mediacongo.net - Actualités - RDC : les paradoxes de la présidence Tshisekedi



Retour Politique

RDC : les paradoxes de la présidence Tshisekedi

RDC : les paradoxes de la présidence Tshisekedi 2020-05-25
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/05-mai/25-31/tshisekedi_presidence_gouvernement.jpeg -

Depuis son élection controversée de décembre 2018, Félix Tshisekedi doit à la fois « convaincre qu’il incarne l’alternance » en changeant le mode de gouvernance, tout en composant avec les intérêts de son nouvel allié, Joseph Kabila. Une équation délicate qu’analyse un récent rapport de l’Institut français des relations internationales (Ifri).

Le changement se fait attendre en République démocratique du Congo (RDC) 16 mois après l’arrivée à la présidence de l’opposant Félix Tshisekedi. Dans une note de l’Ifri intitulée « RDC : le changement à pas feutrés », Thierry Vircoulon et Marc-André Lagrange reviennent sur l’étrange début de mandat du nouveau président congolais. « Elections frauduleuses, cohabitation insolite et non véritable changement de pouvoir », les deux chercheurs dressent le portrait d’un « président minoritaire » et prisonnier de ses contradictions.

Félix Tshisekedi « doit convaincre la population et les partenaires étrangers de sa capacité à changer le paradigme de gouvernance de la RDC tout en composant avec le clan Kabila et ses intérêts ». Une équation complexe à résoudre qui fait dire aux auteurs « qu’un an après sa prestation de serment, force est de reconnaître que le changement promis se réduit à des effets d’annonce et au recyclage de promesses, d’idées et de projets laissés en jachère par les gouvernements précédents. »

« Sur-domination »du FCC

La note de l’Ifri revient tout d’abord sur la « saga électorale » qui a porté Félix Tshisekedi dans le fauteuil présidentiel. Et de rappeler « un processus électoral entaché de fraudes massives », ainsi qu’un « accord de partage du pouvoir » conclu avant l’annonce des résultats entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi. Ces élections aux résultats « fabriqués » consacrent la « sur-domination du FCC » de Joseph Kabila à l’Assemblée nationale, au Sénat et dans les Assemblées provinciales. « C’est dans cette position d’extrême faiblesse que Félix Tshisekedi a négocié la composition du gouvernement » expliquent Thierry Vircoulon et Marc-André Lagrange.

Cette cohabitation insolite débouche sur un exécutif largement pro-Kabila. « Bien que n’étant plus président, précise le rapport, Joseph Kabila et son clan gardent le contrôle des ministères de la Justice, des Mines, des Infrastructures et Travaux publics et de la Défense. Cette répartition du pouvoir reflète la continuité de la mainmise du clan Joseph Kabila sur les secteurs clefs aussi bien de l’économie que des services de sécurité. »

L’appareil sécuritaire toujours sous contrôle de Joseph Kabila

Dans ce contexte de partage du pouvoir, largement défavorable au nouveau président, Félix Tshisekedi opère des changements « soigneusement calculés et limités » au sein de l’appareil sécuritaire. Il nomme « des sécurocrates bien connus à Kinshasa, en l’occurence Justin Kakiak à la tête de l’Agence national de renseignements (ANR) qui dépend directement de la présidence, en remplacement de Kalev Mutond qui est sous sanctions européennes et américaines, et François Beya, ex-directeur de la Direction Générale des Migrations, comme son conseiller spécial en matière de sécurité. »

Les généraux sous sanctions internationales n’ont pas été écartés, et certains hauts gradés kabilistes ont même été promus « tels que Célestin Mbala Musense, chef d’état-major, et Jean Claude Yav, chef de la maison militaire, équivalent du chef d’état-major particulier. » Jaynet Kabila, la sœur jumelle de Joseph Kabila, a même été élue à la tête de la commission de défense et sécurité de l’Assemblée nationale. Des généraux emblématiques du régime répressif de Joseph Kabila, comme John Numbi, n’a pas été inquiété pour l’instant.

