mediacongo.net - Actualités - Ilunga Ilunkamba : une année d’épreuves et de preuves



Retour Politique

Ilunga Ilunkamba : une année d’épreuves et de preuves

Ilunga Ilunkamba : une année d’épreuves et de preuves 2020-05-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/18-24/ilunga-sylvestre.png -

20 mai 2019, Ilunga Ilunkamba est nommé Premier Ministre. La fin de sept mois de tractations et d’incertitudes. L’homme d’Etat congolais a fait l’unanimité dans la coalition CACH et FCC. Un sacre pour ce natif de Djino, dans le Katanga profond. Ce fils du terroir a gravi les échelons de la vie sociale, au mental et à l’abnégation.

En une année jour pour jour, il aura été au front face aux multiples préoccupations liées principalement à la santé, l’éducation et la sécurité. Bien avant de constituer son équipe gouvernementale, Sylvestre Ilunga a actionné toutes ses capacités pour pouvoir contribuer, de manière idoine, à l’amélioration des conditions de vie des citoyens congolais dans la transparence et la bonne gouvernance.

Aujourd’hui devant l’imprévisible pandémie de covid-19, le chef de l’Exécutif central ne dort que d’un œil pour assurer une gestion efficace de la riposte.

En effet, dans la même optique que le président de la République, Tshisekedi Tshilombo, Ilunga Ilunkamba a fait sienne la lutte contre la corruption, le tribalisme, le népotisme, etc. mais aussi, se consacre-t-il fortement à concourir au fonctionnement de la coalition FCC-CACH, au niveau de l’équipe gouvernementale.

Discret et travailleur, Sylvestre Ilunga incarne pour plusieurs congolais l’homme d’Etat dont la République démocratique a besoin pour la sortir de l’auberge.

Investi depuis septembre 2019, il a instauré un dynamisme de travail à la Primature, à tel point qu’il enchaine 3 à 4 réunions par jour, avec tous les représentants de divers secteurs et couches de la population en vue de trouver des solutions aux différents problèmes, avec efficience.

Les réunions de conjoncture économique tous les mardis en présence des responsables concernés, permettent d’évaluer la situation économique qui prévaut dans le pays et de trouver rapidement des réponses aux préoccupations.

Bonne gouvernance et lutte contre la corruption


Alors que les pourparlers pour la mise en place des membres du gouvernement se poursuivaient et prenaient du temps, Sylvestre Ilunga s’était déjà mis au travail. En quelques sorties, le Premier ministre a fait le tour de quelques entreprises publiques, question pour lui de se rendre personnellement compte du fonctionnement des différents secteurs des finances publiques et prendre connaissance des réalités nécessaires à la conduite de l’action gouvernementale. Ceci, dans le cadre de la lutte contre la corruption et la bonne gouvernance. Une année après, ses actions se caractérisent par la même motivation.

Le programme de 100 jours du chef de l’Etat pris en main par le gouvernement il y seulement quelques mois, a connu une réelle accélération et des résultats probants un peu partout sur le territoire national.

En outre, quelques jours avant que le premier cas de covid-19 ne soit déclaré en RDC, Ilunga Ilunkamba a entamé le processus de priorisation de mobilisation des recettes de l’Etat. Il a, en effet, démarré une série de descente sur terrain notamment, à la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), et qui devait se poursuivre à l’intérieur du pays. Il était question de traduire la volonté du gouvernement d’accompagner la douane ainsi que d’autres régies financières pour réaliser les recettes prévues dans le budget de l’année en cours.

Il sied de rappeler qu’un collectif budgétaire est en pleine élaboration, en raison de la pandémie de covid-19 et ses effets néfastes sur l’économie congolaise.

Au front contre la pandémie de Covid-19

A ce propos, il y a lieu de relever qu’en mars dernier, le Premier ministre Ilunga a engagé des discussions avec quelques membres du gouvernement, la Banque Centrale, les régies financières ainsi que les entreprises publiques et privées, aboutissant à des mesures exceptionnelles prises pour atténuer l’impact économique de l’épidémie sur les ménages.

En gros, l’Exécutif central a levé plusieurs options, entre autres, l’octroi, durant deux mois, de la fourniture d’eau et d’électricité à titre gratuit aux ménages, aux hôpitaux ainsi qu’aux MPME frappées par la mesure de fermeture.

Mais également l’exonération pour une durée de six mois de tout impôt, droit, taxe et redevance sur l’importation et la vente des intrants et produits pharmaceutiques ainsi que sur les matériels et équipements médicaux.

Avant cela, un mécanisme de monitoring stratégique, piloté par le Premier Ministre, a été mis en place afin de suivre le tableau d’affectation des fonds décaissés quant à ce. Ces fonds servent non seulement aux soins des malades, leur hébergement et leur restauration dans les bonnes conditions, mais aussi à la prise en charge des policiers commis à cette tâche, aux recherches en cours et à la motivation des Experts du Comité de pilotage.

