mediacongo.net - Actualités - Rwanda : polémique après les propos de Kagame sur l'assassinat d'un opposant 


Retour Afrique

Rwanda : polémique après les propos de Kagame sur l'assassinat d'un opposant

Rwanda : polémique après les propos de Kagame sur l'assassinat d'un opposant 2019-03-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/03-mars/01-03/kagame_paul_19_0215.jpg -

Nouvelle polémique autour de propos du président Paul Kagame. Au cours de la traditionnelle retraite annuelle du gouvernement, le chef de l'État rwandais a, à nouveau, évoqué l'assassinat d'un de ses opposants. Il s'agit cette fois de Seth Sendashonga. Pour le chef de l'État rwandais, l'ancien ministre de l'Intérieur a été tué parce qu'il avait franchi une ligne rouge en cherchant du soutien auprès de généraux ougandais.

Une mise en garde à peine voilée alors que, depuis plusieurs mois, le Rwanda et l'Ouganda sont à couteaux tirés. Après ces déclarations, les proches de Seth Sendashonga se disent en colère et appellent la communauté internationale et notamment la France à réagir alors que des opposants continuent d'être tués dans le pays.

Face aux principaux officiels du pays, dimanche, Paul Kagame évoque l'un des livres du chercheurs français, Gérard Prunier, qui aurait suggéré, selon le président rwandais, comme motif de l'assassinat de Seth Sendashonga en 1998 des réunions avec des généraux ougandais en vue de renverser le régime à Kigali. « Il y a des éléments de vérité dans ce qu'écrit Prunier, nous avions cette information. En fait, Seth Sendashonga est mort parce qu'il a franchi une ligne rouge. Je n'ai pas beaucoup plus à dire, mais je ne vais pas m'excuser à ce propos », a déclaré le président rwandais.

Le 3 mai 1998, Seth Sendashonga rencontre bien Salim Saleh, le frère du président ougandais Yoweri Museveni. Le 16, il est assassiné par un commando à Nairobi. L'ancien ministre Jean-Baptiste Nkuliyingoma était un proche de Seth Sendashonga. Il est aujourd'hui membre de l'institut créé en son nom. « On savait très bien que Paul Kagame avait commandité l'attentat contre Seth Sendashonga mais nous avons quand même été surpris d'entandre un chef d'Etat reconnaître un crime aussi grave... »

Des opposants demandent une enquête sur les crimes à caractère politique

Pour ce proche de Seth Sendashonga, même le motif évoqué par Paul Kagame pour justifier cet assassinat est fallacieux puisque l'ancien ministre de l'Intérieur avait échappé à une première tentative d'assassinat en 1996 et que beaucoup d'autres opposants ont été tués depuis.

Jean-Baptiste Nkuliyingoma note avec amertude que le 10 mars, alors que Paul Kagame tenait ces propos un nouvel opposant était retrouvé mort au Rwanda. Anselme Mutuyimana, l'assistant de la présidente des FDU, Victoire Ingabire, a été retrouvé mort le week-end dernier, étranglé. La police rwandaise dit avoir ouvert une enquête. Les rares opposants vivant encore au Rwanda, Victoire Ingabire, Diane Rwigara et Bertrand Ntaganda, demandent une enquête internationale sur les crimes à caractère politique au Rwanda.


RFI / MCP, via mediacongo.net
951 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Le Congo d'abord | UVCW7WI - posté le 17.03.2019 à 11:12

çà c'est le mode de gestion de Mr Paul KAGAME. ça ne me parait pas étrange

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Le Botswana ré-autorise la chasse à l'éléphant dans son territoire
AUTOUR DU SUJET

Le groupe État islamique cherche à s'installer en RDC

Provinces ..,

Rwanda-Ouganda: le torchon brûle entre les présidents Kagame et Museveni

Afrique ..,

Rwanda-Ouganda : le torchon brûle entre les présidents Kagame et Museveni

Afrique ..,

"La miséricorde de la jungle" : un film antimilitariste à la frontière entre Congo et Rwanda

Culture ..,