mediacongo.net - Actualités - Kinshasa/Tshangu : des pasteurs appellent à la reprise des cultes pour prier contre le Covid-19



Retour Société

Kinshasa/Tshangu : des pasteurs appellent à la reprise des cultes pour prier contre le Covid-19

Kinshasa/Tshangu : des pasteurs appellent à la reprise des cultes pour prier contre le Covid-19 2020-04-23
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/04-avril/20-26/eglises_de_reveille_19_000.jpg -

La reconduction des mesures interdisant les attroupements de plus de 20 personnes pour lutter contre la propagation du Covid-19 semble ne pas plaire aux pasteurs. A Tshangu, ils sont nombreux à en appeler à la reprise des cultes afin de permettre aux chrétiens de combattre cette pandémie par des prières intenses.

"Que l'on continue à fermer les bars, c'est normal. Mais le chef de l'État a intérêt à autoriser l'ouverture des églises. Au-delà des recherches scientifiques, cette pandémie doit aussi être attaquée par des prières au sein des églises", a déclaré le pasteur Amos D. de Masina Sans-fil.

Dans les milieux des fidèles des églises de réveil du district de Tshangu, cette décision du président Félix-Antoine Tshisekedi de reconduire ces mesures contre les attroupements a été mal accueillie. Ils estiment qu'il n'y aucune raison de maintenir fermées les maisons de prière au moment où le pays est en danger.

"Nous nous demandons si nous sommes dans quel monde. On a même l'impression que ce virus est diabolique. Pour dire vrai, on s'attendait à ce que le président de la République puisse autoriser la reprise des cultes. En tant que chrétiens, nous comptons contribuer à la riposte contre cette pandémie par la prière", a déclaré Tshims Malanda, évangéliste à l'église la Gloire à N'djili.

Une autre question qui préoccupe les populations de Tshangu après la décision portant reconduction de ces mesures est la continuation de la fermeture des écoles. Ils demandent aux ministres de l'Enseignement supérieur et universitaire (ESU) et de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) de dire à l'opinion si on tend vers une année blanche.

"Nous sommes préoccupés par la situation de nos enfants. Nous craignons qu'ils connaissent une année blanche. Nous avons déjà payé la moitié des frais académiques et scolaires de nos enfants. Sincèrement, on s'attendait à ce que les autorités décident de la reprise des cours", déplorent-ils.

Pas seulement les parents. certains élèves et étudiants interrogés se disent fatigués de rester à la maison. Ils invitent le Gouvernement à envisager la possibilité de mettre en place un système d'enseignement à distance afin de sauver cette année académique et scolaire.

Au-delà de ces plaintes, la plupart des personnes abordées saluent pourtant la reconduction de la mesure en rapport avec le deuil. Elles invitent les gouvernants à maintenir cette décision même après la pandémie de Covid-19.

"Le Gouvernement doit maintenir cette mesure sur le deuil. Ça évite aux Congolais des dépenses inutiles. Nous encourageons aussi les autorités sécuritaires à continuer de veiller à l'application des mesures sur les bars et les transports en commun", a déclaré un activiste des droits de l'homme.

La mesure prise par les autorités, le lundi 20 avril dernier, portant port obligatoire des masques constitue une aubaine pour les couturiers du district de la Tshangu. Ils fabriquent des masques en tissus de pagne et autres qu'ils commercialisent comme de petits pains dans les arrêts de bus et autres artères de ce district de la partie Est de Kinshasa.

Pour éviter la propagation du Covid-19 à Kinshasa, le Président de la république Félix-Antoine Tshisekedi a pris une ordonnance portant reconduction de l'état d'urgence.

Orly-Darel Ngiambukulu
Forum des As / MCP, via mediacongo.net
2583 suivent la conversation
10 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

PACIFIQUE KONGO | NLYCNLR - posté le 23.04.2020 à 21:06

Pendant qu'on cherche comment éviter la contamination en masse dans notre très cher beau pays et bien, ces vendeurs de la parole de Dieu cherchent à distribuer COVID-19 en douceur sans le savoir,....soit disant pour la prière? il ne regrette pas pour les âmes qui souffrent mais plutôt pour leurs recettes et leurs compte en banque qui par manque des cultes ils n'empochent plus comme il faut. DIEU EST PARTOUT, MEME PENDANT LE CONFINEMENT DIEU CONTINUE A AGIR.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
UDPEST COVID-19 | TSWZGT3 - posté le 23.04.2020 à 20:03

Les Pasteurs de Mabonza sont tous aventuriers....quelle honte? Ils exploitent les pauvres congolais.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
L'unité | 5O7OOY8 - posté le 23.04.2020 à 16:34

Pourquoi ne pas les fermer pour de bon ? Un bon débarras pour la République

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
respect | AZLR11Q - posté le 23.04.2020 à 15:41

Personne n’a fermé les églises, ni empeché la prière. Ceux qui veulent le faire, c’est simple « PAS PLUS DE 20PERS. »Jesus a dit que là ou 2 ou plus sont réunis en son NOM, il est présent ! GRATUITE SNEL AVRIL ET MAI,Nous sommes étonnés de voir ce Mercredi 22.04.2020 sur av.Kingabua et autres à MASINA SANS FIL qu'on a distribué des factures commercial pour AVRIL venant d CVS/PETRO-CONGO.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kolo Mboka | IMDUO2Q - posté le 23.04.2020 à 15:40

Des escrocs

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 23.04.2020 à 15:37

Messieurs les pasteurs, un peu de patience; les messes vont reprendre quand on aura vaincu cette pandémie et les offrandes vont reprendre. Pour le moment c'est tout le monde qui est à la maison et souffre. Mêmes vos fidèles ne travaillent pas, ceux qui se débrouillaient, ne le peuvent plus. Alors vous voulez l'argent qu'ils n'ont pas ou leur mort?

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
OSCAR | GYQVR2L - posté le 23.04.2020 à 13:11

Chers pasteurs, vous pouvez organiser des prières tout en étant confinés. Dieu omniprésent. Dans nos églises de réveil, la prière se fait à haute voix, moyen de transmission du virus. Car si vos fidèles sont contaminés, c'est la vie de l’église qui est remise en cause.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 23.04.2020 à 13:08

On doit se rappeler ce que le Covid-19 fait impitoyablement dans la haute classe sociale de gombe où même un évêque puissant de part sa position à côté de son neveu chef d'état a succombé sans que la garde républicaine armée jusqu'aux dents ne voit le coronavirus venir. Et là on entend des gens prendre le fléau à la légère. Comme disait une predicatrice du nom de mamina lumande, "Dieu a mis pause, poussez play" ou mieux dit, n'osez point le challenger. Pas d'église, pas d'école, pas de transportation des gens désordonnés jusqu'à ce qu'il (Dieu) poussera Play. Et pas de pleurs ni grincements des dents!

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
bobo | T3DJ93C - posté le 23.04.2020 à 12:09

Sans objet

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zemira | 6TTXEJD - posté le 23.04.2020 à 09:10

Des aventuriers qui regrettent que leurs naïfs fidèles ne cotisent plus. Quelle maladie ont-ils déjà combattu et vaincu avant l'apparition du Covid-19 ? Les Congolais meurent comme des mouches du choléra, malaria, ebola, fièvre jaune, sida… sans que nos charlatans de pasteurs n'interviennent avec leurs prières sataniques. Après le 20 mai 2020, que l'état de siège sanitaire soit de nouveau prorogée pour sauvegarder des vies humaines et sanctionner financièrement ces pasteurs analphabètes et mercantiles qui ne paient aucun droit d'auteur aux vrais descendants de Jésus-Christ !

Non 3
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

L'OMS se dit en désaccord avec le principe d'exiger une preuve de vaccination pour autoriser une...

Santé ..,

Test Covid-19 : à l’aéroport de N’djili, l’INRB refuse tout résultat venu de...

Société ..,

Lancement de la vaccination anti Covid: Félix Tshisekedi, le 1er ministre, les présidents des...

Santé ..,

Athlétisme mondial : pas d’étape en Afrique de la Ligue de Diamant 2021 à cause de la Covid-19

Sport ..,