Décision prise par le chef de l’Etat, après avoir observé une psychose dans le chef de la population, au lendemain de l’annonce du premier cas testé positif. Félix Tshisekedi avait souligné l’urgence qu’il y avait, pour les pouvoirs publics, de la rassurer en prenant des mesures claires de prévention et de gestion de cette crise sanitaire.

La gestion des problèmes socioéconomiques des provinces

Par ailleurs, de la sécurité aux infrastructures, des finances à l’épineuse question liée notamment, à l’amélioration des conditions de vie des congolais, Ilunga Ilunkamba, dans sa démarche,  s’y consacre sérieusement.

Avant les multiples séances de travail avec les représentants des provinces depuis septembre 2019, Sylvestre Ilunga avait choisi d’initier en RD. Congo une nouvelle manière de collaborer avec les provinces dans la perspective de leur faire bénéficier de l’accompagnement du pouvoir central. Avec chaque gouverneur qu’il avait reçu quelques mois avant son investiture, le Premier ministre avait un tour d’horizon des défis de sa province notamment,  en matière de sécurité, d’infrastructures, des questions financières, ainsi que de la situation sociale de la population. De jour, ce sont les éléments sur lesquels le gouvernement Ilunga agit en priorité pour déclencher, de manière précise,  le développement des provinces et, surtout,  d’en améliorer rapidement  les conditions socio-économiques.

Ilunga Ilunkamba a choisi la stratégie consistant à sonder les causes réelles de tous les maux qui rongent la RD. Congo  et font basculer toutes  ses  provinces dans l’abîme.

Un homme, des réformes

A 24 ans, Sylvestre Ilunga décroche son diplôme de licence en Sciences commerciales à la faculté des sciences économiques à Lovanium, aujourd’hui UNIKIN, la colline inspirée. Il accepte aussitôt d’embrasser la carrière d’enseignant, non sans une pointe d’amertume : à l’époque, les privés s’arrachent les universitaires, et leurs offrent une vie aisée. Ilunga Ilunkamba choisit de partager son savoir avec les jeunes dans les amphithéâtres, tout en continuant à se parfaire.

8 petites années plus tard, il est docteur en économie appliquée. La suite est une success story limpide.

Pendant plus d’une décennie, Il enchaîne les responsabilités au sommet de l’Etat. Directeur de cabinet de Ministre, Secrétaire d’Etat, plusieurs fois vice-ministre, enfin Ministre du Plan puis Ministre des finances.

En 1993, profondément marqué par les pillages de triste mémoire sous Mobutu, il se replie en Afrique du Sud. Le prof. Ilunga sent le besoin de marquer une pause. Mais pas pour longtemps. Sa réputation a franchi les frontières nationales, et la même année, il est Associé-gérant de la Société RETIMEX, basée à Cape-Town. Pendant 10 ans, il y apporte son expertise dans le montage des financements, et dans l’import-export pour l’industrie des métaux non ferreux de la RDC.

En 2003, lorsque la RDC s’engage dans la voie de profondes réformes économiques, c’est un expert aguerri qui répond à l’appel de la nation congolaise, en qualité Secrétaire Exécutif du Comité de Pilotage de la Réforme des Entreprises Publiques (COPIREP).

Au moment de sa nomination comme Premier Ministre, il préside aux destinées de la SNCC où il est confronté aux réalités de gestion quotidienne d’une entreprise publique en restructuration.

Le réformateur passe ainsi de la conception des réformes à leurs mises en œuvre, douloureuses certes, mais nécessaires. Il fallait un caractère bien trempé pour concevoir et conduire ces réformes qui bousculaient la quiétude des fossoyeurs des entreprises publiques. Et autant pour les mettre en œuvre.

De fait, l’homme a du caractère, des principes, une intégrité à toute épreuve nourris par son attachement aux valeurs traditionnelles, aux valeurs familiales, et aux valeurs chrétiennes, dont il dit avoir fait le plein durant son cursus scolaire ; en plus d’un calme olympien : presque jamais un mot plus haut que l’autre. La force tranquille.


La Prospérité / MCP, via mediacongo.net
2350 suivent la conversation
10 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 23.05.2020 à 16:45

Un homme crée sa propre réalité par ses croyances, ses pensées et ce qu'il prononce et prêche. C'est cela la loi divine qui permet à l'homme de créer. Mais maintenant je ne sais pas ce que le Congolais se crée avec son pessimisme maladif, sa critique facile et un mauvais esprit envers les autres. Les Congolais semblent être le seul peuple au monde à avoir difficile à encourager son prochain et même ses propres enfants. Cette malédiction doit s’arrêter ici et maintenant! Le développement du Congo passera par un changement de mentalité.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 21.05.2020 à 23:37

la chance de TSHILOMBO et d'avoir comme interlocuteur ILUKAMBA et KABILA deux hommes très doux,posés et civilisés si il avait affaire a des agités de bangalas et bayakas comme Bemba et Fayulu il serait dejas mit a la porte

