mediacongo.net - Actualités - Pont Brazza–Kinshasa : une lente mais réelle asphyxie économique pour le Kongo-Central



Retour Economie

Pont Brazza–Kinshasa : une lente mais réelle asphyxie économique pour le Kongo-Central

Pont Brazza–Kinshasa : une lente mais réelle asphyxie économique pour le Kongo-Central 2019-05-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/05-mai/13-19/pont_maputo_19_0214.jpg -

S’il croyait faire plaisir aux populations du Congo-Brazzaville et de la RD Congo en annonçant le lancement des travaux de construction du pont mixte route-rail entre Brazzaville et Kinshasa, en 2010, le président de la Banque Africaine de Développement s’est trompé.

En RD Congo, particulièrement dans la province du Kongo-Central où la vie économique dépend quasi exclusivement des activités portuaires de Matadi et Boma, les propos d’Akinwumi Adesina ont été perçus comme l’annonce de l’apocalypse. Et des voix se sont aussitôt élevées pour contester ce projet qui date pourtant de l’ère Mobutu. Même au sortir d’âpres joutes électorales qui ont sensiblement érodé la cohésion entre Ne Kongo, les élus et notables de cette province de l’extrême Sud-ouest de la RD Congo ont su y trouver une motivation pour communier à nouveau : contre un projet qu’ils considèrent comme assassin pour leur province.

Pesanteurs

Un pont entre Brazzaville et Kinshasa, les capitales les plus proches au monde, ce n’est pas la première fois qu’on en parle. Mais de sérieuses pesanteurs ont retardé le projet, pour des raisons à la fois économiques et politiques. On rapporte ainsi que même du haut de sa toute puissante tour d’ivoire de Gbadolite, au soir de son règne, le maréchal Mobutu s’était laissé convaincre qu’il valait mieux ne pas y aller, au risque de perdre à jamais l’électorat de l’alors province du Bas-Zaïre.

Arrivé au pouvoir en 1997, Laurent-Désiré Kabila caressa lui-aussi le projet d’érection d’un pont entre Kinshasa et Brazzaville, jeté à partir des chutes de Kinshasa où la largeur du fleuve est particulièrement réduite. Un début des travaux fut même amorcé, dont les vestiges sont encore visibles au quartier Kinsuka-pêcheurs. Mais le projet du révolutionnaire des maquis d’Hewa Bora, mû par des motivations panafricanistes, n’était pas suffisamment mercantile pour attirer l’attention des faiseurs des injustices et d’iniquités sociales qui mènent la planète par le bout du nez. Denis Sassou-Nguesso s’y opposa fermement, selon certaines sources, arguant du fait que l’ouvrage donnerait l’occasion aux populations de la capitale d’en face dont la démographie grimpait dangereusement, de noyer littéralement Brazzaville.

Avantages extravertis ?

Depuis les années 97, beaucoup d’eau du fleuve Congo a coulé, lorsqu’ils existent, et l’homme fort d’Oyo a radicalement changé d’avis. De puissants groupes d’intérêts occidentaux sont passés par là, dans l’entre-temps, et convaincu l’homme fort de Brazzaville de l’intérêt de l’ouvrage qui relierait Maluku à 80 km de Kinshasa à un port de la capitale du Congo-B. pour un pays qui dépend dramatiquement des revenus pétroliers. « Je salue l’effort et le leadership du président Denis Sassou-Nguesso et de Félix Tshisekedi. Leur volonté politique est très forte pour la réalisation de ce projet », assurait Akwinimi Adesina au cours d’un point de presse à Oyo, après des entretiens avec le chef de l’Etat Brazza-Congolais. Des propos sans doute véridiques, en ce qui concerne Sassou, mais un peu plus discutables s’agissant de Félix Tshisekedi dont la présence à la tête de son pays date de seulement quelques mois. « On ne voit pas à quel moment Fatshi a pu s’imprégner suffisamment des contours de ce projet pour en décider aussi vite », répond au Maximum une source au ministère rd congolais des Affaires étrangères jointe au téléphone.

