mediacongo.net - Actualités - Ebola : début de l'utilisation d'un deuxième vaccin



Retour Santé

Ebola : début de l'utilisation d'un deuxième vaccin

Ebola : début de l'utilisation d'un deuxième vaccin 2019-11-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/11-nov/11-17/ebola_vaccin_19_003.jpg -

L’introduction d’un deuxième vaccin contre l‘épidémie de maladie à virus Ebola a commencé ce jeudi 14 novembre 2019 à Goma dans l’est de la République démocratique du Congo, a indiqué l’ONG Médecins sans frontière (MSF) à l’AFP.

L’utilisation du vaccin produit par Janssen Pharmaceuticals pour la société Johnson & Johnson “ciblera 50.000 personnes sur une période de quatre mois”, précise MSF, responsable de sa mise en oeuvre dans deux centres à Goma.

Plus de 250.000 personnes ont déjà reçu la dose d’un premier vaccin depuis le début de l‘épidémie dans la région en août 2018.

A 07H00 GMT, une quinzaine de personnes avaient reçu une injection dans un des deux centres MSF du quartier Majengo, selon une porte-parole de l’ONG.

“Après avoir reçu la première dose du vaccin, les participants seront invités à se présenter de nouveau deux mois plus tard pour une deuxième injection, afin de compléter le protocole de vaccination”, a précisé MSF dans un communiqué.

La phase préliminaire “servira à vérifier le bon déroulement de la vaccination à deux doses dans une ville d’un million d’habitants, dans une région à population très mobile et où il y a eu des cas dans le passé”.

Nombreuses polémiques

Au moins deux cas de fièvre hémorragique ont été enregistrés en juillet-août à Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu à la frontière du Rwanda.

Mais l‘épicentre se situe à 350 km au nord de Goma, dans la région de Beni-Butembo, et marginalement dans la province de l’Ituri.

Déclarée le 1er août 2018, la 10e épidémie de fièvre hémorragique sur le sol congolais a tué 2.193 personnes, pour 1.067 guérisons.

Au total, 251.079 personnes ont été vaccinées par le premier vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe américain Merck Shape and Dohme, selon le dernier pointage des autorités sanitaires congolaises.

L’introduction d’un deuxième vaccin a été précédée de nombreuses polémiques. En juillet, l’ancien ministre de la Santé Oly Ilunga avait démissionné en dénonçant “des acteurs qui ont fait preuve d’un manque d‘éthique manifeste” dans leur volonté d’introduire un deuxième vaccin.


AFP / Africanews / MCP, via mediacongo.net
744 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Protection régionale contre Ebola : lancement conjoint RDC-Rwanda du deuxième vaccin Johnson...

Santé ..,

Ebola: 4 cas suspects enregistrés dans la province du Maniema

Santé .., Maniema

Nord-Kivu : Dr Michel Yao redoute la propagation de la maladie à virus Ebola à Beni

Santé ..,

Est de la RDC : la situation sécuritaire précaire dans les zones concernées paralyse les...

Santé ..,