mediacongo.net - Actualités - Antonov 72 affrété par la présidence: les débris de l’avion accidenté formellement identifiés



Retour Société

Antonov 72 affrété par la présidence: les débris de l’avion accidenté formellement identifiés

Antonov 72 affrété par la présidence: les débris de l’avion accidenté formellement identifiés 2019-10-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/10-oct/14-20/Antonov_72903_retrouve_au_Sankuru.jpg -

Les experts ont confirmé mardi 15 octobre que les débris trouvés près de Kole, dans la province de Sankuru, étaient ceux de l'AN 72 opéré par la force aérienne pour la logistique présidentielle. L’aéronef avait disparu jeudi dernier, quelques minutes après son décollage de Goma. Parmi les indications qui confirment l'identification du crash figurent le numéro d'immatriculation EK-72903.

Un responsable du Catholic relief service (CRS) dans le diocèse de Kole, Crispin Mukadi, a affirmé à l’AFP s’être rendu dimanche à Okoto, un village situé à 7 km du lieu où l’épave a été retrouvé. Kole, chef-lieu du territoire du même nom est situé à 75 km d’Okoto.

« Je m’y suis rendu accompagné de quelques villageois. J’ai découvert beaucoup de débris d’un avion. J’ai vu un morceau d’avion de couleur bleu blanc portant le numéro 72903 », a-t-il déclaré à l’AFP.

Selon cette source, « il se dégage une odeur suffocante » sur le lieu où l’avion s’est écrasé, une zone forestière non couvert par le réseau de télécommunication.

Quatre corps sans vie ont été tirés de décombres et leur processus d'identification est en cours, d’après le service de communication de la présidence de la République. Toujours selon elle, la présidence a mobilisé des moyens humains et matériels nécessaires pour faire la lumière sur ce drame.

Investigations préliminaires en cours

Lundi, deux hélicoptères d’une mission de reconnaissance de la Monusco - accompagné du  gouverneur du Sankuru, Joseph Stéphane Mukumadi - ont quitté Kananga pour le site où les débris de l’avion ont été découverts.

Une équipe d’enquêteurs expérimentés, renforcée par des experts de la Monusco, sont désormais sur le lieu du crash pour des investigations préliminaires approfondies.

L’Antonov 72 assurant la logistique présidentielle avait disparu jeudi 10 octobre entre Goma et Kinshasa, avec à son bord huit personnes d’après un communiqué de l’Autorité de l’aviation civile. Toutefois, des sources parallèles proches de la présidence de la République renseignent que l’aéronef avait à son bord près de 27 personnes, dont une dizaine des gardes du président de la République, 9 collaborateurs civils et un vehicules blindés de la présidence.

Les mauvaises conditions météorologiques à l’origine du crash

L’appareil était parti de Goma à 13h32, temps universel. Il avait perdu contact avec le centre de contrôle dans les airs aux environs de 15h, alors qu’il devait atterrir à Kinshasa à 16h43, temps universel. 

L’avion - apparemment tombé pour des raisons que seules les boites noires pourront expliquées - s’est totalement désintégré en s’écrasant au sol. Ce qui n’a laissé aucune chance de survie à la majorité des personnes à son bord comme l’expliquaient les premiers témoins arrivés sir le lieu.

Une cellule de crise - constituée des délégués de la Présidence, du service du Conseiller Spécial du Chef de l'Etat en matière de sécurité, de l'Agence Nationale des Renseignements (ANR), des Forces Aériennes (FARDC), de la Direction générale des migrations (DGM), des Renseignements Militaires, de la Régie des Voies Aériennes et de l'Autorité de l'aviation civile - a été mise en place afin de suivre l’évolution de cette affaire et établir les responsabilités.

Selon cette structure, « les mauvaises conditions météorologiques » seraient à l’origine de l’accident.


Radio Okapi / Libre Afrique / Afriwave / MCP, via mediacongo.net
3125 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Eyovidie | S4RLC4P - posté le 15.10.2019 à 16:12

Personne ne parle du fameux véhicule blindé,il est tombé dans l'eau?On retrouve les corps humains et non un véhicule blindé quel que soit son état ! Quelle diversion Seigneur.....vous nous prenez pour des imbéciles?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kingakati | U2LCKSK - posté le 15.10.2019 à 16:08

Où est parti l'épave de l’Antonov-72 trouvé dans le Maniema ? On nous parlait de huit personnes qui étaient à bord d’après un communiqué de l’Autorité de l’aviation civile. Toutefois, des sources parallèles proches de la présidence de la République renseignent que l’aéronef avait à son bord près de 27 personnes (tâtonnement), dont une dizaine des gardes du président de la République, 9 collaborateurs civils et un véhicule blindé de la présidence (où est l'épave du véhicule ?). C'est du bluff...c'est un fake news. Il n'y avait pas accident... On veut embrouiller pour que les gens ne parlent plus de 15 millions qui se sont évaporés dans la nature...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 15.10.2019 à 15:51

Cette histoire ne sent pas bon, c'est flou

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gy foli | Z3DKEYA - posté le 15.10.2019 à 15:46

OUI, Kingakati a raison !!! Ou est parti le véhicule blindé du président ??? ça cequelle histoire bizard. on devrait les debris du vehicule, donc c'ets un mesonge s'il n ya pas. Les fouteuse et corrompu .......

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kingakati | U2LCKSK - posté le 15.10.2019 à 15:36

Et l'épave de l'Antonov-72 retrouvé au Maniema est parti où ? J'aimerai qu'on nous présente l'épave du véhicule blindé du Chef de l'Etat... RDC, eloko ya makasi...

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Les restes humains des victimes du crash de l’Antonov 72 peuvent enfin être remis aux familles...

Société ..,

Crash d’un petit-porteur au Sud-Kivu : le Ministre provincial des transports déplore le manque...

Provinces ..,

Pakistan : un Airbus A320 s'écrase sur un quartier résidentiel de Karachi, avec une centaine de...

Monde .., Karachi, Pakistan

Somalie : crash d'un avion kényan transportant du matériel médical

Afrique ..,