mediacongo.net - Actualités - Convocation du Congrès : la crise désamorcée ?



Retour Politique

Convocation du Congrès : la crise désamorcée ?

Convocation du Congrès : la crise désamorcée ? 2020-04-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/13-19/tshisekedi_felix_reunion_etat_urgence_20_000.jpg -

Fausse alerte ! Il n’y a aucune polémique entre l’institution Président de la République et le parlement de la RDC.

Les deux Chambres sœurs du parlement travaillent en odeur de sainteté avec le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, pour bouter hors du territoire national la pandémie du COVID-19 ainsi que protéger la population congolaise face à cette urgence sanitaire mondiale. Et donc, les questions sanitaires restent une priorité pour les deux Institutions, a fait savoir Mme Jeanine Mabunda Lioko, lors de la restitution de la réunion interinstitutionnelle qui s’est tenue hier, mardi 14 avril 2020, dans la périphérie de la N’sele, avec le Président de la République.

«Je suis contente de voir que tout le monde a retenu que même dans la Constitution, même dans le Règlement Intérieur, il y a différentes activités dont le Congrès. Je ne crois pas que ce soit l’enjeu. Comme je vous l’ai dis dans le cadre des activités et du Sénat et de l’Assemblée nationale, nous avons mis sur pied un groupe de réflexion et ce groupe a fait des propositions. Je crois qu’il faudra un cadre Institutionnel approprié que sont nos activités parlementaires qui ,nous permettront de dérouler tout cela. Je crois que c’est ce qu’il faut retenir de ces échanges à bâtons rompus assez approfondis», a-t-elle précisé.

La crise désamorcée

Au lendemain de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle jugeant conformel’Ordonnance N°20/014 du 24 mars 2020 portant proclammation de l’état d’urgence sanitaire contre la propagation de la pandémie du COVID-19, le Président de la République, Félix Tshisekedi, a présidé une importante reunion à laquelle ont pris part les Présidents de deux Chambres du parlement, Jeanine Mabunda Lioko et Alexis Thambwe Mwamba ; le Directeur du Cabinet adjoint du Président, Eberande Kolongele et le Conseiller spécial en matière la Sécurité, François Beya. D’après maints analystes politiques, cette rencontre a permis de desamorcer la crise instritrutionnelle.

Pour sa part, Mme Jeanine Mabunda Lioko, Présidente de l’Assemblée nationale, faisant la restiutution devant la presse accréditée au parlement, a signifié, expressis verbis, qu’il s’agissait d’une reunion dans le cadre des ‘’relations de courtoisie Institutionnelle’’ qui a tourné autour de plusieurs questions liées à l’actualité notamment, la reprise prochaine des travaux suspendus au niveau du parlement à cause du coronavirus en vue d’accompagner l’état d’urgence sanitaire décrété par Félix Antoine Tshisekedi depuis le mardi 24 mars dernier.

Priorité du moment

Face à la propagation exponentielle de cette maladie qui a tué plus des 20 congolais selon le rapport de l’INRB, la speaker de l’Assemblée nationale et son homologue du Sénat ont passé en revue avec le Chef de l’Etat les modalités pratiques de cette reprise qui doit concilier l’exemplarité des Députés et Sénateurs au souci de deux chambres d’apporter une réponse efficace à cette lutte. Mme Mabunda a insisté sur la priorité du moment, à savoir s’unir autour du Chef de l’Etat pour contrer cette pandémie et non se perdre dans les disputes politiciennes. Dans les prochaines semaines, les élus nationaux prévoient de reprendre la route du palais du peuple selon les modalités hygiéniques qui seront définies afin de se conformer aux mesures de lutte contre la pandémie du covid19.

Report du Congrès

A la question de savoir sur le report ou le maintien du Congrès devant fixer les mesures d’encadrement de l’état d’urgence sanitaire, la présidente de l’Assemblée nation a évité de répondre explicitement à cette question.« Je crois qu’à ce stade, le plus important c’est comment nous luttons autour du comité technique du Docteur Muyembe pour pouvoir arriver à bout de ce virus », a-t-elle fait savoir.

Reprise des activités parlementaires

Pour Mme Mabunda, les activités parlementaires étaient suspendues jusqu’au 5 avril. Elles vont donc reprendre d’ici peu. « Je ne souhaite pas qu’il faut toujours porter le débat sur des querelles politiques. Je crois que les gens ont voulu, peut-être à tort, donner l’impréssion des querelles politiques sur ce débat. Je crois que c’est la vigueur de la démocratie. Chacun dans l’Institution dont il émane propose sa lecture par rapport à l’enjeu important. Cet enjeu important, c’est l’état d’urgence, comment protéger notre population par rapport à ce virus ? Avons-nous suffisamment d’hôpitaux ? La réponse sanitaire que nous donnons par rapport à l’état d’urgence est-ce que c’est approprié ? Nous avons commencé il y a un mois est-ce que c’est suffisant ? C’est tout ce débat que les Députés et les Sénateurs vont mettre sur la table dans le cadre de nos activités parlementaires . Je crois que nous avons une écoute constructive entre Institutions pour pouvoir faire avancer ce sujet », a conclu la speaker de l’Assemblée nationale. Cette sortie médiatique va, sans doute, calmer les ardeurs des uns des autres qui voyaient la crise institutionnelle venir entre le Président de la République et le parlement sur la constitutionnalité de l’état d’urgence décrété par Félix Tshisekedi.


La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
3009 suivent la conversation
11 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Musa | G14FZFF - posté le 15.04.2020 à 17:28

Qui a nomme' Felix trichekedi comme un garcon de course, elilingi ya Pamba? c'est Kabila. Qui dirige la RD Congo? c'est Joseph Kabila. Donc felix Trichekedi ne presente RIEN. C'est Joseph Kabila qui est le CHEF.

Non 4
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa | G14FZFF - posté le 15.04.2020 à 17:26

Felix Trichekedi n'a pas ble DROIT de dissoudre le Parlement selon les informations que noius avons. Qui dirige l'Armee' et la Police? C'est Joseph Kabila. Qui dirige les Finances? c'est joseph Kabila. Qui dirige la justice et la Cour constitutionelle? c'est Joseph Kabila. Qui a nomme' le premier ministre Ilunga? C'est Joseph Kabila. Qui a nomme' Albert Yuma de la Gecamine? C'est Joseph Kabila. Qui a nomme' Tambwe Mwamba du Senat et Jeanine Mabunda dans la Deputation? C'est Joseph Kabila. Qui a nomme' Corneil Naanga de la CENI? c'est Joseph Kabila. Qui controle la Douane a matadi? c'est le Beau Frere de Joseph Kabila. Qui a nomme' Felix trichekedi comme un garcon de course, elilingi ya...

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bulk | QO5YNPG - posté le 15.04.2020 à 17:13

Tôt ou tard les deux chambres doivent se réunir.N'attend de tous ceux qui sont contre de renoncer a leurs émoluments toute l'année au profit de la riposte

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JEREMIE MWEZE | 7D7ADLF - posté le 15.04.2020 à 16:38

FINALEMENT CEST QUOI DANS CE PAYS? Toujours MABUNDA, toujours THAMBWE MWAMBA des disputes sans fondement avec la presidence.ca profite a qui? QUE LE PRESIDENT PRENNE LE COURAGE DE DISSOUDRE UNE FOIS POUR TOUTES LES DEUX INSTITUTIONS BUDGETIVORES INUTILEMENT

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 15.04.2020 à 14:57

Les deux Institutions doivent cesser ces querelles qui ne font pas avancer le pays. Congres ou pas Congres, chaque Institution chacune en ce qui le concerne devra reflechir ensemble avec nos scientifiques de comment eradiquer cette pandemie de COVID-19.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 15.04.2020 à 13:55

de l'agitation inutile sur la base des rumeurs de coup d'état , comment un parti présidentiel peut fonctionner ainsi ? on divise le pays pour rien sur des rumeurs et on tient le pays en haleine avec un faux scénarios,je constate que l'UDPS et FELIX ne sont pas apte a diriger le pays, l'absence de Kamerhe commence a se faire sentir par l'amateurisme de FELIX lâché dans l’arène sans armes politique et mal entouré

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 15.04.2020 à 11:50

Partout en Occident il y'a guerre entre les scientifiques et les politiques. Reprendre le travail ou non, prolonger ceci ou cela eecc.Chacun doit faire. Que le dr.muyembe ne devienne un autre pouvoir ou un pouvoir au nom des autres,ou une excuse pour se dérober des ses fonctions et responsabilités.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 15.04.2020 à 11:08

Chaque province, chaque ville ,chaque commune, et chaque village a sa spécificité unique qu'aucun Etat d'urgence peut résoudre. Seulement ceux qui veulent l'homme fort seul aux commandes qui rêvent l'État d'urgence. Aux USA on a veut pas, en Occident non plus eecc seulement là où les institutions démocratiques sont fables, le maître du tour croit faire ce qui lui plaît. Le ballon d'essai n'a pas marché, l'essentiel est là.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 15.04.2020 à 10:57

ENCORE 9 JOURS En vertu des articles 85 , 144 et 145 de la CONSTITUTION, dans 9 jours cad le 24 AVRIL cet ETAT D URGENCE TOMBE à CONDITIOIN d'une prolongation accordée par le Parlement et le Sénat, qui doivent donce SE REUNIR CE QUI SUPPOSE que la mesure de TSHILOMBO interdisant réunions de plus de 20 personnes ( CAD son ETAT D URGENCE) doit être levée AVANT le 24 avril. SANS CELA à cette date, FIN DE L ETAT D URGENCE car interdiction de réunir plus de 20 élus en vue de prolonger l 'ETAT D URGENCE . SESSANGA Et les fanatiques à vous la parole pour dénouer ce NOEUD GORDIEN!!!

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 15.04.2020 à 10:55

L'État d'urgence n'est veut pas dire lutte contre le coronarovirus, pas même le confinement à l'Africaine. La lutte contre le coronarovirus, sont les moyens matériels économiques ,stratégiques misent en place, à la disposition de la population. L'État d'urgence c'est aller vite à d'autres besognes. Appelez cela comme vous voulez, congrès réunions, eecc mais les chambres doivent s'en occuper,s'occuper de l'État d'urgence.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 6TTXEJD - posté le 15.04.2020 à 10:09

… ComMent protéger…

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

France: Malgré la vaccination, la circulation du virus chez les plus de 75 ans reste élevée

Santé ..,

Le Brésil est "devenu une usine à variants du Covid-19"

Santé ..,

Covid-19: l'Afrique est "dans une impasse" pour son approvisionnement en vaccins

Afrique ..,

Coronavirus en Israël: le port du masque en extérieur levé dès dimanche

Monde ..,