mediacongo.net - Actualités - Hydroxychloroquine : trois des auteurs de l'étude du « Lancet » se rétractent



Retour Science & env.

Hydroxychloroquine : trois des auteurs de l'étude du « Lancet » se rétractent

Hydroxychloroquine : trois des auteurs de l'étude du « Lancet » se rétractent 2020-06-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/01-07/hydroxychoroquine_20_02145.jpg -

L'étude concluait que l'hydroxychloroquine n'était pas bénéfique aux malades du Covid-19 hospitalisés et pouvait même être néfaste.

The Lancet avait déjà émis des doutes ces derniers jours. Ce sont désormais trois des quatre auteurs de l'étude controversée sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19 publiée dans la revue qui ont demandé la rétractation de l'article, a annoncé The Lancet jeudi soir. « Nous ne pouvons plus nous porter garants de la véracité des sources des données primaires », écrivent les trois auteurs au Lancet, mettant en cause le refus du quatrième, patron de la société les ayant collectées, de donner accès à la base de données.

Publiée le 22 mai dans The Lancet, l'étude concluait que l'hydroxychloroquine n'est pas bénéfique aux malades du Covid-19 hospitalisés et peut même être néfaste. Sa parution avait eu un retentissement mondial et des répercussions spectaculaires, poussant notamment l'OMS (Organisation mondiale de la santé) à suspendre les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine contre le Covid-19.

Nombreuses critiques

Mais finalement, après de nombreuses critiques mettant en cause la méthodologie de l'étude, y compris de la part de scientifiques sceptiques sur l'intérêt de l'hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19, l'OMS a annoncé mercredi la reprise des essais cliniques avec cette molécule. Les critiques mettaient en particulier en cause les données sur lesquelles se fondait l'étude (96 000 patients hospitalisés entre décembre et avril dans 671 hôpitaux), récoltées par la société américaine Surgisphere, dirigée par le quatrième auteur Sapan Desai.

« Nous avons lancé une analyse indépendante de Surgisphere avec l'accord de Sapan Desai pour évaluer l'origine des éléments de la base de données, confirmer qu'elle était complète et répliquer les analyses présentées dans l'article », écrivent les trois autres auteurs dans le texte publié par le Lancet. Mais Surgisphere ayant refusé de transférer la base de données en raison des accords de confidentialité avec ses clients (les hôpitaux à l'origine des données), les experts missionnés « n'ont pas pu conduire une revue indépendante et nous ont informés de leur retrait du processus d'évaluation par les pairs », ajoutent-ils.


Le Point / MCP, via mediacongo.net
344 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

L'OMS suspend à nouveau les essais cliniques sur l'hydroxychloroquine

Santé ..,

La PHARMAKINA met sur le marché l’hydroxychloroquine et la quinine injectable

Santé ..,

Chloroquine : l'OMS change d'avis sur l'hydroxychloroquine, The Lancet doute de son étude

Santé ..,

Hydroxychloroquine : The Lancet met en garde sur d'"importants doutes" autour de son étude...

Santé ..,