mediacongo.net - Actualités - 60 ans d’indépendance : quel bilan ? 


Retour Politique

60 ans d’indépendance : quel bilan ?

60 ans d’indépendance : quel bilan ? 2020-06-30
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2020_actu/06-juin/29-30/30-juin-independance-rdc-discours-lumumba.jpg -

Le 30 juin 1960 est la date symbolique pour l’accession de la République Démocratique du Congo (RDC) à l’indépendance, c’est-à-dire à la souveraineté nationale. Cette indépendance a suscité beaucoup d’espoir de la part des Congolais qui ont cru que les nouveaux dirigeants construiraient un Etat viable en misant sur leur développement. Qu’en est-il 60 ans après date ?

Soixante ans, c’est peu à l’échelle de l’histoire du monde. C’est en revanche une éternité pour un peuple qui se bat pour l’amélioration de ses conditions de vie. Le 30 juin 1960 est la date qui symbolise pour la RDC et les Congolais la libération de la domination coloniale. Ce jour-là, les Congolais avaient manifesté leur joie à l’indépendance, et l’espoir de bâtir un pays plus beau qu’avant était né.

Comment ne pas penser à ce morceau joyeux au refrain entraînant, « Indépendance Cha Cha », composé à Bruxelles (Belgique) en 1960 par Joseph Kabasele, alias Grand Kallé et son orchestre l’African Jazz, pour célébrer l’indépendance, cette fierté retrouvée, cette dignité conquise à force de luttes ?

Mais après soixante ans de marche vers la réalisation de ce rêve tant espéré, que de défis ! Des interrogations demeurent, notamment sur la gestion des affaires publiques, l’éducation, la santé, la sécurité des personnes et biens, qui pourtant sont des domaines prioritaires, indispensables pour tout développement.

La cupidité, le détournement des deniers publics et la corruption, la délinquance financière et la mauvaise gestion des affaires publiques, le cynisme des dirigeants, l’absence de gouvernance responsable demeurent un fléau. L’unité de la nation congolaise, consacrée par la Constitution, est mise à mal par des guerres successives, des rébellions dans l’Est du pays, des tueries dans le Kasaï, dans le Bas-Congo... Et le tribalisme, un obstacle au vivre ensemble, gagne du terrain.

UN PEUPLE INCONSCIENT ET HUMILIÉ

Le massacre du 4 janvier 1959

On s’était fait à l’idée, dès l’indépendance, que la RDC ne serait jamais parfaite, car elle est composée et dirigée par des humains ; des humains qui sont capables du meilleur autant que du pire. Mais on savait que les erreurs et les abus du passé rappelleraient toujours aux Congolais le besoin de s’améliorer sans cesse, d’apporter les ajustements nécessaires, les cas échéant, et, finalement de toujours préserver la patrie aux fins de la remettre intégralement aux mains des générations naissantes et futures. C’est d’ailleurs un gage de survie, de continuité et d’épanouissement pour toute société organisée.

On s’était également fait à l’idée que la vie nationale collective ne serait pas facile ; tant de choix à faire, de défis à relever, de responsabilités à assumer. Mais on espérait voir germer dans le cœur de chaque Congolais un incoercible sentiment de profond amour pour le pays, une exigence, voire une obligation de le chérir et de le protéger.

L’inconscience de tous a entraîné le pays dans le gouffre. Le manque d’éthique des dirigeants a fini par faire plonger le pays dans une gouvernance malsaine. Les Congolais assistent médusés et impuissants, depuis l’avènement de la 2ème République, à une dégradation accélérée de leurs modes de vie et à un effritement prononcé de cette liberté arrachée par les vaillants combattants dans la lutte pour l’indépendance.

La RDC est aujourd’hui humiliée. Jadis craint, respectée, elle est devenue l’un des maillons faibles du continent. Malgré ses immenses ressources naturelles, la RDC est l’un des pays les plus pauvres du monde. Plus de 70% des Congolais vivent avec moins d’un dollar par personne par jour. Le revenu national profite seulement à une poignée de personnes.

