mediacongo.net - Actualités - Un vaccin européen contre le coronavirus avant septembre de cette année ?



Retour Santé

Un vaccin européen contre le coronavirus avant septembre de cette année ?

Un vaccin européen contre le coronavirus avant septembre de cette année ? 2020-06-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/08-14/vaccin-covid-oxford-AstraZeneca.jpg -

Il s'appelle pour l'instant AZD 1222. Derrière ces chiffres et lettres, se cache un éventuel vaccin contre le coronavirus. « Éventuel », car - disons le clairement - son efficacité n'est pas encore prouvée. Mais les études sont assez avancées pour laisser espérer des résultats positifs. Au point que ce samedi soir, le ministre de la Santé, Olivier Véran a annoncé qu'une « alliance » composée de la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Italie avait signé un accord de principe avec le laboratoire qui le développe, l'Anglais AstraZeneca.

AstraZeneca avait fait savoir vendredi qu'il attendait pour septembre des résultats sur l'efficacité du vaccin contre le Covid-19 sur lequel il travaille avec l'université d'Oxford. Des tests sont effectués en Grande-Bretagne, ainsi qu'au Brésil, devenu l'épicentre de la pandémie. Au total, une dizaine de travaux sur différents vaccins ont atteint le stade des essais cliniques dans le monde.

« L'espoir aujourd'hui réside dans le vaccin. Cela sera d'autant plus vrai si le virus revient de manière saisonnière, comme la grippe », nous indiquait cette semaine la professeure de virologie Christine Rouzioux.

Protéine S

Mais qui est ce candidat-là, bien placé dans la course mondiale au vaccin ? AZD 1222 est élaboré par un institut de l'université d'Oxford, en Angleterre. « Ils ont déjà développé des vaccins contre par exemple le Sras ou le Mers », indique Olivier Nataf, le PDG France d'AstraZeneca. Les chercheurs l'ont formulé à partir d'une version affaiblie d'un autre virus, affectant, lui, le chimpanzé !

« D'abord, le virus a été inactivé. Ensuite, son code génétique a été modifié pour produire une protéine qui s'appelle Spike ou S et qui est typique du nouveau coronavirus. Son rôle, une fois injecté, est de déclencher une réponse immunitaire », décortique Olivier Nataf.

« La protéine Spike est la clé qui permet au SARS-CoV-2 de pénétrer dans nos cellules. Elle est aussi l'une des cibles de notre système immunitaire face à l'infection, et celle de vaccins actuellement en développement », lit-on sur le site de l'Inserm qui pilote un projet pour mieux comprendre cette protéine.

« On pourrait savoir dès septembre si le vaccin est efficace ou pas »

Après des premiers essais sur l'homme fin avril, une nouvelle phase commence, avec cette fois près de 30 000 patients. Ils viendront principalement d'Angleterre, Etats-Unis ou Brésil, des pays où le virus circule encore largement. Aujourd'hui, l'Amérique du Sud est même devenue l'épicentre de l'épidémie. « On pourrait savoir dès septembre si le vaccin est efficace ou pas », précise l'industriel.

Un calendrier bien plus rapide que les premières prévisions mondiales, qui portaient les échéances à un an, voire dix-huit mois. « Ça pourrait aller plus vite. L'enjeu est extrêmement important », note Olivier Nataf, tout en précisant qu'il ne fait aucune prédiction sur les résultats à venir. Si le projet est validé scientifiquement, les premières livraisons pourraient avoir lieu avant la fin de l'année.

Malgré le contrat passé entre l'Alliance européenne et le laboratoire, Olivier Véran refuse, lui, de mettre tous ses œufs dans le même panier : « Il nous faudra poursuivre les négociations avec nos partenaires, indique le ministre, pour réduire le risque de dépendance à un seul projet, en sécurisant l'accès à d'autres candidats vaccins, et suivre attentivement les progrès scientifiques des travaux. »

Cet engagement donne le droit aux Etats membres d'acheter un certain nombre de doses à un prix donné une fois le vaccin disponible, en contrepartie du risque pris en matière d'investissements.


Le Parisien / 7sur7.be / MCP, via mediacongo.net
3382 suivent la conversation
4 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

maraboutwakilou | B8BXOLJ - posté le 15.06.2020 à 23:56

Dans le plus grand souci d'aider bon nombre de personnes a régler les problèmes d'ordre financier,et leur dette vis a vis de leur créancier,MARABOUT PUISSANT WAKILOU de la loge noire fait sortir enfin l'article de richesse dénommé porte monnaie magique multiplicateur d'argent qui est un article magique magnétique qui est découvert suite a de nombreuses recherches de plusieurs mages avatars,sorciers africains,hindou égyptiens dans les mondes invisibles. Ledit article est conçu pour attiré l’argent grace a sa force magnétique .Ledit article est accompagné des mots magiques ou incantations encore appelé parole perdues qui favorisent la multiplication de l'argent mis dans le...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
le patriote | F5YE6LM - posté le 14.06.2020 à 15:42

pendant ce temps, nos scientifiques muyembe ,mukwege et autres n'ont rien à proposer à part faire peur aux gens comme quoi ils craignent le pire. qu'on nous dise, ils sont payés pourquoi?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anonyme | OORNWVN - posté le 14.06.2020 à 13:57

Microka: Tu as raison, mais rendons-nous à l'évidence. Prenons l'exemple des autres maladies, qui à l'époque fut des pandémies, n'oublions pas la COVID-19 n'est pas la première pandémie! Moi, je pense qu'il est souple de dire: Notamment le vaccin. Soutenons notre position de rejetter le vaccin, alors, qu'elle est notre alternative! Nos Scientiques pourraient nous garantir autre médicament pour le long terme que le vaccin!!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
microKa | 6UEOR41 - posté le 14.06.2020 à 12:15

Ce n'est pas le vaccin qui va apporter une solution durable aux multiples problèmes de la santé des humains. C'est plutôt une bonne alimentation, respiration de l'air pur, sommeil de bonne qualité et une élimination appropriée des déchets métaboliques et digestifs. Ajouter à cela la santé mentale, émotionnelle et spirituelle. J'insiste c'est pas le vaccin.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

France: Malgré la vaccination, la circulation du virus chez les plus de 75 ans reste élevée

Santé ..,

Le Brésil est "devenu une usine à variants du Covid-19"

Santé ..,

Covid-19: l'Afrique est "dans une impasse" pour son approvisionnement en vaccins

Afrique ..,

Coronavirus en Israël: le port du masque en extérieur levé dès dimanche

Monde ..,