mediacongo.net - Actualités - Pour Acaj, le procès 100 jours a révélé de grave dysfonctionnement au cabinet présidentiel !



Retour Politique

Pour Acaj, le procès 100 jours a révélé de grave dysfonctionnement au cabinet présidentiel !

Pour Acaj, le procès 100 jours a révélé de grave dysfonctionnement au cabinet présidentiel ! 2020-06-21
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/15-21/kapiamba_georges_acaj_20_001.jpg -

Georges Kapiamba, président de l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ)

Le président de l’Acaj se félicite du déroulement du procès 100 jours opposant le ministère public et la partie civile contre Kamerhe et consorts.

D’après Georges Kapiamba, ce procès a le mérite de révéler de graves dysfonctionnements au sein du cabinet du président de la République.

Ci-dessous l’intégralité du communiqué.

PREMIERE DÉCLARATION DE L’ACAJ À LA SUITE DU PROCÈS CONTRE KAMERHE LWA KANYINGINI VITAL, SAMIH JAMMAL ET MUHIMA NDOOLE JEANNOT

Le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa a condamné ce jour Vital Kamerhe et Samih Jammal notamment à vingt (20) ans de travaux forcés et la confiscation de tous les fonds se trouvant sur les comptes bancaires et biens acquis avec les fonds détournés; et Muhima Jeannot à deux (2) ans de travaux forcés avec arrestation immédiate.

Cependant, le procès dit de « 100 jours » dont le verdict a vient d’être rendu aura eu l’avantage de mettre sur la place publique les graves dysfonctionnements au sein du Cabinet du Président de la République.

En effet, le Président de la République est par essence la plus haute Institution de l’Etat. Conséquemment, son Cabinet constitue le premier maillon essentiel qui lui permet, en amont et en aval, de disposer de toutes les informations utiles sur le fonctionnement harmonieux de l’Etat.

A ce titre, son rôle principal est notamment (i) d’informer, en temps réel, le Président de la République de toutes les affaires de l’État, (ii) de lui rendre compte de tous les contacts établis avec toutes les autres institutions, (iii) de préparer minutieusement les textes et décisions devant être soumis à la sanction du Président de la République et, (iv) d’assurer les relais nécessaires avec le gouvernement aux fins de certifier de la cohérence entre les axes politiques définis par le Président de la République et leurs traductions politico-administratives dans les différentes actions initiées par le Gouvernement. Au surplus, le Cabinet du Président de la République devrait se caractériser par son unité et sa cohérence.

Cependant, sa structuration composite porte les germes des ratés fonctionnel et opérationnel dénoncés depuis sa mise en place par plusieurs experts. Il présente un phénomène de loyauté émiettée vis-à-vis de la vision véhiculée par le projet de société du Président de la République. Et le procès « 100 jours » en a offert une triste et affligeante démonstration !

En effet, dans la mesure où les membres du Cabinet ont été recrutés sur la base de leur appartenance politique et ethnique (principalement de la coalition CACH et des Provinces du Grand-Kasaï et Grand-Kivu), il est indubitable qu’ils privilégient dans leur approche des éléments des dossiers liés à des calculs relevant d’une stratégie politique dictée tantôt par des réflexes sectaires, tantôt par leurs partis d’origine. De la sorte, leur rendement a du mal à dissimuler une trame traduisant leurs émotions, ignorance et surtout la satisfaction d’intérêts personnels. A cela, s’ajoutent des éléments objectifs liés à leurs profils, tel le déficit de background académique et professionnel adéquat, de capacité analytique requise, la non-maîtrise des éléments basiques pour une compréhension affinée de l’environnement socio-politique congolais, ainsi que des enjeux y afférents. Il n’est donc pas surprenant que ces insuffisances aient mis en mal l’interopérabilité du Cabinet et de ce fait avili substantiellement son image vis-à-vis de l’opinion. Et pourtant, le Cabinet du Président de la République doit jouer un rôle crucial dans la conception, ainsi que la structuration des actes du Chef de l’Etat. Il va sans dire que le profil des membres le composant constitue un capital qui se révèle un accélérateur de la performance attendue tant par le Président de la République que du peuple congolais.

Eu égard à l’image dégradée que présente l’actuel cabinet du Président de la République à la suite de la mauvaise gestion du programme de 100 jours, il s’avère indispensable d’en améliorer le rendement par la mise en place d’une équipe composée d’experts aguerris. Ces derniers devraient être choisis par le Président de la République en raison de leurs états de service du point de vue académique, professionnel, éthique et moral.

