mediacongo.net - Actualités - Le grand retour du "it-bag"



Retour Style et Beauté

Le grand retour du "it-bag"

Le grand retour du "it-bag" 2019-04-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/04-avril/08-14/sacs-vintage-1_6169502.jpg -

Des modèles des années 2000 aux pièces vintage dépoussiérées par de jeunes créateurs, la mode est prise de nostalgie pour les sacs à main du passé.

"Le Saddle est de retour !"

Au mois de juillet dernier, un groupe d'influenceuses annonçait sur Instagram la réédition du sac à main iconique de la maison Dior, que l'on pensait disparu. Ce petit modèle en forme de selle, imaginé par John Galliano pour la collection printemps-été 2000 et emblématique des ­années Paris Hilton et Sex & the City, fait donc son come-back et intègre même les collections homme. Il n'est pas le seul. Aujourd'hui, le luxe se pique de nostalgie pour ses anciens hits - qui rappellent un certain âge d'or de la maroquinerie - et, plus largement, pour une esthétique vintage, sortie des ­archives de la mode.

Dès le début des années 2010, pourtant, la presse annonçait la mort des it-bags, ces sacs stars et statutaires de la décennie précédente... C'était avant le boom des réseaux sociaux, qui, en moins de dix ans, ont bouleversé le circuit des tendances. "Il s'agit d'une histoire de cycle explique Fabio, consultant en mode vintage. Les modèles qui ont connu un énorme succès lors de leur sortie ont toutes les chances de redevenir populaires dix ou vingt ans plus tard".

Selon lui, à l'heure où Instagram diffuse des milliers d'images de mode par jour, la concurrence est de plus en plus rude. Capitaliser sur la nostalgie constitue donc un pari moins risqué pour les marques. "Et puis les réseaux sociaux sont devenus comme une archive géante du style. Depuis quelques années, on voit ressurgir de vieilles images de magazines que tout le monde avait oubliées et qui inspirent beaucoup les consommateurs" poussant également les grandes maisons à se plonger dans leurs archives.

Rééditions de luxe

Lorsqu'il est arrivé à la direction artistique de Gucci en 2015, Alessandro Michele a réactualisé les anciens codes de la maison, comme le monogramme double G, le mors de cheval et la bande verte et rouge. En les mêlant à des motifs et à des couleurs pop, déclinés sur toute sa ligne de sacs, il les adapte à la mode d'aujourd'hui. Lorsqu'elle a intégré le Saddle à la collection hiver 2018, Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de Dior, lui a ajouté une large bandoulière pour le rendre plus actuel. Le succès ne s'est pas fait attendre. "La fin d'année a vu une demande très forte sur ces rééditions du luxe", indique Léa Agob, acheteuse maroquinerie pour Le Bon Marché Rive Gauche. "Le retour du Saddle a été déterminant, suivi aujourd'hui par le Baguette de Fendi".

Ce sac iconique de la maison italienne - un petit format rectangulaire porté sous le bras créé par Silvia Venturini ­Fendi en 1997 - est le premier-né de la génération it-bags. A l'époque, il avait connu un succès sans précédent, notamment grâce à ses multiples déclinaisons de matière, de coloris et de motifs, produites en faibles quantités. Devenu un objet de collection, il a largement contribué à propulser les ventes de sacs à main parmi les articles les mieux vendus de l'industrie de la mode.

Pour la saison printemps-été, Fendi le réédite dans plusieurs formats : original, miniature, plus large, dans différents imprimés du monogramme FF... Les clientes en redemandent ou cherchent les originaux, plus accessibles en termes de prix. A peine les images des défilés étaient-elles postées sur les réseaux sociaux que les ventes des modèles vintage décollaient sur les sites de luxe de seconde main. Ainsi, sur Vestiaire Collective, l'indice de recherche pour les mots-clefs "Dior Saddle" a augmenté de plus de 215 % dès que les nouveaux sacs se sont retrouvés en boutique, en septembre dernier.

L'appel du rétro

En marge de cette renaissance des it-bags, c'est le marché des sacs tout entier qui est atteint par la folie vintage. Chez Céline, Hedi Slimane a récemment révélé le Triomphe, un format compact dont le fermoir, un double C métallique, était l'un des emblèmes de la maison dans les années 1970. De leur côté, les jeunes marques comme Wandler, Staud, Rejina Pyo ou Aesther Ekme proposent toutes des modèles d'inspiration vintage : formats carrés ou petites mallettes, cuir croco et fermoirs métalliques. "Il existe peu de typologies de formes de sac : plonger dans le passé permet de sortir du champ du goût commun, analyse Léa Agob. Et la jeune clientèle, bercée par les images d'archives, aime se démarquer en mélangeant les styles, les lunettes nineties, les doudounes street et les sacs des années 1950".

Dans ce nouveau rapport au vêtement, l'accessoire vintage symbolise une culture pointue de la mode, et une façon de consommer plus durable. "J'essaie d'être à la fois intuitive et rationnelle, assure la Danoise Stephane Park, ancienne collaboratrice d'Alexander Wang et fondatrice de la marque Aesther Ekme.

Culture Instragram

"Je travaille des archétypes de sacs intemporels en adaptant les formes, et la façon dont elles épousent les lignes du corps, à notre mode de vie actuel". La créatrice prend ainsi le contre-pied du sac statutaire, en mettant l'accent sur des modèles épurés et pratiques. Le succès réside dans l'équilibre entre passé et futur, entre un désir nostalgique et un discours de mode moderne, adepte du fonctionnel et du cool. Ainsi, le créateur italien Niccolò Giannini, de la marque Nico Giani, travaille des formes vintage identifiables, mais avec des fermoirs aimantés et des cuirs monochromes aux couleurs pop.

"Je cherche à créer des produits qui soient à la fois familiers et nouveaux. Ils font appel à la mémoire collective tout en attisant le désir d'originalité. On reconnaît les formes, mais dans un traitement que l'on n'avait pas encore vu". Si les blockbusters des marques de luxe trônent au panthéon de ce revival maroquinier, les magasins multimarques n'hésitent pas à parier sur la nouvelle génération pour diversifier leur offre - elle représente près de 50 % de l'offre sacs du Bon Marché Rive Gauche -, et attirer une clientèle plus jeune.

"Ces labels émergents, qui se font connaître sur les réseaux sociaux avec des combinaisons audacieuses de formes, de coloris et de matières, et des prix accessibles, impulsent une véritable dynamique créative", conclut Léa Agob. It-bags de luxe pour le fond, jeunes créateurs pour la forme, et le circuit du sac repart de plus belle.


L'Express / MCP, via mediacongo.net
228 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Les cosmétiques pour bébés nocifs pour leur santé
left
ARTICLE Précédent : Les plus belles coupes courtes de 2019