mediacongo.net - Actualités - FCC-CACH : bisbilles au sein du gouvernement Ilunkamba



Retour Politique

FCC-CACH : bisbilles au sein du gouvernement Ilunkamba

FCC-CACH : bisbilles au sein du gouvernement Ilunkamba 2019-11-19
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2019_actu/11-nov/18-24/tshisekedi_felix_membres_gouvernement_19_000.jpg -

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, et tous les membres du gouvernement Ilunga

Lors de la première réunion du gouvernement présidée par Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, au mois de septembre dernier, le chef de l’Etat avait invité les ministres à la solidarité et la cohésion dans l’accomplissement de leurs tâches. « Pas de CACH, pas de FCC. Nous sommes tous appelés à travailler pour l’intérêt du peuple congolais », avait déclaré Fatshi.

A peine un mois après, on constate quelques frictions au sein de l’équipe. Les principes de collaboration, concertation et solidarité qui doivent caractériser le travail du gouvernement ne semblent pas encore correctement intégrés par les uns et les autres. Des ministres FCC (Front Commun pour le Congo) sont en guerre contre ceux du CACH (Cap pour le Changement), et vice-versa. Comme s’ils continuaient à appartenir à des gouvernements différents et rivaux.

Querelle Kankonde – Ruberwa


Gilbert Kankonde et Azarias Ruberwa

Il y a eu d’abord des allégations d’une ‘‘intrusion’’ du ministre d’Etat en charge de la Décentralisation, Azarias Ruberwa Manyiwa, dans le conflit opposant le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Kankonde, aux gouverneurs Gentiny Ngobila Mbaka (Kinshasa) et Pancrace Boongo Nkoy (Tshuapa).

Le VPM et ministre de l’Intérieur a décidé que certains gouverneurs qui avaient procédé à la mise en place des bourgmestres, maires et administrateurs des territoires devaient impérativement annuler leurs décisions qu’il estimait avoir été prises en violation de la Constitution et des lois de la République. En réponse au VPM Kankonde, les gouverneurs Gentiny Ngobila Mbaka et Boongo Nkoy, au nom d’un collectif informel des gouverneurs, répondirent en justifiant leurs décisions et persévérant dans leurs initiatives, ce qui a été considéré comme un acte de rébellion par le ministère de l’Intérieur.

Azarias Ruberwa Manyiwa, ministre de la Décentralisation, est intervenu dans ce litige par sa lettre destinée au collectif des gouverneurs pour cautionner leur interprétation de la loi et recommandé au VPM et ministre de l’Intérieur d’organiser plutôt une concertation sur cette question avec ledit collectif.

«Le ministre de la Décentralisation a oublié, ou feint d’oublier, qu’au sein du gouvernement, le vice-Premier ministre est au-dessus de lui et qu’il ne peut lui donner ni injonctions ni recommandations. Il a oublié aussi que l’on ne doit pas négocier avec un groupe informel d’individus qui se croit tout permis du seul fait qu’ils sont membres du FCC», a déclaré un collaborateur du numéro 1 de la territoriale.

Cette absence de concertation entre deux membres d’un même gouvernement a eu pour conséquence de créer une situation de confusion au sein de l’exécutif national.

Echanges de courriers Affaires foncières – Justice

On rappelle à ce propos que dans sa lettre n° 0267/CAB/ MIN/AFF FONC/ASM/ août 2019 du 2 novembre 2019, Sakombi Molendo, ministre des Affaires foncières, avait, en ce qui le concerne, fait remarquer que c’est par les médias sociaux qu’il avait été mis au courant de la réponse que le vice-Premier ministre et ministre de la Justice a réservé à sa lettre relative au différend qui oppose Gabriel Mokia Mandembo à Alphonse Ngoyi Kasanji.

Le ministre des Affaires foncières qui semblait en l’espèce faire fi de la qualité de conseiller juridique du gouvernement du ministre de la Justice, garde des Sceaux a dénoncé aussi le fait que dans un dossier immobilier où il y a des décisions judiciaires coulées en force de chose jugée en faveur de Gabriel Mokia Mandembo, le VPM et ministre de la Justice ait pris fait et cause pour Alphonse Ngoyi Kasanji qui est le perdant selon lui. Cette autre absence de concertation entre deux membres d’un même gouvernement a porté préjudice à la bonne image du gouvernement ainsi qu’à l’administration de la justice et aux droits reconnus aux particuliers.

Ordonnances de nomination à la Gécamines et à la SNCC

Autre dysfonctionnement: cinq mois après, les ordonnances du président de la République nommant les animateurs de la Générale des Carrières des Mines (Gécamines) et de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo (SNCC) ne sont toujours pas appliquées par le ministère du Portefeuille. On s’en étrangle d’indignation dans les travées du CACH.

«Avec quel pouvoir un ministre peut-il refuser d’exécuter les décisions du président de la République ? Pourquoi le chef de l’Etat n’utilise-t-il pas toutes les voies légales de droit pour faire exécuter ses ordonnances alors que son pouvoir ne connaît pas de limites autres que celles prévues par la Constitution ?», s’étonne un observateur proche du dossier.

Qui en la matière oublie un acteur mis en place expressis verbis par la constitution pour statuer sur de tels cas : les juridictions de l’ordre administratif (chambres administratives des Cours d’appel et Conseil d’Etat). En tout état de cause, si l’on n’y prend garde, de tels conflits d’attribution et de compétences qui semblent isolés sont de nature à bloquer le bon fonctionnement des institutions.

Herman Malutama
Le Maximum / MCP, via mediacongo.net
6859 suivent la conversation
35 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Mag | FAFKOTM - posté le 20.11.2019 à 12:00

Tout ceci démontre en suffisance que les hommes politiques ne travaillent nullement pour l'intérêt du peuple mais plutôt pour leur propre intérêt et celui de leur maîtres.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
myrene62@yahoo.fr | 4SO127A - posté le 19.11.2019 à 18:19

SHAKA, Rubérwa, est un ...[CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIMEE POUR CAUSE D'INSULTES ET MANQUE DE CIVILITE]... qui ne sert à rien, sauf à satisfaire les intérêts Rwandais en RDC. Il a été imposé par ton patron Kagamé, patron de Kanambé, ...[CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIMEE POUR CAUSE D'INSULTES]...infiltrés en RDC. Sa mission est de donner les terres de l'est de la RDC aux minables Rwandais qui usurpent notre nationalité. ...[CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIMEE POUR CAUSE D'INSULTES]...de Rubérwa ne réussira pas sa sale besogne car au moment venu, il prendra la poudre d'escampette avec tous ses semblables kanambérisés originaires...[CETTE PARTIE...

Non 0
Oui 94
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 19.11.2019 à 18:18

@SHAKA | 2ZKD172 : Si tu as lu l'article, tu es censé avoir compris que même ton RUBERWA que tu adores comme un Dieu en sa qualité de ministre de la décentralisation ne revendique pas cette compétence mais demande au Vice-Premier ministre de l'Intérieur (qui est son chef hierarchique) de suivre la démarche d'une consultation avec les gouverneurs. Arrête avec ta mauvaise foi manifeste ! La dite consultation est de toutes les façons illégitime car elle aura comme finalité de rendre collégial les compétences du Vice-premier ministre de l'Intérieur. Les ministres du FCC ne sont pas là pour travailler mais pour empêcher le CACH de travailler et de prendre le contrôle du pays,...

Non 0
Oui 39
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 19.11.2019 à 16:32

certains congolais ignorant pensent tout savoirs si ils ont créer un ministère de la décentralisation avec un ministre d'état ce pour déchargé le ministère de l’intérieur de ce branche de la décentralisation si non pourquoi avoir nommé un ministre d'état charger de la décentralisation ? alors c'est quoi le travail de Ruberwa si le ministre de l’intérieur s'occupe de la décentralisation

Non 7
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 19.11.2019 à 15:10

Qui empeche Tshilombo de licencier ces ministres? S'il a le pouvoir wu'on pretend. Il a compri ils ont compri wu'il n'avait pas raison.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Eyovidie | S4RLC4P - posté le 19.11.2019 à 14:00

Coalition,Union nationale....quel que soit le terme,tous ces gouvernements issus des négociations ont pour caractéristique principal leur faiblesse.Il appartient aux uns et aux autres de comprendre que c'est dans l'union et en visant le bien commun qu'on pourra être efficace.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
willcow | KCTZP8R - posté le 19.11.2019 à 13:50

Mes prédécesseurs, point besoin de lire l’article jusqu’à la fin, je cite « Pas de CACH, pas de FCC. Nous sommes tous appelés à travailler pour l’intérêt du peuple congolais », fin de citation, mais, ils se battent pourquoi (ce que parmi eux, il y a ceux qui ne veulent pas le changement). Monsieur le président actuel/RDC la seule façon de convaincre votre entourage c’est de faire voir la volonté d’aller en avant par la prise de décision et son exécution.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 19.11.2019 à 13:30

Les prerogatives d'un chef d'Etat, du Chef de l'Etat est de bien faire les choses en etre un model d'inspiration. Le chef de l'Etat, le ministre sont là pour etre l'exemple. En Belgique et en Spagne il y'a eu des longs periode sans gvt.puisque dans ces pays l'Admnistration fonctionent. Destabiliser l'Admnistration parceque, Je suis le chef, chef de l'Etat ou ministre c'est s'attaquer aux fondements de l'Etat meme.

Non 4
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JKK | 5N56XLA - posté le 19.11.2019 à 13:27

Deux camps de tricheurs, l'un ayant courtisé l'autre pour avoir une béquille pour sa survie et l'autre ayant trahi le peuple pour ses intérêts personnels. Que le plus fort gagne.

Non 6
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Djitunga Dietu! | TSWZGT3 - posté le 19.11.2019 à 13:17

Dunia Kilanga dans une vidéo a clos le débat le Dimanche 17 novembre 2019. Le pouvoir de Felix ne vient pas de la CENI ni du peuple mais de Kabila qui lui a donné. Tout est clair. L'opprobre poursuit Trichekedi jusqu'à la fin de sa vie. Son frère Muluba Kapiamba vient de donner raison au Président Fayulu pour des élections anticipées et reformes des institutions (CENI, Cour Constitutionnelle, Police, CNSA, Armée, ANR). Dieu est grand et juste. Basalaka likopa na ndoki teeeeee

Non 7
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le livre ouvert | U7NPB7H - posté le 19.11.2019 à 13:12

CACH+LAMUKA+PEUPLE=DISPARITION CERTAINE FCC ===>DECOLAGE DU PAYS.

Non 5
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RDC aux Congolais Rwanda aux Rwandais | FZVVLEM - posté le 19.11.2019 à 12:51

.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 19.11.2019 à 12:30

@Yukor | AXQNA21 :Le Président a le droit de prendre certaines dispositions pour le bon fonctionnement de l'Etat sans passer par un aval du parlement. Il ne faut pas venir conditionner l'excercice des prérogatifs du président par le parlement.

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 19.11.2019 à 12:28

@Yukor | AXQNA21 : Faux ! En ce qui concerne la désignation des dirigeants de la territorialité en l'absence des élections locales, c'est au président de la république en premier lieu et au ministre de l'intérieur en second lieu de prendre les dispositions. Ruberwa (ministre de la décentralisation) n'a rien à faire là-dedans ! Si les gouverneurs estimaient qu'il y avait un vide (ce qui est faux car les anciens étaient toujours en poste), ils auraient dû se tourner vers le ministre de l'intérieur et non pas décider d'eux-même comme dans une république bananière. Le Président a le droit de prendre certaines dispositions pour le bon fonctionnement de l'Etat sans passer par...

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel | UPHR8QX - posté le 19.11.2019 à 12:23

On vit du théâtre chaque jour dans ce pays sans meme payer. La coalition s'entredéchire chaque jour, l'opposition s'affaiblit et le peuple s'enfonce dans la misère.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yukor | AXQNA21 - posté le 19.11.2019 à 12:15

Suite:::::les gouverneurs FCC et CACH dans le Kasaï oriental ont pris les choses en mains pour éviter un vide juridique. Je crois que le probleme reside dans le manqué du dialogue et concertation permanante des alliEs CACH-FCC dans la gouvernance afin que le Chef de l'Etat ne soit pas mis dans une situation inconfortables en ce qui concerne les grandes decisions pour le bien du pays.

Non 4
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 19.11.2019 à 12:11

Un Medecin qui n'ecoute pas son infirmier c'est un Medecin perdu. Le ministre de la decentralisation a droit au mot, a moins qu'on sache ce que veut decentralisation, des pouvoirs. Nous avons trop en tete la notion du chef, qui dirige, qui commande.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yukor | AXQNA21 - posté le 19.11.2019 à 12:09

2. Mise en place dans la territoriale face un gouvernement de coalition FCC-CACH : Les postes de bourgmestre et administrateurs des territoires sont d’ordinaire conditionnés aux seules élections locales. En l’absence des élections le ministre de l’intérieur et celui de la décentralisation en collaboration avec les gouverneurs travaillent pour mettre en place des mécanismes temporaires qui vont permettre au chef de l’Etat de nommer des intérimaires dans la territoriale en aval de l’approbation du parlement. Mais quand on observe ce qui s’est passé, le nouveau Vice-Premier Ministre et ministre de l’Intérieur n’avait pris aucune initiative et le gouverneurs FCC et...

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 19.11.2019 à 12:03

La tour de babel?

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yukor | AXQNA21 - posté le 19.11.2019 à 11:54

Suite de Yukor | AXQNA21 - posté le 19.11.2019 à 11:52:::: Même l’ancien président Joseph Kabila, pendant le 1+4 (2003-2006) n’avait pas pris une telle décision même après 2006 et 2011 alors qu’il était conforté par une majorité parlementaire en sa faveur ; il consultait toujours le conseil de ministres et travaillait avec le premier ministre pour des nominations au sein du portefeuille de l’Etat.

Non 6
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yukor | AXQNA21 - posté le 19.11.2019 à 11:52

Suite de Yukor | AXQNA21 - posté le 19.11.2019 à 11:50::::constituée pour la réception des dossiers des candidats selon le partage des responsabilités entre les parties prenantes à la coalition gouvernementale. Cependant, ces ordonnances ont été prises au cabinet du chef de l’Etat sans la contre-signature du premier ministre (Bruno Tshibala, étant déjà démissionnaire) sans capacité légale ni juridique à engager l’Etat par une décision pérenne. Ces ordonnances n’avaient aucun soubassement juridique permettant au ministre du portefeuille de notifier les nominés. Si non ce serait faire reculer le pays a l’époque du parti-état. Même l’ancien président Joseph...

Non 6
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yukor | AXQNA21 - posté le 19.11.2019 à 11:50

Sans état d'âme, je vois dans ces dysfonctionnements au sein du gouvernement un amateurisme cinglant des ministres CACH qui n'avaient jamais diriger un ministère au par-avant. Tenez : 1. L’ordonnance du Chef de l’Etat nommant les dirigeants des certaines entreprises publiques a été prise en violation flagrante de la constitution qui fixe la procédure pour nommer les mandataires publiques. C’est au cours du conseil des ministres que le chef de l’Etat émet l’idée et fixe les orientations pertinentes afin qu’une commission ad-hoc ministère du portefeuille et les experts du cabinet du Président de la République en charge de l’administration et portefeuille doit...

Non 7
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 19.11.2019 à 11:49

DISTRACTIONS : LISEZ La Libre Afrique Point Be : Via sa société , Integrated Petroleum Congo enregistrée SUELEMENT le 24 septembre20 19,le frère de de Denise Nyakeru TSHILOMBO, nommé Joe Christian Nyakeru Ntalushika vient d acheter de blocs pétroliers au GABON et Guinée Equatoriale pour plus de 300 Millions de dollars... comme associé un Burundais ( pourquoi?..) Daniel Kilaru. VIVE LE PEUPLE D ABORD

Non 7
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
myrene62@yahoo.fr | 4SO127A - posté le 19.11.2019 à 11:09

SHAKA, ...[CETTE PARTIE DU COMMENTAIRE A ETE SUPPRIMEE POUR CAUSE DE MANQUE DE SAVOIR-VIVRE ET DE COURTOISIE ENVERS UN INTERVENANT]...

Non 0
Oui 68
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LE GLAS des imposteurs | 1XVY75Q - posté le 19.11.2019 à 11:08

Mon pays va mal.

Non 0
Oui 35
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kimbilikiti | HY4YZL1 - posté le 19.11.2019 à 10:48

FCC+CASH = mort du pays

Non 0
Oui 29
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
myrene62@yahoo.fr | 4SO127A - posté le 19.11.2019 à 10:47

Tous les ministres kanambérisés n'obéissent ni à Fatshi, ni à Ilunga, ils sont au service de leur patron, le plouc fringant venu du Rwanda Kanambé qui tire les ficelles du pouvoir à cause de Tshilombo qui, au lieu de penser aux intérêts de la RDC, il a pensé à son gros ventre, en acceptant un pouvoir qui n'était pas à lui. Voila, l'origine de cet embrouillamini chronique qui bloquera les institutions dans toute cette mandature. Ruberwa est le patron de Kanambé, imposé par le dindon Kagamé pour leurs sales besognes en RDC, voilà pourquoi, il n'a ni peur de Fatshi, ni de Kanambé, qui tous sont aux ordres de ce plouc Rwandais Kagamé. Il faut chasser tous ces bons à rien...

Non 0
Oui 78
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 19.11.2019 à 10:36

A la lumière de ce qui se passe actuellement, le seul espoir de réussite de ce gouvernement pour l'intérêt de la population est que le chef de l'Etat passe à la confrontation pour imposer son autorité et l'ordre constitutionnel. Mais encore faudra-t-il qu'il ait le courage d'aller à l'affrontement car il m'a l'air très très naif ou peut-être trop prudent. J'ai eu un peu d'espoir de voir les gens du FCC retrouver le bon sens et travailler pour l'intérêt de la nation Congolaise, mais je dois reconnaître que je me suis trompé : ils ne changeront jamais ! La voie pour sortir le Congo de la déliquescence passe par leur annéantissement, toute autre approche n'est qu'abération.

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération | XNQ6D44 - posté le 19.11.2019 à 10:30

@ SHAKA | 2ZKD172: Quand je t'entends affirmer que la décision du Vice-premier ministre d'ordonner aux gouverneurs d'annuler leurs nominations des bourgmestres et maires en violation de la constitution ne relève pas de sa compétence, c'est halucinant ! Le chef hiérarchique de tous les gouverneurs est le ministre de l'intérieur et non celui de la décentralisation. Le fait que les gouverneurs se permettent de former une certaine corporation informelle pour contester les ordres du ministre de l'intérieur n'est ni plus ni moins qu'une rebellion ouverte contre l'ETat Congolais. Avec des gens comme vous, le mal devient le bien tant qu'il s'agit des gens que tu défends aveuglement....

Non 0
Oui 62
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 19.11.2019 à 10:28

Les apprentis sorciers ne sont pas des sorciers, sont des apprentis. Certains nouveaux ministres du CACH au lieu d'étudier, se comportent comme des Mwana Sapu qui doivent obéir aux désiderats du Chef, s'addonenet au dirigisme. Pour qu'un pays marche, meme le Président de la Répubblique doit respecter l'admnistration. Meme aux USA, Thrump n'a pas la tache facile suite à sa tendance de vouloir diriger le pays comme un homme d'affaires, habitué à commander ,à un pouvoir monolytique. Sommes nous sur que le vice ministre connait comment fonctione une admnistration ? Meme les nominations de Tshilombo n'ont pas suivi la voie maesta. Le dirigisme, vouloir se distinguer à tout prix de...

Non 26
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 19.11.2019 à 09:55

Voila ce que peut donner un "COOP" entre deux malhonnetes. Ces mediocres de FCC-CACH sont voue's A l'echeque. Quand un LION mari une CHEVRE comment appeller le " BEBE " ??? Les talibans ne comprennent toujours pas ou ils refusent de comprendre, comment un ministre peut bloquer une ordonace presidentielle ??? Si Felix Antonov72 Trichekedi avait reellement gagne' les elections tous ces mediocres de FCC n'allaient pas se retrouver dans le gouvernement. TRICHER N'EST PAS BON. BOKOMESANA.

Non 3
Oui 41
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Andele | 9EJ2677 - posté le 19.11.2019 à 09:44

A cette allure, je crains que le politique n'ait raison du légal. La constitution est, petit à petit, délaissée, négligée, au profit des accords. En tout état de cause, on finira par "reconnaître l'arbre par son fruit". Et toutes les mauvaises herbes finiront dans la fournaise.

Non 0
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 19.11.2019 à 09:35

dans un gouvernement ce comme a l'armée la fonction est au dessus des grades; général colonel,capitaine mais les fonctions que vous exercés vous donnes plus de légitimité sur les dossiers,on parle décentralisation,le ministre de l'intérieur c'est pas dans ces compétences la décentralisation en plus Ruberwa est ministre d'état,encore un faux débat

Non 37
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mwana Congo | TP15TUK - posté le 19.11.2019 à 09:33

Il n'y aura jamais bon fonctionnement de ce gouvernement où on mélange les serpents et les crapeaux, les rats et les souris,... car ils n'ont pas la même vision de la façon de gérer le pays, avec à leur tête un président parachuté.

Non 5
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 19.11.2019 à 09:32

article incendiaire

Non 16
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Le gouvernement adopte le projet de modernisation de la Fikin

Economie ..,

L’armée du Salut prête à travailler en collaboration avec le gouvernement congolais

Religion ..,

Transports : le Gouvernement également interpellé sur la sécurité aérienne

Société ..,

Lutte contre la corruption en RDC : Washington réitère son soutien au Gouvernement congolais

Société ..,