Etant donné que le travail de production de la décision publique nationale, à l’instar de ce qui relève du travail politique en général, est de plus en plus collectivisé et chronophage, le Cabinet du Président de la République devra être le creuset de l’unité nationale reflétant la somme de toutes les intelligences nationales et non présenter l’image d’une structure de recrutement et recyclage des membres des partis politiques ou des parents.

L’Acaj félicite la Justice congolaise pour avoir mené les enquêtes et procès avec professionnalisme jusqu’à leur terme ; et le peuple congolais en général, et les kinoises et kinois en particulier, pour leurs pressions sans lesquelles les enquêtes et procès ne se seraient jamais réalisés.

L’Acaj félicite le Gouvernement tant pour son engagement dans la lutte contre la corruption, détournement des deniers publics et blanchiment d’argent, que la retransmission en direct du procès par le média officiel la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC).

L’Acaj publiera, dans les jours à venir, d’autres déclarations portant notamment sur les dysfonctionnement révélés aux ministères du développement rural, finances, budget, affaires foncières ainsi qu’à la Banque Centrale du Congo.

Me Georges Kapiamba, Président National de l’ACAJ
Téléphone : + 243 81 404 36 41 et Email : kapiamba2@gmail.com


Zoom Eco / MCP, via mediacongo.net
8324 suivent la conversation
14 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Lumumnba | QK7546S - posté le 22.06.2020 à 22:38

Tu es malade mental Kapiamba, il faudrait appeler chaque chat par son nom. Les membres du Cabinet qui ont défilé étaient originaires du Sud-Kivu et du Kasai. Je penses que tu as mal étudié l'histoire de notre pays. Le grand-Kivu comprend: la province du Nord-Kivu, Sud-Kivu et le Maniema. Or dans le procès de 100 on a pas vu un seul membre du cabiner de Tshilombo originaire de Maniema. Nul n'ignore que le cabinet de Tshilombo est à 99% Luba. Aucun Katangais, Tanganyikais, Maniemien, Nord-Ubanquais etc. Sois honnête dans tes réflexions mesquines et tribalo-ethniques. Je te donne quand-même une note de 3/10 .

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yukor | AXQNA21 - posté le 22.06.2020 à 11:51

Suite::: Et nous même, en tant que nation devrons penser et agir sans acception d’individu afin en dépassant nos carcans tribaux dans lesquels beaucoup d’entre nous se sont enfermés. Ainsi, nous bâtirons un pays plus beau qu’avant dans la paix et la prospérité.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yukor | AXQNA21 - posté le 22.06.2020 à 11:49

Comme ça saute maintenant aux yeux de tous et même des aveugles, alors Mr Georges KAPYAMBA de l’ACAJ veut lui aussi dire que Felix Antoine Tshisekedi est incompétent. Mais à cause de sa frousse du bannissement de son clan tribal « twetu nka yetu » il préfère atténuer les termes en disant qu’il y a disfonctionnement au cabinet du Président. Y a-t-il déjà a eu, dans l’histoire des armées, une mauvaise troupe dirigée par un bon général ? Felix Antoine Tshisekedi doit assumer son impéritie et son clientélisme abjects qui conduisent notre pays droit dans une catastrophe dont nos progénitures auront honte de nous si nous ne l’arrêtons maintenant. Et nous, en tant...

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 22.06.2020 à 09:29

KAPIAMBA commence a se positionner ,en prélude de la chute maison Tshilombo

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 22.06.2020 à 09:01

pour une fois que l'ACAJ RECOIT la note de 50% depuis que FATSHI est president;sinon il etait toujours dans le djalelisme a cause du tribalisme. merci pour cette amelioration dans le language. a la prochaine attaquer aussi la racine du probleme qui est FATSHI Le grand tribaliste et le grand inconstant pourque les nomination puis etre objectives.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
la perspicacité | 5LBBWWK - posté le 22.06.2020 à 08:47

SHAKA je suis d'ácord avec toi, mais pas sur toutes les lignes. JKK a fait le métier le plus disciplinée du monde (l ármé). il n y etait pas n'ímporte qui! il a recu une bonne education de la part de MZEE .il n'a jamais etait badeau en belgique ni ailleur.seullement il y a une coincidence: JKK et Fatshi tous ont herité le pouvoir. mais l'un avait une experience dans le management et l'autre avait un niveau trop bas. comme les tonneaux vide font beaucoup de bruits il est aussi bruillant que l'autre.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
anaonyme | 92D3XD4 - posté le 21.06.2020 à 23:40