Brazza mieux préparé

Sur ce pont qui s’inscrit dans le cadre d’un projet plus vaste consistant à relier l’Afrique du Nord à l’Afrique Australe, Brazzaville semble mieux préparé à en tirer profit en raison d’importants travaux infrastructurels réalisés il y a quelques années. Si à Kinshasa, le projet d’instauration d’une Zone Economique Spéciale semble marquer le pas et tarde à surgir de terres bateke de Maluku, ce n’est pas le cas à Brazzaville : « Sassou a construit ses infrastructures en fonction des besoins de Kinshasa », explique cet expert Ouest africain de la Banque mondiale. Quelque 76 millions d’Euros ont suffi pour rénover le port autonome de Brazzaville ainsi qu’un chapelet de ports secondaires. Les Chinois de Sinohydro devaient ainsi livrer, dès 2016, un linéaire de quais pimpants neufs de plus de 1 km de long, juste en face Kinshasa. Ce n’est pas tout. De l’autre côté du fleuve Congo, le pont route-rail de quelque 4 km (5 km, selon des sources) s’ouvrira sur un terminal à containers à Maluku, lui-même relié au port de Pointe-Noire aussi bien par une voie ferroviaire totalement réhabilitée que par une voie routière à 8 bandes.

60 % du trafic import-export

De quoi faire dépendre largement le trafic import-export rd congolais, dont 60 % transite déjà par Pointe-Noire, du Congo voisin où le Français Bolloré a investi près de 570 millions d’Euros pour l’érection d’un immense terminal à containeurs. Ce n’est pas pour des broutilles : de sérieuses études, dont celles du PNUD, indiquent que d’ici 2025, dans 6 ans donc, Kinshasa représentera un marché de plus de 15 millions de consommateurs de biens d’importation. Bolloré compte donc parmi ceux qui profiteront plus que largement de la construction d’un pont entre Brazzaville et Kinshasa, dont les performances en termes de rapidité et d’économie de temps, accapareront les importations à destination de la plupart des provinces de la RD Congo, à l’exception notable du Kongo-Central, avancent certains experts. Et, cela va de soi, les vieux ports de Matadi et de Boma seront quasiment rayés de la carte, faute d’activités.

Le pont Brazzaville-Kinshasa, financé par la BAD et la BM, sera donc manifestement utile pour 25 des 26 provinces rd congolaises, et même pour la République Centrafricaine voisine et le Tchad, assure-t-on. Il devrait ainsi booster les activités économiques de l’ex-Bandundu, des provinces Kasaiennes auxquelles il sera relié à travers le chemin de fer Ilebo-Kinshasa, de l’ex-Equateur et de la Tshopo. Mais il semble condamner le Kongo-Central à une lente mais réelle asphyxie économique.


Le Maximum / MCP via mediacongo.net
3053 suivent la conversation
29 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Makye | GYJDU18 - posté le 25.05.2019 à 02:37

Si vous avez suivi le discours de De Villepin lors de son dernier séjour en RDC, il a dit qu'il offrira des services de lobbying à Félix Tshisekedi en commençant par lui proposer la coopération triangulaire entre la RDC et la Chine. Cela veut dire qu'avant que les Chinois puissent aller investir en RDC ils devront désormais passer par lui, qui sera payé pour ses services, avant d'atteindre les autorités de la RDC. Chers compatriotes, NOUS DEVONS NOUS OPPOSER AVEC FORCE À LA CONSTRUCTION DE CE PONT ENTRE KINSHASA ET BRAZZAVILLE. Moi qui vous écris je ne suis pas du Kongo central. Je suis de l'Est mais suis NATIONALISTE. Je n'accepterai JAMAIS que nos patrimoines nationaux soient...

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 25.05.2019 à 00:29

Quelqu'un a dit que le français De Ville Pin faisait partie du cabinet du Président Tshisekedi Tshilombo. Si cela est vrai, ce que contrairement au nationaliste Kabila, Tshilombo a déjà vendu la République parce que tout ce qu'il envisagera sera décidé en France.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
askots | AJTBIE6 - posté le 25.05.2019 à 00:25

Aucun congolais digne de ce nom n'acceptera ce pont de la honte, ridicule pont qui va instaurer la dépendance totale de la RDC vis à vis du Congo Brazza qui pourra fermer ses frontières quand il voudra alors que pendant ce temps là, nous aurons déjà abandonné nos actuelles infrastructures au Congo Central.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Boyasa | 97HJYCG - posté le 25.05.2019 à 00:06

Profitons en! Ce eux meme qui nous ont offerte cette Belle occasion.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Boyasa | 97HJYCG - posté le 25.05.2019 à 00:03