Des remaniements par petites touches

Mais début 2020, Félix Tshisekedi commence à remettre en cause « le statu quo à l’égard des sécuricrates kabilistes. » Jaynet Kabila et Kalev Mutond ont été interrogés par les services de sécurité. Félix Tshisekedi fait également convoquer plusieurs hauts gradés devant la Commission nationale de sécurité : « le général Muhindo Akili Mundos qui est le commandant de la 33e région militaire (Sud-Kivu et Maniema), le général Delphin Kahimbi, commandant des renseignements militaires et Léon Lukaku, directeur du contre-espionnage de l’ANR. Les deux derniers étaient accusés d’avoir mis en place un système d’écoute et Léon Lukaku avait été suspendu de son poste en février. »

« Delphin Kahimbi et Léon Lukaku ont tous deux été retrouvés morts dans des circonstances mystérieuses. Quelques jours plus tard, le 4 mars 2020, le général Fall Sikabwe, commandant de la 3e région militaire a été mis aux arrêts pour détournement de fonds. » Félix Tshisekedi remanie même jusqu’au chef de la Garde républicaine en nommant le général Christian Tshiwewe Songesha en remplacement d’Ilunga Kampete, « une des personnalités de la répression kabiliste. »

Le décollage économique et social se fait attendre

Pour répondre aux immenses attentes de la population congolaise en matière de développement, le président Tshisekedi a beaucoup promis. Deux volets incarnent la volonté présidentielle : la gratuité de l’enseignement primaire et le programme des « 100 jours ». Ce programme d’urgence basé sur une longue liste de projets de construction et d’infrastructures est évalué à « 304 millions de dollars et financé à hauteur de 234 millions par des fonds publics. »

Mais les conditions de réalisation de ce programme laisse à désirer : « la plupart des contrats du programme des 100 jours ont été passés de gré à gré dans des conditions douteuses et leur taux de réalisation (8,7 %) est très faible » pointe la note de l’Ifri. Des sociétés para-étatiques comme le Fonds National d’Entretien Routier (FONER) ou le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI) sont mises à contribution.

Problème : ces organismes dirigés par des proches de Joseph Kabila sont « soupçonnés de détournements de fonds » ou de travailler avec « des sociétés fantômes. »

Concernant l’ambitieux et nécessaire gratuité de l’enseignement primaire, les résultats ne sont pas au rendez-vous en septembre 2019.

La rentrée est chaotique, les classes sont surchargées et les enseignants en colère. En cause, le manque criant de moyens financiers. « Les experts doutent que la RDC puisse se permettre une telle mesure avec un budget compris entre 3 et 5 milliards de dollars par an. Or, le coût total de l’enseignement primaire gratuit est estimé à 2,9 milliards de dollars, soit 40 % du budget de 2019. »

Grands travaux et secteur minier à la peine

Les grands travaux d’infrastructures souffrent également de tonitruantes annonces qui restent sans effets. Grand Inga, pont entre Brazzaville et Kinshasa, port de Banana, réseau ferroviaire… ces projets restent au point mort. « Le partenaire espagnol (AEE Power Holdings) s’est retiré du projet hydroélectrique » d’Inga.

« Craignant la concurrence de Pointe-Noire, les autorités de RDC ont fait marche arrière sur le projet de pont entre Brazzaville et Kinshasa. Tandis que la réhabilitation du réseau ferroviaire est une tâche pharaonique qui nécessiterait plus d’un mandat présidentiel pour être menée à bien, le projet du port de Banana avait déjà été lancé en 2011 avec la Corée du Sud puis relancé en 2015 avec la Chine et relancé une troisième fois en 2018 avec Dubaï. De 2011 à nos jours aucune construction n’est sortie de terre. »

Véritable tiroir-caisse du pays et « moteur de l’économie congolaise », le secteur minier est « au bord de la récession ».

Les entreprises minières continuent de faire pression sur le pouvoir pour renégocier les redevances à la baisse, après une hausse imposée par Joseph Kabila avant son départ. « Pour l’heure, ils n’ont pas obtenu gain de cause » relèvent Thierry Vircoulon et Marc-André Lagrange.

« Au code minier et à l’insécurité s’est ajoutée la chute des cours du cobalt tout au long de l’année 2019 », si bien que le géant minier Glencore a fermé l’une de ses mines. Avec la crise du Covid-19, « la récession mondiale et l’absence de changement de la politique minière des autorités congolaises ne vont pas inciter les « grands miniers » à investir en 2020. »

Lutte anti-corruption: attention à l’effet boomerang

La lutte contre la corruption a été érigée en principale priorité du mandat de Félix Tshisekedi. Une nécessité impérieuses lorsque l’on constate que la « corruption systémique est le principal obstacle au développement » de la RDC.

Plusieurs personnalités ont été ciblées par des enquêtes ou des mises en cause, comme le ministre de la Santé, Oly Ilunga, inculpé pour avoir détourné 4,3 millions de dollars ; l’ex-porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a été interpellé et relâché après protestation du FCC ; Albert Yuma, un très proche de Joseph Kabila, directeur général de la Gécamines et président de la FEC.

« Ce dernier est mis en cause dans le cadre d’un prêt de plusieurs centaines de millions de dollars accordé par l’entreprise de Dan Gertler, la société Ventora, à la Gécamines en 2017. » Mais la personnalité politique la plus emblématique mise en cause reste le propre directeur de cabinet et allié politique de Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe. Ce dernier est soupçonné d’avoir détourné 50 millions de dollars dans le financement des travaux du programme des 100 jours.

Avec l’arrestation et la mise en détention provisoire de son propre directeur de cabinet, Félix Tshisekedi « met certes en cause des personnalités du clan Kabila, mais aussi les mauvaises pratiques de son entourage proche ». « Une arme à double tranchant ? » s’interrogent les chercheurs.

Autre point soulevé : « l’usage de la lutte contre la corruption pour évincer ses adversaires politiques (…) La mise en cause judiciaire de Vital Kamerhe est à la fois à l’avantage de Félix Tshisekedi et de Joseph Kabila : le pouvoir présidentiel cesse d’être bicéphale et Joseph Kabila savoure la seconde mise à l’écart de celui à qui il n’a jamais pardonné sa traîtrise. » La détention de Vital Kamerhe éloigne le patron de l’UNC d’une possible candidature à la présidentielle de 2023.

Gare à la montée des tensions sociales

Dernier grand chantier de Félix Tshisekedi analysé par l’Ifri : la politique étrangère. « Le nouveau président a pris le contre-pied de son prédécesseur et s’efforce de construire ses propres alliances sécurisantes dans le contexte de cette cohabitation inédite et tendue. » Objectifs : rompre l’isolement diplomatique instauré par Joseph Kabila et chercher des soutiens politiques, sécuritaires et économiques à l’internationale. Félix Tshisekedi a multiplié les déplacements et en a profité pour renouer avec les Etats-unis et la Belgique, « deux gouvernements ouvertement opposés à Joseph Kabila. »

Le président congolais s’active également dans la sous-région et ménage ses voisins : Rwanda, Ouganda, Angola. « L’idée d’une coopération sécuritaire entre le Rwanda et la RDC » pour éradiquer l’insécurité à l’Est du pays est réactivée. « Mais ce projet ambitieux de coopération sécuritaire régionale s’est immédiatement heurté aux réalités géopolitiques externes et internes : le Rwanda a des contentieux avec ses voisins burundais et ougandais (…) et l’élite et l’opinion publique congolaises restent viscéralement anti-rwandaises. »

Au final, « l’idée d’un état-major intégré pour combattre les groupes armés de l’Est congolais qui était débattue en octobre à Goma semble être abandonnée. » Mais pour les deux chercheurs, « la politique d’ouverture diplomatique de Tshisekedi porte ses fruits » : la Banque mondiale et le FMI ont promis un soutien financier de 1,6 milliard de dollars à la RDC.

Pour l’année à venir, la note de l’Ifri estime que 2020 doit être l’année « des premiers changements. » Car pour le moment, les annonces présidentielles semblent « sans impact sur les conditions de vie des Congolais. » Et avec la crise du Covid-19, « la grogne sociale monte (…) et le désenchantement palpable ».

Les grèves se sont multipliées au cours de l’année 2019 : policiers, journalistes, enseignants, médecins, magistrats… La crise sanitaire a également favorisé la hausse des prix des produits de première nécessité et le dollar flambe. Les deux chercheurs redoutent l’accentuation des tensions sociales « alimentées par la promesse d’un changement de gouvernance qui, un an plus tard, se fait toujours cruellement attendre. »

Christophe RIGAUD
Afrikarabia / MCP, via mediacongo.net
8538 suivent la conversation
33 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 26.05.2020 à 02:49

...viennent avec des papiers ou argent comme ils les appellent pour tout prendre! Donnons les terres aux familles, une maison, un logis et un fonds de commerce chacune à son tour pour qu'elles se mette à travailler pour le pays et la paix sociale. Remettons-les aussi leurs actions commerciales ou parts dans l'industrie extractive de leurs ressources. A bon entendeur…Salut !

