mediacongo.net - Actualités - Musée de Tembe Na Tembe : siège du satanisme coutumier ?



Retour Culture

Musée de Tembe Na Tembe : siège du satanisme coutumier ?

Musée de Tembe Na Tembe : siège du satanisme coutumier ? 2019-11-06
Religion
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/11-nov/04-10/masque-tribu-congolais.jpg -

La cinquantaine d’agents de l’Institut de musée national congolais (IMNC) a fini, fin octobre, une formation sur le renforcement des capacités sur les techniques de conservation en matière de muséologie, dans leurs nouvelles installations de la Place Tembe na Tembe, devant le boulevard Triomphal.

Pour le numéro un de l’IMNC, Henry Bandjoko, son institut devra relever les défis liés à la conservation et à la collection des objets et des œuvres d’arts en faveur de la population qui doit, elle, s’approprier sa culture en vue de pérenniser son histoire. Mais selon des observateurs, il sera difficile de convaincre les Kinois de porter un intérêt pour les statuettes, des amulettes et autres objets ancestraux : les églises de réveil ont opéré un véritable lavage des cerveaux et ont fini par convaincre la majorité des Kinois que la coutume, les traditions et leurs corollaires physiques (statuettes, masques, etc.,) ont un lien direct et de cause à effet avec le diable et ses démons…. des esprits de mort, de blocage ancestral, des oncles et tantes, succubes et incubes, maris et femmes de nuit.

Des photos des parents et autres ascendants défunts ont été brûleés ou déchirées en plein culte, rapporte-on, comme pour se débarrasser des « liens démoniaques » incarnés dans des images. En outre, pour symboliser une union, il n’est plus question de mettre deux statuettes, représentant un homme et une femme, au-dessus de la vitrine qui domine le salon.

Il est téméraire de compter sur les Kinois christianisés pour visiter un musée

C’est désormais, la photo du pasteur et de sa conjointe. Par ailleurs, sous d’autres cieux, les musées rapportent au Trésor public des centaines de millions de dollars par an. Par exemple, le musée du Vatican génère en moyenne 235 millions d’euros par an. Chez nous, l’Institut de musée national congolais (IMNC), jadis répertorié comme entreprise publique, a été transformé en établissement public à la faveur de la réforme de 2009. Mais l’IMNC n’a jamais contribué au budget de l’État.

Il est téméraire de compter sur les Kinois christianisés à la Hezbollah pour visiter un musée si étincellent soit-il. Toutefois, l’État a, en effet, prévu de construire 14 musées de proximité dans les provinces et un musée panafricain à Kinshasa. Le musée de Kinshasa, situé sur les hauteurs de Mont Ngaliema et voisin de l’état-major général des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et du ministère de la Défense nationale, ne dépasse pas mille visites l’an.

Y a pas photo avec le Louvre, en France, avec en moyenne 9 millions de visites l’an, ou encore le petit musée du quai Branly, avec une moyenne de 1 million de visiteurs l’an.Tout proche de la RDC, il y a le musée de Kigali qui attire grand-monde, surtout durant le mois d’avril, période où le massacre à grande échelle des Tutsi et des familles Hutus a été perpétré en 1994.

« Depuis toujours, les Congolais n’ont pas vraiment la culture de musée… Le rejet de la tradition ancestrale, de la coutume, par-delà des statues, bracelets et œuvres d’art de l’ancien temps, qualifiés de Bokoko, pratiques fétichistes, prêché dans les églises de réveil, les a davantage éloignés du musée », fait comprendre Adam Djedidja, professeur d’histoire. L’institut de musée national du Congo est en effet dépositaire du patrimoine culturel, matériel et immatériel de la RDC.

Il gère des centaines d’objets, la plupart des statuettes, des amulettes et autres instruments musicaux de la diversité ethnolinguistique congolaise. Outre le musée du Mont-Ngaliema à Kinshasa, l’IMNC gère également le musée national d’art contemporain et de multimédia de l’Échangeur de Limete, des musées nationaux de Lubumbashi, Kananga, Butembo, Mbandaka, Boma, Kikwit… Le souci de l’État de conserver le patrimoine culturel national ne doit pas occulter le fait que le futur bâtiment de la place Tembe na Tembe doit être amorti et apporter son obole au budget de l’État.

La principale source des revenus du Vatican est son musée. L’IMNC n’est actuellement d’aucun apport financier. À moins que l’État se décide d’un partenariat public-privé ou d’une autre formule de management pour sa rentabilité, sinon l’immeuble, don de la coopération sud-coréenne ne serait qu’un éléphant blanc. Pourtant, l’ex-siège de l’IMNC est tout un symbole. Le musée se situait à l’endroit où le grand chef coutumier Teke-Humbu du nom de Ngaliema avait érigé sa résidence.

