mediacongo.net - Actualités - Arrestation de Vital Kamerhe : « La présidence a géré le programme des 100 jours dans une totale opacité » (Trésor Kibangula)



Retour Société

Arrestation de Vital Kamerhe : « La présidence a géré le programme des 100 jours dans une totale opacité » (Trésor Kibangula)

Arrestation de Vital Kamerhe : « La présidence a géré le programme des 100 jours dans une totale opacité » (Trésor Kibangula) 2020-05-02
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/1-3/kamerhe-matete-comparution.jpeg -

Le directeur du cabinet de la présidence congolaise Vital Kamerhe est convoqué devant un tribunal de Kinshasa le 11 mai pour détournement présumé de 50,9 millions de dollars, après son arrestation le 8 avril. Il est la plus haute personnalité en détention provisoire dans le cadre de l'enquête sur le programme d’urgence dit "des 100 jours" lancé par le président Félix Tshisekedi en mars 2019. Pour Trésor Kibangula, chercheur du Groupe d'étude sur le Congo, l'affaire marque un tournant. Reste à savoir jusqu'où la justice est prête à aller dans la lutte contre la corruption.

Depuis le 8 avril, Vital Kamerhe, le directeur de cabinet du chef de l'Etat congolais Félix Tshisekedi est écroué à la prison de Makala à Kinshasa. Soupçonné de corruption présumée dans le programme d'urgence des 100 jours, sa demande de libération provisoire a été rejetée par le parquet qui affirme avoir de "sérieux de indices de culpabilité". Entretien de TV5Monde avec Trésor Kibangula, journaliste et chercheur au sein du Groupe d'Étude sur le Congo.

Le programme des 100 jours est un programme d'urgence lancé par Félix Tshisekedi le 2 mars 2019. Il liste des actions prioritaires à réaliser pour les 100 premiers jours du mandat du nouveau président élu de la République Démocratique du Congo. Des mesures de décrispation politique à la lutte contre la corruption en passant par la sécurité et la diplomatie, il prévoit aussi la construction d'écoles, d'hôpitaux, de logements et de routes. Mais rapidement, des organisations de la société civile congolaise dénoncent des malversations dans sa mise en oeuvre.

Un an plus tard, dans le cadre d'une enquête anti-corruption sur le programme des 100 jours, plusieurs personnes sont arrêtées : David Blattner - le patron de la société de BTP Safricas, chargée de la construction de sauts-de-mouton censés réduire les embouteillages à Kinshasa, l'homme d'affaires Jammal Samih - patron des sociétés Samiba et Husmal chargées de la construction de logements sociaux préfabriqués, mais aussi Fulgence Baramos - directeur général du Fonds national d'Entretien Routier.

Thierry Taeymans, le directeur général de Rawbank - la première banque privée de RDC - a été remis en liberté provisoire après une semaine de détention.

TV5 MONDE : Pourquoi le programme présidentiel des 100 jours fait-il scandale ?

Trésor Kibangula : Il faut remettre cela dans le contexte de l’époque. En mars 2019, le gouvernement précédent de l’ère Kabila est démissionnaire et le président Félix Tshisekedi n’a ni Premier ministre, ni gouvernement (Sylvestre Ilunga est nommé Premier ministre le 20 mai, son gouvernement entre en fonctions le 6 septembre, ndlr). C’est un contexte propice à l’opacité des affaires publiques. Seules deux personnes gèrent les affaires - Félix Tshisekedi et son puissant directeur de cabinet Vital Kamerhe.

Selon l’enquête, le programme d’urgence des 100 jours donne lieu à des marchés conclus de gré à gré. Il est question de sommes colossales, des dizaines de millions de dollars. En l’absence de gouvernement, tout se passe dans l’opacité totale.

TV5 MONDE : Que reproche la justice à Vital Kamerhe, le directeur de cabinet du président Tshisekedi ?

Trésor Kibangula : Vital Kamerhe est présenté par le parquet comme la personne qui a supervisé les travaux du programme d’urgence des 100 jours. Au départ, il y a une commission de suivi, avec à sa tête Nicolas Kazadi qui s’est retiré par la suite. Il a été entendu par la justice mais aucune charge n’est retenue contre lui. La pièce maîtresse du dispositif de contrôle du programme des 100 jours reste Vital Kamerhe, c’est presque le seul maître à bord, sans regard du Parlement, sans gouvernement.

Pourtant, lors d'une mission de terrain du Groupe d'Etude sur le Congo (GEC) il y a six mois de cela à Kinshasa, au sein du cabinet de la présidence on souligne que le directeur ne peut pas engager plus d’un million de dollars de fonds sans l’accord de son supérieur, à savoir le président de la République.

L’arrestation de Vital Kamerhe a l’effet dune bombe en RDC car personne ne s’attendait à ce qu’il puisse être arrêté après six heures d’audition devant le parquet général le 8 avril. Il ne s’agissait même pas d’une convocation, mais d’une invitation. Peu avant, Vital Kamerhe m’a confié qu’il était serein, tout comme son entourage. Personne ne s’y attendait car c’est un dirigeant de la coalition Cach (Cap pour le Changement) formée pour la présidentielle de fin 2018.

Vital Kamerhe avait retiré sa candidature pour soutenir celle de Félix Tshisekedi et leurs partis respectifs, l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) et l'Union pour la Démocratie et le Progès Social (UDPS), se sont alliés. Vital Kamerhe est un poids lourd de la vie politique congolaise.

TV5 MONDE : Quelles conséquences politiques pour le président Félix Tshisekedi ?

Trésor Kibangula : Le président Félix Tshisekedi sait qu'en cas de rupture avec Vital Kamerhe et son parti, ces derniers ne pèsent pas si lourds que cela sur le plan numérique dans la coalition présidentielle et l’alliance avec la majorité parlementaire du camp de l'ex-président Joseph Kabila (le Front Commun pour le Congo - FCC).

Mais sur le plan politique, cela peut lui coûter le soutien du Kivu à l’est du pays, d’où est originaire Vital Kamerhe (natif de Bukavu). On observe des manifestations dans la grande ville de Goma. Il y a de ce point de vue un affaiblissement potentiel pour le président congolais.

Félix Tshisekedi espère tout de même convaincre l’UNC et notamment ses ministres en les assurant de conserver leurs postes. Promesse faite aussi de maintenir le quota de nominations de membres de l’UNC à la tête d’entreprises publiques. Cette démarche basée sur l’appât du gain vise à maintenir la coalition Cach et sauver la face. Mais cela ne sera pas facile car Vital Kamerhe est un fin politique et il y a un risque de scission de l’UNC.

TV5 MONDE : Quel avenir pour le programme des 100 jours ?

Trésor Kibangula : L'an dernier, le nouveau ministre des Finances (issu du camp Kabila) a bloqué l’engagement des fonds pour le programme des 100 jours. Selon lui, 70% des fonds ont déjà été décaissés, mais seulement 30% des sommes engagées ont donné lieu à des réalisations sur le terrain.

Le programme des 100 jours a un avenir sombre car au-delà des malversations révélées dans cette enquête, il y a la crise liée au coronavirus, une crise sanitaire qui a pour conséquence une crise économique. Il faut d’ores et déjà s’attendre à une baisse de plus de 5 miliards de dollars dans le budget 2020, soit une réduction de 50%. Il y a la baisse du cours des matières premières comme le cobalt, dont la RDC est le premier producteur mondial. Il y a aussi un transfert de moyens budgétaires alloués à la santé. Dans ce contexte, le programme des 100 jours n’est plus la priorité. Les chantiers en suspens risquent de ne pas reprendre avant des mois.

TV5 MONDE : La justice congolaise a-t-elle conquis son indépendance ?

Trésor Kibangula : C’est un grand pas dans la bonne direction. Jamais une personnalité haut placée n'a été mise en détention et, peut-être, jugée lors d’un procès pour corruption présumée. Vital Kamerhe aurait-il agi seul ou bien le président Félix Tshisekedi aurait-il été au courant ? C’est là que l’on verra si la justice est indépendante.

Au cours des vingt dernières années en RDC, il y a toujours eu des dénonciations de corruption et des personnalités haut placées citées, mais sans suite, personne n’est inquiété. Cette fois-ci, une enquête et un audit ont été lancés sur le programme des 100 jours.

Force est de constater que le feu vert a été donné par l’exécutif le 7 février dernier. Cela s’est passé lors d’un conseil des ministres tendu. Le président était plutôt favorable à un audit. On peut le comprendre vu que cette affaire sensible pourrait impliquer son cabinet. Mais il y a eu pression pour lancer aussi une enquête.

Néanmoins, Félix Tshisekedi peut compter sur le soutien de ses partenaires internationaux, les Etats-Unis en tête. Les émissaires américains veulent des actes concrets et citent nommément des officiers supérieurs congolais à arrêter.

De plus, il y a eu une forte pression populaire notamment via les réseaux sociaux autour de deux cas retentissants : l’inachèvement des sauts-de-moutons à Kinshasa et l’affaire dite des 15 millions de dollars, restitués par des sociétés pétrolières mais qui auraient été détournés des caisses publiques selon un rapport de l’Inspection des Finances.

TV5 MONDE : La lutte contre la corruption a-t-elle des limites ?

Trésor Kibangula : Le président essaie d’être au-dessus de la mêlée. La situation peut-elle se retourner contre lui ? Pour l’instant, la justice reste dans le cadre imposé par Félix Tshisekedi. Il y a des limites.

C'est l'exécutif qui a donné l'impulsion et Féix Tshisekedi affiche sa volonté de lutter contre la corruption. Mais jusqu'où ? Il l'a dit dans une interview (sur TV5MONDE, ndlr) : il ne veut pas "fouiner dans le passé". C'est le même message qui est répété par son entourage jusqu'à aujourd'hui. Le président Tshisekedi n'est redevable que des actes commis sous son mandat. De plus, ce serait franchir une ligne rouge tracée par son allié Joseph Kabila.

Pourtant il y a matière à creuser sous l’ère Kabila. Fin 2015, Luzolo Bambi, conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption, déclare même que chaque année 15 milliards de dollars sont détournés du Trésor public du fait de la corruption.

La société civile attend une justice équitable, qu’elle s’intéresse à d’autres affaires, comme celle des 15 millions ou celle de la Gécamines - entreprise publique congolaise premier fournisseur de cobalt dans le monde. Autant d’affaires de corruption présumée en suspens. L’enquête sur le programme des 100 jours est un signe très positif dans l’histoire judiciaire de la RDC, mais il faut en faire plus.

Philippe Randrianarimanana
TV5 Monde / MCP, via mediacongo.net
10395 suivent la conversation
18 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Dino | DTH82KW - posté le 13.05.2020 à 21:20

Je suis ingénieur Samuel après l'école, alors la vie était censée facilement trouver un bon travail et avoir une famille heureuse, mais ce n'était pas le cas, mais laissez-moi vous dire comment j'ai fait ma fortune, je rejoins les Illuminati et ils me donnent de la richesse sans fin, J'ai beaucoup d'argent maintenant grâce à mon Grand Maître qui m'a fait membre des Illuminati Lord Edmundo c'est un homme bon ma vie est passée de rien à quelque chose de grand venez rejoindre les Illuminati et changer votre vie contactez Lord Edmundo sur Le numéro WhatsApp +2348159768201 la vie changera tous vos désirs cardiaques dans la vie vous aurez tout

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Congo avant tout ! | UVCW7WI - posté le 04.05.2020 à 10:43

Yukor a dit : "Tshisekedi fils est un homme naturellement bon mais politiquement il est nul"

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Golf | 7PBHH8Y - posté le 03.05.2020 à 23:19

Lorsque le Président de la république est mis en cause dans une affaire devant une juridiction, celle -ci toutes affaires cessantes; arrête l'instruction et transmet le dossier à la cour constitutionnelle. Mais ne libère pas pour autant le prévenu. Le parquet près la cour constitutionnelle va ouvrir des enquête dont la durée n'est pas déterminée, pour statuer sur les éléments pré juridictionnels de l'affaire fondant cette dénonciation avant de mener ses enquêtes devant déterminer l’opportunité de poursuite contre le cité. Retenez que le Président étant le symbole de l'unité nationale et le garant de la paix, le constituant a voulu que ces enquêtes durent plus ou...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 03.05.2020 à 00:33

AU DR MUYEMBE:TOUS vos chiffres seront VRAIS, le jour ou vs nous direz:sur les 142 disctricts et 11 villes de RDC on a à ce jour: X décés de covid Y cas confirmés Z guérisons, C EST car l Afrique DU du Sud fait au quotidien un RECENSEMENT SUR L ENSEMBLE DE SON TERRITOIRE que ce pays peut annoncer 5000 CAS d'infections ce JOUR;ce qui ne veut pas dire que le pays des COOPES a moins de cas à la limite car il suffit de ne plus compter et vs aurez zéro cas et vs glorifirez de cela

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 02.05.2020 à 23:13

(suite)Kabila va juger les années de Mobutu, ainsi plonger le pays dans une autre distraction de masse. Le couple Kamerehe et Tshilombo a déjà perdu devant l'histoire le défi èconomique,et politique, pour donner des leçons, aux politiciens du passés,comme du futur. Ils ne seront des maitres d'exemples.

Non 3
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 02.05.2020 à 23:09

(suite). Partout dans le monde,voir meme dans le monde occidental,les grandes constructions par l'Etat ;ponts,routes,maisons,eecc c'est un monde à part,c'est un monde a grande corruption,monde opaque,puisque l'Etat souvent n'est pas fournisseur de soit meme,l'Etat va sur le marché achéter les matériaux pour construire. Le vendeur dècide le prix. Voilà la difficulté des juges. Voilà pourquoi Luzolo Bambi avait des difficultés à traduire en justice là ou il y'avait des abus. Puisqu'il faut porter le marché (le vendeur) au tribunal. De toute le façon, le justicialisme ne va pas avancer le pays,La prochaine législature va juger Tshilombo, Tshilombo va juger Kabila, Kabila va...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 02.05.2020 à 23:07

(suite).Tshilombo trouve des millions dans la caisse, il se lance dans des voyages,et programme insensé de 100 jours. Quelle est cette personne muni de bon sens qui peut penser construire,pont, sauts des moutons en 3 mois. Les effets néfastes sont là. Comment est il possible que 2 chefs politiques (kamerehe x Tshilombo),chef de l'etat, et leurs équipe des conseillers , ne puissent pas tenir compte de la dépendance de notre économie, aux matières prèmières et aux caprices du marché? La prudence aurait dus etre de rigeur en tout sens. Maintenant sur l'affaire Kamerehe,nous allons voir au cours des débats,la validité des accusations. Partout dans le monde,voir meme dans le monde...

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 02.05.2020 à 22:57

C'est une analyse interessante. Je pense que les opposants mordicus de Kabila doivent analyser bien le texte. 1)Tout d'abord la rèduction du budget. Nous pousse à croire que le Congo sera obbliger de mettre son horologe en arrière peut etre vers les années 2006. Puisque le budget en ce temps était maigre.Période durant laquelle l'opposition continuait et insistait à des manifestations de rue. Maintenant, que le pays est à ce niveau là nous allons voir les miracles de Tshilombo.2) kabila avait l'armée,et la police à constituire,combattre diverses rébellions eecc,avec des caisses pratiquement vides,mais il avait fait de son mieux. Maintenant Tshilombo trouve des millions dans...

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
djidjov | JCRI6XK - posté le 02.05.2020 à 15:16

Que la justice fasses son travail, mais je doute que le peuple soit remis dans son droit.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
The Fuckers | BA4ZYXE - posté le 02.05.2020 à 13:14

Une fois de plus la prison est bien rempli des DG (Directeurs généraux). On se souviendra de la date du 8 Avril 2020 pour la première fois un haut placée soit directement mis en détention avec seulement l'invitation du parquet de Matete

Non 3
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Golf | 7PBHH8Y - posté le 02.05.2020 à 13:14

Lorsque le Président de la république est mis en cause dans une affaire devant une juridiction, celle -ci toutes affaires cessantes; arrête l'instruction et transmet le dossier à la cour constitutionnelle. Mais ne libère pas pour autant le prévenu. Le parquet près la cour constitutionnelle va ouvrir des enquête dont la durée n'est pas déterminée, pour statuer sur les éléments pré juridictionnels de l'affaire fondant cette dénonciation avant de mener ses enquêtes devant déterminer l’opportunité de poursuite contre le cité. Retenez que le Président étant le symbole de l'unité nationale et le garant de la paix, le constituant a voulu que ces enquêtes durent plus ou...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
who can save us | Z131H8R - posté le 02.05.2020 à 12:45

Si le président était impliqué, ce problème ne devrait jamais voir jour. C que j'aime avec ce président est qu'il ne parle pas trop. Ce qu'il dit c'est ce qui se réalise

Non 7
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Raphaël Mbate | NOMWGVI - posté le 02.05.2020 à 11:57

Le bingbang sera révélé et que direz vous ?

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kingakati | U2LCKSK - posté le 02.05.2020 à 11:31

Quelqu'un peut-il me dire qu'adviendrait-il à la RDC au cas où Vital KAMERHE dise, démontre avec preuves à l'appui, que Félix TSHISEKEDI est aussi impliqué et tremplé dans ce détournement ? Que diraient les adeptes de l'UDPS qui chantent jour et nuit l'état de droit ? Seront-ils prêts que Félix puisse répondre la justice congolaise ? Vital KAMERHE ne devrait pas accepter de mourir seul...il doit citer toutes les personnes impliquées dans ce dossier de détournement...

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo my Home | EBYZS4W - posté le 02.05.2020 à 11:14

Ce dossier est comme la surface émergée de l'iceberg...Attendons le 11 mai, et toute l'histoire de la pêche en eau trouble sera révélée au Public.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NzN | HIKGQEJ - posté le 02.05.2020 à 10:59

le président peut signer le décaissement de l'argent pour un certain usage, mais l'exécution des travaux pour lesquels cet argent a été décaissé n'est pas toujours de son ressort, surtout quand on fait confiance à son dircab. n'essayez pas d'impliquer le président dans tout, même si vois ne l'aimez pas. Moi, j'essaye d'être objectif et neutre. Au vu des sommes détournées, qui aurait imaginé Kamhere faire çà, en tout cas moi pas, 1 ou 2 millions, mais des centaines; c'est trop. j'espère que la justice fera son travail jusqu'au bout en toute impartialité. justice doit être rendue au peuple. c'est un problème de fond de notre société, la corruption, c'est à tous les...

Non 18
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 02.05.2020 à 10:43

Ce qui me scandalise c'est de constater qu'ils géraient à deux ce fameux programme de 100 jours alors qu'un seul est cloué au pilori. Pourtant la présidence reconnait que Kamerhe ne pouvait ordonner le décaissement de plus d'un million de dollars sans l'aval de son chef Trichekedi. Ici on a détourné plus de 50 millions. C'est clair que Kamerhe ne saurait réaliser cet exploit maléfique sans l'aval de son chef. Pourquoi est-il le seul à répondre des crimes commis à deux? Pourquoi cette justice à deux vitesses? Trichekedi doit répondre de ses crimes odieux qui ne souffrent d'aucun doute.

Non 8
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yukor | AXQNA21 - posté le 02.05.2020 à 10:38

Tshisekedi fils est un homme naturellement bon mais politiquement il est nul

Non 7
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Procès 100 jours : Vital Kamerhe aura-t-il gain de cause en appel ?

Société ..,

Kamerhe : la défense continue à crier au complot !

Société ..,

Kinshasa : "procès 100 jours et condamnation de Kamerhe doit ouvrir une brèche aux audits des...

Société ..,

« Affaire Kamerhe, étape majeure ou procès politique ? » la réserve de Human right watch

Société ..,