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 26.05.2020 à 02:47

...parmi de centaines, avec d’autres bien meilleures que l'on pourrait aussi imaginer parce que promouvant la paix, la tolérance et l'effort. Vous serez déçu d'avoir parlé méchamment car le problème du Congo et de l''Afrique qui fait face à la misère de sa population est simple et il suffirait juste de nous en rendre compte: c'est comment partager ou transférer les ressources que nous avons en abondance entre les mains de nos compatriotes pour résoudre ainsi un problème qui nous a toujours été élusif et qui est bêtement la cause de nos misères et la moquerie du monde entier qui se demande comment on avoir tant et être en même tant si pauvre pendant que les gens...

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jean Jacques Bukasa | GFA7ICS - posté le 26.05.2020 à 02:43

Vous vous êtes déjà essouffle a brosser un tableau noir de la situation au Congo ? C’est trop court ! vous devez faire un peu plus d'effort sinon vous ne mangerez pas ce mois car nous savons que vous vivez au dépend de ce genre de démagogies qui ont fait tuer des millions d'innocents à l'Est du Congo et dans le monde et des présidents Africains comme Kadafi, Thomas Sankara, le premier ministre Lumumba, et bien d'autres parce que vous n'avez jamais plutôt voulu un monde sans drame sinon mangeriez-vous dans ce monde en paix ? Les personnes avisées sauront exactement quoi faire avec vos analyses qui ne sont en fait qu'une direction différente quelconque dans une science inexacte...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 25.05.2020 à 20:43

(suite). Si ton ciel est sombre avec les grondes sociales en vue, ça c'est un ton probleme, en bon ami vous etes averti, et les investisseurs ne viendront pas. Une analyse, anti nationale, anti patriotique, malheureusement des semis intellectuels se battent pour le réaliser. Un crapuleux programme loin du peuple.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 25.05.2020 à 20:40

Mampuya | L5NUP4H - posté le 25.05.2020 à 14:31 votre petitesse est épatant. Dit ceci, l'analyse est bon pour les semis intellectuels fonctionnels du Congo, qui sont nombreux. En peut de mot, le texte dit ceci, Mr.Tshilombo faite le bon Cain, nous vous avons donné les noms des personnes à arreter, juger et si possible mettre en prison, vous l'avez pas encore, nous sommes à l'attente, le temps passe. Pour ton programme démagogique, école maternelle grauite eecc sont des stupidités arrange -toi. pour t'encourager nous te promettons un pret, 1.6 milliards de dollards que ton peuple doit rembourser. Su l'étoile est sombre avec les grondes sociales en vue, ça c'est un ton...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.05.2020 à 18:56

@Makelele, ( mon écran táctile m'a fait répéter ces écrits. Dommage!)

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.05.2020 à 18:54

@Makelele,...soit. Et si tu es lettré ou mieux, si tu es passé par des humanités littéraires/ Latin-Philo, tu noteras une chose: je fais souvent du dramaturge politique. Je ne me moque guère des individus. Plutôt je me moque de leurs manigances égoïstes en politique car cela nous affecte tous.

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.05.2020 à 18:52

@Makelele, désolé que mon écran tactile n'a pas écrit fidèlement ce que je tapais. Je reprends. Je disais que tu n'étais que ce que ton nom dit. Le Bruit! Ton nom aussi désigne le grillon que l'on mange et le grillon fait aussi du bruit. Pas n'importe quel bruit bien sûr. Le bruit polluant. Un temps en arrière, c'est à toi que j'avais indiqué longuement que j'étais un homme lorsque tu t'avais moqué de moi, disant que SALIMA était un nom de femme dans l'espace swahili. J'avais dit que SALIMA était un pseudo de moi pour défendre une noble cause. Vas relire mes postings et t'en rappeler. Et d'ajouter, parlant des mes commentaires passés, aucun fait l'éloge de qui que ce...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le Congo avant tout ! | UVCW7WI - posté le 25.05.2020 à 18:49

JUSTICIER | 4TZW14P en pleine diversion. Kie kie kie

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.05.2020 à 18:48

@Makelele, désolé que mon écran tactile n'a pas écrit fidèlement ce que je tapais. Je reprends. Je disais que tu n'étais que ce que ton nom dit. Le Bruit! Ton nom aussi désigne le grillon que l'on mange et le grillon fait aussi du bruit. Pas n'importe quel bruit bien sûr. Le bruit polluant. Un temps en arrière, c'est à toi que j'avais indiqué longuement que j'étais un hommevlorsque tu m'avais moqué, disant que SALIétait ait nom de femme dans l'espace swahili. J'avais dit que SALIMA était un pseudo de moi pour défendre une noble cause. Vas relire mes postings et t'en rappeler. Et d'ajouter, parlant des mes commentaires passés, aucun fait l'éloge de qui que ce soit. Et si...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BIBI | GR3UJ9N - posté le 25.05.2020 à 18:43

@LEAKSRDC, vous avez raison et, peut être, ceux qui prennent nos terres viennent dans cet espace faire semblant de débattre en réalité pour mieux nous divertir. Entre-temps nos frères meurent et sont obligés de quitter les terres de leurs ancêtres à la quasi indifférence de nos autorités et de nous aussi le peuple car nous ne manifeste pas notre mécontentement donc nous sommes complices.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LEAKSRDC | NDDOUNL - posté le 25.05.2020 à 17:27

Pendant que les congolais se querellent entre eux, l’étranger s'implante calmement chez nous . . . et nous ravir nos ressources naturelles . . . continuons comme cela nous sommes sur le bon chemin du redressement de notre pays la RDC.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
IMBONGA | 263ENWS - posté le 25.05.2020 à 17:16

Ces chercheurs ont peint un tableau sombre, assez clair et sans équivoque de la situation du pays sous le président Félix...

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela | V73Q7NS - posté le 25.05.2020 à 16:48

Je suis sur que un de Cadres de LAMUKA a donner des billets vert a l'IFRI pour faire un tel rapport dans un sens non objectif.

Non 5
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.05.2020 à 16:36

@Makelele, tu n'es que ce que ton nom indique dabs tout le sens bien sûr. Bruit en en soi! Puis autre signification de ton nom c'est le grillon qui ausdi fait du bruit. Et c'est même à toi que j'écris longuement que jr n'étais une femme lorsque tu me dis que dans le monde swahili SALIMA était nom de femme. Et que j'utilisais ce pseudo pour très bonne cause. Vas donc refaire les postings que tu lis de moins: tu n'en trouveras aucune qui fait l'éloge de qui que ce soit! Claire?

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.05.2020 à 16:27

@kalume, ce que j'ai dit reste dit. Toi, tu es de kasai non? Alors! Tu ne peux raisonner qu'en terme de clan. On est très très loin de Genève, des katumbi, Fayulu, etc. Le gâteau mielleux est maintenant dans la bouche devfatshiet son fcc+ cash, et le gâteau mielleux et le fcc+cach, tout le monde est dans une merde extraordinaire et s'engouffre de plus en plus dans le sable mouvant.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makelele | CQWHWYY - posté le 25.05.2020 à 16:27

Regardez et suivez sur YouTube Honoré Ngwanda dans ses émissions il parle que des Rwandais et du Rwanda. C'est comme s'il ne rêve que du Rwanda. C'est stratégie policienne qui ne paye rien. Au Kivu on connaît déjà la DÉMAGOGIE DES POLITICIENS CONGOLAIS. S'ILS SONT EN OPPOSITION ILS METTENT LE RWANDA ET LES RWANDAIS EN AVANT. MAIS RENDUS AU POUVOIR ILS DEVIENNENT PLUS QUE DES RWANDAIS. Qui ignore que lors de la de Laurent Nkunda RFI avait diffusé une nouvelle qui informait que Honoré Ngwanda s'était allié à Laurent Nkunda?? NE NOUS TROMPEZ PAS.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.05.2020 à 16:24

@kalume, ce wue j'ai dit reste dit. Toi, tu es de kasai non? Alors! Tu ne peux raisonner qu'en terme de clan. On est très très loin de Genève, des katumbi, Fayulu, etc. Le gâteau mielleux est maintenant dans la bouche fcc+ cash, et le gâteau mielleux et le fcc+cach, tout le monde est dans une merde extraordinaire et s'engouffre de plus en pkus dans ke sable mouvant.

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makelele | CQWHWYY - posté le 25.05.2020 à 16:18

Nous connaissons la démagogie de nos soient disant politiciens. Qui ignore que lorsque Vital Kamerhe était au perchoir de l'assemblée nationale de la Rdc étaient le premier à s'opposer publiquement contre l'entrée des troupes rwandaises en Rdc et c'était la raison de sa déchéance de sa présidence de l'AN à l'époque. Aujourd'hui qui n'a pas vu la vidéo montrant le même VK en train de danser et discourir aux Rwandais?? IL FAUT ARRÊTER DE NOUS MENTIR.

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makelele | CQWHWYY - posté le 25.05.2020 à 16:11

Il faut arrêter la démagogie. Au Congo il n'y pas de politiciens. Tous sont démagogues. Muzitu aujourd'hui développé un discours contre le Rwanda. Attendez le jour où lui et Fayulu seront au pouvoir. Ils seront les premiers à aller s'accroupir devant Kagame. Qui ignore le discours anti Rwandais des Kasaiens pendant toutes ces années qu'ils étaient dans l'opposition?? Que voyons nous aujourd'hui avec ce que Félix est allé faire au Rwanda?? Félix est considéré à Kigali comme " une poupée " de Kagame.

Non 3
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makelele | CQWHWYY - posté le 25.05.2020 à 16:02

Tous les jours ici sur ce forum Musa et madame Salima ne nous chante que JKK a donné le pouvoir à Fatshi, le Congo est occupé par les Rwandais, toujours les Rwandais. Musa et Salima ne nous trompez pas. Qui ignore que lorsque Paul Kagame était président de l'Union Africaine c'était au moment de la proclamation des résultats des élections de 2018 et que c'est lui qui voulait aller Kinshasa pour plaider en faveur de Martin Fayulu?? Qui ignore que vous Musa et Salima avaient commencé à idolâtrer Kagame parce qu'il voulait aller vous donner le pouvoir?? Ne nous trompez pas. L'histoire est la.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kalume | ERWNEWG - posté le 25.05.2020 à 15:19

Salima c'est plutôt la mauvaise Foi et l'hypocrisie de bemba,muzito Qui ont donné des béquilles au fcc En voulant écarté par leur amertume Celui qui se voyait aux yeux de tous Le monde succeptible de porter la candidature De l'opposition au profit de celui qui n'est Même pas à mesure de sortir deux députés Dans son parti c'est de là que Vienent le problème Sincèrement parlant même toi tu es surprise D'apprendre que fayulu allait être le candidat De l'opposition

Non 27
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KISS KIBWE | XAL4HNS - posté le 25.05.2020 à 15:18

CHANGEONS DES GENS EN 2023 NOUS SOMMES CAPABLE NOUS LE PEUPLE LA OU CE COINCE.2023 UNE AUTRE PERSONNE PAS FATSHI ET SES ACOLYTES NI MOINS FCC

Non 2
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BIBI | GR3UJ9N - posté le 25.05.2020 à 15:13

@JUSTICIER, laisser le protocole RAOULT "tranquille", je pense. Les gens ont utilisé la chloroquine depuis des années sans que personne ne l'interdise et voilà brusquement, comme par enchantement, il devient nocif: bizarre non !

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.05.2020 à 14:57

...extraordinaires et se debatant pour se dégager du marécages aux sables mouvants se sont à ce jour bien accrochés aux mains salvatrices fcc+cach, tous ensemble pour la survie ou la mort. Ils n'ont pas encore réformé les institutions d'appui au véritable état de droit (ceni, cour constitutionnelle, etc, tous les instruments de la dictature) et donc, c'est l'unique moyen de se pérenniser au pouvoir.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 25.05.2020 à 14:52

Le grand paradoxe de la présidence ou mieux, la grande particularité, est que la kabilie, aliás fcc, ayant torpillé la gouvernance et gestion du pays 18 ans durant, elle a été vomie et se retrouve en train de se débattre dans du sable mouvant qui les avale. Fatshi et l'udps leur ont tendu la main pour les repêcher de là sur base d'un malheureux deal quasi-satanique. C'est un peu comme le grand Satan qui a entrainé le maître Jesus en haut d'une montagne pour l'eprouver, lui faisant voir le développement merveilleux étalé au bas et lui disant: " Vénère moi, et je te donne tout cela". Et, pour le cas de fatshi, il se prit à l'hameçon. Les kabilistes, en nombres et poids...

Non 2
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kake | HZX6B4X - posté le 25.05.2020 à 14:44

IL NE VOYAIT QUE SON INTERET PERSONNEL EN ACCEPTANT LE DEAL AVEC LE FCC. IL A ACTIVE SA MILICE DES WEWA DANS LE PAYS ET C'EST CE QUI VA LE COULER.

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | L5NUP4H - posté le 25.05.2020 à 14:31

En 2023, Fatshi devra dégager

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zaruba kali | 6MS7AT2 - posté le 25.05.2020 à 14:31

Musa . Menteur et homme de mauvaise foi. Tu n aimes pas Fatshi. C est le Président de la République et lui SEUL

Non 16
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa | G14FZFF - posté le 25.05.2020 à 14:24

Il n'y a pas l'alternance a la RD Congo. Le Pays est occupe' par les Rwandais au sommet de l'etat. On allait chasse' Joseph Kabila avec tous les infiltre's dans notre pays mais Felix Trichekedi a RETIRE'son signature a Gebeve "LAMUKA" pour aller faire le FAUX DEAL, le PACTE avec Joseph Kabila qui se cache derriere lui a cause de tous les CRIMES qu'il a commis Pour ne pas etre ARRETER et JUGER. Donc Felix nous a TRAHI les congolais a cause de l'argent "COPE" vers Joseph Kabila. Ce Joseph Kabila qui dirige le Congo maintenant. Felix ne dirige pas RIEN et ne control RIEN. Felix est garcon de course de Joseph Kabila, azali muana BITINDA ya Joseph Kabila.

Non 5
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JUSTICIER | 4TZW14P - posté le 25.05.2020 à 14:22

DEMAIN ENCORE DES MORTS A LA PRESIDENCE,sauf si vous : 1/ Demandez au Prof MUYEMBE ,au CMK,à la Clinique Ngaliema et PARTOUT de STOPPER avec la chloroquine et l’hydroxychloroquine qui sont inefficaces contre le coronavirus au contraire,augmentent même le risque le risque de MORTALITE 2/STOPPEZ CET AVION contaminé de CONGOAIRWAYS qui DEPUIS le 19 MAI CHAQUE JOUR débarque à Ndjili, 100 rapatriés d Afrique du Sud qui SANS 40TAINE , qui se répandent dans KINSHASA,à la présidence,aux ministères, AVEC LE CORONA IMPORTE D AFRIQUE DU.SUD . 3 : METTEZ EN 40TAINE Ces "médecins" CHINOIS, entrés sans 40 TAINE en RDC

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 25.05.2020 à 13:56

Le titre dit tout. " les paradoxes de la présidence Tshisekedi ". Des le debut, il a mal commence' avec la tricherie, il a declare' Hypolite Kanambe son pere de la democratie, il est venu avec la demagogie, je vais deboulonner, je vais utiliser le bic rouge, je vais dissoudre, je vais demanager le camps Kokolo vers L'EST, je vais mourir pour la paix A l'est etc...Il a tribalise' la presidence. Bref c'est une catastrophe.

Non 4
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pierre | SPV26T9 - posté le 25.05.2020 à 13:43

Le mandate de Tshisekedi risque d’être pire que ses predecesseurs. Une présidence constiuée essentiellement de sa tribue, Insécurité qui se généralisée maintenant Le banditisme bien organisé avec son groupe des Kasaiens appelés Wewa

Non 4
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

“Je reste au service de la République, au sein du gouvernement de la coalition”, révèle le...

Politique ..,

Investiture de Ronsard Malonda : le Chef de l’État mis à l’épreuve

Politique ..,

Entérinement de Malonda : Tshisekedi recommande la prise en compte des revendications des uns et...

Politique ..,

Tensions entre le FCC et le CACH, la Monusco à la rescousse

Politique ..,