A en croire le rapport IDH (Indice du développement humain) publié par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), la RDC est classée 179e au monde et 43e en Afrique, ce qui place le pays dans la catégorie «développement humain faible ». Près des trois quarts des 89.762.749 millions de Congolais vivent en dessous du « seuil de pauvreté multidimensionnel » qui tient compte de l’accès aux soins et de l’alimentation.

TRANSFORMER LE PAYS ET ACHEVER L’INDÉPENDANCE

Les Congolais ont rêvé de l’indépendance, ils se sont battus pour ça… ils l’ont raté. La désolation, la souffrance et la misère ont pris le dessus sur la liberté, la sécurité et le bien-être.

Est-ce utopique de croire encore en un rêve commun, en un idéal commun, en une nation commune ? Est-ce farfelu de croire que la RDC puisse être un pays confiant dans son avenir ?

L’indépendance de la RDC n’a pas été un accident de l’histoire. Le miracle est encore possible si, animés d’un patriotisme sincère, mais austère, d’un dévouement civique et sans limites, les Congolais acceptent d’y consentir les sacrifices politiques adéquats, acceptent d’y déployer les efforts sociaux requis, acceptent d’y dépenser les énergies citoyennes nécessaires au lieu de s’accrocher aux convictions obscurantistes, jusqu’au-boutistes et rétrogrades ou mieux à la peur d’être dépassé par un futur incertain.

Les Congolais ont le devoir de transformer le pays, l’obligation d’achever l’indépendance. Et pour que cela soit possible, il y a des pratiques à abandonner, à éradiquer : les ambigüités dans les choix politiques, la course effrénée vers l’argent et le pouvoir, l’iniquité du système judiciaire, l’extrême concentration de la richesse dans des mains pas trop nationalistes, la centralisation à outrance de l’administration. Il y a aussi des choses à cultiver et à faire grandir irrémédiablement : la souveraineté nationale, l’unité nationale, le dialogue national ainsi que l’émergence d’une économie au service du peuple et de la nation.

C’est alors et alors seulement que le rêve des Congolais de « bâtir un pays plus beau qu’avant », c’est-à-dire plus humain et plus juste, totalement libéré de l’exploitation économique, de la dictature politique, de l’exclusion sociale , des querelles intestines trouvera écho en leurs âmes et consciences et conséquemment, non seulement, ils raviront à la communauté internationale tout espoir de les réoccuper, mais, encore et surtout, ils confirmeront au monde entier que l’indépendance de la RDC n’a pas été un accident de l’histoire.

Que le soixantième anniversaire de l’indépendance de la RDC réveille la conscience des Congolais pour trouver réponse à la question suivante : que veut faire les Congolais de leur beau et grand pays ? C’est de leur conscience citoyenne que jaillira en effet la réponse. Il n’y a ni de bonnes, ni de mauvaises réponses, mais seulement des gestes patriotiques dynamiques et des actions citoyennes hardies et ambitieuses à la hauteur des talents et des compétences des Congolais.

 

Robert Kongo
Le Potentiel / MCP, via mediacongo.net
1321 suivent la conversation
12 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Salima | TTYVYQL - posté le 30.06.2020 à 17:00

...d'endurer des souffrances aux mains des politiques.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 30.06.2020 à 16:57

60 ans d'indépendance: quel bilan? Et quel bilan pouvait-on avoir? D'un côté, il suffit de voir la signature racistement furieuse revancharde qui a envahi sur l'Acte d'indépendance" l'espace indiqué à celle de Lumumba. C'est comme qui disait que l'indépendance n'était que de facette et que le colonialiste tirerait toujours les ficelles sur le Congo. Conséquences d'une telle kindoki, le Congo fut continuellement saboté par une Belgique qui n'en est point sortie agrandie et même vue comme institutionnellemeent restée raciste vis à vis du Congo. Que son roi formule un regret, c'est maintenant TOO LITTLE TOO LATE! par la faute belge, les congolais continuent de mourir et...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 30.06.2020 à 15:18