Non 7
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BIBI | GR3UJ9N - posté le 21.05.2020 à 23:10

A lire cet article,on dirait que tout baigne en RDC et pourtant on sein même du gouvernement les 2 bandes FCC-CASH passent leur temps à se faucher l'herbe sous le pied,à s'épier sans que ni le 1er ministre, ni FATSHI ne montent réellement au front pour fustiger ces manières.Qu'on nous fasse pas croire des horizons meilleurs lorsqu'on a un gouvernement qui patauge dans une ambiance si pourrie, délétère.La situation générale du pays est en décadence et c'est palpable.Bref! A bon mentir vient de loin, Ainsi aller se faire voir ailleurs Mr le journaliste, nous, nous vivons la réalité.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anselme | IOS8CVI - posté le 21.05.2020 à 23:09

La gestion actuelle du pays et la manque de clarte des actions du gouvernement et la debandade de la présidence avec des stagiaires politiques et des conseillers dont certains n'ont jamais vendu meme dans une boutique inquietent maintenant.Est ce Félix comprend les choses ou c'est un jouisseur comme ses detracteurs l'accusent,un enfant gaté,fils de papa qui ne fournissait aucun effort et qui a meme abandonné les études en 4 ème sécondaire!!!!!!En tout cas c'est inquiétanty.Et l'homme ne comprend pas jusque là qu'il doit changer ses cpnseillers et amis vendeurs de PIZZA en europe devenus conseilers spéciaux et autres,roulat en jeep de 57000 USD......

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
YONGO KAMENGA | MDBS53I - posté le 21.05.2020 à 22:51

Le Journal Le Potentiel, Le Forum l'ACP et autres ont besoin d'image d'ILUNKAMBA pour la fantaisie dans leurs pages de gardes des journaux

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Milord Kabengwa | DLI4Q6R - posté le 21.05.2020 à 22:29

Pour moi il fait parti des incompétents à l'instar d Tshitshi. Ceci dit, c mandat c supposé perdu pour le pays. Comprenne qui pourra

Non 5
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Milord Kabengwa | DLI4Q6R - posté le 21.05.2020 à 22:27

Propagande politique, rien de plus.

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 21.05.2020 à 20:13

RECTIFICATIF ///GENOCIDE PROGRAMMé par INCOMPETENCE d'un nommé et d'un 1ER MINISTRE AMORPHE :le 19 mai un avion CONGOAIRWAYS de RAPATRIEMENT a débarqué pLus de 100 rapatrés d Afrique du Sud qui sont répandus dans KINSHASA AVEC LE CORONA IMPORTE D AFRIQUE DU SUD ET CET AVION a continué avec 70 covidpositifs sur LUBUMBASHI et se sont éparpliilés RAISON:INCOMPETENCE DE TSHILOMBO pour organiser des structures de 40 TAINE/Y Ajouter les 200 prisonniers CHINOIS infectés, venus SANS PASSER en 40TAINE en RDC comme "medecins" TSHILOMB0 et ILUNKAMBA SERONT jugéS pour ce CRIME DE GENOCIDE

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 21.05.2020 à 20:12

Un prémier ministre que Tshilombo aurait dus écouté et doit écouter avec attention, à la place des conseillers sans bagage d'expérience qui l'entoure. Le FCC avait choisi,présenté un homme capable, non ombrageux,non conflituel, bon pour notre situation actuelle de passation de pouvoir et transition.

Non 3
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 21.05.2020 à 20:04

GENOCIDE PROGRAMMé par un pouvoir TRICHEUR le 19 mai un avion CONGOAIRWAYS de RAPATRIEMENT a débarqué pLus de 100 rapatrés d Afrique du Sud qui sont répandus dans KINSHASA AVEC LE CORONA IMPORTE D AFRIQUE DU SUD ET CET AVION a continué avec 70 covidpositifs sur LUBUMBASHI et se sont éparpliilés RAISON:INCOMPETENCE DE TSHILOMBO pour organiser des structures de 40 TAINE/Y Ajouter les 200 prisonniers CHINOIS infectés, venus SANS PASSER en 40TAINE en RDC comme "medecins" TSHILOMB0 sera jugé pour ce CRIME DE GENOCIDE

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Covid-19 : sous la direction de Ilunga Ilunkamba, le gouvernement lance la réflexion sur la...

Politique ..,

Unikin : l'Apukin exige de l'exécutif Ilunga le respect de ses engagements envers les professeurs

Société ..,

Budget: plus de trois mois après la demande du collectif budgétaire, la loi des finances...

Economie ..,

La Première Dame de la RDC présente sa vision de lutte contre la Drépanocytose au Premier...

Santé ..,