUSSI! ".

Non 14
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ILMA | 2XLMQTX - posté le 14.02.2019 à 07:52

Attendons voir le services rendus à MERTURS, merti...

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PAPA WA ROMA 666 | UI11G4O - posté le 14.02.2019 à 07:49

WERRASON RECRUTE A LA ZAMBA, CE VENDREDI LE MELOMANE DE LA ZAMBA VONT DEVOIR ACCEPTE L'INTEGRATION DANS WMM DE YA NGIAMA LE NOUVEAU DANSEUR MARTIN FAYULU MADIDI L'HOMME QUI FAIT BIEN DANSER SES DERRIERES DEVANT DE MILIR DES CITOYENS A LA PLACE SAINTE THERESE DE NDJILI, SOYEZ NOMBREUX POUR APPLAUDIR ET FAIRE ACCEPTER CE NOUVEAU DANSEUR DANS LE WMM VOUS SUIVREZ EN DIRECT LA DANSE ZENGA LUKETU ORIGINAL

Non 12
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 14.02.2019 à 07:39

Je l'avais déjà prédit sur ce blog, le bilan de 100 jours de pouvoir Fatshivit sera nul. Alors que trump était à 50% de réalisation de ses promesses de campagne après 6 mois au pouvoir, Fatshi lui sera encore occupé à former son gouvernement et solliciter son plébiscite international. Tricher, voler, n'est pas bon en RDC, au Venezuela et partout ailleurs. Ce sera le bilan d'un tricheur sans aucune surprise agréable.

Non 9
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 14.02.2019 à 06:53

L'UDPS est mort avec la nomination de FELIX KANAMBE TSHILOMBO, C'EST FINI, je ne vois personne conduire cette association tribal, Kabuya ou Kabunda ????? Kabunda TSHOKO ELOKO PAMBA kiekiekiekiekiekie

Non 18
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pona Congo Lisolo ya Congo | Y7P79AW - posté le 14.02.2019 à 06:49

FAYULU MAUVAIS PERDANT, FELIX NOMERA UN INFORMATEUR COMME PREVU DANS LA CONSTITUTION AUCUN PARTI POLITIQUE OU PLATE FORME POLITIQUE N'A OBTENU 250+1 SIEGE, DONC LEGALEMENT LAMUKA N'A PAS DE BASE JURIDIQUE C'EST AINSI A LA COURS CONSTITUTIONNELLE FAYULU ETAIT SOUS LE LABEL DE DYNAMIQUE DE L'OPPOSITION, NI FCC OU CACH N'A UNE BASE JURIDIQUE. #PONA CONGO

Non 7
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' | MYBMKJD - posté le 14.02.2019 à 06:26

Lwabeya Ntumba | LAAJN8T, Vraiment !! LES FANAKWITI sont aveugle's par cette nomination. FELIX KANAMBE TSHILOMBO President protocolaire de la contunuite' de la mediocrite'. Un grand traitre, je me demande quand ils avaient signe' cet accord diabolique et après il prend l'avion il va A Geneve sachant bien qu'il va etre nomme' par son maître kanambe, plus qu'un serpent. C'est dormir dans une meme chambre avec un serpent. POWERLESS PRESIDENT kiekiekiekiekiekiekie kanambe tire les ficelles des deux marionnetes, FELIX ET BRUNO. RAIS L'HOMME FORT pour cet UDPS mediocre.

Non 13
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lwabeya Ntumba | LAAJN8T - posté le 14.02.2019 à 02:34

C'est de la distraction tout ça. Ils n'ont pas d'autres alternatives que d'appliquer les termes de leur accord qu'ils ont signés et qui a nommé Félix Kanambe Tshilombo comme chef de l'état. La tricherie au sommet de l'État est tout simplement inimaginable et c'est la haute trahison du peuple congolais.

Non 12
Oui 26
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OURAGAN | RBEPVWD - posté le 14.02.2019 à 00:37

du jamais vue FAYULU voulez cumulé pouvoir exécutif ,législatif et territoriale il s'est présenté a toutes les élections possible en RDC en même temps,preuve de manque de sérieux de FAYULU et voleur il doit l'argent a Kimbuta qui d'ailleurs s'est moqué de lui ce weekend en dansant comme lui devant les milliers de kinois la vidéo est sur you tube

Non 40
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OURAGAN | RBEPVWD - posté le 14.02.2019 à 00:32

il faut quand même comprendre FELIX il vient de l'opposition il n'as jamais participer au pouvoir dans notre pays ,il n'as pas la majorité au parlement ,tout ça va s'est mettre en place tranquillement et je suis certain il a dejas eus beaucoup des conseils des chefs d'états chevronnés africains pour manœuvrés et présidé

Non 28
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Kinshasa : Félix Tshisekedi a visité les différents chantiers consacrés aux sauts-de-mouton

Société ..,

Le rapprochement de certains leaders de Lamuka auprès de F. Tshisekedi gêne la coalition FCC-CACH

Politique ..,

Départ de Matungulu : est-ce la fin de Lamuka ?

Politique ..,

Le système Kabila menacé de l’intérieur

Politique ..,