Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Santé

L’élimination de la malaria est-elle possible ?

2013-11-22
22.11.2013 , Kinshasa
Santé
2013-11-22

Des recherches de plus en plus concluantes attestent qu’il est possible d’avoir un vaccin contre la malaria ou paludisme, cette maladie qui constitue une cause de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans surtout dans les pays d’Afrique subsaharienne.

L’OMS a déjà recensé 27 vaccins antipaludiques candidats actuellement au stade des essais cliniques, dans les premières phases pour la plupart ; le RTS, S/AS01 est pour l’instant le seul à être parvenu à un stade avancé de sa mise au point. Si ces résultats s’avèrent positifs, un grand pas serait réalisé dans la lutte contre le paludisme et l’on pourra arriver à éliminer cette maladie.

Selon la Feuille de route 2013 pour la technologie du vaccin antipaludique publiée par l’OMS, le monde devrait tendre à homologuer d’ici 2030 des vaccins capables de réduire de 75% le nombre de cas de paludisme et d’éliminer cette maladie. Cette nouvelle cible vient s’ajouter à celle de la feuille de route initiale établie en 2006 : disposer d’ici 2015 d’un vaccin homologué contre le paludisme à Plasmodium falciparum, la forme la plus mortelle de cette maladie pour les enfants de moins de cinq ans d’Afrique subsaharienne.

Les résultats définitifs des essais en phase III du vaccin candidat le plus avancé, le RTS, S/AS01, seront disponibles d’ici 2015. En fonction de ces résultats définitifs et des conclusions de l’examen réglementaire de l’Agence européenne des médicalement, de la requalification de ce premier vaccin.

Ces vaccins pourraient avoir une efficacité d’au moins 75% contre le paludisme clinique. Le Dr Robert D. Newman, Directeur du Programme Mondiale de Lutte Anti paludisme de l’OMS fait savoir que des vaccins sûrs, efficaces et abordables pourraient jouer un rôle capital pour venir à bout du paludisme. Toutefois, il reconnait que malgré tous les progrès accomplis récemment dans les pays et les innovations importantes en matière de diagnostic, de médicaments et de lutte anti vectorielle, la charge du paludisme reste bien trop élevée.

Cette maladie, indique le communiqué de l’OMS est responsable de 660000 décès d’enfants chaque année dans le monde, pour 2019 millions de cas. Et, la RDC est l’un des pays les plus touchés par cette maladie. Les statistiques actuelles font état de plus de 180.000 décès par un dû au paludisme. En 2001, des enquêtes menées à Kinshasa par le PNLP (Programme National de Lutte contre le Paludisme) dans sept zones de santé ont montré que le paludisme est responsable de 59% des motifs de consultations externes chez les enfants de moins de 5 ans ; de 48% des hospitalisations chez les enfants de moins de 5 ans ; de 37% des décès survenus chez les moins de 5 ans en hospitalisation.

Toutefois, en attendant la mise du vaccin il est indiqué d’observer certaines stratégies qui permettent de lutter contre cette maladie. Les principales stratégies adoptées par le programme national de lutte contre le Paludisme demeure l’utilisation de la moustiquaire durée dans tous les ménages de la RDC, les mesures micellaire ainsi que le traitement préventif intermittent chez les femmes enceinte. De façon secondaire, le PNLP recourt aussi à la mobilisation sociale comme stratégie de prévention.


C’est vous qui le dites : 0 commentaire
8386 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Près de 800 infrastructures de santé équipées pour sauver 437.900 vies d'ici fin 2015
left
Article précédent Aspirine : il vaut mieux la prendre au coucher qu’au saut du lit

Les plus commentés

Politique Publication du calendrier électoral : "Ces élections auront lieu dans les temps voulus par les législateurs" (Lambert Mende)

26.11.2022, 14 commentaires

Provinces Nord-Kivu : zone tampon ou balkanisation de fait du pays

25.11.2022, 11 commentaires

Politique Menaces de balkanisation de la RDC : Bernadette Tokwaulu tire la sonnette d'alarme et interpelle Félix Tshisekedi

25.11.2022, 9 commentaires

Afrique Résolutions du mini-sommet de Luanda : « Avec la partie rwandaise, le respect de la parole donnée n’a jamais été au rendez-vous » (Christophe Lutundula)

25.11.2022, 9 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance