mediacongo.net - Actualités - Procès 100 jours : "Lorsque j'étais ministre de l'habitat, je n'avais jamais connu la société Samibo", Thomas Luhaka



Retour Société

Procès 100 jours : "Lorsque j'étais ministre de l'habitat, je n'avais jamais connu la société Samibo", Thomas Luhaka

Procès 100 jours : "Lorsque j'étais ministre de l'habitat, je n'avais jamais connu la société Samibo", Thomas Luhaka 2020-06-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/01-07/luhaka_thomas_proces_20_12457_1.jpeg -

Thomas Luhaka, l'ancien ad intérim de l'urbanisme et habitat et actuel ministre de l'Enseignement supérieur et universitaire (ESU), a comparu ce jeudi 04 juin en qualité de témoin dans le procès Vital Kamerhe et consorts.

Dans sa déposition, le ministre de l'ESU a d'emblée souligné qu'au mois de février 2019, alors que le gouvernement dirigé par l'ancien ministre Bruno Tshibala était démissionnaire, le directeur de cabinet du chef de l'État, Vital Kamerhe, avait signé un communiqué leur interdisant d'engager la république.

Thomas Luhaka a affirmé devant le tribunal que lorsqu'il était ministre de l'habitat, il n'avait "jamais connu la société Samibo" de Sammih Jammal. À l'en croire, c'est pendant le procès qu'il a pris connaissance de l'existence de cette société.

Pour ce qui est de son rôle dans le programme de 100 jours, il a soutenu qu'il s'était limité à faire quelques observations, précisant qu'il n'a rien à voir avec ce dossier sur le plan financier.

Il a par ailleurs précisé qu'il n'a jamais pris part aux réunions sur ledit programme.

De son côté, Vital Kamerhe, a déclaré "la société Husmal, ce n'est pas moi qui l'ai choisie, le président a simplement dit que puisqu'il a fait du bon travail, gardez-le. C'était sous le 1er ministre Tshibala que Samibo avait été choisie. C'est ce que j'ai compris tout au long de ce procès".

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
8324 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 02:48

MEDIACONGO POURQUEL INTERET .???? A TOUS LES LECTEURS ALLEZ DECOUVRIR LE SCANDALE DANS LA RUBRIQUE ECONOMIE DE MEDIACONG0 370 millions de DOLLARS sur les $800 millions de réserves de change ont financé le Programme d’urgence des 100 jours 04.06.2020,

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 02:30

OU TSHILOMBO est COMPLICE , ou alors cela dépasse ses CAPACITES et il réellement INCOMPETENT et INAPTE pour cette fonction. Comment peut on PUISER 57 MILLIONS DE DOLLARS sur les reserves de change à SON INSU et pour SON 100 JOURS? KANGUDIA au procès:"Il y avait une lettre officielle ... Pour toutes les sortie de fonds, il fallait se référer au DIRCAB du Chef de l'Etat","Sans l'autorisation du DIRCAB, le MINFIN ne faisait rien".OR LE MINFINANCES a ordonné à la BANQUE Centrale de PAYER 57 MILLIONS DE DOLLARS SUR LES RESERVES DE CHANGE DE LA REPUBLIQUE:

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 01:56

OU TSHILOMBO est COMPLICE , ou alors cela dépasse ses CAPACITES et il réellement INCOMPETENT et INAPTE pour cette fonction. KANGUDIA déclare au procès:"Il y avait une lettre officielle ... Pour toutes les sortie de fonds, il fallait se référer au DIRCAB du Chef de l'Etat","Sans l'autorisation du DIRCAB, le ministère des Finances ne faisait rien".OR LE MINISTRE DES FINANCES a ordonné à la BANQUE Centrale de PAYER 57 MILLIONS DE DOLLARS SUR LES RESERVES DE CHANGE DE LA REPUBLIQUE:

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 05.06.2020 à 00:10

Attention, Kamerehe était les yeux, l'oreille, voire la bouche du Président. Donc, attention soyons attentif.analyser les petits mots.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 04.06.2020 à 20:01

Mampuya | GFNVXBG - posté le 04.06.2020 à 19:57 Un combatant | BE8KI5L - posté le 04.06.2020 à 17:06 Attention aux menaces de Kamerehe quand il disait de ne pas toucher à son épouse...il voulait dire quoi?

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | GFNVXBG - posté le 04.06.2020 à 20:00

Mampuya | T6L7OKA - posté le 04.06.2020 à 15:31 Pour l'instant nous sommes au meurtre sans cadavre. Un Kamarehe qui se bat bec et ongles trop bavard il interromp même ses avocats. Imprudence ?trop sûr de soi ?trop malin ?veut sauver les autres ?

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Lubumbashi : Les mécontentements des peuples autochtones au menu des échanges entre Augustin Kibassa et des chefs coutumiers du Grand Katanga
AUTOUR DU SUJET

Procès Kamerhe en appel.: la défense dénonce un procès expéditif, toutes les demandes de...

Politique ..,

« Je n'ai jamais remis en cause le procès Kamerhe » (Augustin Kabuya)

Politique ..,

Le procès en appel de Kamerhe sursis après l’action menée par les avocats de Massaro

Société ..,

Le procès-Kamerhe reprend aujourd’hui dans l’indifférence générale !

Société ..,