C’est en ce lieu qu’il a reçu le roi Makoko de l’autre bras du Pool Malebo, futur Brazzaville. C’est aussi à ce même endroit qu’on trouvait, à l’époque le bateau d’Henry Morton Stanley et qui est devenu actuellement Mont Ngaliema. Cet endroit a également servi de résidence au premier gouvernement belge et ensuite aux deux premiers présidents, Joseph Kasa-Vubu (de 1960 à 1965) et Joseph Désiré Mobutu (de 1965, à sa prise du pouvoir, jusqu’à la mort de sa première épouse en 1977).


Le Maximum / MCP via mediacongo.net
3608 suivent la conversation
13 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Un Grenier Pour Tous | EHQ24L9 - posté le 18.11.2019 à 13:34

Je trouve d'un grand intérêt la plupart des articles écrits sur ce musée. Situé en plein centre de ville de Kinshasa, desservi par un grand boulevard et situé à proximité de tant d'autres installations, ce musée sera un véritable patrimoine que tous les congolais vivant en RDC et à l'étranger devront s'approprier. Il participera au développement du tourisme avec la visite des étrangers y compris des africains ( du nord, de l'ouest et du centre du continent) qui atteindront facilement Kinshasa en traversant par le futur pont route rail Kin-Brazza. Avec une bonne campagne de communication, des partenariats avec les écoles, les universités ainsi qu' avec les entreprises...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
le peuple gagne toujours | RCJWHGE - posté le 07.11.2019 à 15:05

comme a dit @Habib, l'analyse faite ici n'est pas totalement vraie, ce musée souffre de visibilité, de marketing. Ceux qui le gèerent en commencant par le ministère de tutelle n'invitent même pas leurs parents à le visiter. En créant des partenariats avec des écoles, des organisations; en passant par la télé, en créant des sites d'information ou des réseau sociaux; il y aura forcement du monde. Qu'ils créent des conditions pour attirer le public, qu'ils organisent le lieu, des conférences, etc. Et on reparlera de l'affluence.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 06.11.2019 à 19:57

Et pour terminer, c'est dommage qu'on a oublié de faire le travail archéologique nécessaire pour déceler le corps du grand chef Teke-Humbu dont on dit avoir été enterré à cet endroit. Son tombeau transposé dans ce musée où dans l'enceinte et voilà un ajoute attractif aux visitors qui conteront des milliers d'enfants congolais en diaspora au lieu de les voir atterir rarement à Kinshasa par manque de quoi raconter à leur retours dans leurs mputu villes.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 06.11.2019 à 19:49

Et lorsque l'on sait que c'est au musée de Turvuren où les multinationales et autres margoulins ont recours pour savoir quoi se trouve sur et sous le sol congolais et à quel endroit géographique, alors ceux qui ne comprennent les musées et sesi masques de façon limitée, vont se dedire

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 06.11.2019 à 19:37

Quelqu'un a été à Tervuren, dans le brabant flamand visiter le musée royal de l'Afrique central. Je me demande combien de congolais/ses y sont passés. Ce musée là qui en fait fait entrer des millions d'euros annuellement à la Belgique est en fait un patrimoine à 100%congolais. Le peu de congolais/ses qui visitent en sortent révoltés du pillage culturel que ça représente. À la longue, ce musée, son contenu et le domaine sur lequel il est contruit devrait revenir au Congo, faisant partie du contentieux belgo-congolais. Lorsque ce musée de Kinshasa réussit le coup de ramener tout le patrimoine de Turvuren en son sein, alors l'état aura son argent en millions.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Chef Suprême | 5AS5I9W - posté le 06.11.2019 à 16:43

Beaucoup des personnes ne connaissent pas l’existence de ces musées, il faut faire la publicité, faire de brochures à distribuer dans des écoles, hôtels, dans des lieux, c’est une question de stratégies. Moi Dg , je ferai exploser les visites dans ces endroits.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Meso Mbuaki | 9KYSFK8 - posté le 06.11.2019 à 16:32

Il faut voir ce musé comme un outil didactique et non une source de recettes pour l'état même si l'un n'exclut pas l'autre .je ne suis d'ailleurs pas convaincu que les gardiens ce musé saisissent bien son importance , sinon dans pas longtemps ils participeront à des trafiquent avec des occidentaux qui eux ont saisi depuis longtemps l'imporatnce de ces oeuvres .