Le courant d'Inga ET Zongo seront transferer le Cabinda ET Luanda.plus question d'alimentee Kiabshasa moins encore Brazzaville.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Boyasa | 97HJYCG - posté le 24.05.2019 à 23:59

Profitons en, dis je.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Boyasa | 97HJYCG - posté le 24.05.2019 à 23:57

Profitens en! Ce eux meme qui nous ont offerte cette Belle occasion.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Les Sans Foufous | 5G4VXIJ - posté le 24.05.2019 à 23:06

Chers nekongo, c'est pour nous l'occasion de proclamer l'indépendance de Kongo Dieto, point barre...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Boyasa | 97HJYCG - posté le 24.05.2019 à 20:09

Ce que les congolais oublient, qu'aujourd'hui le Kongo central ET Lualaba Sont les deux poumons de l'economie de la RDC. Ainsi donc, chercher a tout prix satisfaire les imperialites au detruiment du Kongo central se couper la branche d'arbre qu'on est assis.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 24.05.2019 à 19:52

Et maintenant le fait de la presence de De Villepin dans le cabinet du president: que c'est pour effectivement pousser pour de tels projets qui ne visent pas des objectifs integrateurs dans notre sous-region, mais fait du Congo notre pays: juste un comptoir! Ou les etrangers viennent prendre, et aller revendre nos ressources plus cher! Pendant que le Congo demeurera sous-equipe a l'interieur des terres! Encore une fois: "NON A CE PONT"!

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 24.05.2019 à 19:45

D'abord revitalisons notre economie et investissons dans nos infrastructures de commerce et d'industries. Comme le dit, Anselme, ce n'est pas nous congolais de la RDC qui sommes demandeurs de ce pont. C'est pas Brazzaville non plus mais les multinationales francaises et europeennes. Et ca ne va pas aider notre economie, sinon le ruiner. Aussi le president de la republique se rendra compte deja que ce projet est inopportun pour le moment et il devra le surseoir!

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 24.05.2019 à 19:40

Notre troncon de l'embouchure du Congo doit etre d'un atout de souverainete et de geostrategie. Notre fleuve sera protege, et il n'y aura pas des eaux de l'Ubangi qui vont etre reorientes vers le lac Tchad. Cela ne va pas, se faire. Le Congo doit revoir ce que proposent les chinois, a propos des routes de la soie, dans la modernisation des routes interprovinciales et celle des chemins ferroviaires. C'etait la l'idee de Leopold II, de desenclaver le Congo par des chemins de fer, qui aillent du Nord, au Sud, de la RDC, et de l'Est, a l'Ouest de la RDC. Nous devons d'abord commencer par revitaliser notre marche interieur de pres de 80 millions d'hab. Avant de se connecter aux marches...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anselme | IOS8CVI - posté le 24.05.2019 à 19:39

BOYASA,ce que tu es entrain de dire ne qu'un chantage.Ne MUNDA NSEMI n'est grand que pour vous les marchand d'illusion!En réalité,c'est une coquille vide!Parlez plutot de l'inoportunité de ce pond dans l'économie congolaise et les brazzavilois n'ont pas une odeur de santété chez nous!Ils nous tuent,ils nous chassent chez eux!Est ce nous sommes les demandeurs de ce pond?Je dis non!Et d'ailleurs nous n'avons pas besoins de ça actuellement!Mais introduire votre Ne MUANDA NSEMI dans ce debat,c'est manquez à dire ou alors du n'importe quoi!Si c'est un modèle pour toi,alors je vois qui tu es.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anselme | IOS8CVI - posté le 24.05.2019 à 19:37

BOYASA,ce que tu es entrain de dire ne qu'un chantage.Ne MUNDA NSEMI n'est grand que pour vous les marchand d'illusion!En réalité,c'est une coquille vide!Parlez plutot de l'inoportunité de ce port dans l'économie congolaise et les brazzavilois n'ont pas une odeur de santété chez nous!Ils nous tuent,ils nous chassent chez eux!Est ce nous sommes les demandeurs de ce pond?Je dis non!Et d'ailleurs nous n'avons pas besoins de ça actuellement!Mais introduire votre Ne MUANDA NSEMI dans ce debat,c'est manquez à dire ou alors du n'importe quoi!Si c'est un modèle pour toi,alors je vois qui tu es.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge Mputu | 8ZUB9AY - posté le 24.05.2019 à 19:32

La querelle tout autour de ce pont ne sera vraiment pas pret de se terminer. Et surtout que le peuple au Congo, pour sa plupart, n'en veut vraiment pas du tout. Je sais desormais aussi que le president Tshisekedi n'ira pas plus loin, pour le materialiser ce projet. Malgre la presence de De Villepin dans son cabinet. Ce pont route-rail n'aura pas lieu, jusqu'a ce que le port de Banana en eau profonde se materialise; puis, il faut rehabiliter les ports de Boma et Matadi... Notamment le chemin de fer Kinshasa-Matadi et y compris la N1 qui doit etre agrandie.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Boyasa | 97HJYCG - posté le 24.05.2019 à 18:12

Mercis Pour ka liberation de Ne Muanda Nsemi! Nous arrendens impatiemment la materialisation de votre fameux projet "pont". SI auparavant Muanda Nsemi fut soutenu par un poigne des Nekongo, cette fois ci il(Muanda Nsemi) par la majoritee des Nekongos Pour atteindre son objectif. "Papa a dit, le Peuple d'abord". Apres votre pont, Ne Muanda Nsemi a dit le bakongo d'abord au Kongo central.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI | WE8J2GQ - posté le 24.05.2019 à 17:13

AVEC la pensée d'avoir que l'argent et sans bien analyser les conséquences néfastes dues au transfèrement des eaux de fleuve Ubangi vers le LAC TSHAD et le lancement des travaux du pont Kinshasa-Brazzaville, sur le fleuve Congo, pour août 2020 sans avant tout la construction du port dans les eaux profonds de Banana à l'embouchure de Fleuve Congo au Kongo Central vont appauvrir nos ports de Boma, Matadi et mettre en péril tous les emplois et les recettes fiscales de la RDC. Les congolais fameux experts et politiques vendus à la cause de rendre la RDC ventre mou cherchent à tout prix plonger le pays dans le CHAOS. LA BAD aussi semble être dna leur trâces pour faire descendre LA...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye | GYJDU18 - posté le 24.05.2019 à 17:08

(Suite)Aujourd'hui encore, parce que De Vilipen qui est devenu son lobby et avec la dernière venue du ministre français des affaires étrangères sans oublier l'influence du vice-Président Kenyan, il accepte la construction de ce pont entre Kin et Brazza au mépris total du peuple congolais en général et en particulier celui du Kongo central. Les intellectuels congolais nous devons nous lever pour lui contrer tous ces projets. Félix est en train de conduire notre pays tout droit au mur. Si nous ne faisons rien, tout le pays sera vendu.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye | GYJDU18 - posté le 24.05.2019 à 17:03

(Suite) Il s'est parmi d'aller au Rwanda et de s'incliner devant le mémorial des morts rwandais au mépris de tous les Congolais qui ont été tués par le régime rwandais de Kagame. Il a autorisé 3 vols réguliers de Rwandair sur Kinshasa au mépris de notre compagnie nationale Congo Airways qui risque désormais de tomber faillite. Il est en train d'autoriser le transfert des eaux de la rivière Ubangi vers le Tchad tout en sachant que cela impactera sur le debit du fleuve avec les conséquences sur la production d'électricité du barrage d'Inga et de Zongo. Aujourd'hui encore, parce que De Vilipen qui est devenu son lobby et avec la dernière venue du ministre français des...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye | GYJDU18 - posté le 24.05.2019 à 17:01

Chers compatriotes, Félix Tshisekedi est intellectuellement faible pour comprendre les enjeux nationaux et la sauvegarde de nos patrimoines nationaux. Mobutu avait compris et même Joseph Kabila que ces mêmes gens de l'Udps taxaient de Rwandais avait compris. Chers compatriotes, voyez-vous vous mêmes depuis que Félix Tshisekedi est au pouvoir il ose faire des choses que ses prédécesseurs ne pouvaient JAMAIS oser faire. Il s'est parmi d'aller au Rwanda et de s'incliner devant le mémorial des morts rwandais au mépris de tous les Congolais qui ont été tués par le régime rwandais de Kagame. Il a autorisé 3 vols réguliers de Rwandair sur Kinshasa au mépris de notre compagnie...