KAPIAMBA: quels attriutions vs donnez à ce Cabinet!!MZEE KABILA n'avait pas de Cabinet,Kagame( quon l'aime ou pas ) qui redore le Rwanda n'a pas de cabinet,ni Ramaphosa en Afrique du Sud, ni Al Sisi en Egypte, ni Abiy Ahmed en Ethiopie;ces pays fonctionnent TRES BIEN donc au lieu de chercher que on VOUS Y NOMME,demandez la disparition de cette structure INUTILE ET BUDGETIVORE

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 21.06.2020 à 20:25

Il faut peut etre une lois pour arrêter avec les héritiers du trône comme si c'était une ferme ou une monarchie, Tshilombo n'as pas les capacités pour diriger un état comme kabila a la, prise de ses fonctions peut etre lui a les capacités d'apprendre très vite que Tshilombo, Kabila avait appris très vite et il a une autorité naturel , et une charisme que n'as pas Tshilombo

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHAKA | 2ZKD172 - posté le 21.06.2020 à 20:19

le problème c'est que TSHILOMBO ne pas a la hauteur d'occuper les fonctions presidentielle ,il doit ce poste a l'héritage de l'UDPS parti fondé par son père, c'est pas son talent ni son intelligence comme était nommé Kabila aussi par les katangais a l'époque donc les gens plus expérimentés a qui ils font confiance profitent de leur naïvetés et amateurisme, kabila est accusé a tord aussi d'avoir des milliards, alors qu'il vit modestement dans une ferme en RDC en 20 ans de sa présidence il n'as jamais était en vacance en europe ni aux USA, il n'aiment pas le luxe ni l'étranger, ses enfants restent en RDC

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 21.06.2020 à 18:25

Kapiamba, ton jugement apparent tant sur le "droit de l'homme" que sur la pilitique est très très "ORIENTÉ"! Autant qu'on t'appréciait quand Félix n'était pas encore Président car tu semblais neutre et objectif, autant on semble ne pas t'apprécier positivement parce que tes jugements ont carrément perdu le caractère national qu'ils avaient avant Félix au pouvoir et donc... comprenne qui peut!

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! | ET86R2M - posté le 21.06.2020 à 15:58

C'est un procès qui est à l'image de Félix: on promet beaucoup mais on fait exactement le contraire: Contraire de ce qu'on a décidé ensemble en Genève; Contraire de l'accord qu'on a signé avec son ALLIÉ à Naïrobi. Contraire de toutes les promesses faites de tout ! Heureusement qu'il ne réussira JAMAIS CE JEU AVEC LE FCC!

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 21.06.2020 à 11:47

(suite) Le cabinet du Président est à son image, on avait pas à faire à un gamin. Kamerehe a répetait d'avoir informé le Président. Pourquoi on a pas convoquè le président comme témoin ? meme dans son bureau?

Non 3
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya | T6L7OKA - posté le 21.06.2020 à 11:43

Il faut etre de la cotérie ou de basse intelligence, ou demi intellectuel fonctionnel penser ou dire qu'il y'a eu procés. Il y'a eu lecture des normes de ceci ou cela, on ne sait meme pas si les contenaires à Matadi sont vides, ou à Dar es salam il y'a des contenaires eecc si au camp Tshashi il y'a ces fameuses maisons, meme une dizaine, de bonne ou mauvaise qualité ou coutaient combien. Une comptabilité de ce qui a èté faite, n'en parlons pas. Kamerehe et le Libanais comme deux bandits de grand chemin qui sont parti dèvalisé l'argent dans les banques sans meme chercher de s'enfuir alors que tout était sur les réseaux sociaux.

Non 3
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
DANNY MERLIN MUKENDI | 61YFO62 - posté le 21.06.2020 à 10:10

Merci bcp mn président national d l'ACAJ, nous haiterions ématez vos pats. Prière de parler pour que la justice sois independante. Car nous constatons les mains noirs du FCC derrière. Ils veulent tardez l'élant du developpement dans notre pays. Nous demandons au FATSHI de rejeter leurs lois qui derrangent le dysfonctionnement de ETAT DE DROIT POUR TOUS. MERCI Beaucoup. 0824106070. dannymerlemukendi@gmail.com

Non 9
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Conférence des donateurs de l’UA : Félix Tshisekedi annoncé à Malabo
AUTOUR DU SUJET

Détournements au Foner : le procès en appel de Fulgence Bamaros s’ouvre ce vendredi

Société ..,

Procès en appel des 100 jours: l’UNC Bukavu projette une marche pacifique et un sit-in pour...

Provinces ..,

Le procès en appel de Kamerhe fixé le 24 juillet à la Cour d’appel de Kinshasa / Gombe

Société ..,

Sauts-de-mouton : JB Mayo évoque deux raisons à la base du retard des travaux

Société ..,