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 06.11.2019 à 16:11

Ces églises de réveil dirigées par des féticheurs n'ont plus pignon sur rue et ont démontré leur insuffisance.Celui qui comprend notre valeur culturelle n'hésitera jamais à visiter ce coin à cause de ces vendeurs d'illusion que vous nous brandissez.Il faut encourager nos jeunes ,qui apprennent pourtant l'histoire à l'école , à être en contact avec de tels milieux au lieu des bars et autres lieux de dépravation des mœurs.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Habib Soloh | 33WTX4I - posté le 06.11.2019 à 15:53

L’IMNC a la triple mission de collecter, de conserver et d’assurer la diffusion du patrimoine culturel de la RDC. C’est le 3e pilier qui fait défaut aux managers en commencant par le Ministère de la culture jusqu’au responsable de l’IMNC. Si les scribes de cet article (ou leurs inspirateurs) ont un problème de fétiche et veulent s’attaquer aux pasteurs, ils font ternir davantage l’image du Musée. La diffusion veut dire la sensibilisation. Et les pasteurs sont autant des cibles pour la sensibilisation. Arretez de faire de fausses analyses ! Que le Musée signe un contrat clair avec la Banque Centra, par exemple, qui utilise les images de son patrimoine sur le billet...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 06.11.2019 à 14:56

Je me rappelle de ce grand professeur de marketing nigerian d'une université londonien disant "moi, si j'ai mon argent je mettrais à la banque, au lieu de perdre un seul sou sur une oeuvre d'art". C'est cela l'homme normal africain. Et des masques qu'on statuettes et masques etc qu'on expose n'ont de résonance que lorsqu'on est de la culture qui les a produit. Ainsi la statuette nkisi nkonde ne parlera qu'on bakongo et même dans ce groupe aux seuls initiés des sociétés secrètes. Tous les autres n'y verront qu'un morceau de bois sauvagement piqué d'une masse de clous horrifiants.

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 06.11.2019 à 14:43

Allons! L'homme ordinaire partout ne comprends pas ces genres de choses. Et l'homme qui s'y intéresserait n'y ira point tant qu'il satisfera pas ses autres besoins de vie (remplir son ventre, payer son loyer, se soigner, etc). Quant aux pasteurs et les églises, il faut juste les traîner tous devant un tribunal international pour causer y compris un génocide culturel et l'unesco avec pour n'avoir pas défendu l'appropriation culturelle des peuples face à ces assassins des us et coutumes.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TIIIII OKOLELA | 3LUJNN3 - posté le 06.11.2019 à 14:13

En fin, si au RWANDA on vas visiter les photos de la GENOCIDE est ce que dans cette musée je trouver les photos des MAINS ET SEXES des Congolais que les Belges coupaient? On peut trouver les PHOTOS DES CONGOLAIS DANS L’ENCLOS que les belges exposèrent à lors d'un symposium à Belgique. Il y a des photos des BULA MATARI???? Des chose comme la canne de mobutu, ses costume, la chaise où MZEE fut tué ce sont là à mon avis des choses qui peuvent attirés les jeunes Congolais. Comme aux USA où l'on peut trouver la costume d'ABRAHAM LINCOLN Alors que voulez vous qu'on aie regardé là bas, les morceaux d'arbres taillés des statuette des quo!!!, Ces œuvres d'arts sont bien mais ça...

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TIIIII OKOLELA | 3LUJNN3 - posté le 06.11.2019 à 14:09

Il est question à mon avis de Management, c'est simple, la direction de cette musée peut nouer des partenariats avec des écoles, universités etc... pour qu'à travers les écoles et universités les enseignants donnent aux écoliers, élèves et étudiants des devoirs et TP qui pourront les amener à aller visiter et consulter la musée, c'est normale, j'ai vu ça dans d'autres pays du monde et ça marche L'autre coté il faut une grande communication sur ce que cette musée a. En fin, si au RWANDA on vas visiter les photos de la GENOCIDE est ce que dans cette musée je trouver les photos des MAINS ET SEXES des Congolais que les Belges coupaient? On peut trouver les PHOTOS DES...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Moïse, prophète aux visages multiples
left
ARTICLE Précédent : Le menu de la 1ère édition du festival panafricain de la grillade à Conakry !
AUTOUR DU SUJET

L’AMURD appelle les Congolais à s’intéresser aux Musées

Culture ..,

Musée des civilisations noires de Dakar : un panafricanisme revendiqué

Culture ..,

Paris : cinq hommes, dont un Congolais, s’emparent d’une œuvre au musée du Quai-Branly au...

Diaspora ..,

Statue du roi Léopold II : réactions en RDC

Société ..,