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 24.05.2019 à 17:01

La chose merveilleuse pour le pays kongo et ses communautés, tous sont un peuple homogène. Au fait ils sont plutôt des 'ma kanda'(groupement de ligné clanique du type matriarcat). Six cents makanda qui sont propriétaires en commun de leurs terres. Ainsi le mukongo du kongo central est, à travers son kanda propriétaire d'un quelconque tronçon de terre par où passe le chemin de fer, lauto-route, pointe noire-Brazzaville. Alors, aucun trafic ne passera. Des véritables makesa fermeront cela. Qui vivra verra!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 24.05.2019 à 16:38

...à propos, je disais, où sont les barrages électriques qui alimentent même Kinshasa pour ne citer que cette ville? Au kongo central? Alors, qu'on s'amuse à venir du kasai et oyo et ignorer les murmures bakongo. Peut-être que la bagaille de l'est du Congo ressemblera juste à une récréation. Si le kongo central va en guerre, ce le Brésil noir, la Colombie noire, le cuba noir, l'Haïti, les usa du caroline du nord etc, etc, qui iront se battre pour faire leur voyage du retour à leur mère patrie le kongo. Entao, se cuidem, amis!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 24.05.2019 à 16:29

On ne cessera jamais de se rappeler comment le Congo belge fut créé. Le kongo dia ntontila fut assiégé et affaibli des siècles depuis l'arrivée de Diego Cao en 1482. Puis, les portugais et alliés dont les anglais, les français et le roi de belge Leopold comploterent le partage de son territoire et cela fut la conférence de Berlin de 1885. Et ce quoi ce territoire du royaume kongo qu'ils se partagèrent? Ça va de Luanda jusqu'au Gabon et comprend les territoires du Congo Brazzaville de l'océan jusqu'au delà en amont de Brazzaville. En d'autres termes on se met la corde au cou lorsque l'on pense qu'on peut juste ignorer ce qui murmure le pays kongo. Et à propos, où sont les...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais | KKJG74Z - posté le 24.05.2019 à 15:58

Uhm Congolais! Vous avez même peur du pont. La construction du pont ne peut pas empêcher au port de Matadi de bien fonctionner. Pourquoi ne pas réfléchir et mettre en place des bonnes procédures qui peuvent pousser les congolais du brazza a Importer a partir de Matadi? Aussi, notre industrie de Kin va élargir son marché...penser congo centralbseumement c'est pas bien.

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TROP C'EST TROP | 7PNROT2 - posté le 24.05.2019 à 14:52

Si ce projet venait à être matérialisé, le Kongo Central n’hésitera pas un seul instant à réclamer son indépendance pacifiquement ou avec les armes point barre. N'en déplaise à ce qui sont contre cette idée.

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
willcow | KCTZP8R - posté le 24.05.2019 à 14:02

Bien dit Monsieur ou Madame ZATO.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
willcow | KCTZP8R - posté le 24.05.2019 à 13:59

Mon prédécesseur Hama | GNWEEAX, les analystes ont dit que c'est un projet qui va mettre la RDC en difficulté économiquement. Donc, la meilleure gouvernance du pays dont vous parlez (en respectant ton droit d'expression) peut allez dans le sens de privilégier la réhabilitation de certaines routes et rails pour élever notre économie/RDC en interne. CHERCHER A RELIER LA RDC VERS L’EXTERIEUR PAR DES PONTS TEL QUE PENSENT NOS AUTORITES, CE N’EST PAS LE MOMENT

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zato | O1KJ4TG - posté le 24.05.2019 à 13:32

Hama ne réfléchissez pas terre à terre. Vous savez que il y a un port en eau profonde qui doit être jeté a Banana. Vous ne voyez que le pont de Pointe noire qui sur océan va bénéficier toutes les marchandises et leur route encaissera les frais liés au payage? Ça ce enrichir Brazzaville. Vous savez les raisons que Mobutu avait construit le pont maréchal ? Ex. Oebk

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Hama | GNWEEAX - posté le 24.05.2019 à 12:36

Le congolais tremble de plus en plus devant tous petits pays qui nous entourent! Nous on veut ce pont. Dommage à vous nos frères du Kongo Central. Exigez plutôt la meilleure gouvernance du pays et arrêtez cette mesquinerie de vous opposer à la construction d'un pont aussi salutaire! Les pays de l'afrique occidental sont reliés et ça marche; l'Union Européenne est reliée et ça marche!

Non 10
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement