mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : prolifération des églises de réveil à travers la capitale



Retour Société

Kinshasa : prolifération des églises de réveil à travers la capitale

Kinshasa : prolifération des églises de réveil à travers la capitale 2019-04-23
Religion
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/04-avril/22-28/eglises-de-reveilles-au-congo.jpg -

Eglises de réveil au Congo, un désordre social. (© Habari RDC)

La ville de Kinshasa connait depuis plus d’une dizaine d’années une croissance numérique des églises de réveil, a constaté l’ACP, au cours d’une ronde effectuée à travers les différentes communes de la capitale. Kinshasa, capitale de la "foi abondante" ou ville de la prière sans cesse ? A chacun son jugement.

La vérité est que la vaste métropole rd congolaise compte des milliers d'églises de réveil. Un peu comme les partis politiques, les "temples" prolifèrent constamment dans la plupart des communes de la capitale. Avec une mention spéciale dans des quartiers populaires dont les populations vivent dans la précarité. Un véritable phénomène de société qui a pris corps depuis plus d'une décennie ! 

Le phénomène de religiosité ambiante dans la ville de Kinshasa, touche par exemple le quartier 6 de la commune de N'Djili qui - avec une superficie moyenne de 0,684Km² et une densité de 49 hab/Km² - comptait, selon le rapport annuel portant exercice 2016, une quarantaine d'églises dites de réveil spirituel ! 

Selon Jean Manzaki, chef de ce quartier, son entité compte 32 avenues. Simple calcul arithmétique, on retrouve au minimum une église sur chaque avenue. Bien ahurissant, il se trouve des cas où deux églises soient séparées par un mur mitoyen... « Ça fait anarchie », s'exclame un responsable du bureau du quartier de ce coin populaire de la capitale. 

Certains croyants contactés, indiquent que celles-ci naissent de la scission des membres pour certaines et, tandis que, pour d’autres sur base de la révélation du responsable et d’un groupe de fondateurs. Ces églises, pour la plupart, n’ont rien de la divinité. Elles se trouvent installées dans des coins des rues dans les différents quartiers de la ville de Kinshasa.

UN BUSINESS FLORISSANT

Tirant profit de la laïcité de l'Etat congolais consacrée dans la constitution, nombreux sont des Congolais qui se sont adaptés à la nouvelle et rude situation économique du pays, en créant des églises. « Un véritable créneau porteur de bonnes affaires » sous le label « d'Associations sans but lucratif [ASBL] », estiment nombre de Kinois. Par ailleurs, contrairement aux églises traditionnelles, confessionnelles, qui observent un programme pour les cultes, celles dites de réveil ne tiennent pas compte des jours et des heures de prière.

En leur seins, on y trouve des pasteurs, des prophètes, des évangélistes et des apôtres qui, pour impressionner les croyants, portent de belles vestes avec comme message : « Vous demeurez pauvres parce que vous volez Dieu dans les dîmes et les offrandes », précisent certains croyants.

« La vocation qui, autrefois s’avérait divine, a basculé en une simple piste par laquelle se jettent certains jeunes et vieux pour se faire de l’argent, en transformant des églises en des kiosques religieux, ne prêchant que la prospérité, le voyage, le mariage, le succès, le visa », ont-t-ils renchéri.

Des gens qui, faute d'emploi rémunérateur, ont jeté leur dévolu sur ce que nous avons toujours qualifié d'« évangile du ventre » ou « alimentaire ». 

Un point de vue que partage cette catholique pratiquante. « Les églises de réveil ne m'ont jamais intéressé. En plus de nombreux abus commis par certains pasteurs mais qui passent sous silence au nom d'une mauvaise interprétation du Psaume 105 : 15 où le Seigneur dit : "Ne touchez pas à mes oints, et ne faites pas de mal à mes prophètes". Mais tout le problème est de savoir si tout celui qui se place devant la chaire est un oint de Dieu. Je ne pense pas », dit-elle.

Prenant le contrecoup de cette opinion très répandue dans les rues de Kinshasa, Jean-Paul Mayata, pasteur d'une église de réveil, justifiait l'omniprésence des églises par la crise morale qui a caractérisé la société kinoise. « L'apparition des églises n'est pas une si mauvaise chose. Elle n'est pas non plus à confondre avec le commerce, comme le prétendent certains de nos compatriotes. Notre mission est de ramener le peuple de Dieu sur le droit chemin. Lui enseigner l'Evangile pour le salut éternel ».

Une autre chretienne, quant à elle, invite à la jugeote. « Par rapport au jugement que la plupart des Kinois portent sur les pasteurs d'églises de réveil, je dois d'emblée relever que tous ne sont pas pareils. Il y en a qui exercent leurs ministères dans la crainte de Dieu. Je parle des pasteurs qui ont réellement reçu l'appel de Dieu. Par contre, il en existe ceux qui ont quelque peu dévoyé l'évangile. Mais quel que soit le cas de figure, il nous appartient à bien discerner afin de séparer le bon grain de l'ivraie, telle que nous le recommande la Bible », a-t-elle déclaré. 

A tous égards, le problème devrait d'avantage se poser en termes de préalables à la fondation d'une église de « réveil » à Kinshasa, quand on sait que la Constitution du 18 février 2006 a semblé tout résoudre - Il sied de rappeler qu’il appartient à l’autorité provinciale de réglementer ce domaine combien crucial, en ce sens qu’il touche la spiritualité et la morale du peuple de Dieu. 

Cependant, des observateurs avertis pensent qu'il ne serait pas mauvais qu'une loi organique puisse quand même réglementer ce secteur de la foi. Ne serait-ce qu'en termes de nombre d'églises à avoir dans une même aire, la distance devant séparer une église de réveil d'une autre, le profil du pasteur, etc. Cela n'énerverait nullement la constitution. Au contraire. Bien faire les choses, c'est aussi y mettre de l'ordre. Le droit de la population à un environnement sans tapage diurne et nocturne en vaut le prix.


ACP / MCP, via mediacongo.net
3986 suivent la conversation
12 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

kimbilikiti | HY4YZL1 - posté le 28.04.2019 à 16:26

Que l etat mette de lordre dans ce secteur..

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso | TYE1YEX - posté le 23.04.2019 à 16:08

Des prophètes et autres prêcheurs nous ont expliqué qu'il y avait un gros serpent-démon,esprit vaincu dans le fleuve qui, inspirait le mal dans le pays,et que les élections de 2016-18, qui devaient avoir lieu ou pas,c'est selon les interlocuteurs marquent l'arrivée d'une nouvelle ère ou de l'élu à condition de respecter le choix de Dieu.Peine perdue,les marchands du temple sont une activité prospère dans un pays conditionné par la misère, la superstition et la sous-instruction!!!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
La voix de sans voix | UEKWKXJ - posté le 23.04.2019 à 14:23

Matthieu 24 5Car plusieurs viendront sous mon nom, disant: C'est moi qui suis le Christ. Et ils séduiront beaucoup de gens. 6Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres: gardez-vous d'être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin.…

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bob | 65TAKTN - posté le 23.04.2019 à 14:21

Si les congolais n'étaient pas paresseux ce pays ne devrait pas souffrir, nous pensons que les politiciens viendront changer la situation de ce pays, tu ne peux pas voir un kinois dire que je n'ai rien à faire à Kinshasa je dois aller faire mes champs de maïs, tomates, pommes de terre et consorts au Congo centrale, bandundu, Équateur, Maindombe rien, voilà pourquoi ils ont trouvé un autre moyen faire les églises pour arnaqué les gens et les sans discernement se lancent n'importe comment, dans notre pays la terre est productive partout mais nous souffrons parce que nous sommes paresseux point barre

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bob | 65TAKTN - posté le 23.04.2019 à 14:08

Cette situation demande une intervention musclés, sinon c'est très grave et ce qui est marrant est que nos compatriotes n'ont le discernement, je me pose la question de savoir si c'est l'envoûtement je ne sais pas du, les églises qui ont des prédications taillé, le grand problème de congolais nous sommes de vrai paresseux, les congolais n'aiment pas travailler, nous comptons sur nos malhonnêtes politiciens au lieu de travailler la terre riche que Dieu nous a donné

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais LAMUKA! | TSWZGT3 - posté le 23.04.2019 à 12:51

CLC pour la Libération | XNQ6D44...sois calme petit. Tu n'a pas encore vu....tu verras d'ici peu. Le pantin est un phénomène réel sur la tricherie électorale, cause de ses multiples déplacements partout dans le monde pour chercher légitimité. Voler n'est pas bien.

Non 3
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OSCAR | GYQVR2L - posté le 23.04.2019 à 12:32

Au nombre de ces églises, il faut ajouter les églises mobiles où les prédicateurs circulent à longueur des journées prêchant dans les taxis bus, récoltant même les offrandes.D'autres encore sont pasteurs en même temps détenteurs d'ONG, qui récoltent des dons pour les démunis. Tout ceci est la conséquence d'une situation socio-économique morose qui ronge notre pays.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
EN DIEU NOTRE ESPOIR | JL4Y99K - posté le 23.04.2019 à 12:19

Il faut mettre de l'ordre dans ce secteur, sinon toute la république sera remplie de ces officines. Surtout nos compatriotes du message du temps de la fin partis du grand Kasaï, ils remplissent nos quartiers avec leurs églises. C'est regrettable, il faudra assainir ce secteur comme l'avait fait Paul KAGAME au Rwanda.

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 23.04.2019 à 10:50

@Congolais debout!: Même LUCIFER n'arrive pas à comprendre d'où te vient cette haine contre FATSHI... Quand on ne voit les choses qu'avec des yeux aussi haineux que les tiens, même la mère Théresa de Calcuta passera pour une devergondée à tes yeux. Tu es tout simplement pitoyable. Pour rappel, c'est au parlement de légiférer et décider de ce qui est légal ou ce qui devient illégal, et non pas au Président.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mosakoli | 8HPLQJY - posté le 23.04.2019 à 10:38

C'est un vrai fléau ces églises-boutiques. L'exemple évoqué du Quartier 6 est vérifiable à Yolo dans la commune de Kalamu ou à Mbudi dans la commune de Ngaliema, brefi, dans tout Kin. Et les prédications ? Pas du tout axées sur les péchés ou la conversion. NON. C'est sur les bénédictions, celles-ci dépendant de ce que vous ne "volez" pas la dîme, et qu'elles sont proportionnelles à la taille de vos offrandes. La naïveté, c'est aussi que les croyants y vont en quête de délivrance, depuis des années, comme si Dieu n'écoutait plus nos prières. Anarchie. Si Fatshi pouvait faire comme Kagame qui en a supprimé plus de 600 au Rwanda.

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
PAPA WA ROMA 666 | UI11G4O - posté le 23.04.2019 à 10:23

ces sont les magasins et boutiques de ces faux pasteurs, à 99% ces églises ou temple ne fond que ceér les divisions au seins des familles de leurs fidèles avec des fausses prophéties je souhaiterai qu'un jour nos legisteurs puissent revoir et elabore une Loi pour remettre de l'ordre parmis ces magasins spirituels qui ruinent à petit feu notre peuple.

Non 2
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais LAMUKA! | TSWZGT3 - posté le 23.04.2019 à 10:15

Tshilombo n'a aucun pouvoir en général, sinon il pourrait intervenir pour mettre de l'ordre dans le secteur. Tshilombo étant membre de la grande loge, Lotura mersiras mercir, ce phénomène ne l'intéresse pas. C'est déplorable.

Non 14
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Circulation bloquée à Kingasani dans la matinée par plusieurs dizaines de « Wewa » (Témoins)

Société ..,

Pour des raisons économiques, je n’habite pas Bumbu (Bourgmestre)

Provinces ..,

Kinshasa/Ngaliema : le problème de manque d’eau potable persiste malgré l’installation...

Société ..,

Kinshasa : Félix Tshisekedi a visité les différents chantiers consacrés aux sauts-de-mouton

Société ..,