Je souhaite vivement que le Président Tshilombo Tshisekedi Felix suive la voie de son prédécesseur et encourage l'agriculture dans notre pays et ne s'incline pas devant le vouloir des colonisateurs. Sarkozy avait dit que les minerais de la RDC devaient aussi servir aux pays voisins comme le Rwanda, Kadhafi a été tué parce qu'il militait en faveur de l'indépendance économique de l'Afrique, Laurent Désiré Kabila a été tué parce qu'il voulait l'indépendance économique de la RDC.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 30.06.2020 à 15:10

Si je parle de Kabila Joseph qui a donné les prémisses de l'indépendance, je n'oublie pas Lumumba et ses coéquipiers, je n'oublie pas LDK( Laurent Désiré Kabila). Joseph Kabila a posé un jalon qui est la fixation par nous mêmes des prix de nos minerais. Savez vous qu'il es blacklisté par les puissances coloniales? Kabila Joseph a su réagir violemment contre ce ministre belge des affaires étrangères qui lui disait qu'il lui était interdit de signer un contrat avec la Chine et que tout devait se passer par la Belgique.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 30.06.2020 à 15:02

Comment est ce que la RDC comme les autres pays d'Afrique est indépendant alors que tout pour nous est défini et géré par les puissances étrangères qui peuvent même modifier notre carte géographique quand ils veulent? Les pays de l'Afrique de l'ouest avaient, il y a peu une monnaie qui s'appelait "FCFA ou francs pour les colonies françaises d'Afrique" et actuellement ils ont la monnaie ECO leur imposée par la France et on ne sait même pas ce ça signifie.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Linon | 477Y1R1 - posté le 30.06.2020 à 14:52

Moi, je ne crois en aucune indépendance jusque là. Il y a eu des prémisses d'une indépendance avec Kabila Joseph mais possible qu'on dégringole cette fois ci. Comment un pays peut être indépendant indépendant quand il n'est pas libre de ses initiatives? Les prix de ses minerais sont fixés en occident par des occidentaux et s'il résiste, au lui fait la guère. Comment on peut être indépendant si pour signer un contrat avec la Chine, il faut demander l'autorisation de la Belgique ou même que c'est seule la Belgique qui signe le contrat en notre place?

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 30.06.2020 à 13:01

Pour Tshilombo c'est pire. 7 sur nos 9 voisins occupent notre territoire, meme les Soudanais du Sud kiekiekiekie mais on nous parle des Saut-des-Chevre ou des chiens ou des moutons. Pourquoi les WEWA ne manifestent pas pour decrier l'occupation des forces exterieures ???

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Antigène | SM1DNWB - posté le 30.06.2020 à 10:57

le bilan est catalstrofique,rien ne va 32 ans de mobutu ,18ans de kabila et 2 ans de tshilombo les congolais n'arrivent a maintenir sa souveraineté ,le pays tend vers l'exploission ,les presidents aux pouvoirs voiednt que les interets de leur familles bilogiquies et politique ,nous soufrons serieusement,l'insécurité,le depreciation de franc congolais en dollard americain, en conclusion le pays est occupé par les etrangers .

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Un Congolais | KKJG74Z - posté le 30.06.2020 à 10:16

Quel bilan? Beaucoup de Congolais préfère vivre chez les colons et sont fières. Le président actuel idolatre les colons... une catastrophe.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KALUMBA | TR57OBY - posté le 30.06.2020 à 09:20

Un pays dirige' par des mafieux en coalition qui ne voient que leurs interets et leurs familles biologiques. Nous avons besoin de l'independance, pas cette jungle du pantin qu'on tire de gauche A droite par Kanambe.

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JP | KT1IVA4 - posté le 30.06.2020 à 08:36

Malheureusement ceux qui nous dirigent voient du blanc la où le peuple voit du noire.Nous assistons à une exploitation de l'homme par l'homme.le libération du Congo passe par la prise de conscience du peuple et de dire non à toute forme d'exploitation par les politiques qui ont mis à genoux ce pays

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Quand les indépendances africaines étaient assassinées

Afrique ..,

60 ans d'indépendance: « Que le chef de l'Etat réclame les dents de Lumumba exhibées comme...

Politique ..,

Assassinat de Lumumba : Une enquête pour crime de guerre est toujours ouverte en Belgique

Politique ..,

RDC : qu’avons-nous fait de nos belles années d’avant l’indépendance?

Politique ..,