mediacongo.net - Actualités - COVID-19 : début des échanges sur un moratoire de la dette de l’Afrique envers ses créanciers privés internationaux



Retour Afrique

COVID-19 : début des échanges sur un moratoire de la dette de l’Afrique envers ses créanciers privés internationaux

COVID-19 : début des échanges sur un moratoire de la dette de l’Afrique envers ses créanciers privés internationaux 2020-05-12
Economie
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/11-17/tidjane_thiam_20_00.jpg -

Tidjane Thiam, patron de Credit Suisse

Des discussions sur une probable suspension du service de remboursement de la dette due par des pays africains à leurs créanciers privés internationaux ont été engagées le lundi 11 mai 2020. Ces discussions sont présidées par Tidjane Thiam, membre de la Task Force mise sur pied par l’Union africaine afin d’aider à trouver des solutions face aux différentes conséquences du Coronavirus.

« Il est clair depuis le déclenchement de cette pandémie, que tout le monde a un rôle à jouer – y compris le secteur privé – pour soutenir les pays africains émergents en capitaux et en liquidités pendant la crise », a déclaré Tidjane Thiam. Pour lui, des discussions de ce genre contribueront à faire avancer vers des solutions efficaces.

Il ressort de ce premier jour qu’une solution globale telle que l’ont décidé les chefs d’Etat du G20 pour la dette bilatérale, ne sera pas possible.

La rencontre s’est tenue en mode vidéoconférence. Les gouvernements africains y étaient représentés par la Commission Economique pour l’Afrique tandis que le groupe de près de 100 créanciers privés internationaux de l’Afrique était représenté par Institute for International Finance (IIF), une association basée à Washington DC aux Etats-Unis, qui regroupe des grandes banques et institutions financières du monde.

Selon Institute for International Finance (IIF), le montant global que les 77 pays éligibles à l’initiative du G20 pour une suspension temporaire des remboursements de dette doivent remettre à des créanciers privés internationaux d’ici la fin d’année s’élève à 13 milliards USD.

Les deux parties ont convenu d’explorer des solutions pour fournir des liquidités aux pays africains, tout en organisant le remboursement de leurs dettes envers les créanciers et en préservant leur accès futur aux marchés des capitaux.

Dans un communiqué publié par l’IIF, il est indiqué que « le principal objectif de la discussion d’aujourd’hui était de comprendre l’éventail des options possibles, en plus de souligner l’importance de maintenir l’accès aux marchés privés accessible aux pays après la crise ».

Selon les experts du magazine Agence Ecofin, les rapprochements des intérêts ne seront pas faciles à réaliser sur ce dossier car, en face, les créanciers privés de l’Afrique rappellent leur position de force.

Les spécialistes notent qu’il n’est pas certain que tous les créanciers participeront au processus sur les mêmes bases, étant donné la diversité des profils qui les caractérise.

Par ailleurs, nuancent les spécialistes, pour les pays africains qui bénéficieraient d’un moratoire sur leurs dettes internationales privées, leurs notes souveraines pourraient être impactées négativement. Ce qui ne manquerait pas de renchérir leurs coûts d’emprunt à l’international.

 

Olivier Kamo
Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
1255 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Dino | DTH82KW - posté le 14.05.2020 à 09:34

Je suis ingénieur Samuel après l'école, alors la vie était censée facilement trouver un bon travail et avoir une famille heureuse, mais ce n'était pas le cas, mais laissez-moi vous dire comment j'ai fait ma fortune, je rejoins les Illuminati et ils me donnent de la richesse sans fin, J'ai beaucoup d'argent maintenant grâce à mon Grand Maître qui m'a fait membre des Illuminati Lord Edmundo c'est un homme bon ma vie est passée de rien à quelque chose de grand venez rejoindre les Illuminati et changer votre vie contactez Lord Edmundo sur Le numéro WhatsApp +2348159768201 la vie changera tous vos désirs cardiaques dans la vie vous aurez tout

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?
left
ARTICLE Précédent : Togo : Fermeture des lieux de culte durant un mois (Suivi du Covid-19 dans le monde)
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 : la RDC enregistre une baisse de cas généralisée depuis la déclaration de la...

Santé ..,

Points forts et limites des vaccins à ARN

Santé ..,

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Santé ..,

Inde : l'OMS craint l'apparition du virus mortel Nipah

Santé ..,