mediacongo.net - Actualités - Affaire des 100 jours : les plaidoiries fixées au 11 juin 


Retour Société

Affaire des 100 jours : les plaidoiries fixées au 11 juin

Affaire des 100 jours : les plaidoiries fixées au 11 juin 2020-06-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/01-07/PROCES_100_JOURS_TRIBUNAL.JPG -

La quatrième audience publique du procès sur le détournement présumé des fonds alloués au programme d’urgence de 100 jours du président de la République a été consacrée essentiellement à l’audition des témoins jeudi 4 juin à la prison centrale de Makala (Kinshasa). Elle marque la fin de la phase de l’instruction, les plaidoiries étant fixées au jeudi 11 juin.

Parmi les témoins entendus figure le directeur général de la Direction générale de contrôle des marchés publics (DGCMP), Michel Ngongo, qui n'a pas reconnu la régularité du marché conclu avec la société SAMIBO dans le cadre des logements sociaux.

L'ancien ministre du Budget, Pierre Kangundia, a fait sa déposition en rapport avec son rôle joué dans le programme d'urgence de 100 jours. Selon lui, le décaissement des fonds n’avait pas suivi la procédure normale ; car, opéré sous le mode d’urgence.

Cette version a été confirmée par son ancien collègue des Finances, Henri Yav, précisant que le fonds de 57,6 millions avait été versé à la société SAMIBO en plusieurs tranches, avant même la mise en œuvre du projet. Le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Deogratias Mutombo, a abondé dans le même sens.   

SAMIBO divise

La question de savoir qui a sélectionné la société SAMIBO pour fournir les maisons préfabriquées, les témoins –notamment les membres de la commission chargée du suivi du programme de 100 jours - sont divisés.

Les uns, comme le député Peter Kazadi, soutiennent que la sélection des prestataires ne relevait de la commission et que celle-ci n’a pas traité de ces maisons préfabriquées. D’autres, à l’instar de Babada Afi – conseiller à la présidence, ont émis un avis contraire.

Le témoignage du conseiller principal du Chef de l’Etat en matière économique et financière, Marcelin Bilomba, a suscité un grand débat. Ce dernier a critiqué l’opacité dans la mise en œuvre de ce programme, affirmant dans la foulée que le prévenu Jammal avait perçu en réalité 66,7 millions USD  et 57,6 millions.

Désormais c'est aux différentes parties au procès, sur bases des pièces en leur possession et des témoignages recueillis à la barre de fixer l'opinion du tribunal, tout comme du public sur ce qui s'est réellement passé sur le décaissement des fonds pour ce pan du programme de 100 jours du chef de l'État.

 Affaire à suivre donc...


Radio Okapi / mediacongo.net
2295 suivent la conversation
6 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 11:04

OU TSHILOMBO est COMPLICE , ou alors cela dépasse ses CAPACITES et il réellement INCOMPETENT et INAPTE pour cette fonction. Comment peut on PUISER 370 MILLIONS DE DOLLARS sur les reserves de change à SON INSU et pour SON 100 JOURS? KANGUDIA au procès:"Il y avait une lettre officielle ... Pour toutes les sortie de fonds, il fallait se référer au DIRCAB du Chef de l'Etat","Sans l'autorisation du DIRCAB, le MINFIN ne faisait rien".OR LE MINFINANCES a ordonné à la BANQUE Centrale de PAYER 370 MILLIONS DE DOLLARS SUR LES RESERVES DE CHANGE DE LA REPUBLIQUE:

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 10:55

ORDONNEZ UN RELEVE PRECIS DES MOUVEMENTS DS LES COMPTES BANCAIRES des 2 COMPLICES,de HAMIDA,y compris des numéros aux noms des nièces, beaufrères, cousins et domestiques et chauffeurs/ ET AUSSI les comptes de :Pierre Kangudia ; HerniYav Mulang ; Thomas Luhaka ; ,DeogratiasMutombo ; Kilangalanga ; , Aimé SakombiMulendo ; Daniel Shangalume Vous constaterez des mouvements correspondants aux périodes de décaisssement des En définitive 370 millions de DOLLARS décaissés tel que renseignés ds votre rubrique « économie »

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 05.06.2020 à 10:53

ASSEZ PERDU de TEMPS/Les deux mafiosi sont KAMERHE et JAMMAL;De connivence leur mécanisme de défense: on ne se connait pas donc pas de opération de retour/Mr le PROCUREUR:ordonnez un RELEVE SCIENTIFIQUE DES COMMUNICATIONS TELEPHONIQUES,des 2 COMPLICES,de HAMIDA,y compris des numéros aux noms des nièces, cousins et domestiques et chauffeurs/Vous verrez que le "domestique" de l'un communiquait souvent avec le "chauffeur" de l'autre,SI LA LOI DE RDC l'autorise,faites un appel à témoins avec prime/ AMENEZ tt CELA LE 11JUIN

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mwanabindu | W8JOBX3 - posté le 05.06.2020 à 09:54

Dans tout ça, ce qui nous interesse c'est la finalité du procès.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais | KKJG74Z - posté le 05.06.2020 à 09:42

Avec un groupe de désordonnés comme ça vous voulez lutter contre les ennemis de la RDC. C'est trop malheureux. Felix lui même tête vide.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 05.06.2020 à 09:05

Je retiens ce temoignage poignant et accusateur du conseiller principal de Trichekedi, trop imbu de lui-meme, un prototype de muluba: "Que ce soit le ministre des Finances ou le gouverneur de la banque centrale du Congo, chacun a agi en exécution des instructions émanant du directeur du cabinet Kamerhe sur ordre du président de la République". Comment condamner Kamerhe seul alors que le conseiller de trichekedi dit clairement que Kamerhe ne faisait qu'exécuter les ordres de Machafu????????? Justice ou injustice, on verra

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Procès 100 jours : la justice congolaise sollicite l'aide de la France pour vérifier les avoirs...

Société ..,

Procès 100 jours : le verdict attendu pour le 20 juin

Société ..,

Procès des 100 jours : « Ce n’est pas moi qui suis visé mais le chef de l’Etat », Vital...

Politique ..,

Procès des 100 jours : les plaidoiries sont en cours

Politique ..,